La connaissance


La haine contre la connaissance c’est la dictature©. A méditer et à partager.

Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

bizar 2

   La connaissance   

Par Alexandre Goldfarb

« Je suis toujours prêt à apprendre, bien que je n’aime pas toujours qu’on me donne des leçons. »
Winston Churchill

« Le doute est la clé de toute connaissance. » (proverbe persan)

La droite, enfin celles et ceux qui vraiment se considèrent comme de droite, ne gagnera rien à être sectaire entre ses différents courants.
C’est absurde !
C’est aussi laisser à la gauche la seule possibilité de rester au pouvoir.
N’ayons pas peur des mots, c’est un crime politique.
Serions-nous aussi couillons ?
Je le crains au vu des milliers de commentaires en ce sens.
La haine a remplacé la pensée comme dans toute bonne dictature qui s’installe.
La haine c’est le propre de la France actuelle où l’inculture est quasi partout.

La haine c’est ce qui permet la dénationalisation.

Un pays sans la connaissance est pays qui s’écroule forcément.

La haine contre la connaissance c’est la dictature au lieu de la démocratie©. A méditer et à partager.

La connaissance est l’état de celui qui connaît ou sait quelque chose.

Le mot connaissance est associé à la découverte, la compréhension, la représentation et la conscience.

Je ne peux pas étant donné le sujet prétendre par ce texte en faire le tour.

Il existe différentes dimensions de la connaissance humaine qui reste forcément relative du fait de l’essence individuelle de chaque être.

Ce qu’est la connaissance fait encore débat chez les philosophes : il n’y a pas de définition unique sur laquelle ils s’accordent.

On distingue traditionnellement trois types de connaissance. La connaissance propositionnelle est le fait de savoir « qu’une certaine Proposition » est vraie et justifiée, par exemple, savoir que la Terre est ronde. La connaissance objectuelle, aussi appelée acquaintance, est le fait de connaître une chose, par exemple, connaître Londres. Le savoir faire est le fait d’être capable de réussir une action, par exemple, savoir faire des plats cuisinés.

La définition de la connaissance propositionnelle est celle qui a le plus attiré l’attention des philosophes. Ils s’accordent généralement sur le fait qu’une connaissance est une « Croyance » qui est vraie, mais aussi qu’elle n’est pas seulement une croyance vraie. Une autre condition est requise: il faut qu’elle soit justifiée, ou non accidentelle, ou fiable, ou certaine. C’est sur cette condition supplémentaire que les philosophes sont en désaccord.

Les connaissances sont acquises par une multitude de processus : « Cognition », « Perception », « Apprentissage », « Raisonnement », « Mémoire (psychologie) », « Témoignage » et la « Science » est un ensemble de méthodes systématiques pour acquérir des connaissances.

La branche de la philosophie qui étudie la connaissance est appelée « Épistémologie »ou »Théorie de la connaissance »
La branche de la philosophie qui étudie plus particulièrement les sciences est appelée « Épistémologie » ou « Philosophie des sciences ».
On voit bien ici que se rejoignent la connaissance et les sciences. L’une génère les autres. Mais n’oublions pas que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » comme l’avait écrit François RABELAIS dans son livre PANTAGRUEL. Ce qui implique qu’après la lumière arrivent les ténèbres et que la connaissance peut servir des desseins funestes. On pourra toujours opposer la connaissance du bien et celle du mal mais il faut l’accepter dans ces deux propositions. Là n’est pas le moindre paradoxe de la connaissance pour l’être humain.

Par extension, le terme de « connaissance » désigne également ce qui est connu, ou même  plus généralement ce qui est tenu (à tort ou à raison) pour connu. On oppose le connu à l »Inconnu ».

La principale opposition réside entre la connaissance qui résulte d’une acquisition ou celle qui repose sur l’exercice de la raison.

On peut dire alors que la connaissance se divise en deux groupes : l’idéalisme et le réalisme.

Pour ma part, j’ai choisi de définir la connaissance comme un puits où l’homme pourrait à loisir aller chercher sa connaissance au fonds de ce puits et de la façon dont il la remonterait dépendrait son savoir. C’est le fameux « fiat lux » ou que la lumière soit qui m’a inspiré.

La connaissance, c’est se connaître soi-même pour mieux apprendre, c’est transmettre aux autres, c’est approfondir ce que l’on cherche…

La base même de la connaissance est propre à chaque individu. Dès le moment où l’enfant naît, il commence à acquérir la connaissance en ouvrant son regard au monde autour de lui. Ce n’est que plus tard lorsqu’il va à l’école qu’il apprend à développer sa connaissance de façon certaine et régulière. Devenu homme il met en pratique ses connaissances et il essaie de les enrichir.

Il est clair que la connaissance est la recherche de la lumière, la lumière étant savoir. La lumière est au centre de tout, elle peut être définie par le soleil dans l’Egypte Antique ou par l’émanation divine chez les Hébreux, la lumière qui doit servir à éclairer la connaissance. Car c’est bien là que nous nous différencions des barbares à travers cette quête permanente du savoir. Nous faisons la part entre la vision physique et la vision spirituelle. La connaissance de Dieu, auteur de tout ce qui est, est la vraie connaissance du monde. Nous devons acquérir la connaissance par un effort moral, fuir le vice et pratiquer la vertu, tout en sachant que chacun de nous possède sa propre lumière et aussi ses propres ténèbres. La connaissance est alors un chemin qui peut monter avec des images lumineuses, joyeuses et permettant de progresser comme ce chemin peut descendre avec des images sombres, tristes et faisant régresser. Platon: a écrit : « Il ne dépend que de nous de suivre la route qui monte et d’éviter celle qui descend. »

On retrouve bien là l’opposition définie entre le jour et la nuit, le blanc et le noir : ces symboles que nous retrouvons toujours sur notre route. Pour nous de cette dualité jaillit une lueur d’espoir parce que nous croyons à la fraternité et que c’est dans la connaissance acquise que nous saurons transmettre notre savoir. Il s’agit toujours d’un voyage initiatique qui mène vers la lumière de la connaissance.

Je crois que pour celui qui accepte de connaître l’initiation, la modestie d’apprendre, il existe un monde meilleur même si actuellement nous sommes entrés dans une période dangereuse. Le chemin de la connaissance est à l’infini mais pour nous il doit symboliser l’ouverture sur l’éternité. La question sans réponse pour la connaissance est celle d’une vie ou non dans l’au-delà. Chacun y verre sa propre connaissance le guider vers une réponse incomplète forcément.

Cela signifie que nous sommes existants à travers un voyage non précisé dans le temps et dans lequel nous devons toujours apprendre. Mais que la quête de la connaissance est éternelle et sans fin.

La connaissance est pour toutes et tous, mais c’est dans notre parcours que nous allons parfois la développer et trop souvent la maintenir à un niveau trop bas. Niveau qui laisse rapidement la place à la haine.

La connaissance nécessite un travail personnel de recherches pour comprendre et apprendre.. Plus tard en progressant, la connaissance nous apportera la sagesse et l’harmonie. D’ailleurs dans la vie, on emploie souvent le mot expérience qui reflète l’acquisition de la ou des connaissances de l’homme dans le temps.

La connaissance : entre théorie et expérience.

Nous sommes obligés de distinguer la connaissance du savoir et de la science bien que qu’ils soient intimement liés. Je pense que la connaissance est au dessus du savoir et de la science. Du coup l’homme ne peut pas tout savoir et c’est pourquoi il doit toujours enrichir sa connaissance. Le savoir n’est pas obligatoirement vrai ni la science d’ailleurs pour intégrer la connaissance. Au contraire lorsque le savoir est vrai et la science exacte et vérifiée ou basée sur des faits constatés, ils font partie alors de la connaissance.

Comme nous pouvons le constater, la science est une forme particulière de connaissance alors que la connaissance est une forme particulière de savoir. Le savoir est basé sur l’opinion alors que la connaissance est basée sur la raison (qui est une forme spéciale de procédure pour établir ses opinions). Enfin, la science est basée sur la preuve (qui est une forme particulièrement rigoureuse de procédure rationnelle). Il existe donc un savoir non fondé sur la raison, comme il existe des connaissances valables mais non scientifiques.

La connaissance pratique.

À l’origine, l’humanité possédait deux formes élémentaires de savoir: la connaissance pratique et le mythe. La connaissance pratique se transmettait et s’enrichissait de génération en génération pendant que les techniques se perfectionnaient. D’abord chasseur, pêcheur et nomade, l’être humain est passé de l’utilisation de la hache et du silex à la maîtrise des métaux, à l’élevage et à l’agriculture. Aujourd’hui, l’extension de notre connaissance pratique est considérable: elle va des techniques de construction aux soins domestiques, de l’électrotechnique aux soins de santé, de la mécanique à l’informatique.

Communiquée d’abord sous forme orale et par l’exemple, comme au Moyen Âge dans la transmission des techniques artisanales entre un maître et ses apprentis, la connaissance pratique s’est ensuite inscrite dans les livres et est maintenant enseignée aussi bien dans la famille qu’à l’école ou à la télévision et désormais via Internet.

La connaissance pratique est un vaste ensemble de techniques d’usage et de transformation de la matière autant que de production et de transmission d’informations.

Dépendante d’un contexte culturel donné, elle n’en conserve pas moins un certain caractère de rationalité déterminé par les contraintes de la vie pratique. Manger, se vêtir, se loger, se déplacer, accomplir les diverses tâches essentielles à notre survie ou à la production des biens et services propres à un contexte social donné; l’accomplissement de toutes ces fonctions suppose l’apprentissage et la transmission d’une connaissance pratique qui est soit partagée par l’ensemble des membres adultes d’une collectivité (comment se servir d’un téléphone par exemple), soit le fait d’un sous-groupe particulier (par exemple les électriciens).

On néglige très souvent de considérer le rôle central de la connaissance pratique dans la vie sociale et individuelle. Il suffit pourtant de songer à l’abondance des apprentissages techniques auxquels sont soumis les enfants pour en mesurer l’importance. De la marche à l’utilisation des produits techniques, de l’écriture à l’arithmétique sans oublier la géométrie, de la nage à l’utilisation des appareils électriques, l’enfant acquiert — en même temps que certaines valeurs et formes de jugements qui relèvent du savoir en général — une somme considérable de connaissances empiriques concernant l’usage des objets propres à son environnement.

Les ouvriers, les travailleurs, les artisans et les techniciens sont des spécialistes d’une certaine connaissance pratique. Sans eux, rien ne fonctionnerait et notre environnement se dégraderait rapidement! Leur importance sociale est sans égale, même si dans nos sociétés nous valorisons plus volontiers le travail intellectuel ou le travail de création que le travail manuel et technique. De manière générale, la connaissance pratique concerne le monde des activités concrètes et se transmet principalement sous la forme d’apprentissages techniques et d’applications.

La connaissance dangereuse.

Il me faut ici aborder le problème de la connaissance sous un autre angle : ce qui est une croyance mais qui n’est pas vraie. De cela viennent souvent les peurs et les dangers pour l’humanité. Et pourtant cela fait partie aussi de la connaissance à partir du moment où l’homme a acquis l’information supposée vraie, il la croit. Donc il croit enrichir sa connaissance. Nous l’avons vu auparavant le chemin de la connaissance peut monter ou descendre. Toute la problématique d’une société est justement d’éviter de descendre. Ainsi nier certains faits pourtant vrais est une forme de connaissance qui délivre le mal pour l’homme. Cette connaissance néfaste appelée notamment négationnisme est une bombe à retardement. Plus nos moyens de communications sont puissants plus cette connaissance que j’appellerai méconnaissance est maléfique et dangereuse pour l’homme. Cette méconnaissance souvent voulue apporte catastrophes et violences en tous genres. Elle permet notamment à toutes les formes de fascisme, national-socialiste ou autres dictatures de s’installer presqu’en douceur tellement les gens sont persuadés d’avoir raison, mieux de savoir qu’ils ont raison.

N’en doutons pas, cette connaissance ou méconnaissance attire son propre public et développe une autre Histoire du monde. Elle a déjà maintes fois été la cause de grands drames humanitaires parce qu’elle les a cautionnés : avant, pendant et après. C’est le côté obscur de la connaissance qui plonge l’être humain dans les ténèbres.

La connaissance est le sel de la vie.

C’est comme chercher l’eau au fonds du puits et ensuite la remonter comme lorsque l’on recherche une information. Avec toujours le risque de renverser en partie ou en totalité l’eau que l’on remonte.

C’est une quête intérieure pour mieux développer son intellect.

C’est le sel de la vie qui enrichit l’homme…

La sagesse  grandit avec et par la connaissance

Ainsi la fameuse phrase « fiat lux » ou « que la lumière soit » n’est-elle pas une sorte de sésame vers la connaissance ?

Lorsque enfin l’homme sait trouver ce qu’il a cherché, c’est que la lumière est là !

Pour conclure voici une merveilleuse citation due à Roger Bacon :

« L’homme qui apprend doit croire ; celui qui sait doit examiner. »

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

Bonne année 2015 en cliquant ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

CHERS LECTRICES ET LECTEURS DE L’OBSERVATOIRE:
notre site est gratuit mais nécessite certaines dépenses…
Nous ne pouvons survivre que par vos dons.
Si chacun de vous donnait au moins 5 € maintenant, et ensuite chaque mois, nous serions non seulement tranquilles mais encore plus forts.

Cliquez juste sur le logo dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine dans

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

SUIVEZ ! PARTICIPEZ !

L’article le plus lu : La chute de l’Occident

# # # # # # # # # #

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire bouton Paypal don
→ Le don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

Paiement sécurisé !

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

Mode emploi

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

3 façons d’aider Observatoire du MENSONGE : Partager, Suivre et/ou Faire un don

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Advertisements

442 réflexions sur “La connaissance

  1. Ping : Le chant des fusils – Observatoire du MENSONGE

  2. Ping : La repentance – Observatoire du MENSONGE

  3. Ping : « Les mots sont les maux©  | «Neuilly Propre

  4. Ping : « Les mots sont les maux© » – Observatoire du MENSONGE

  5. Ping : Le retour des frustrés – Observatoire du MENSONGE

  6. Ping : Observatoire du MENSONGE:TV ou Travestissement de la Vérité | actualitserlande

  7. Ping : «TV ou Travestissement de la Vérité©» – Observatoire du MENSONGE

  8. Ping : Société numérique : quel sens pour le progrès humain? – Observatoire du MENSONGE

  9. Ping : L’effet Trump consacre la défaite des bobos – Observatoire du MENSONGE

  10. Ping : Le temps des politicons… – Observatoire du MENSONGE

  11. Ping : Le politique Circus – Observatoire du MENSONGE

  12. Ping : MIC-MAC MACRON – Observatoire du MENSONGE

  13. Ping : Comédie Française – SITE D INFORMATIONS

  14. Ping : Le laxisme de l’Etat favorise la violence – SITE D INFORMATIONS ET DE SOUTIEN EN ATTENDANT NICOLAS SARKOZY 2017

  15. Ping : Un spectacle déplorable 23 – Observatoire du MENSONGE

  16. Ping : Un spectacle déplorable 22 – Observatoire du MENSONGE

  17. Ping : Un spectacle déplorable 19 – Observatoire du MENSONGE

  18. Ping : Un spectacle déplorable 18 – Observatoire du MENSONGE

  19. Ping : Petit Français… – Observatoire du MENSONGE

  20. Ping : Un spectacle déplorable 17 – Observatoire du MENSONGE

  21. Ping : Un spectacle déplorable 16 – Observatoire du MENSONGE

  22. Ping : Armées d’Europe et Islam radical… – Observatoire du MENSONGE

  23. Ping : Un système déplorable 15 – Observatoire du MENSONGE

  24. Ping : Un spectacle déplorable 14 – Observatoire du MENSONGE

  25. Ping : Un spectacle déplorable 13 – Observatoire du MENSONGE

  26. Ping : Un spectacle déplorable 12 – Observatoire du MENSONGE

  27. Ping : Un spectacle déplorable 11 | Observatoire du MENSONGE

  28. Ping : Le Billet Amer #48 | Observatoire du MENSONGE

  29. Ping : Les mauvais politiciens | Observatoire du MENSONGE

  30. Ping : Vous allez dormir encore longtemps ? | Observatoire du MENSONGE

  31. Ping : Les hérauts de la langue de bois | Observatoire du MENSONGE

  32. Ping : Françaises, Français, | Observatoire du MENSONGE

  33. Ping : Un spectacle déplorable 10 | Observatoire du MENSONGE

  34. Ping : La Caste #3 | SITE D INFORMATIONS ET DE SOUTIEN EN ATTENDANT NICOLAS SARKOZY 2017

  35. Ping : Le changement par les noms | SITE D INFORMATIONS ET DE SOUTIEN EN ATTENDANT NICOLAS SARKOZY 2017

  36. Ping : Le Billet Amer #47 | Observatoire du MENSONGE

  37. Ping : Le changement par les noms | Observatoire du MENSONGE

  38. Ping : Ce que fermer les frontières signifie… | Observatoire du MENSONGE

  39. Ping : La tambouille | Observatoire du MENSONGE

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s