Pomme, poire, banane et quenelle

Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

 Pomme, poire, banane et quenelle  

Par Alexandre Goldfarb

Riposte M

Poire, pomme, banane et quenelle.

La quenelle, j’aime bien la manger mais je trouve que là on n’en parle un peu trop. Elle devient indigeste.
La vérité c’est que pendant que ce gouvernement prend les Français pour des pommes ou des poires, en ne parlant plus que de bananes et de quenelles, il ne fait plus rien.

La gauche est bien la gauche caviar et la droite hélas est bien la droite camembert.
La gauche parle, la droite se tait…
Mon conseil : vous voulez monter un spectacle alors prenez Valls comme attaché de presse…
Prenez les deux affaires qui secouent la France et qui sont pitoyables, la première est celle d’un ancien humoriste reconverti dans la haine, la seconde est l’affaire de cul du Président, les deux sont dignes du caniveau où elles auraient du rester.
Le plus drôle pour l’affaire des frasques présidentielles c’est qu’elles ont eu lieu dans une rue de Paris au nom prédestiné : rue du Cirque !
Il faudra un jour nous expliquer pourquoi le Président pour se rendre rue du Cirque à Paris 8ème, à quelques dizaines de mètres de l’Elysée, aurait pris un scooter pour s’y rendre ?
Valoche peut faire sa valoche.
Par contre notre Président, qui avait tant critiqué Sarko pour ses fréquentations, a quand même accepté l’appartement de Pinault comme quoi l’argent n’a plus d’odeur… Et les médias y font quoi ? Ils se taisent bien sûr. On ne peut pas reprocher à un de gauche ce qui était mal vu pour un de droite… pourtant c’est pareil.
La désinformation est partout dans ce pays.
Le moindre média peut raconter n’importe quoi sans crainte d’être contredit.
La technique est éprouvée: TOUT BANALISER pour détourner des problèmes.
La vérité dérange comme toujours.
Alors au lieu que ce gouvernement et quelques autres se soient transformés en attachés de presse, qui ont bien travaillé, d’un pseudo comique raciste et franchement insignifiant, il eut mieux valu de continuer à l’ignorer.
Au lieu d’avoir un Président qui sort la nuit, on aurait préféré qu’il œuvre pour les Français. Mais non, il ne sait que taxer et rien d’autre.
Comme la banane n’a pas eu de succès et que nous sommes à quelques semaines d’une élection qui devrait normalement voir la déroute des socialistes, il fallait vite trouver un autre produit et c’est la quenelle qui a gagné.
La démocratie, elle a perdu. Mais cela on le savait déjà puisque cela fait 40 ans que la démocratie est perdue.
L’affaire Dieudonné est une non affaire mais c’est un écran de fumée dressé pour nous cacher la réalité d’une France qui perd sur tous les tableaux. Une France qui est en train de renoncer à des siècles d’histoire, une France en voie de dénationalisation, une France molle de bien pensants mais n’agissant plus.
Une France des pleutres et des pétochards, une France qui aime les perdants et jalouse les gagnants.
Cette France est amenée à disparaître au profit d’une autre société. Une société pourrie et injuste.
Une France où politiques et médias utilisent sans vergogne la langue de bois, où cette élite qui ne l’est plus est méprisante, hautaine et  ringarde mais qui profite de la passivité des Français.
Ce n’est pas pour rien que la désinformation fonctionne comme au temps du National-socialisme en inventant des mots nouveaux.
Que fait l’opposition ? Rien de rien, elle subit, elle se planque pour mieux se taire.

La solution est sous nos yeux pourtant.

 Parce que nos médias et nos politiques nous prennent pour des  pommes et des poires, Il faut descendre dans la rue et celles et ceux qui se réclament l’opposition doivent y être : celles et ceux qui ne seraient pas physiquement présents doivent être bannis. Ils ne méritent plus nos voix aux élections. Votons ! Eliminons !

Voilà le vrai critère pour en être ! C’est participer.
Tout le reste n’est que bons et faux sentiments, littérature et mensonges.

Nous avons le pouvoir, ne l’oubliez pas.
Notre premier pouvoir est le plus fort c’est notre bulletin de vote.
Les politiques le redoutent vraiment bien qu’ils sachent qu’en France les veaux râlent mais ne ruent pas.
Notre second pouvoir c’est de fermer la télé, ouvrir les yeux ! Celui-là est aussi très fort car nos médias qui nous désinforment ne vivent que par la publicité et pour certains par leurs abonnés.
Apprendre à ne pas les regarder, c’est facile et cela vous ne pourrez que le constater procure une intense satisfaction/
Ce n’est pas pour rien que le journal de 20 heures sur France 2 de Pujadas a perdu en 6 mois un million de téléspectateurs.
Alors à vous de jouer !

Si vous ne voulez pas de cette France que les politiques et les médias veulent nous imposer, vous devez clairement AGIR !
Il n’y pas d’autre choix sinon que de subir.

Alors on peut disserter sur la libre parole, le droit à insulter, ou comme sait si bien le faire la gauche sur la liberté… Mais doit-on et peut-on tout accepter pour autant ? Tout banaliser ?
Ce jeu dangereux amène immanquablement à la dictature et au pire.
Quand dans une société les lois ne sont plus appliquées et qu’il n’y a plus de barrières, genre tout doit être permis, c’est cuit.

Nous vivons dans un monde où il est plus facile d’excuser, notamment le crime, que de combattre. Un monde où les faux semblants sont rois, le on dit est de mise et l’indulgence obligatoire.

Quelle hérésie a donc saisi les gens ?
Cela ressemble bien à un suicide collectif.

Ainsi il faut pour tout banaliser comparer même ce qui est incomparable. C’est que dans notre société ULTRALIGHT©, tout le monde y doit être beau et gentil. Tout est pardonnable sauf la vérité. L’âpre vérité, la vérité qui dérange bobos, gogos et veaux.

Tout le monde trouve normal que l’on puisse chanter des chants contre la France et les Français, cela c’est même un genre prisé, siffler la Marseillaise parce que c’est soi disant un chant guerrier, comparer un petit pays dont on n’aime pas les ressortissants à un pays nazi, il faut aussi être ceci ou cela pour paraître dans notre société, plaindre les pauvres surtout ceux qui ne sont pas de chez nous, etc.

Une société sans repères, désœuvrée et triste est finalement notre quotidien. Plus rien n’étonne personne car tous sont hyper blasés.

On va pleurer pour je ne sais qui ou je ne sais quoi à 5.000 km de France et personne ne parlera de ces petits vieux qui font les fins de marchés pour y ramasser de quoi manger.

Notre société se meurt, elle est malade mais n’a pas de docteur capable ou assez courageux pour la soigner hors des sondages bidons et truqués et des médias sans lesquels nos politiques ne peuvent survivre.

On balade les gens dans le car de l’indifférence et on leur fait visiter des poncifs éculés propres au marxisme et au socialisme d’y il deux siècles au moins.Proudhon renait victorieux dans un pays qui sombre mentalement.

La télé ne se casse même plus la tête à informer, les politiques se la pètent grave et nous trinquons à nos frais pour tous ces foireux.

Des révélateurs ne suffisent même plus à réveiller un peuple endormi et frileux.

J’entends ici et là des personnes nous expliquer que la liberté d’expression doit être respectée. Certes mais jusqu’à quel point ? Untel de dire que cette liberté doit être totale sauf  « Une liberté que seuls doivent borner l’insulte et l’incitation à la haine raciale, lesquelles ne peuvent être que dûment établies ». Ce qui est bien le cas du pseudo comique. La contradiction est totale en conséquence et la question est : quelqu’un a-t-il le droit oui ou non de proférer sa haine en public ? Si c’est oui, alors pas de souci, Dieudonné doit continuer et si c’est non, il doit être arrêté (même au bout de 14 ans !). Alors il faut faire de même avec les racistes anti Français qui eux peuvent impunément déverser leur haine sans risque. Si un Français fait de « l’humour à la Dieudo » contre des de la diversité, il ne durera pas longtemps… Il faut que l’État soit conséquent et applique la loi une et indivisible.

Au nom de la liberté d’expression, il faut fixer des limites mais des limites égales et applicables pour tous.

Triste spectacle d’une France réduite à des médias qui nous désinforment quotidiennement, à une actualité qui cache toute la réalité, à un type sans intérêt qui occupe toute la scène depuis quinze jours, et à un Président plus préoccupé par ses galipettes en dehors de chez lui que par le salut de son pays.

C’est le problème de la médiatisation à outrance qui permet aux révisionnistes et autres négationnistes d’avoir une énorme tribune parce que cela arrange les socialistes pour l’immédiat… Hollande fait du Mitterrand et l’élève semble dépasser le Maître…

La société du négationnisme et du révisionnisme est une société foutue.

C’est hélas la notre.

Nous sommes bien dans Le Blablaland©, le pays du Président Baratin… L’homme qui murmurait à l’oreille des veaux©.

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

  BONUS :  

Et celui-ci, il ne faut pas le condamner Monsieur Valls ?

*** Vous aimez ? Alors vous partagez !!! ***

Devenez suiveur en un clic (sur le mot suivre en haut à droite ou en bas de l’écran) avec une simple adresse mail et c’est gratuit bien sûr…

Et aussi vous pouvez nous soutenir :

souscri

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

L’article du moment : La démocrasseuse

*** Vous aimez ? Alors partagez !!! ***

Devenez suiveur en un clic (sur le mot suivre en haut à droite ou en bas de l’écran) avec une simple adresse mail et c’est gratuit bien sûr…

Et aussi vous pouvez nous soutenir, cela fait toujours plaisir :

souscri

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu dans 163 pays…

Plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres vraiment libres !

De nombreuses personnalités nous lisent.

mode d’emploi : cliquez ICI

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

8 commentaires

  1. C’est maintenent la référence sur le sujet, on en veux encore merci bien.

  2. Mais que faire alors, tout cela est de notre faute, nous le peuple qui ne savons pas voter juste. La droite fait ce qu’elle peut, dès qu’elle ouvre la bouche ou conteste, elle se fait insulter vilipender par la gauche et les journaleux.
    Nous sommes minoritaires à nous plaindre de cette politique de la Ripouxblique, beaucoup de français surtout parmi les jeune ne comprennent rien et confondent tous et mélangent tous les Présidents.
    Nous n’avons pas su défendre N. Sarkozy pour un second quinquennat et repartir sur de bonnes bases après la crise de 2008 et la crise de l’euro. Dès qu’il y a un grain de sable dans l’engrenage et hop on change de camp comment voulez-vous que l’on s’en sorte.
    Nous sommes responsables de notre choix du destin, nous devons supporter 3Z ans encore un Hollande malade du sexe et de la tête et un choix de gouvernement arrogant et méprisant. Je les déteste tous, je ne peux plus les entendre ni les voir.
    Comment se fait-il que les journalistes qui savent tout nous trompent-ils eux aussi ?

    1. La droite a gouverné assez longtemps pour que vu le résultat et la piètre situation dans laquelle nous nous trouvons…. basta; Si elle avait su bien faire on n ‘en serait pas là.Elle a fait ce qu elle pouvait comme vous dites et bien ce n’atait pas grand chose.

      1. Je ne sais pas où vous avez trouvé que j’écrivais que la droite je vous cite « Elle a fait ce qu elle pouvait comme vous dites » mais ce n’est écrit nulle part… Au contraire je dis de la droite qu’elle est camembert par rapport à la gauche caviar…

  3. Le constat est effrayant: société hypocrite en pleine décomposition où ceux qui font la morale les docteurs Diafoirus de Molière se portent bien, Tartuffe imperator nous souffle sur les yeux son rideau de fumée!
    Oh les vilains, les traitres, les menteurs ce sont les autres…
    A force de redresser la courbe du chômage on risque de l’avoir dans… le dos, ah mais non dit l’autre blanc navet pas pris au pot, elle n’existe, on ne la voit pas, mais elle est apparente!!!
    Assez rigolé non!!!

Laisser votre commentaire