Un coup d’état Européen bien organisé


 Explications sur l’élection d’Emmanuel Macron… Et ce n’est pas triste

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

Un coup d’état Européen bien organisé

Par Jean-Paul Louis Charrier

Explications sur l’élection d’Emmanuel Macron :
Enfin le pot au rose découvert et comment la commission Européenne a créé à elle seule 100% du programme de Monsieur Macron l’européiste désigné et élu par la finance européenne.
En fait ce programme consiste à la lettre en l’application de l’ensemble des «GOPÉ », fixées par la Commission européenne en application de l’article 121 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).
Du fait de l’engagement de la France dans l’euro et dans l’Union européenne, toutes les grandes décisions de notre politique économique et sociale sont dictées par les « recommandations » de la Commission européenne, également intitulées « Grandes Orientations des Politiques Économiques ou (GOPÉ) », que l’institution technocratique bruxelloise publie chaque année à la mi-mai.
La Commission européenne a de publié, le 22 mai 2017, soit 15 jours après le second tour de l’élection présidentielle, la mise à jour annuelle de ces fameuses « recommandations ».
L’examen de ce document révèle que les Commissaires européens, si grassement payés qu’ils gagnent plus que le président de la République française, ne se sont franchement pas fatigués puisqu’ils nous ont presque gratifiés d’un copier-coller du même document publié l’an dernier, le 18 mai 2016.
Bref ! On n’est pas loin de l’emploi fictif quelque part !
DANS LE PRÉAMBULE DU RAPPORT DES « GOPÉ » POUR 2017-2018
Notons tout d’abord trois éléments intéressants dans le préambule :
1er élément du préambule
Le document précise que, « en tant qu’État membre dont la monnaie est l’euro, et compte tenu des liens étroits entre les économies de l’Union économique et monétaire, la France devrait veiller à mettre en œuvre intégralement et en temps utile la recommandation concernant la zone euro, qui est prise en compte dans les recommandations figurant aux points 1 à 4 ci-dessous ».
Il faut noter ici que les points 1 à 4 sont l’intégralité des « recommandations ». Cette note du préambule tord en soi l’argumentaire des européistes crédules qui ont tendance à atténuer la portée des GOPÉ en expliquant qu’il ne s’agirait que de:
“Recommandations ”et non pas “d’obligations”.
Rappelons que cela est totalement inexact pour au moins deux raisons :
Depuis le Pacte de Stabilité et de Croissance (PSC) de 1997, et avec le «six-pack » , la Commission peut sanctionner financièrement les pays en cas de manquement ou de retard dans l’application des mesures préconisées.
Et en cas d’« écarts importants », la Commission adresse à l’État membre un avertissement et sa situation est suivie tout au long de l’année. Si elle n’est pas redressée, la Commission peut proposer la constitution d’un dépôt correspondant à 0,1 % du PIB. Pour la France, il s’agirait donc d’un dépôt de 2,2 milliards d’euros.
Les « recommandations » dans les textes se transforment donc, dans les faits, en obligations.
C’est aussi nier le fonctionnement des institutions européennes puisque la machine bruxelloise repose sur le concept de «soft law » et de « pression des pairs».
Le principe même de ces GOPÉ, c’est justement d’exercer constamment une pression sur les représentants d’un État.
Certes, ils peuvent ne pas appliquer telle ou telle « recommandation », pendant un certain temps, en échappant aux sanctions.
Mais concrètement, il leur est impossible de refuser d’appliquer toutes les mesures tout le temps.
Du reste, le principe même des GOPÉ serait sinon vide de sens. En fait, il s’agit d’un étau intellectuel, juridique et moral qui se resserre peu à peu, et auquel il est impossible de se soustraire durablement.
2e élément du préambule.
Le document précise par ailleurs que le 28 avril 2017, la France a présenté son programme national de réforme pour 2017 et son programme de stabilité pour 2017.
Cette date mérite que l’on s’y arrête un instant. Elle permet au lecteur de découvrir incidemment que la France a donc soumis son « programme national de réforme » (PNR) à la Commission européenne entre les deux tours de l’élection présidentielle !
En clair, les deux tours de l’élection présidentielle n’ont pas fait varier d’un iota la procédure, ni dans son agenda ni dans son contenu.
En fait, tout le processus suit son cours et la Commission européenne agit très exactement comme si les élections n’existaient pas.
Il s’agit du reste d’un secret de Polichinelle : n’est-ce pas le président de la Commission européenne, M. Juncker, qui a osé déclarer :
« Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. »
On ne saurait mieux dire que l’Union européenne est précisément ce que l’on appelle une dictature.
3e élément du préambule.
Le préambule du document indique enfin :
« À la lumière des résultats du bilan approfondi de la Commission et de cette évaluation, le Conseil a examiné le programme national de réforme et le programme de stabilité. »
Il existe donc bien un lien direct entre les GOPÉ et le Programme National de Réforme ou PNR français.
La preuve est ainsi apportée une nouvelle fois que, contrairement aux médias « main Stream » et aux dirigeants de tous les partis qui veulent faire croire aux électeurs que le gouvernement français serait libre de ses choix, les GOPÉ se retrouvent bien dans le PNR et sont donc bien la feuille de route économique et sociale du gouvernement français actuel.
LE CONTENU DES « RECOMMANDATIONS » POUR 2017-2018
1°) Que signifie : « se conformer à la recommandation du conseil du 10 mars 2015 au titre de la procédure concernant les déficits excessifs » ?
Cette formule pour initiés signifie que, comme tous les ans, la Commission européenne exige que la France poursuive une politique d’austérité renforcée.
La version du rapport de l’année 2015 insistait sur le fait qu’ « il est impossible de dégager à court terme d’importantes économies sans ralentir considérablement la croissance des dépenses de sécurité sociale. Des économies de 11 milliards d’euros sur les dépenses de santé sont prévues pour 2015-2017, mais des efforts supplémentaires seront nécessaires pour limiter les hausses de dépenses dans ce domaine. »
En bref, les coupes sombres dans la santé, l’assurance-chômage et les retraites vont donc continuer et s’accentuer !
2°) Que signifie : « consolider les mesures de réduction du coût du travail afin d’optimiser leur efficacité de manière budgétairement neutre et d’accroître leurs effets sur l’emploi » ?
Cette formule signifie que la Commission européenne demande à la France de continuer les politiques du CICE et du « pacte de responsabilité » qui ont pourtant montré à la fois leur inefficacité en matière d’emplois, leur injustice vis-à-vis des artisans, PME et TPE, et leurs coûts extravagants.
3°) Que signifie : « élargir l’assiette globale de l’impôt et poursuivre la mise en œuvre de la diminution prévue du taux nominal de l’impôt sur les sociétés » ?
Comme ce qui précède, c’est une reprise des GOPÉ 2016-2017 et c’est très simple à comprendre en fait. Il s’agit simplement de baisser l’impôt sur les sociétés et d’augmenter la TVA et/ou la CSG que paient tous les ménages, à commencer par les plus modestes.
C’est Robin des Bois à l’envers puisqu’il s’agit de faire payer davantage les pauvres pour enrichir les très riches.
On pourrait imaginer un impôt sur les sociétés plus progressif avec une baisse du taux pour les artisans, PME et TPE qui sont les principaux créateurs d’emplois mais ce n’est pas du tout ce qui est demandé.
C’est à la fois une injustice morale, un scandale social et une stupidité économique notoire.
4°) Que signifie : « améliorer l’accès au marché du travail des demandeurs d’emploi, notamment les travailleurs les moins qualifiés et les personnes issues de l’immigration » ?
Même si ce n’est pas écrit aussi explicitement que dans le document de l’an dernier, la formule codée « améliorer l’accès au marché du travail des demandeurs d’emploi » est une ritournelle bien connue chez les européistes, elle signifie :
qu’il faut viser la fin des contrats à durée indéterminée (les fameux CDI critiqués comme ayant pour effet de dissuader les entreprises d’embaucher), et au-delà le démantèlement du droit du travail et de nos acquis sociaux.
Parler des personnes issues de l’immigration dans cette demande – c’est nouveau cette année – n’est pas anodin.
Car l’Allemagne a créé des emplois à 80 centimes de l’heure, prétendument pour les intégrer. Il s’agit en réalité d’exploitation de la misère, de concurrence déloyale et de prime au moins-disant social. Cela résume assez bien le « modèle européen ».
5°) Que signifie : « veiller à ce que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité » ?
Cela signifie que, le taux de change de l’euro étant trop cher pour la compétitivité de l’économie française, il faut procéder à une « dévaluation interne », comme le disent les macro-économistes ayant le goût de l’euphémisme politique.
En clair, cela veut dire qu’il faut geler le niveau du SMIC, voire le réduire. Le salaire minimum en Bulgarie étant d’environ 200 euros par mois selon le cours de l’euro, ce n’est pas demain la veille que l’on verra la Commission européenne demander à la France de redonner du pouvoir d’achat aux Français en relevant substantiellement le SMIC,…
En outre, va-t-on vers des SMIC variables comme en Allemagne ?
Rappelons simplement que là-bas, il n’y a pas de SMIC horaire dans l’agriculture, dans les secteurs concernés par les travailleurs détachés ou pour les chômeurs de longue durée…
6°) Que signifie : «continuer à lever les barrières à la concurrence dans le secteur des services, y compris dans les services aux entreprises et les professions réglementées » ?
Il s’agit d’une « Ubérisation » de la société française qui doit être dénoncée, comme toutes les autres « recommandations » au demeurant.
En clair : il s’agit de mettre en concurrence frontale toutes les professions réglementées que sont : les artisans-taxis, les experts-comptables, notaires, avocats, pharmaciens, médecins, dentistes, huissiers, etc…, avec des agents économiques français d’une part mais aussi roumains, polonais, bulgares, et j’en passe d’autre part…, car n’ayant pas les mêmes contraintes en terme salarial ni les mêmes compétences professionnelles validées.
En définitive et au bout du chemin, ce sera une chute brutale du niveau de vie des personnes exerçant ces professions réglementées et la destruction d’un grand nombre d’emplois au profit d’une caste ou tout le monde sera smicard car le bénéfice devra rester aux mains de multinationales qui utiliseront cette main d’œuvre « Ubérisée » et corvéable à merci…
En conclusion les tartuffes de l’élection présidentielle sont ci-dessous démasqués.
Effectivement ce rapport de la commission européenne pour 2017-2018 se révèle décevant, en ce sens qu’il est plus concis que celui de l’an dernier2016-2017 et qu’il ne comporte pas beaucoup d’éléments nouveaux.
Peut-être se méfie-t-on à Bruxelles de la publicité faite à ces « GOPÉ », et peut-être a-t-on jugé plus prudent de ne pas « trop en rajouter » en laissant faire monsieur Macron et son gouvernement du moment qui applique déjà à la lettre ce que les gouvernements Hollande avaient commencés à faire…
Quoi qu’il en soit, la publication de ce rapport confirme toutes les analyses sérieuses et sans langue de bois et sonne la fin de la pièce de théâtre qu’à été cette élection et démasque les dix autres candidats tartuffes que sont tous les autres candidats qui se sont tous bien gardés à prononcer le mot de « GOPÉ ».
La réalité rattrape ici toutes les belles promesses, inapplicables dans le cadre de notre appartenance à l’Union européenne telle qu’elle est articulée en ce moment.
La seule façon pour faire changer les choses radicalement comme le propose les tartuffes serait supprimer les « GOPE » qui ne sont que des « orientations obligatoires ». Mais pour cela il faudrait d’abord changer la constitution européenne et les traités car je vous rappelle que pour changer un point une ligne de cette dernière monsieur Sarkozy et consorts sont passés par-dessus les peuples en faisant accepter à la lettre une constitution ou 100% des 27 pays doivent être en accord total pour déjà pouvoir changer un point ou une virgule…
Je pose donc la question essentielle: tout n’est-il pas déjà plié ?
À qui profite la chose ?
Pour libérer la France et les autres pays des GOPÉ, il faut tout simplement sortir de l’UE “momentanément” afin de permettre aux pays de reprendre en considération l’avis et l’évolution des peuples et non pas des seuls financiers et lobbies qui nous mèneront à très court terme à un catastrophe sociales… dont les conséquences seront sans doute terrible pour des dizaines et dizaines d’années…
Oui à une Europe Fédérale des nations dirigée par et avec le consentement des peuples uniquement et non pas par des oligarchies non élues mais nommés par des députés aux mains de lobbies dans leur ensemble. Et le dernier discours d’E. Macron à la Sorbonne n’est qu’un exemple de mots et de grandes intentions louables à souhait pour bobos mais impossible à réaliser dans le contexte actuel des traités européens… Une manipulation des masses par de la démagogie bien amenée!
Bravo Jupiter! Vous êtes un dieu encensé par des moutons !

Jean-Paul Louis Charrier

Remarque :
Cet article à été fait pour les bobos non initiés, alors les kikis qui savent tout depuis le début nous n’avons aucun besoin de savoir que vous saviez en détails dans vos réponses, mais le transmettre par mail à certains qui rêvent encore de vérité ce serait nettement plus efficace ! À bon entendeur, merci!

NB: remerciements à Gérard Coutant qui a initié cet article.

LOGO OBS

Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Jean-Paul louis Charrier

Inscription gratuite

La Semaine du MENSONGE

Recevez chaque dimanche matin par mail les articles publiés


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.

Aidez-nous à rester libres!
Pour nous soutenir:  cliquez juste sur le coeur

Publicités

18 comments

  1. De plus, Macron doit se rendre en IRAN pour jouer au gentil flic tandis que l’autre (sosie de GREG STILSON dans DED ZONE ) durcit des sanctions . En préparation de l’aube rouge (3 ème guerre mondiale ) .//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

    J'aime

  2. Quoi qu’il en soit, la publication de ce rapport confirme toutes les analyses sérieuses et sans langue de bois et sonne la fin de la pièce de théâtre qu’à été cette élection et démasque les dix autres candidats tartuffes que sont tous les autres candidats qui se sont tous bien gardés à prononcer le mot de « GOPÉ ».excepter Mr Francois Asselineau President de l’UPR..informer vous..

    J'aime

  3. L’Europe qui devait être notre Eldorado s’est vite muée en enfer. Bruxelles a augmenté le chômage par des lois absurdes et continue. Quant à l’importation d’islamistes par bateau c’est un suicide collectif qui a été organisé aussi par Bruxelles. Madame Merkel et ses alliés notamment français sont les fossoyeurs chargés de la liquidation des pays.

    J'aime

    1. « Madame Merkel et ses alliés notamment français sont les fossoyeurs chargés de la liquidation des pays. ». Je veux bien que ce soit ainsi cependant… Je me demande « à Qui ou à Quoi » cela va servir? … Possiblement se retourner dramatiquement contre les auteurs! (ils risquent de perdre le contrôle très rapidement!).

      J'aime

    1. AH oui !? Vous allez le justifier comment votre « Franc EXIT  » ??? Déjà MARINE et ses pairs ont perdu la partie !!!***
      ———————————————————————————————————————

      J'aime

  4. Bonjour cher amis Excellent article relatif à la politique européenne du chef de l’Etat! Bien vu!

    Pourriez vous faire en sorte de me mettre en relation avec Monsieur Charrier dès que possible? Bien cordialement à vous, B Chalumeau.

    J'aime

  5. Clair, net et précis! La maison Europe tangue et valse dans tous les sens sous la houlette des coupe-jarrets! Bruxelles un nid de frelons de fonctionnaires dévoyés qui a trahi l’idée d’une Europe sociale, solidaire et juste! Nos politiques au petit pied sont complices de la trahison et de l’asservissement des peuples à une vision antidémocratique qui instaure la tyrannie!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s