Les nouvelles mésaventures de la rose – Chapitre I


Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Stop à la désinformation !

Jean-Marie Pieri est de retour plus en forme que jamais : découvrez ici en exclusivité Les nouvelles mésaventures de la rose… Un conte qui n’est fantastique mais bien actuel.
em>A l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

 TRIBUNE LIBRE 

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

pieri

   Les nouvelles mésaventures de la rose   

Par Jean-Marie Pieri

CHAPITRE I

Du sang et des épines.

Le roi fit une entrée remarquée dans la salle de conférence du palais: il paraissait d’excellente humeur, ses plus proches collaborateurs essaim de frelons et de guêpes l’accompagnaient tourbillonnant et gazouillant à qui mieux mieux.

Le chambellan des offices, sous le regard soupçonneux du conseiller, l’annonça tout de go :  » Gloire à sa majesté, prince des chats bottés et des principautés d’Afrique et d’Océanie, chef des armées de l’air, de la terre et des cieux, haut commandeur du sabre magique de Tambouctou (NDLR : petite ville du Mali sur le Fleuve Niger) et grand croix de la vérité déclarée… »

Le roi, sourire et teint fleuri après un repas bien arrosé, s’approcha du micro.

⁃  Chers compatriotes des territoires proches et lointains du royaume, me voilà devant vous, en cette nouvelle année au 19ème mois de mon règne… c’est avant tout au peuple que je m’adresse, meilleurs voeux et bonheur, l’année écoulée n’a pas été facile… vous le savez… euh…

Son regard parcourut la forêt de micros et s’arrêta sur la nuée de ministres disposée en rang d’oignon, comme à l’école à une remise des prix, aucun ne manquait à l’appel, l’heure était grave…

Le roi parlait, parlait, son discours s’accélérait, devenait inaudible, il tentait vainement d’imiter Dieu sans y parvenir, l’ennui gagnait et courbait les échines serviles. « Il n’a pas la carrure, ni les épaules du tribun » souffla-t-il l’oeil torve en bombant le torse.

Premier blême se rongeait les ongles, tout en se dandinant, « passera pas l’hiver » pensa le roi en lui décochant un sourire glacé.

Le toréro selon son habitude jouait du menton, se pavanait, distribuait des oeillades à droite et à gauche pour échapper à l’ennui, tête d’oeuf préposé aux finances, très en faveur roucoulait avec la dame des iles lointaines, ses lunettes étincelaient d’insolence, le roi le toisa sans aménité, alors le ministre s’assombrit sous les regards hostiles de ses rivaux.

Un vrai troupeau de moutons qu’il faut mener à la baguette, rien à en attendre de bon de ce cheptel là, j’aurai bien besoin de mon sabre pour intimider ces lâches, le roi toussa d’impatience, la contrariété se lisait sur son visage.

⁃  Nouvelle année, nouvelle donne, rebattre les cartes et remettre tout à plat, fredonna le roi avec conviction, il va falloir s’y mettre messieurs, simplifier le millefeuille administratif, supprimer les doublons, gagner sur la productivité au travail, monter en puissance, en efficacité…

Le roi reprit sa tirade poussive. Soupirs et toussotements. Premier fit la grimace, la crise semble n’avoir aucun effet sur lui, rien ne peut l’atteindre, il s’épongea le front et desserra sa cravate, ses yeux inquiets semblaient trépigner dans les orbites: « ça-y-est, çà le reprend, il s’attribue mes mérites en reprenant mes discours comme une démangeaison mal placée, il va me virer, c’est sûr! », son regard croisa le regard narquois des concurrents à sa succession sur les charbons.

Torero buvait du petit lait et fixait tête d’oeuf avec défi: « ces deux-là vont finir par s’étriper en public », pensa-t-il navré.

Un mouvement à peine perceptible du roi en direction de la concubine radieuse le rassura, elle ne peut les sentir, c’est mon alliée pour l’instant, murmura-t-il entre ses dents avec un bâillement.

⁃  Tenir le cap, faire des efforts, des économies et resserrer les boulons, je vois que la pause fiscale n’est pas respectée, vous exagérez et vous ne m’écoutez pas, il y a trop d’impôts et trop d’impôt tue l’impôt, fit le roi en s’adressant au ministre concerné qui piqua un fard. Son rire grinçant provoqua un malaise dans l’assemblée…

⁃  J’avais prévu une nette amélioration en fin d’année… il faut obéir à des objectifs partagés, minauda-t-il en fixant la porte-parole aux yeux de braise, faire preuve de discipline et renforcer la solidarité gouvernementale, s’il le faut nous procéderons par ordonnances et par décrets! Inversons la tendance, pas seulement les courbes du chômage et…

Premier ahuri par le propos semblait prêt à regimber et ouvrait la bouche comme un poisson tiré de l’eau: il est devenu fou ma parole ou même aveugle, pensa-t-il, je n’y comprends plus rien: ce discours imprévu, n’est pas celui qui était convenu!

Le roi adore l’improvisation au risque de décevoir, prendre au dépourvu l’adversaire, dévider les bons mots comme les perles d’un collier ou le chapelet du dimanche voilà sa marotte! Cela ne finira donc jamais!

⁃  Reprise en main totale, ni céder, ni reculer, le roi prit une pose conquérante, l’ordre doit régner sur tout le pays, lutter contre les inégalités dans un esprit d’équité et de justice, faire cesser l’anarchie ambiante, le racisme c’est notre ennemi providentiel, celui qui nous permet de triompher de nos adversaires, l’extrémisme ne sera plus toléré, l’antisémitisme, la xénophobie, l’islamophobie doivent reculer en respectant la liberté des cultes, les associations fournissent un travail en notre faveur que nous devons saluer, défense des minorités et respect des cultures de la diversité qui nous enrichit! (il se tourna vers Torero) Monsieur le Ministre a toute ma confiance et adressera toutes les directives nécessaires aux Préfets de régions… j’assumerai la responsabilité et le suivi de ce redressement…

⁃  (voix et gestuelle empruntées à Dieu, l’illusion était presque parfaite à un détail près!!!)

Torero, dressé sur ses ergots n’écoutait plus rien et rougissait de plaisir, « l’estocade c’est pour bientôt », Premier piteux rapetissait à vue d’oeil!Il est fini pensa-t-il!

⁃  Je vous retiens tous à déjeuner au Palais pour de plus amples entretiens, stratégie et communication, ce n’est pas fini, plaisanta le roi, en tournant les talons!

Un huissier lui entrouvrit la porte, le roi s’y engouffra avec vélocité.

A suivre…

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

Retrouvez Les contes de la Rose en cliquant sur le numéro du chapitre :

1234 5678 9101112

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

*** Vous aimez ? Alors vous partagez !!! ***

Devenez suiveur en un clic (sur le mot suivre en haut à droite ou en bas de l’écran) avec une simple adresse mail et c’est gratuit bien sûr…

Et aussi vous pouvez nous soutenir :

souscri

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Le TOP 5

observatoire du mensonge

  1. La Démocrasseuse©
  2. C’est pas facile
  3. Qui peut les croire ?
  4. Les socialo-menteurs
  5. les mots nouveaux

Sondage

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

La vérité, l’âpre vérité c’est sur TV-MENSONGE par Observatoire du MENSONGE : un grand merci aux contributeurs !!!
TV MENSONGE

**********

logo new

mode d’emploi : cliquez ICI

* * * * *

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu.

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu dans 163 pays…

Plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres très suivies !

De nombreuses personnalités lisent l’Observatoire du MENSONGE

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

12 commentaires

  1. Superbement bien résumé,mais j’ai honte pour ces « destroyers » qui ont voulu le pouvoir et qui sont incapables d’en faire quoi que ce soit de bien, mais de le mettre au service du mal, et de prendre un malin plaisir à détruire notre pays, et à maltraiter les gens de bien !!!!.Je pense qu’il va falloir pour notre salut appliquer l’article 35 de la Déclaration de l’homme et du citoyen de 1793 ;Car effectivement ce gouvernement viole nos droits.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.