Bobards pour jobards 2

Bobards pour jobards.

ParAlexandre GOLDFARB

Pourquoi s’en prendre à la flèche quand le tireur est présent ? (Proverbe hindou)

Il faut arrêter de ne pas voir la réalité.

Ce soir, c’est la lutte contre le silence !

« Nous avons donné le Christ à nos dépens,

Nous avons donné Marx pour notre malheur,

Nous avons tracé la route au navire.

Tant pis si le capitaine s’en réserve la gloire,

Nous sommes de ceux qui donnent.

Et notre sang est destiné à la terre entière… »

David Markish

 

&&&&&

Le logo des Frères musulmans.

Un sujet tabou.

Voici un sujet éminemment tabou à traiter : l’Islam.

Dès que ce sujet est abordé, c’est un déchainement de passions et d’absurdités qui submerge tous débats.

Ceci écrit, il est vrai que de tous temps oser évoquer et pire critiquer une religion est et restera un crime philosophique et matériel inacceptable.

L’Occident qui ne voit rien, ne comprend rien et accepte tout, nage en plein délire et à part être islamisé n’a plus aucun avenir.

Sujet d’une rare sensibilité, l’Islam représente  une terrible menace pour notre monde judéo-chrétien selon la formule consacrée.

Il y a plus de huit cent millions de musulmans à travers le monde.

Leur message principal est : il n’y a qu’un Dieu. Un Dieu pour tous. Mahomet est son Prophète.

Ce qui en clair signifie qu’il n’existe aucune autre place libre pour une autre croyance.

L’Islam est une religion monothéiste qui remonte semble-t-il au premier siècle après Jésus-Christ.

Mais elle sera vraiment connue qu’à partir du septième siècle quand Mahomet aurait reçu des révélations divines.

Le Coran a été rassemblé en un livre unique sous le 3e calife, entre 644 et 646, 12 ans après la mort de Mahomet (en 632). Le regroupement du texte coranique dans un seul livre a été rendu nécessaire par l’expansion territoriale et les guerres.

Le livre sacré des musulmans est le Coran qui contient les dogmes, ce que le croyant doit croire et ce qu’il doit faire autant dans le domaine religieux que réel de la vie de tous les jours. Le Coran est le livre sacré contenant les préceptes à suivre à titre individuel et collectif.

Le Coran est le livre qui transmet la parole de Dieu à son prophète Mahomet par l’archange Gabriel.

Sa langue est l’arabe car c’est la langue par laquelle Dieu a révélé le Coran et les musulmans du monde entier prient en arabe même dans des pays, comme la Turquie  par exemple, où l’arabe n’est pas la langue locale.

Pour les islamistes, le Coran est l’ultime confirmation des écritures déjà révélées avant par la Bible, la Torah. C’est en fait un retour aux sources ce qui explique dans le Coran la présence de tous les personnages bibliques.

Les cinq piliers de l’islam constituent les obligations et les préceptes fondamentaux de l’islam, ils ne souffrent d’aucune dérogation pour tous les musulmans.

▪    Premier pilier : chahada, unicité de Dieu et prophétie de Mahomet,

▪    Deuxième pilier : salat, l’accomplissement des cinq prières quotidiennes,

▪    Troisième pilier : saoum, le jeûne du mois de Ramadan, 9e mois du calendrier lunaire musulman,

▪    Quatrième pilier : zakat, impôt obligatoire pour les Musulmans dont le taux est calculé de manière stricte, et qui est destiné aux franges pauvres de la société,

▪    Cinquième pilier : hajj, pèlerinage à la Mecque, au moins une fois dans la vie, si les conditions physiques et matérielles s’y prêtent.

Cependant, le degré le plus élevé de piété paraît découler de la foi, comme le spécifie le verset coranique: « La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Dieu, au Jour dernier, aux Anges, aux Livres et aux prophètes, de donner de son bien, quel qu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la Salat et d’acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux !

Venons-en au principal : « Les Frères musulmans ».

C’est le groupe numéro UN dans le monde qui a pris officiellement le pouvoir dans de nombreux pays qu’il a su islamiser

Citons les principales conquêtes des Frères : Egypte, Tunisie,  Soudan et bientôt la Syrie, l’Irak…

Leur doctrine n’est pas d’aujourd’hui donc il faut cesser le discours du « on ne savait pas » qui est une pure aberration.

Les Frères musulmans ont su s’adapter à notre monde occidental et vous avez pu le constater, ils s’habillent modernes. Finie la djellaba et les babouches, place au costume et aux Weston. Mais dans leur tête, l’idéologie est restée identique à celle du départ.

J’ai eu l’occasion de rencontrer des « Frères » et de dialoguer avec eux à plusieurs reprises.

Nos discussions furent toujours courtoises et amicales.

J’ai même réussi à faire venir des « Frères », responsables du mouvement, à rencontrer un ami Juif, connu en tant que tel, dans un grand hôtel parisien l’année dernière.

J’ai pu remarquer que, contrairement à nous, la solidarité est bien réelle chez eux et que ce n’est pas l’individu qui décide mais le groupe. Personne ne discute ensuite la décision collégiale. Ce qui est leur vraie force d’ailleurs.

L’origine des « Frères » se situe en Egypte. Cette association a été crée par Hassan el-Banna à Ismaïlia en 1928. L’effondrement de l’Empire Ottoman a favorisé la venue de l’association qui a eu l’idée de se poser en ennemi farouche de l’Occident et de son emprise laïque sur les peuples.

L’association veut instaurer la Charia dans un grand ensemble islamique autonome.

La mission de l’association des Frères musulmans est de faire renaître l’Islam. Vaste programme qu’elle a essaimé au fur et à mesure de son développement. D’abord au Moyen-Orient puis au Soudan et plus difficilement en Afrique du Nord, avant que la Tunisie ne tombe dans leur escarcelle.

A son premier congrès en 1933, l’association revendique quelques deux mille membres, et dix ans plus tard, en 1943, l’association compte CENT fois plus de militants, 200.000 environ.

L’idée de base est d’être une association non violente mais des exceptions notables ont été ouvertes comme le Hamas. Le fondement de l’association est la lutte contre l’Etat Juif d’Israël. La charte du Hamas est sans équivoque et son objectif principal est la destruction de l’Etat Juif d’Israël.

L’association des Frères musulmans s’opposera militairement au mouvement sioniste dès 1945 et bien entendu en 1948, à l’Etat d’Israël.

Le 28 décembre 1948, les Frères musulmans  assassinent le Premier ministre égyptien : Mahmud Fahmi Nokrashi.

Alors deux mois plus tard, le fondateur de l’association, Hassan el-Banna, est assassiné par les agents du Caire, le 12 février 1949.

Déjà l’Occident cherche dès les années 1950 à trouver un accord avec l’association, notamment les américains qui voudraient contrecarrer les pouvoirs de Nasser.

Première erreur de l’Occident qui n’a pas su évaluer l’exacte position de l’association et son danger potentiel.

Rassurez-vous, l’Occident en commettra d’autres du même acabit !

En 1954, Nasser se décide à dissoudre l’association.

En 1957, Nasser emprisonna plus de vingt mille militants de l’association.

En 1984, le pouvoir égyptien accorda à l’association le statut de groupe religieux mais avec interdiction de faire de la politique.

C’est à cette époque qu’un des leaders de l’association, Saïd Ramadan, il est aussi le gendre du fondateur, décide de s’installer en Europe. D’abord en Suisse puis très vite en Allemagne.

Saïd Ramadan se lie d’amitié avec François Genoud, lui-même converti à l’Islam, mais pour l’Histoire, ancien banquier du nazisme, exécuteur testamentaire de Goebbels et d’Hitler, financier du FLN en Algérie.

L’association aura alors l’habileté de présenter aux élections des candidats sans étiquette

En 1987, l’association crée sa branche armée : le Hamas.

Ce n’est qu’en 1970, lorsque Sadate qui a succédé à Nasser, décide d’utiliser l’association des Frères musulmans face à une extrême gauche montante que l’association reprend sa marche officielle.

L’Arabie saoudite aidera financièrement l’association et ensuite l’Iran se joindra à cette aide.

Dans les années 1990, l’association aura la clairvoyance de prôner la démocratie et ainsi de plaire à l’Occident, qui devient de plus en plus « ultralight » et qui n’y voit que du feu.

Les Frères publieront alors 3 manifestes importants :

Le premier portera justement sur « l’indispensable démocratie », le second sur les droits des minorités, notamment de « nos frères et compatriotes coptes » et le troisième concernant « le statut de la femme ».

C’est le départ de la modernisation de l’association.

Le reste vous le connaissez.

Vous le constatez tout ceci ne date pas d’il y a quelques jours ou quelques mois.

Alors quand notre ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’étonne de l’antijudaïsme des banlieues, c’est soit qu’il manque de culture, soit qu’il est mal informé soit les deux ensemble.

Alors quand la gauche feint la surprise, c’est vraiment se moquer du monde…

Mais franchement, à moins d’être parti quelques 60 ans hors du monde, il est impossible de ne pas voir cela.

Je trouve pour ma part scandaleux ce genre de procédés qui contribuent à créer et à développer cette haine antijuive sous un prétexte fallacieux qu’ils appellent antisionisme.

Certes Israël n’est pas exempt de reproches notamment en matière de communications. Là c’est un zéro pointé qu’il faut lui attribuer comme aux représentants de la communauté, qui font comme la gauche, minent de découvrir un « nouvel antisémitisme ».

La plus grande erreur d’Israel a été de croire qu’en laissant se créer une opposition, le Hamas, au Fatah, cela rendrait service. Les faits ont prouvé malheureusement le contraire.

Tout cela est bien pourri.

Je l’écris sans ambages ici, les arabes ont intérêt à vivre en bonne entente  avec les israéliens qui leur ont toujours apporté et leur apporteront paix et prospérité. Mais il me semble que nous sommes retombés dans l’époque sombre des croisades.

Personne n’en sortira indemne.

L’islamisme n’est pas, contrairement aux thèses de l’illusion multi culturaliste et « ultralight », un danger fictif, mais un danger immédiat et réel.

L’anéantissement de notre culture sera total.

Alexandre Goldfarb.

à suivre…

Chapitre 1 : http://observatoiredumensonge.com/2012/07/11/bobards-pour-jobards-1/

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Copyright: Alexandre Goldfarb  pour http://observatoiredumensonge.com/

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  • Nous avons deux solutions:

La première, la plus utilisée, est de ne rien faire.

La seconde, la moins utilisée, est de faire.

A vous de choisir.

Moi j’ai choisi et je m’engage.

Rejoignez-moi en participant à la vie de mon blog.

Vous pouvez le faire.

Comment ?

C’est simple en commentant en direct sur le site les articles, en écrivant vos propres articles (dans ce cas à envoyer par mail à observatoiredum@orange.fr) et aussi en relayant à vos proches et à vos relations chaque article… Et aussi en devenant « suiveurs » du blog (c’est simple, c’est en bas de l’écran et un clic suffit !)

C’est à vous !

Merci.

Alexandre Goldfarb

retrouvez les autres chapitres :

Bobards pour jobards 1

et aussi

Borbards pour jobards 3

Bobards pour jobards 4 

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

21 commentaires

  1. Je crois que les occidentaux ont vraiment un problème évident c’est qu’ils ne comprennent rien et votre texte est dans la réalité merci

  2. «L’Islam est une religion monothéiste qui remonte semble-t-il au premier siècle après Jésus-Christ».

    Pas l’islam, le nazaréisme (ou judéo-nazaréisme) qui donnera le proto-islam.

    Et pourquoi «au premier siècle après JC ?»: les tensions théologiques entre juifs nazaréens (qui évangéliserons les tribus « arabes » environnantes pour les convaincre de les aider à reprendre Jérusalem, jetant ainsi les bases de l’islam des origines) et pauliniens (qui jetteront les bases du christianisme) commencent tout de suite, comme une lecture attentive des Actes des Apôtres et des premiers textes de l’Eglise permet d’en relever des traces.

    http://naibed.blogspot.be/2011/11/ce-coran-qui-nest-pas-le-noble-coran.html

  3. On voit avec le ramadan qui est présenté partout par nos médias que quelque chose ne va pas ici en France dès qu’on parle de l’Islam. La France est quand même d’abord un pays catholique. Pour les fêtes catholiques importantes on a même pas le droit à 10% de la médiatisation du ramadan. Les médias sont les responsables de l' »islamisation de la France.

  4. Je pense que beaucoup de monde sait tout ça mais lorsqu’il s’agit de protéger les juifs très peu répondent présent.Le danger pourtant concerne tout le monde.

    1. Personnellement, je ne fais aucune différence entre un être humain, un animal, une salade, un arbre, les nuages qui assombrissent l’horizon….. et la raison d’existence de chacun !!! Tout ce fatras d’opinion n’aboutit pas à grand chose ! Et si on distribuait des petits mots d’Amour, comme quand on avait dix ans !!!!! Il y a tant de mélanges, d’un atome à l’autre !!!!

  5. si tous les français pouvaient comprendre et si tous les européens pouvaient comprendre et si tous les terriens hors musulmans pouvaient comprendre est il trop tard j éspère que non

Laisser un commentaire