LA LIBERTE D’EXPRESSION : MYTHE OU RÉALITÉ ?


Par Claude Mazingue

LOGO OBSTRIBUNE - copie

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  LA LIBERTE D’EXPRESSION : MYTHE OU RÉALITÉ ? 

Par Claude Mazingue

indigne

La liberté d’expression est le droit pour toute personne de penser comme elle le souhaite et de pouvoir exprimer ses opinions par tous les moyens qu’elle juge opportun, dans les domaines de la politique, de la philosophie, de la religion, d’éthique…

Considérée comme une liberté fondamentale, la liberté d’expression est inscrite dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (ONU, 1948, article 19) : «Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Elle est souvent restreinte par certaines conditions particulières qui interdisent l’incitation à la haine raciale, nationale ou religieuse ou l’appel à la violence physique contre les individus. Il en est de même pour la diffamation, la calomnie, le négationnisme, l’atteinte à la propriété intellectuelle, l’atteinte au secret professionnel…

La liberté d’expression est souvent associée de façon restrictive à la liberté d’information et plus spécifiquement la liberté de la presse. Mais la liberté d’expression concerne toutes les publications (livres, films, œuvres artistiques, publications des divers médias, tracts et articles politiques ou syndicaux, toute parole publique, etc.). Il s’agit de communiquer une pensée, dont éventuellement des opinions, sous réserve d’en répondre devant les tribunaux en cas de diffamation ou calomnie, d’incitation à la haine, au meurtre, ou de toute autre transgression de la loi. Donc la loi encadre et définit la liberté d’expression.

Son exercice exige parfois une grande indépendance d’esprit, le courage d’aller contre les opinions dominantes, la capacité de ne pas céder aux pressions de l’environnement. Ses limitations illégales peuvent s’exercer par l’autorisation préalable et la censure a posteriori. Elles peuvent aussi s’exercer par des moyens qui empêcheraient cette liberté de se concrétiser comme la limitation de circulation des personnes qui veulent en rencontrer d’autres, le blocage ou la destruction de moyens de communication, le blocage des circuits de diffusion commerciale de la pensée, le harcèlement juridique, le harcèlement policier, le piratage informatique, les blocages de financements de la publicité ou des gouvernements, les arrestations arbitraires, les assassinats, les enlèvements et les chantages de toute nature. Au sein des organismes qui diffusent la pensée, la censure et l’autorisation préalable sont un exercice courant protégé par la légalité de leur structure hiérarchique.

Dans les débats et discours politiques, elle est souvent présentée comme un droit absolu qui primerait sur tous les autres droits, contrairement aux textes juridiques qui la définissent et l’encadrent.

Pourquoi faut-il la définir, l’encadrer ? Si nous sommes dans un cadre, il n’y pas de liberté, et, on condamne des gens pour leurs propos. Par exemple, Christine Boutin pour ses propos sur l’homosexualité, Jean Marie le Pen pour ses propos sur les chambres à gaz (NDLR : condamnation logique et justifiée sur pareil sujet), Philippe Verdier climatosceptique. Omfray, Zemmour, Houellebecq, etc.

S’ils sont condamnés, c’est qu’ils sont censurés. S’ils sont censurés, c’est qu’ils n’ont pas le droit d’exprimer ce qu’ils pensent. Alors, quid de la liberté d’expression ?

De nombreux penseurs ont exprimé leur point de vue sur la pratique de la liberté d’expression. Par exemple, pour le philosophe Kant, la liberté d’expression est nécessaire à la liberté de pensée : « Certes, on dit : la liberté de parler, ou d’écrire peut nous être retirée par un pouvoir supérieur mais absolument pas celle de penser. Toutefois, quelles seraient l’ampleur et la justesse de notre pensée, si nous ne pensions pas en quelque sorte en communauté avec d’autres à qui nous communiquerions nos pensées et qui nous communiqueraient les leurs ! On peut donc dire que ce pouvoir extérieur qui dérobe aux hommes la liberté de communiquer en public leurs pensées, leur retire aussi la liberté de penser ». Autre exemple, dans la culture populaire, une chanson de Guy Béart, « Celui qui a dit la vérité, il doit être exécuté … », exprime les difficultés de la liberté d’expression

Pourtant, au nom de la liberté de penser, libre à ceux qui pensent différemment de l’exprimer, d’être assez forts pour convaincre et de faire valoir leurs arguments. Pourquoi la loi et son corollaire obligé, la justice, se mêlent-elles de cela ? Pourquoi le pouvoir de taire est-il supérieur au pouvoir de dire ? La liberté d’expression a comme conséquence la liberté d’être et d’exister. La seule limitation que je perçoive est le respect d’autrui.

thomas

D’ailleurs, l’article 4 de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789 indique : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Ainsi l’exercice des droits naturels de chaque Homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits Ces normes ne peuvent être déterminées que par la Loi ».

De fait, LA LIBERTÉ DE PENSÉE ET LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ne peuvent être « absolues », elles sont annihilées. Elles sont un mythe !

Claude Mazingue, citoyen indigné.

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

bonus

TOUS LES JOURS ON NOUS VOLE, NOUS PEUPLE FRANÇAIS …
Qui ? Nos dirigeants. En ayant mis en place des systèmes tels que l’AME, la CMU, des allocations distribuées à tout va, à des gens n’ayant jamais cotisé un cent dans nos systèmes sociaux…
traître
Quand vous voyez qu’en 3 ans, on abandonne plus de 30 milliards de créances à l’extérieur. (Voir ci-dessous)
https://uncitoyenindigne.wordpress.com/2013/05/22/avons-nous-les-moyens-de-ces-largesses/
Et qu’on n’est pas capable de dégager 1 milliard pour effacer la dette de l’agriculture. Qu’on bloque nos retraites pendant 3 ans. Qu’on nous triple nos impôts, Qu’on amenuise régulièrement nos remboursements sociaux, pour les redistribuer à des parasites. Que certains Français, surtout âgés, n’ont pas 500€ pour vivre.
Je dénonce un VOL EN BANDE ORGANISÉE, UNE MISE À SAC EN RÈGLE DE NOTRE PAYS. Ça ne pourra plus durer longtemps. Je suis arrivé à 67 ans sans haïr personne. Mais là, je ne supporte plus la caste politique. Et, il ne faudrait pas que je croise un jour, hollande, car je crois que je ne pourrais pas résister au plaisir de lui coller un pain. Quitte à aller en taule. Mais, J’assume, et je revendique un droit à la radicalisation.

Un citoyen indigné

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Claude Mazingue pour https://uncitoyenindigne.wordpress.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Vous avez le droit de soutenir l’Observatoire du MENSONGE en devenant suiveur. C’est un service gratuit en plus…! Mode d’emploi cliquez ICI

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit. Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

clouds-208000_640 - copie

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

L’article à lire absolumentLes mots pour mentir

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Mode emploi

L’article le plus lu : La connaissance

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Suivez Observatoire du MENSONGE !
Publicités

One comment

  1. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la liberté d’expression est mangée à toutes les sauces en fonction de ci ou en fonction de ça…

    Souvenez-vous ‪Hollande‬ qui proclamait : « Mon ennemi, c’est la finance », En fait il s’est comporté en ennemi de la France, de la politique de la famille, en ennemi du peuple qui travaille, en ennemi des professions libérales qui prennent des risques et en ennemi des classes moyennes, qu’il méprise et veut supprimer ! Hollande, par son comportement nous déclare tous les jours : « Mon ennemi, c’est la France ».

    Disons encore mieux son ennemi n’est plus la finance mais les Français qui aiment la France.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s