L’impossible Monsieur Fillon


Fillon a clairement coulé la droite avec la complicité des barons uniquement occupés par leurs prébendes!

L’impossible Monsieur Fillon

Par Alexandre Goldfarb

Affaire Pénélope Fillon: le Parquet financier ouvre une information judiciaire (Source Le Figaro) et comme je l’avais dit et répété Fillon sera bien le fossoyeur de la droite comme quoi la magouille pour s’emparer des Républicains avec une primaire ouverte préparée dès 2012 ne paie pas…
La route est grande ouverte pour 5 ans de plus de ce socialisme pervers qui a tué notre société… Puisque les Français s’apprêtent à voter à nouveau socialiste pour l’homme qui avance masqué pour Hollande, le Macron nouveau est arrivé après avoir marché sur l’eau et surtout s’être débarrassé de son passé immédiat pas très reluisant.
Pour parodier la publicité bien connue de Mamie Nova : les Français ne lui disent pas merci – à Fillon –
La primaire « ouverte » de la droite a été un simple jeu de massacre et une véritable erreur stratégique qui visait à éliminer Sarkozy. Ensuite comme je l’ai toujours dit et écrit, Juppé ne pouvait pas gagner. Finalement c’est Fillon qui a profité de ce qu’il avait mis lui-même en place dès 2012 et qui a précipité la chute des Républicains. C’était prévisible autant que visible. Mais les barons des Républicains trop occupés à préserver leurs prébendes n’ont rien voulu entendre. Cette catastrophe évitable n’est que le reflet de l’orgueil démesuré des politiques qui n’écoutent et ne voient rien depuis leur tour d’ivoire.
Fillon est bien l’arroseur arrosé…
Il est convoqué le 15 mars 2017 et Pénélope, son épouse, le 18 mars 2017 pour être mis en examen. Ce qui prouve que le délit risque fort d’être réel.
Il doit renoncer maintenant à sa candidature qui va faire élire un socialiste par défaut.
C’est quoi cette soi disant démocratie?
Un amas de dénis de nos droits au profit d’une caste corrompue et versatile, qui se prétend une élite mais qui n’est l’est plus depuis longtemps.
La Gauche a tout confisqué dès la sortie de la Seconde Guerre Mondiale et sa dialectique a envahi notre espace et nos cerveaux. La Gauche se prétend incarner la Résistance, la morale et autres et c’est à ce titre qu’elle a confisqué la bonne parole tandis que La Droite a accepté cela et parfois on peut même entendre des élus dits de droite qui parlent comme des socialistes. C’est dire si ce mal est profond.
Sans rompre avec ce système, la France n’a plus aucune chance d’échapper au pire qui est sa propre fin en tant que telle.
Il faut désormais en être conscient. On ne peut que constater l’acharnement de cette caste socialiste qui a ravagé notre société à l’égard du nouveau Président américain, Donald Trump, dont chaque mot ou chaque geste sont critiqués jusqu’à plus soif.
L’information est devenue la désinformation.
La France est clairement à droite, mais c’est une Droite molle, repentante, ouatée, qui ne s’assume jamais de peur de déplaire aux médias et à La Gauche, mais cette Droite n’a toujours pas compris deux choses: 1/ La Gauche est plus rusée et sait créer la haine qui captive les Français et 2/ La Gauche n’est pas mais alors pas du tout démocrate.
La Gauche sait parler aux gens via des médias totalement inféodés et surtout utilise la dialectique basée sur quelques mots, on dit aujourd’hui mots clés, comme « paix », « rassemblement »,  » justice sociale » et « solidarité » sans oublier « antiracisme » que la gauche s’est approprié et aussi « danger populiste » ou « danger fasciste » avec en prime la référence classique des classiques à la Seconde Guerre Mondiale dans un pur manichéisme qui oppose les bons, de gauche bien sûr, aux mauvais, la droite et l’extrême droite, sans se soucier de la vérité historique.
Comme en face, la droite n’a quasiment pas d’arguments, La Gauche est donc plus forte.
Ensuite dans une campagne, La Gauche utilise sans cesse la phrase « programme contre programme » pour détourner l’attention des braves électeurs. Pendant que l’on anesthésie les Français jour après jour via les chaînes de télévision où la propagande intense et régulière est le gardien du dogme socialisme, la France s’écroule.
Enfin il y a la diabolique invention du Front républicain destinée à maintenir les élus en place et plus particulièrement ceux de gauche: c’est l’arme la plus puissante qui soit.
Vous ne le croyez pas?
Prenez Les Régionales de 2015 où si vous regardez bien les résultats du premier tour, La Gauche était en train de perdre toutes les régions, heureusement le Front républicain s’est mis en place vite fait pour sauver des régions et rendre la droite redevable.
La supercherie socialiste fonctionne depuis 1981, avec la victoire de Mitterrand pourtant allié au PCF, parti stalinien et reconnu comme tel par d’anciens communistes célèbres et cette supercherie a trouvé son apogée en 1988 avec la réélection de Mitterrand. Cette victoire était quasi impossible deux ans seulement auparavant, c’est dire comment avec une propagande de tous les jours, Mitterrand a su gagner facilement en 1988 face à Chirac. En 2017, contre toute attente, le scénario va se reproduire pour garder un socialiste bien marxiste et bien snob à l’Elysée.
La Gauche en perdition avec Hollande qui a été le pire président de la Vème République, peut être satisfaite de son piège tendu à la faveur d’une campagne complètement folle et surtout parce que l’orgueil de certains et le manque de réalisme d’autres vont le lui permettre. La Droite molle est incapable d’y faire face et Fillon encore moins.
On connait d’avance le cocu dans cette histoire: c’est le Français.
Sauf que cette fois le risque est terrible avec l’Islam qui se profile derrière cette gauche laxiste et incapable de gouverner.
Quant aux programmes, ils sont, comme les catalogues publicitaires, destinés à attirer l’électeur alors que depuis 1974, aucun président n’a mis son programme en action. Les promesses n’engagent que ceux qui les croient mais jamais les politiques.

LOGO OBS Les politiques nous proposent des programmes sans autre intérêt que de faire travailler des agences de communication, lesquelles confondent le peuple avec de la lessive.©

Depuis au moins 40 ans, aucun gouvernement n’a pris les décisions qui s’imposaient notamment en matière d’immigration, de sécurité et du travail… Alors franchement pourquoi faire confiance à ces polititocards© qui se moquent bien de nos problèmes?
La Droite est incapable de combattre la gauche et c’est pour cela que nous avons eu Hollande et nous aurons Macron
En attendant « L’impossible Monsieur Fillon » avec sa garde rapprochée va mener la droite au désastre.

« La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait »©.

Alexandre Goldfarb

Président fondateur de lObservatoire du MENSONGE

170215-fillion-sarkozy-deligne

Dessin de couverture par DELIGNE pour URTIKAN

NB: la preuve que les médias sont partisans? Il suffit de voir qui participent toujours aux différents débats et les mensonges systématiques qui en découlent.

video-obs

Cliquer sur le lien ci-dessous pour écouter Henri Guaino sur Fillon:

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/pour-henri-guaino-francois-fillon-ne-peut-plus-faire-campagne-919195.html

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

image

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

Attention:
vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

bleu-copie

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.comPour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement:
Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
NB: Ne pas mettre de liens externes dans vos commentaires car le système les supprimeraient.

LOGO OBS

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Chères lectrices, chers lecteurs, Nous irons droit au but en vous demandant d’aider l’Observatoire du MENSONGE à préserver son indépendance.
Nous survivons grâce à des dons d’une valeur moyenne de 10 € mais seule une faible part de nos lecteurs nous fait un don. 
Si chaque personne lisant ce message donnait 2 €, notre levée de fonds serait achevée en cinq heures. Nous sommes une petite organisation à but non lucratif qui supporte les coûts du premier site d’opposition en France!
Alors OUI nous méritons votre contribution.
Merci.
Nous vous rappelons que nous sommes indépendants et que nous publions des tribunes libres vraiment libres.

Pour nous aider: Cliquez juste sur le coeur 

Publicités

35 comments

  1. IMPOSSIBLE n’est toujours pas Français pour les fillonnistes qui ont évalué à 200.000 le nombre de personnes présentes au Trocadéro hier Dimanche ! Oui deux cents mille… Fichtre !

    Bon, je n’ai pas honte d’être fâchée avec les mathématiques depuis toujours. Mais, si quelqu’un brille dans cette matière et peut prendre une ardoise et une craie, après avoir obtenu la surface de la place du Trocadéro, il est facile de calculer au Mètre Carré combien de personnes peuvent y tenir debout …sachant que son diamètre est de 164 mètres d’où son rayon 82 m, et que dans les rues adjacentes il se trouvait très peu de monde.

    Si l’on se réfère au grand rassemblement le 1er mai 2012, Nicolas Sarkozy avait déjà annoncé 200.000 personnes. Un chiffre qui avait déjà fait beaucoup parlé de lui à l’époque, la place du Trocadéro ne pouvant accueillir que 50.000 personnes selon certains experts. 30 à 40.000 selon d’autres.

    200.000 c’est un nombre qui ne porte pas CHANCE si l’on se réfère au très petit mensonge de Sarkozy en 2012….

    J'aime

    1. Je ne sais pas où vous avez trouvé vos experts mais sachez que le calcul du nombre de manifestants se fait par rapport au mètres carrés occupés.en l’absence d’une ou des entrées où l’on peut alors utiliser un compteur.
      Donc il suffit de connaître la surface pour en donner un nombre proche de la réalité. Ce qui explique les différences de compte entre les organisateurs, la police et les médias. dans le cas d’une place comme celle du Trocadero, le comptage est rendu difficile quand les gens débordent de ladite place et dans ce cas on prend un compte approximatif.
      Je me souviens que lors de la manifestation de Sarkozy, il y avait des gens dans toutes les rues annexes et même de l’autre côté d cela place. ce qui à l’évidence a échappé aux experts… D’autres experts n’hésitent pas à tronquer carrément les métrages pour faire des comptes qui les arrangent. Tout cela est grotesque.

      J'aime

  2. Cet « Impossible Monsieur FILLON » a pu en surprendre plus d’un hier au Trocadéro. Avec sa Pénélope qui n’avait de cesse de lui crier « Tiens bon, tiens bon Etienne ! Accroche-toi François ! Faut la comprendre la Dame, perdre sa poule aux oeufs d’or…c’est pas facile vous le savez, en ces temps bien difficiles dès le 15 du mois.

    Mais il est quelques lignes qui ont été laissées ce matin par Olivier Damien et que, même si je n’aime pas Fillon, ne peux les rejeter d’emblée, en voici une partie :

    Sur nos politiques : « Combien d’entre eux auraient accepté de voir leur famille mise en cause et traînée dans la boue ? Très peu, certainement. Bien sûr, dans cette résistance acharnée du Sarthois, il est toujours possible de voir de l’aveuglement, et même de l’inconscience. Mais s’il est véritablement innocent des accusations portées contre lui, qui pourra lui reprocher de s’être battu jusqu’au bout, pour son droit et son honneur ?

    Mais il est vrai qu’en politique, l’honneur pèse bien peu de chose face aux enjeux du pouvoir. Rien d’étonnant, donc, à ce que sa « famille » et ses « amis » politiques aient décidé de le lâcher les uns après les autres, après une lente mise à mort.

    Cette mise à mort du candidat Fillon, soigneusement orchestrée et préparée, en signe une autre : celle de la droite parlementaire. Contrairement aux déclarations de certains caciques, évidemment sarkozistes ou juppéistes, ce n’est pas le maintien de sa candidature qui déchire son parti, mais son parti qui achève sa dislocation avec l’affaire Penelope.

    Ainsi, de la même manière que Hollande fut élu à cause du rejet de Sarkozy, Macron risque d’être élu parce que la droite n’aura pas été en mesure d’assumer ses choix, et notamment le résultat de la primaire qu’elle a pourtant voulue et organisée. Plus de quatre millions d’électeurs auront ainsi été roulés dans la farine, leurs avis ne valant pas plus, in fine, que de la roupie de sansonnet.

    Face à cette mascarade démocratique et à la piètre image d’une droite qui s’est disqualifiée elle-même – et qui est donc indigne de gouverner, seul reste le recours aux valeurs incarnées par Marine Le Pen. Alors que, peu à peu, les Français sont dépossédés de leur avenir par un système mondialisé qui n’hésite plus à s’affranchir de leurs décisions, les prochaines élections constituent, à n’en pas douter, la dernière occasion de refuser ce qu’on veut leur imposer. Alors, aurons-nous moins de courage que les Britanniques ? »

    Alors wait and see ? Oui et vivement que cette foutue mascarade qu’est notre présidentielle se termine le plus vite possible !

    « J’suis cocu, j’suis cocu, j’suis COCU mais content ! » Non mais dites-moi, pour éviter çà, je vote comment, je vote blanc ? NON je vote BLONDE !

    J'aime

  3. Cet article frappe là où ça blesse!
    Ah l’orgueil démesuré des politiques qui vivent dans un autre monde, comment voulez- vous qu’ils voient venir quoi que ce soit depuis leur tour d’ivoire?!
    Les Républicains ne veulent pas sortir de leur tour d’ivoire, et ils ne veulent pas voir venir ce qui arrive, ils sont tous dans le déni total…!

    Quand à nos droits, pensez-vous sincèrement Alexandre qu’ils y pensent, non, tout ce qui les intéressent c’est d’avoir toujours plus de Pouvoir et de Fric, voilà pourquoi aujourd’hui, nous en sommes là, et pourquoi la catastrophe annoncée aura bien lieu…!

    Les Socialistes savent y faire avec ceux qui n’ont encore rien compris et malheureusement à cause de ceux-là, je ne vois pas comment éviter le pire!

    Les hommes politiques actuellement, sont ce que Le Zoung a écrit dans l’article : je suis…, je suis…, je suis un politique…!
    C’est exactement cela et comme le peuple est d’une faiblesse monumentale, et n’ose pas bouger au cas où, c’est du moins ce qu’il croit, il perdrait le peu qu’il a, mais le peuple n’ayant encore rien compris, ne sait pas que d’ores et déjà, il a tout perdu, et pour le reste, ça va venir…!

    La démocratie, ils en ont plein la bouche, mais juste la bouche, car sinon, il ne faut pas être super doué, ni super intelligent pour comprendre que nous sommes en pleine dictature et ce qui se passe en France est très révélateur d’une dictature claire et nette… mais encore faut-il accepter de la voir…!
    Peu importe, nous sommes déjà morts d’avance pour ne pas avoir voulu se bouger et se battre pour conserver nos droits…!
    Nos droits sont bafoués, jour après jour, mais les Français n’en ont rien à faire, ils n’ont rien compris et ils ne le comprendront jamais..! La désinformation c’est au quotidien, et ils ont raison, puisque les Français adorent qu’on leur disent le contraire de la vérité… ça doit « bouster » leur moral…

    Ali Juppé, attend que Fillon soit exterminé pour pouvoir finalement prendre la place en disant qu’il le fait pour le peuple…
    alors lui ou Macron, ce sera l’Islamisation de la France…!
    Merci Alexandre pour maintenir ce lieu dans lequel, pour l’instant, en tous les cas, on peut dire ce que l’on pense, car peut être un jour prochain, nous n’aurons même plus ce droit!
    J’ai envie de demander à Dieu de nous aider, mais je crois que l’être humain est allé trop loin dans sa déchéance vis à vis de lui-même et que Dieu n’a pas ce Pouvoir-là, car ce Pouvoir-là c’est l’être humain qui normalement devrait l’avoir, c’est à nous, mais tous ensemble… Alors autant dire qu’on est totalement dans la mouise…!
    Pour ceux que ça intéresse seulement, lisez « les prophésies des derniers temps », et vous verrez que la situation dans laquelle cette planète se trouve actuelleme…, nous y sommes et que l’on peut s’illusionner autant que l’on voudra…!
    Bien à vous

    J'aime

  4. A lire, car on comprend encore mieux pour quoi on veut nous prendre et ne rater pas le dernier paragraphe, a lire presque en priorité, et surtout, si vous ne voulez pas tout lire, mais après avoir entendu tout ce qu’on a entendu, cet article vaut le coup d’être lu, et oui, on nous prend, nous le peuple pour des couillons, et c’est surtout cela le pire!!! et il y en a qui marche dans la combine, que dis-je, ils courent!!!…
    ça vient de MEDIAPART, qui analyse très bien, notre dictature…
    Oh pardon, notre démocratie…, puisque pour l’instant on veut encore nous faire croire que ce n’est pas de la dictature, qu’on vous a dit…!
    Quand aux journaleux, c’est bien eux qui mènent la danse, mais payés par qui???

    Juste avant le déclenchement de toute ces affaires Fillon, Le Pen, j’avais lu un article sur internet qui disait très exactement ceci :
    BRUXELLES NE VEUT NI DE FILLON, NI DE LE PEN… BRUXELLES VEUT MACRON…!
    Bien à vous
    *****
    L’assassinat politique de François Fillon
    4 FÉVR. 2017 PAR REGISDESMARAIS BLOG : LE BLOG DE REGISDESMARAIS
    Les masques tombent : l’affaire François Fillon se révèle être un véritable assassinat politique, mené tambour battant et avec une efficacité redoutable. Pourtant, un léger recul permet de voir cette affaire d’une façon différente et instructive. Ce qui se passe n’est rien de moins que la révélation des simulacres dans lesquels nos démocraties ont sombré.
    FAVORI
    RECOMMANDER
    ALERTER
    IMPRIMER
    Partager
    Tweet
    Partager sur Google+
    153 COMMENTAIRES 22 RECOMMANDÉS A +A –
    Ce matin, sur France Info, un journaliste s’indignait de la réaction de ceux qui critiquent la charge médiatique sur François Fillon en vociférant (enfin presque) « mais on fait notre travail de journaliste ! ». Cette proclamation « On fait notre travail de journaliste » m’a laissé rêveur quand on songe à ce que nous dit, en creux, cette affaire Fillon sur le mode de fonctionnement de notre démocratie.

    Pour décrypter et comprendre ce que cache l’affaire Fillon, il convient évidemment de s’abstraire du tumulte médiatique pour poser à plat les données de cette affaire, en apprécier la portée, voir les mécanismes de pouvoir en jeu et essayer d’identifier qui sera bénéficiaire de tout ce brouhaha médiatique.

    Que se passe-t-il dans la maison Fillon ? La révélation, au moment où François Fillon est devenu le candidat de la droite à l’élection présidentielle française, d’une pratique commune dans le microcosme politique : rémunérer ses proches à des postes laissés à discrétion de l’élu.

    La rémunération de Pénélope Fillon par François Fillon

    M. Fillon a ainsi rémunéré sa femme sur un poste d’attaché parlementaire. Sur ce sujet, rien de neuf dans le monde politique. La plupart des élus, si ce n’est la totalité, emploient des proches sur des postes directement rattachés à l’exercice de leur mandat électif : la femme, l’époux, les enfants, la maitresse ou l’amant et parfois d’autres parents, sont rémunérés sur des postes d’attaché parlementaire. La pratique est courante, non interdite par la loi et connue de la presse depuis des lustres. C’est légal, mais évidemment moralement douteux dans un pays où tant de gens sont au chômage et où on invoque à tout bout de champ la nécessité de faire ses preuves. Certains, dans notre République, bénéficient de piston, de rente de situation en étant les parents ou ami(e)s intimes d’un élu. C’est triste mais ce n’est affreusement pas nouveau.

    Ce que l’on peut reprocher à François Fillon sur ce point, c’est d’avoir été comme les autres élus, ni plus, ni moins vertueux. Or, on attend d’un candidat à la présidence de la République une droiture certaine et une exemplarité de fait. Bon, ça c’est dans un monde idéal. Dans nos démocraties du 21ème siècle, la droiture et la moralité sont en dose limitée dans le sang du politique. En somme, sur la question du principe de la rémunération de Pénélope Fillon par François Fillon, il est difficile de faire les vierges effarouchées qui découvrent comment on fait des enfants sauf à avoir une sacré dose d’hypocrisie.

    Un autre argument est abondamment déversé par la presse afin d’effarer le citoyen électeur : le montant des salaires versés.

    Des salaires pharamineux perçus par Mme Fillon ?

    Les parlementaires rémunèrent leurs collaborateurs en puisant dans une enveloppe mise à leur disposition par les institutions. Le montant mensuel de cette enveloppe est de 9 561 euros (si l’Assemblée Nationale est en charge de la gestion du contrat de travail et paye les charges sociales) ou de 14 341 euros (dans ce cas c’est l’élu qui gère le contrat de travail et qui verse lui-même les charges patronales à prélever dans cette enveloppe).

    Mme Fillon a été rémunérée de 1989 à 2013 pour un montant de 830 000 euros…..bruts ! Et oui, la presse brandit ce montant proche du million d’euros en omettant de préciser que la somme est en euros bruts. En net, Mme Fillon a perçu 639 000 euros et l’Etat a récupéré 191 000 euros ! En salaire mensuel net, sur la période considérée, Mme Fillon a donc perçu 2 218,75 euros. C’est une jolie somme, mais le travail d’un attaché parlementaire correspond à un travail d’agent de catégorie A de la fonction publique et le montant du salaire net n’est pas manifestement choquant ni déraisonnable.

    Les salaires perçus par Mme Fillon sont-il pharamineux ? La réponse est non et cette réponse résulte des chiffres eux-mêmes et non d’un sentiment ou d’une opinion personnelle sur ce que devrait être le salaire d’un attaché parlementaire.

    Autre argument avancé pour déstabiliser la candidature de François Fillon : l’effectivité du travail réalisé par Mme Fillon.

    Mme Fillon a-t-elle perçu une rémunération de complaisance ?

    Une interview de Mme Fillon circule dans laquelle elle dit qu’elle n’avait pas travaillé pour son mari. Là, c’est désastreux. Ou bien Mme Fillon a perçu 2 218,75 euros nets par mois pour un travail effectif ou bien elle a perçu cet argent sans contrepartie. Comment répondre à cette question à la place du principal et de la principale intéressée ? En essayant de suivre un raisonnement logique. Si Mme Fillon n’a pas travaillé pour son mari pendant 24 ans alors quelqu’un d’autre a exercé ces fonctions d’attaché parlementaire car il est impossible à un élu national d’exercer son mandat électif sans l’aide d’un attaché. Or, que pouvons-nous observer ? Un grand silence de la presse à ce sujet. Personne ne nous dit qui a réellement travaillé et surtout qui a travaillé pendant 24 ans pour les beaux yeux de François Fillon, c’est-à-dire gratuitement puisque l’enveloppe réservée à la rémunération de l’attaché parlementaire de M. Fillon servait à rémunérer une femme qui ne faisait rien.

    Vous connaissez beaucoup de gens qui travaillent pendant 24 ans sans percevoir de salaire ? Moi non. La logique veut que Mme Fillon ait bel et bien travaillé pour son mari. Alors cette interview ? Rappelons que cette interview a été sortie de son contexte, est ancienne et est l’interview d’une femme qui ne considérait sans doute pas que travailler pour son mari était un travail classique, voire un travail tout court. Je ne vais pas écrire que le couple Fillon est innocent et que le travail a été effectif en l’absence de preuves matérielles mais le bon sens et la logique doivent nous interpeller et nous conduire à poser les bonnes questions. Qui aurait alors travaillé pendant 24 ans sans rémunération pour François Fillon ? Personne assurément. De fait, Mme Fillon n’est certainement pas restée inerte pendant toute cette période. Avant de hurler à la mort politique du candidat Fillon, les journalistes qui font leur travail devraient creuser cette question.

    Tout ceci nous interpelle sur le contexte dans lequel surgit cette affaire…

    Le contexte

    François Fillon, à la différence de M. Macron, n’est pas un jeune nouveau dans le paysage politique. Il a détenu différents portefeuilles ministériels et il a été Premier ministre de Nicolas Sarkozy pendant cinq années… Cinq années au cours desquelles son épouse a perçu une rémunération d’attaché parlementaire. Etrange que la presse qui fait son travail ne se soit pas emparée de cette question à l’époque. Curieusement, ce sujet qui est un vrai sujet légitime, n’est évoqué qu’au lendemain de la primaire de la droite et à quelques mois de l’élection présidentielle. Les français et les électeurs ne sont pas des gens dénués de sens critique. Il est clair que tout ce remue ménage à un but : tuer politiquement François Fillon. Pourquoi le tuer ? Assurément pour l’empêcher d’accéder au poste de Président de la République. Pour comprendre les vrais motifs du lynchage médiatique de François Fillon, il convient de voir en quoi François Fillon se distingue des autres candidats et quel(s) autre(s) candidat(s) à l’élection présidentielle est susceptible de tirer les marrons du feu.

    Sans se lancer dans une analyse approfondie du programme de François Fillon, ce qu’il conviendrait de faire pour mettre en parallèle ce programme avec celui du (des) candidat(s) avantagé(s) par cette affaire, on peut déjà identifier quelques lignes de force qui distingue François Fillon des autres : sa volonté de réforme, sa vision d’un monde multipolaire, son catholicisme affiché, sa volonté de renouer les liens avec Moscou et la Syrie, sortir le pays d’une situation d’endettement, l’idée de redonner à la France une place forte au sein de l’Union européenne. En clair, François Fillon est une « horreur » pour le système qui depuis des décennies est aux commandes. Quel est ce système : celui du monde financier dont le seul dieu est l’argent et dont le moteur est la consommation des masses sans cesse développée grâce à l’endettement. Système dont le rêve est celui d’un monde globalisé où les populations se distinguent par leur indistinction car toutes soumises au dictat de la dépense avec pour finalité à l’existence : consommer pour vivre et vivre pour s’endetter. Je sais, je force le trait mais il n’est pas nécessaire de trop appuyer le feutre sur le papier pour le forcer.

    Dans cette affaire, François Fillon a eu le tort de ne pas être le candidat du système en place. Les électeurs de la primaire ont placé en tête de leur choix un candidat qui ne satisfaisait pas aux critères du système. Or, vous le savez bien, qui a l’argent possède le pouvoir. Dans un monde ou plus de 99% des richesses planétaires sont entre les mains de 1% de la population mondiale, il est hors de question que la démocratie, qui par nature est la loi de la majorité donc des moins fortunée, laisse passer des candidats qui ne sont pas autorisés et souhaités par le système. Ce que les électeurs citoyens doivent comprendre dans cette affaire, c’est que nos démocraties contemporaines sont des simulacres. Oui, on choisit les candidats puis celui qui occupe la fonction suprême mais à la condition que ces candidats soient validés et pré-filtrés par le système lequel est le système financier et le lieu de pouvoir de ces 1% de la population qui possède plus de 99% de la richesse mondiale (8 personnes au monde possèdent même en patrimoine ce que possède la moitié de la population planétaire la plus pauvre cela donne le vertige et permet de comprendre que nos démocraties sont aujourd’hui des simulacres).

    La désignation inattendue de Fillon par les électeurs de la primaire a coupé l’herbe sous le pied de ceux qui attendaient la désignation d’Alain Juppé, un candidat en tout point conforme aux désirs du système. Il était donc nécessaire de virer Fillon et nous assistons aujourd’hui à son assassinat politique pour que ce dernier n’accède pas à la fonction présidentielle.

    Cette mise à l’écart de Fillon est d’autant plus nécessaire qu’un autre beau et jeune candidat, sorti de presque nulle part, est en vogue et correspond en tout point au profil du candidat du système : Emmanuel Macron. Méditons sur le beau travail des journalistes qui laissent dans l’ombre cette fameuse histoire des 120 000 euros (80% de l’enveloppe budgétaire de représentation du ministère de l’économie) consommée par Macron avant son départ de Bercy pour financer des prestations sans lien avec le ministère de l’économie mais en très fort lien avec la préparation de sa candidature présidentielle. Sur ce sujet, mutisme de la presse. On objectera que si 120 000 euros c’est une somme, elle est toujours inférieure aux 639 000 euros de Mme Fillon, heu pardon, reprenons la méthode de désinformation des médias… les 830 000 euros de Mme Fillon. C’est moins important mais cela s’est produit sur une échelle de temps bien plus courte. Mais vu l’efficacité de la dépense de M. Macron, je vous laisse calculer ce que cela aurait représenté sur 24 ans d’activités politiques…cela donne des frissons.. M. Macron ne vient pas vraiment de nulle part mais de la banque Rothschild…eh oui M. Macron est un pur produit du système financier et du monde de l’argent. Regardons ses soutiens : Jacques Attali, Pierre Bergé ou le maire de Lyon qui récemment hurlait sa douleur existentielle en déclarant que vivre qu’avec 4 000 euros par mois était insupportable… Jamais un candidat se déclarant anti-système n’aura été un candidat à ce point issu du système et validé par ce système.

    Enfin la chronologie des évènements parle de façon assez claire : le 25 janvier 2017, le Canard enchaîné publie son article sur l’affaire « Pénélope Fillon », le 26 janvier 2017, le Parquet national financier ouvre une enquête judiciaire et le lendemain plusieurs témoins sont auditionnés….il faut vite virer Fillon.

    En conclusion, vous l’avez compris : la démocratie a « dérapé » en plaçant François Fillon candidat de la droite française. Le système a vite réagi pour sortir ce candidat gênant de la scène politique et tracer un boulevard à un autre candidat construit, façonné et adulé par le système. Si ce dernier candidat ne devait pas percer, alors ce n’est pas un problème car le nouveau candidat de la droite fera l’affaire car, quel qu’il soit, il sera forcement le candidat désigné de force par le système. Sauf erreur d’analyse de ma part, François Fillon va être sommé de renoncer à l’élection présidentielle pour être remplacé par un candidat cautionné par le système. Les millions d’électeurs qui se sont prononcés lors de la primaire sont donc désavoués et rappelés à l’ordre : vous deviez désigner celui qui était le favori des sondages ! Pour la première fois, jamais le simulacre de la démocratie ne se sera dévoilé avec autant de pertinence aux citoyens qui acceptent d’ouvrir les yeux et de raisonner en dehors de tout mouvement d’humeur. Un conseil, pour l’élection présidentielle, comme tout est joué d’avance, autant aller à la pêche et conserver en vous une place pour le souvenir de François Fillon, martyr du simulacre de démocratie.

    (A lire aussi sur Iroc)

    RD

    Remarques complémentaires à l’adresse des lecteurs :

    Je ne suis pas un supporter de François Fillon, ni un membre de son parti et je n’ai pas voté aux primaires de la droite.

    Incontestablement, François Fillon n’est pas un homme vertueux au regard de l’argent. Mon article et mon propos n’ont pas pour objet de défendre François Fillon mais de porter un regard distancié et réfléchi sur cette affaire pour en comprendre les ressorts. L’objet de cet article n’est pas d’innocenter ou d’excuser les comportements de François Fillon mais de décrire et donner une explication de ce phénomène de lynchage médiatique.Il s’agit de prendre de la hauteur et d’échapper au tumulte.

    Il est urgent pour tout citoyen de s’extirper des slogans et gros titres de la presse qui se succèdent pour s’interroger sur les vrais motifs de ce qui se passe. La naïveté serait de croire que tout de brouhaha médiatique a pour objet de défendre la morale, la droiture et la légalité. Si cela était le cas, toute cette affaire serait sorti il y a déjà bien longtemps et se cela était le cas, de nombreux autres hommes politiques devraient subir le même sort. Enfin, je ne pense pas hélas que la presse soit la gardienne farouche de la vertu républicaine et de fait je ne pense pas que sa démarche se fasse dans un tel but.

    Ce qui est effarant dans cette affaire c’est le déchaînement médiatique sur François Fillon. Chaque jour nouveau est un jour de nouvelle révélation. Toute cette hystérie ne cessera que lorsque François Fillon renoncera à la campagne présidentielle car telle est le but de cet assassinat politique. Mais tout sera joué dans les prochaines 72 heures.

    Après, chaque lecteur est libre de rester dans le creux de cette agitation. D’autres peuvent tenter de prendre de la distance pour analyser sereinement cette affaire et croyez moi, ce que l’on voit est effarant.
    *******

    J'aime

    1. Aller chercher un article pour nous expliquer cela chez Médiapart, il faut le faire d’autant que les choses sont maintenant claires et comme il a été souvent écrit sur ce site, ce qui se passe contre Fillon provient de son camp et la machination ourdie par un vulgaire candidat prétentieux et battu n’en n’est que plus lamentable. Or Fillon a eu une attitude nulle face à son problème: il pensait qu’on n’oserait pas l’attaquer sur un sujet pourtant connu. Fillon n’a pas réagi comme il l’eut fallu et s’est contredit parce qu’acculé dans les cordes. A qui profite le crime? Selon l’adage populaire et aujourd’hui on le voit nettement comme écrit ce jour sur ce site (article Républicains: jeu de quilles). Donc tout le blabla bidon de Médiapart pour mieux enfoncer Fillon est de la pure propagande socialiste de bas étage. les faits rien que les faits voilà ce que les Français refusent d’admettre.

      J'aime

      1. Je n’ai jamais aimé MEDIAPART, mais pour une fois, je trouve que :Contrairement à ce que vous dîtes, et pour une fois, il n’enfonce pas Fillon, ou alors, vous n’avez pas lu l’article…!
        Ce que Médiapart enfonce… ce sont les médias payés par qui?…, pour faire sauter Fillon…!!!
        Voilà où la démocratie de bas-fond a mené la France!
        Bien à vous

        J'aime

  5. Comment la droite a-t-elle pu adouber ce Fillon? Cela est et demeure pour moi un mystère car Fillon n’a aucun charisme, est prétentieux et ne fait jamais rien. Alors que les socialistes étaient au plus mal, Macron a réussi à endormir les Français et va les détruire car Macron c’est plus d’impôts plus d’immigration et moins de pouvoir d’achat. N’oubliez pas que Macron est le véritable instigateur de la loi travail. Si on veut vraiment changer il faut voter Le Pen.

    J'aime

  6. Le ZOUNG a sorti « Je suis…je suis…devinez qui je suis? Je vous le donne en mille ». Comme je n’ai pu lire que le titre, le texte n’apparaissant pas sur mon écran, (tableau blanc) je reviens ici pour un autre QUI SUIS-JE ? Je suis… je suis… Je suis une très belle lettre ouverte à un quatre étoiles qui a « chié » dans mes bottes !

    « Mon général,

    Je croyais en vous, en ce gendarme qui disait tout haut ce que nombre de pandores pensaient tout bas. Je considérais qu’au sein de la grande muette, un homme, un officier s’était enfin levé pour révéler l’état actuel de la gendarmerie et, plus généralement, des forces de l’ordre face à une délinquance identifiée et localisée.

    Oui, mais voilà, j’aurais dû me souvenir que certains militaires, quand ils côtoient les politiques, ne résistent pas aux sirènes du suffrage universel.

    Vous me direz : « Après tout, j’ai le droit de me présenter devant les électeurs, d’autant plus que je ne m’inscris pas dans un combat gauche droite. » Certes, mais pour entériner ce choix, vous avez décidé de soutenir Macron et d’être le candidat de En marche ! pour les législatives post-présidentielles.

    À la question « Pourquoi exactement avez-vous rejoint le mouvement de l’ex-ministre des Finances de François Hollande ? », vous répondez de manière naïve et confondante : « Si j’ai rejoint le mouvement En marche !, c’est parce que son dirigeant se situe au-delà des clivages, qu’il ne fait pas de la politique comme les autres. »

    Il ne fait pas de politique comme les autres ? Mais Kouchner, Cohn-Bendit, Minc, Attali, BHL, Tapie le soutiennent. Pensez-vous que ces personnalités sont des perdreaux de l’année, des vierges politiques effarouchées par le système ?

    Pensez-vous que les Bayrou, Rugy, Gérard Collomb, Lepage sont différents des autres politiciens ? Je crois, mon général, que vous confondez jeunes poulains et vieux chevaux de retour.

    Toute cette valetaille sentant monter dans le peuple la haine des magouilles a changé son fusil d’épaule. Pour se camoufler, ils jouent Macron gagnant, jugeant que sa nouvelle couche de peinture ripolinée va pouvoir abuser les électeurs.
    Pensez-vous que les grands patrons qui le soutiennent — les Bernard Arnault (LVMH), Alexandre Bompard (Darty et la FNAC), Marc Simoncini (Meetic), Vincent Bolloré (Vivendi), Laurent Bigorgne (Institut Montaigne) — ne sont que de simples mécènes ?

    Vous êtes-vous demandé, mon général, pourquoi votre candidat était le chouchou des médias ? De Jean-Michel Baylet, patron de La Dépêche, du Midi libre et de l’Indépendant, à Patrick Drahi, patron de Libé, L’express, BFM TV et RMC, tous le favorisent.

    Que pensez-vous des facilités offertes à Drahi par Macron pour le rachat de SFR ? Que pensez-vous de la vente de notre fleuron Alstom à une société américaine ?

    Ne voyez-vous pas, mon général, que dans chaque meeting, l’ex de chez Rothschild dit tout et son contraire, que son seul but est d’engranger des voix, aidé en sous-main par la finance internationale ?

    Enfin, et surtout, comment pouvez-vous soutenir un homme qui a expliqué aux médias algériens que la colonisation française était un crime contre l’humanité ? Les soldats des troupes coloniales et de l’Armée d’Afrique ont dû se retourner dans leurs tombes devant de tels propos. Pourtant, je ne vous ai pas entendu vous rebeller devant ces paroles. Une place de parlementaire vaut-elle le désaveu de vos grands anciens ? Honneur et Patrie, cette devise de nos drapeaux, vous anime-t-elle encore ?

    Comme disait Jean Cocteau, « un général ne se rend jamais, même à l’évidence ». J’ajouterai : surtout quand cette évidence prend la forme d’une écharpe tricolore…

    Mon général, quand vous avez sorti votre livre et que vous étiez honni par les autorités civiles et militaires, je vous ai soutenu, j’ai espéré en vous. Je m’aperçois aujourd’hui que j’ai eu tort. Vous n’êtes pas de la race des lions mais de celle des renards. »
    (trouvée sur Bld Voltaire ce matin)

    JE la SIGNE ! et vous ?

    J'aime

    1. On s’en fout des généraux à la retraite qui ne cherchent que leur profit et pourquoi leur donner autant d’importance? Le vrai combat c’est de virer la gauche!Basta!

      J'aime

      1. L’important cher Monsieur n’est pas de leur donner de l’importance mais de savoir QUI s’introduit dans un parti tel que celui de MACRON.

        Votre important est de virer la gauche et basta ? Mon important est de virer et la gauche et la droite, celles qui vont si bien ensemble lorsqu’elles se retrouvent à l’hötel Crillon au célèbre dîner du SIECLE. (tous également adeptes de Bilderberg).

        J'aime

      1. Permettez-moi une toute petite remarque, votre « ami » le corse (au-dessus) et Vous, avez-vous pris la peine de commenter l’article sur FILLON ?

        J'aime

    2. Que fait ce commentaire ici? Le sujet c’est Fillon et l’excellent article qui nous est proposé. Pourquoi mélanger ainsi les sujets? C’est déplacé autant que grotesque. Je suis l’Observatoire depuis presque cinq ans et j’en apprécie les articles que je commente régulièrement. C’est un site pas comme les autres et qui publie pas mal de choses diverses et souvent inédites. Donc je ne vois pas bien ce que ce commentaire apporte par rapport à l’article sur Fillon qui est le sujet du jour.

      J'aime

      1. Madame Nathalie Durant, recevez mes plus plates excuses. Je viens de replacer cette lettre ouverte là où elle « aussi » sa place, Chez Martinez. Il a un studio ici.

        Que pensez-vous de l’article pertinent de Monsieur Alexandre Goldfarb sur FILLON Madame ?

        Excellente journée

        J'aime

  7. Les gens ont peur du FN, il faut dre que la télé les a bien préparés à cette peur mais par contre ils sont prêts à voter pour la continuité du socialisme… Qui peut comprendre?

    J'aime

  8. 2017 c’est l’année du choix crucial: soit on vote pour ceux qui n’ont jamais rien fait et on deviendra une république islamique très vite soit on prend le risque, que je suppose minime, de les jeter en votant Marine. Je n’ai jamais voté FN mais cette fois j’y vais!!!

    J'aime

  9. Entièrement d’accord avec votre article.
    Fillon est en train de couler la droite.Il l’a prise en otage.
    Quant à tous ceux qui le soutiennent encore,ceux qui ne pensent qu’à leur avenir,ils m’écoeurent .
    Tout cela va mal finir.Le PS dans les choux,la droite dans le fossé,un match entre Macron et Marine,et les blaireaux qui éliront un Macron qui achèvera la destruction de notre France.
    P-tainla révolution,faisons la,et vite !!!

    J'aime

  10. Toutes ces péripéties me donnent le bourdon !!!!

    Un général qui perd la boule , une double mise en examen , un Macron plus dangereux que jamais c’est un tourbillon politique comme nous en avons rarement vécu …

    Une certitude pourtant , si les deux droites étaient unies , toute les gauches seraient anéanties pour les siècles des siècles !!!

    En admettant que l’ambitieux Macron arrive à ses fins ~ et voyant que les français n’ont même pas un frémissement d’actions salutaires pour révolutionner la situation détestable que nous vivons ~ pourquoi ne serait-ce pas ….enfin le signal tant attendu pour descendre dans la rue ???
    Ce serait peut-être l’occasion d’un renouvellement extraordinaire , un changement de régime qui serait le bienvenu …. Non ??

    Je pense à cette éventualité , cependant , sans trop y croire je l’avoue …

    Alexandre vient de nous faire un formidable exposé de la situation à 2 mois d’un vote crucial , et nous reparle à nouveau de ce putain de front républicain de ce putain de Mitterrand ( paix à son âme , mais quand même le plus grand bandit de la 5 ème république ) , et je me dis , que si ce front s’unit une nouvelle fois pour faire encore barrage au FN , pour obtenir la victoire de la gauche ce sera un cataclysme indescriptible !!!

    Là aussi les français descendront dans la rue , du moins je l’espère !!!

    Joséphine , je n’ai pas d’idée pour finir en chanson , le climat ne s’y prête pas , et je n’ai pas votre talent et votre verve !!!

    J'aime

    1. Vous me prenez un peu au dépourvu Santiago…Il est rare que je vienne lire les commentaires si tard le soir. Suis heureuse qu’après cet article, quelques personnes réagissent en espérant la victoire de Marine. Alors musicalement, j’en ai bien une en tête de chanson. Bécaud au cas où MLP ne serait pas élue :

      Et maintenant, qu’allons-nous faire ?
      Vers quel néant glisseront nos vies ?
      Ils ont gagné ! Nous on a perdu ….
      On est à Terre … Ils sont en Marche !

      Vous nos Amis, soyez gentils !
      Vous savez bien que l’on n’y peut rien !
      Même Paris crève de peur !
      Toutes ses rues nous tuent !

      Et maintenant, que vais-je faire ? je vais me coucher…
      Bonne nuit à tous

      J'aime

    2. C’était la même période que TSK. La gauche vraiment des pourritures que je n’ai jamais vu sur terre. Vous verrez que Hollande était appliqué dans l’affaire, un jour ils vont tous payer très très chair car le bon Dieu ne dort pas. Les Hitlers de la gauche aiment toujours à mettre les français dans leurs poches comme de la merde? Pas moi je ne suis pas. Il faut virer la gauche au pouvoir, tous dans la rue! A bientôt!!!

      J'aime

  11. Excellent car Fillon est bien en train de couler Les Républicains après avoir coulé Sarkozy. Mais les électeurs sont sectaires de plus en plus.

    J'aime

  12. Bravo pour cet article très vrai qui remet les pendules à l’heure. Fillon est un mauvais candidat qui se contredit en permanence et n’est plus crédible. La droite doit choisir entre la gauche et Marine Le Pen. Choix simple entre conserver les socialistes ou changer, La gauche ne changera pas c’est la seule certitude!

    J'aime

    1. Vous pouvez choisir pas moi, je ne voterait pas pour M.LP ou de Gauche de merde. Je pense bien que cette année le pays sera 40/100 vote. je rigole !!!

      J'aime

  13. Que Fillon ait des casseroles ,personne n’en doute; mais que personne ne fasse bruiter, celles du chouchou des cannibales, prêts à se partager le festin France, prouve que beaucoup de personnes ,droite et gauche ont « misé », sur ce mystique ,ignare, pourfendeur des « valeurs » françaises. Malheureusement , le peuple n’existe plus. Il serait pourtant le seul à pouvoir donner, un coup de pied au cul de cette caste, qui s’autoproclame « élite ». Le peuple est frileux, peureux ,vénal . Parait-il que le QI des français est en forte baisse ! ceci explique-t-il cela ? en tout cas, jadis le français était fier de l’être ! que reste-t-il de ce français-là ? Vous verrez que ce peuple ,dans lequel je ne me reconnais plus, réélira un de cette caste ,pour le pire ,car le meilleur ,c’était ,il y a bien longtemps…….

    J'aime

    1. Vous ne devez pas lire tous les articles de l’Observatoire du Mensonge qui a éditer quelques articles dernièrement très saignants contre ce chouchou… Un vrai régal en plus!

      J'aime

  14. L’impossible Monsieur Fillon était pathétique ce midi. « Je ne me retirerai pas, j’irai jusqu’au bout ». C’est Pénélope qui va être heu-reuse… bon oui, passons.

    Quant à cette droite molle que vous décrivez Monsieur Goldfarb, non seulement elle est molle mais elle est malhonnête comme elle l’a toujours été vis à vis des Français. La gauche n’a pas eu de mal à s’installer pour faire PIRE !

    Alors, vous n’en parlez pas, mais il existe quand même une Droite qui n’est pas molle, loin de là, celle qui n’est pas une extrême-droite comme se plaisent à le dire les médias, c’est la droite que nous aurions tant aimé connaître au pouvoir depuis des décennies, c’est celle bien Droite de Madame Marine Le PEN. Avec elle nous ne serions pas à la veille de notre islamisation et il n’y aurait pas de zones de non droit dans toute la FRANCE.

    Pour le « j’irai jusqu’au bout » de Fillon. Il est 20H, Assis confortablement à l’arrière de sa voiture conduite par son chauffeur, le ramenant au château de Beaucé, Cé beau quand François chante :

    « Et même si le temps presse.
    Même s’il est un peu court.
    Si les années qu’on me laisse.
    Ne sont que minutes et jours.
    ET MÊME SI L’ON M’ARRÊTE !

    J’IRAI AU BOUT DE MES RÊVES !
    Tout au bout de mes rêves !
    J’irai au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève !
    Tout au bout de mes rêves…  »

    Quel cauchemar ce Fillon !

    J'aime

    1. Vous pouvez me dire pourquoi aujourd’hui l’affaire FILLON et Macron et M.Le PEN , Hollande ils vont où? C’est vraiment de la merde, le cauchemar du pays ne finira pas. C’est qui ce Macrotte?
      Bonne chance pour la France avec tous ces marmottes de gauche!

      J'aime

  15. Les  » sois disant ennemis politiques  » ont bien bouclé le carcan U.M.P.S afin que personne ne puisse s’y introduire ….Ha ! ! ! les magnifiques défendeurs hypocrites de leur démocratie ! ! ! ! ! !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s