La charia…


Il est temps de savoir.

Ce que les médias français ne vous diront pas se trouve Observatoire du MENSONGE,

+ 120.000 lecteurs, vu dans + 163 pays; + 40 écrivains et de nombreuses personnalités qui suivent l’information autrement

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Capture d’écran 2014-06-20 à 00.40.11 *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

José Castano, spécialiste du Moyen Orient, nous explique comment la charia est l’esclavage des temps modernes.

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

Le logo des Frères musulmans.
Le logo des Frères musulmans.

  La charia…  

Par José Castano

La Charia … ou l’esclavage des temps modernes

« L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cœur du côté de l’intérieur de la famille. » (Alexis de Tocqueville)

Dans nos sociétés occidentales, le citoyen lambda a du mal à comprendre l’interprétation de la parole de Dieu qui est donnée par l’Islam… Tout n’est que contradiction dans ses propos religieux.  Ainsi, bien que Dieu soit loué en permanence –même quand il s’agit d’égorger aux cris d’« Allah Akbar ! »-, on ne peut être que choqué par les tolérances du Coran sur certains points et par son paradis voluptueux…

La loi de Jésus est généreuse ; elle ordonne le pardon, l’oubli de soi, le sacrifice, tandis que la loi de Mahomet prescrit le talion dans la vie sociale et néglige les commandements suprêmes : « Tu travailleras ; tu ne tueras point ! » Or, il n’est pas bien loin le temps où, un père furieux et honteux de la naissance chez lui d’une fille, l’enterrait vivante ou qu’un mari tenait à l’attache un troupeau d’esclaves dont il usait à sa fantaisie, sans retenue légale ou morale…

Par conséquent, rien ne révolte plus que cet état dépendant que l’Islam impose, notamment, à la femme, que ces préjugés, ces erreurs accumulées, ces hypocrisies sans bornes qui dominent la vie de cette race.

L’un des problèmes sur lequel la Tradition musulmane se heurte de plus en plus aux impératifs et aux valeurs du monde moderne est celui, précisément, de la condition de la femme, soumise à trois lois : la polygamie, le droit du jebr (mariage des mineurs sans les consulter) et la répudiation unilatérale.

Pour exemple, le Prophète Mahomet a épousé une petite fille âgée de six ans et le mariage a été consommé quand elle a eu neuf ans…
Sur la vie familiale –cellule de base de nos sociétés occidentales- les conceptions de l’Islam sont totalement étrangères aux nôtres. Elles assujettissent la femme aux privilèges masculins.
Il y a quelques années de cela, à la suite des contestations qui avaient opposé, en France, des Européennes divorcées de musulmans se plaignant de s’être vu enlever leur enfant (c’est encore le cas aujourd’hui) –illustrant bien l’incompatibilité dramatique de deux conceptions différentes- le cheikh Abbas Ben Cheikh El Hocine, à l’époque, recteur de la Mosquée de Paris, s’était permis de mettre en garde les femmes françaises qui épouseraient des Maghrébins.
Il avait déclaré : « la future mère qui épouse un musulman doit savoir que les enfants issus de cette union seront musulmans. L’enfant est appelé à perpétuer le nom et l’identité religieuse de son père ».
Cette attitude s’explique dans une société où la lignée l’emporte sur l’individu, et les droits de l’homme sur ceux de la femme. Dans le monde musulman, il n’y a pas de punition pour les crimes commis par les hommes contre les femmes. La charia (loi islamique) est axée strictement sur la punition des femmes.

Alors que dans les sociétés occidentales la femme est considérée comme étant l’égale de l’homme, le Coran (4,34) affirme que « les hommes ont autorité sur les femmes », que les « femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et que « si les hommes craignent la désobéissance de leur(s) femme(s) ils peuvent les exhorter et même les frapper ».

Pour les hommes comme pour les riches et les influents, la loi islamique est plus clémente.
C’est ainsi que, par exemple, en Arabie Saoudite, récemment, une jeune femme violée a écopé d’un an de prison ferme et cent coups de fouet pour « adultère »… tandis que ses cinq agresseurs n’ont pas été inquiétés le moins du monde…

Au Koweit, on vous dira que « acheter des esclaves sexuelles permettrait aux hommes koweitiens « décents », « dévoués » et « virils » de résister au démon de l’adultère ». Mais cela est valable aussi au Qatar et dans toute la péninsule arabique. La femme n’étant qu’un objet, l’adultère n’y a pas le même sens qu’en Occident. Violer une femme, c’est également voler l’homme qui en est propriétaire. Dès lors, la femme devient adultère et doit être lapidée puisque par définition, c’est de sa faute. C’est l’Islam !….

C’est, pour les hommes, l’approbation légale de leurs crimes contre les femmes. C’est la liberté d’abuser d’elles et de les utiliser comme il leur plaît, sans limites. Par ailleurs, l’excision fait toujours partie des traditions, perpétuée de génération en génération afin que le plaisir amoureux que pourrait prendre la femme à la relation sexuelle reste toujours inférieur à celui de l’homme.

Au Nigéria, depuis des années, la secte musulmane Boko Haram (qui signifie « l’éducation à l’occidentale est impure ») ne cesse de perpétrer des abominations en tous genres : Assassinats, attentats, viols, massacres collectifs, rapts d’otages et de jeunes femmes destinées à des « mariages-esclaves » ou à l’entretien des harems.
Cette secte djihadiste capture femmes, jeunes filles, enfants pour les donner en esclaves sexuelles à ses soldats, les plus belles étant vendues à de riches africains ou arabes. L’horreur de la barbarie esclavagiste de Boko Haram relève sans contestation possible de ce que l’on désigne aujourd’hui comme crimes contre l’humanité. Ces crimes sont en effet perpétrés dans le plus total déni d’humanité de la femme, inhumainement traitée comme du bétail.

Un rapport de Human Rights Watch datant de fin 2013 fait notamment état d’enlèvements et de viols de femmes et de jeunes filles par le groupe islamiste et d’enrôlement de force de jeunes enfants.
On se souvient avec effroi de l’enlèvement de ces 276 jeunes filles, élèves d’un lycée de la ville de Chibok (Nigéria), enlevées le 14 avril 2014 dans leur établissement par des hommes armés et menaçants. Le chef de Boko Haram, le tristement célèbre, Abubaker Shekau, a aussitôt revendiqué les enlèvements, déclarant avoir enlevé les lycéennes parce que « l’éducation occidentale doit cesser » et que les filles « doivent quitter l’école et être mariées », menaçant, par ailleurs de vendre les jeunes filles sur le marché, « au nom d’Allah ».
Selon la Maison Blanche, « beaucoup d’entre elles ont probablement été déplacées hors du pays, vers des pays voisins », a expliqué la porte-parole de la diplomatie américaine, Marie Harf, tandis que des informations circulaient sur le possible transfert des adolescentes au Tchad et au Cameroun voisins, où elles auraient été vendues pour 12 dollars chacune.

L’enseignement étant désormais devenu impie, le 17 septembre 2014, deux djihadistes avec armes automatiques, grenades et ceintures d’explosifs ont pénétré à l’intérieur du « Federal College of Education » (Centre de formation des professeurs) de Kano et se sont livrés à un massacre, tuant 15 étudiants et en blessant une trentaine d’autres. Durant le seul mois de juillet, cinq attaques similaires, imputables à Boko Haram, ont eu lieu à Kano.

Confortée par l’incompétence et la veulerie de gouvernants corrompus, la démission et la déliquescence d’une armée nullement entretenue et non payée, cette secte s’enhardit à chacune de ses attaques, faisant régner la terreur en toute impunité. C’est ainsi que le 26 octobre 2014, une trentaine d’autres adolescents (garçons et filles) ont été enlevés par les islamistes dans un village de l’Etat de Borno, au nord-est du Nigéria sans la moindre réaction des autorités.
Et le calife autoproclamé, Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l’Etat Islamique (EI), en fait autant en Irak et en Syrie. Ce sont des arabes chrétiennes, mais aussi yazidis et des musulmanes chiites qui sont présentées dans des cages, comme des animaux et serviront d’esclaves sexuelles autant que domestiques. Mise à prix une centaine de dollars « pièce » !…

« La liste des crimes atroces commis par l’État Islamique à l’encontre des Yézidis en Irak ne cesse de s’allonger », a déclaré Fred Abrahams, conseiller spécial à Human Rights Watch. « Nous avons recueilli des témoignages au sujet de conversions religieuses forcées et de mariages forcés, ainsi que d’agressions sexuelles et d’esclavagisme… et certaines victimes ne sont que des enfants. »
En août, les Nations unies ont notamment estimé que l’organisation terroriste avait réduit en esclavage sexuel environ 1 500 femmes et adolescentes dans le Nord de l’Irak et Amnesty International en a fait de même. On est bien loin –dans les faits- de l’illusion entretenue en Occident d’une religion musulmane tolérante envers les autres religions.

Comment ces barbares peuvent-ils évoquer à chacun de leurs actes odieux le nom de Dieu et pratiquer autant de crimes ?…
Et ce qui nous révolte, nous, Français, c’est que face à ces abominations on n’entend nullement se dresser ni Caroline Fourest, ni Najat Belkacem, ni les Femen, ni Houria Bouteldja du Parti des Indigènes de la République, ni son conseiller, Said Bouamama, de « Nique la France » qui n’ont de cesse de dénoncer « l’esclavagisme blanc » de jadis en occultant négligemment l’esclavagisme musulman. Il est vrai qu’en la matière, ils peuvent compter sur l’appui inconditionnel de Christiane Taubira, notre inénarrable ministre de « l’injustice », la passionaria indépendantiste guyanaise qui est à l’origine de la Loi du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l’humanité… mais qui ne dit mot sur cet esclavagisme du XXIème siècle, honte de l’humanité, dont sont victimes des millions de jeunes femmes à travers le monde.

José Castano

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

♥ ♥ ♥

-o-o-o-o-o-o-o-o-

Vidéo à visionner impérativement –

-o-o-o-o-o-o-o-o-

L’Islam, religion de « paix et d’amour »… et la condition féminine

De jeunes filles musulmanes (encore enfants)
enchaînées pour être livrées à leurs prédateurs sexuels
Capture d’écran 2014-11-04 à 18.58.24

 

Pour aider l’Observatoire :

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire en cliquant ci-dessous : bouton Paypal donLe don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

Ou n’importe quel autre don sur notre plateforme sécurisée et anonyme .

Dans ce cas, cliquez juste sur le logo dessous et laissez-vous guider.

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
 José Castano pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

L’article le plus lu : La France clochardisée

# # # # # # # # # #

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine dans

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Mode emploi

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 163 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

+ 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

 

Publicités

2 comments

  1. Ma fille a été agressée et violée par un Marocain qui son crime commis s’est empressé de s’envoler pour son pays d’origine d’ou il n’en est revenu qu’un mois plus tard n’ayant répondu à aucune convocation de la police alors que durant ce temps ma fille convoquée régulièrement devait aller raconter son viol ( alors que nous faisions tout pour la sortir de l’état dépressif dan lequel elle s’était enfermée ) .
    Un mois plus tard au retour de son violeur, lors de la confrontation, celui-ci s’est présenté accompagné d’un avocat ( des moyens que nous ne pouvions offrir à notre fille sans travail ) il a bien sûr tout nié en bloc retournant la faute sur ma fille avançant en jurant sur la tête de sa petite fille de 3 ans qu’elle lui avait fait des avances dans une tenue affriolante! le jugement a été reporté 2 mois plus tard MANQUE DE PREUVES alors qu’il y avait agression suivie de viol aggravé de fuite?.
    Les deux mois d’attente on été un calvaire de plus affligé à ma fille enfermée dans sa maison, ne voulant plus sortir, vivant les volets fermés, nous ne pouvions pas la laisser seule aux risques qu’elle ne mette fin à ses jours!alors que son violeur coulait des jours quasi tranquille entouré de sa famille ( pauvre victime? )
    Lors de la deuxième comparution, il a bien sûr recommencé son cinéma, la commissaire de Police ( que je salue au passage pour le travail scrupuleux accompli ) nous avait dit qu’il ne pourrait pas s’en sortir, la peine était de 15 ans de prison ferme et 50 000£ d’amende, au grand étonnement de tous le monde, il est ressortit le soir même sans aucune punition lançant au passage un regard ironique à ma fille qui de ce fait était considérée par la justice de son Pays comme la putain de service?
    Cela se passait à Aubervilliers, depuis ce temps ( 3 ans ) ma fille n’a pas retrouvé de travail, elle n’a aucune ressource pour elle et pour son fils, nous l’avons aidée tant que nous avons pu toutes les économies on fondues mais aujourd’hui ce n’est pas avec notre retraite que nous pouvons assumer, de plus notre petit appartement ne peux recevoir décemment quatre personnes, nous n’ avons plus rien, les factures s’amoncellent avec les agios que la banque ne manque pas de prendre sur le dos des pauvres nous allons arriver à hauteur de 10 000£ de dettes ? je n’ai jamais été dans une telle situation ! j’ai lancé une pétition sur Facebook, bizarrement j’ai récolté 26 signatures alors que plus de 300 personnes m’ont répondu avoir signé? j’en conclut que ma pétition a été détournée?
    Alors OUI IL Y A UN GRAND DANGER et l’on ne s’imagine pas à quel point? on ne dira jamais assez que notre Pays est en danger de plus en plus envahit et nos enfants la proie de cette situation?

    J'aime

  2. Excellent article , il me revient avoir commenté précédemment un sujet sur la sécurité que je reporte encore ici :
    «  » » SECURITE : oui l’insécurité est une des principales causes du septennat de Pinocchio,
    – l’islamisation de certains quartiers de grandes et petites villes de France.
    – explosion de l’immigration clandestine
    – augmentation et facilitation des aides pour les étrangers en situation irrégulière » » »
    L’Europe mais surtout la France sont en danger, et il inutile de se « voiler » la face, la France et les Français sont pris dans cette tourmente de l’Islam, il faut voir le nombre de mosquées construit ou en construction donne bien le « la » de cette situation , combien d’écoles coraniques sont déjà en action ??? Voyez les grandes villes, Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille, Lille, Roubaix et bien d’autres, observez les quartiers, observez en ville, observez les écoles, observez le comportement……
    Pour ceux qui ne comprennent pas ce que c’est l’Islam, ils le verront très vite, malheureusement il sera trop tard ! pour finir, je dirais qu’un arabe restera toujours un arabe (à quelques exceptions près). Mais attention Danger !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s