Les banlieues ont bon dos


Macron c’est l’art abouti de parler pour ne jamais rien dire !

Nous aimons la liberté de publier : Vous de partager !
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

Les banlieues ont bon dos

Par Mathilde Revenu

Banlieues : Macron veut une «politique d’émancipation et de dignité».  Ce que vous pouvez traduire par un coup de vent de plus ou des mots pour ne rien dire.
Ah que les banlieues ont bon dos depuis plus de 40 ans : elles auront servi d’alibi maintes fois aux politiques pour masquer leur totale incompétence à diriger la France.
Macron ne déroge pas à cette règle avec un plan bidon, irréaliste au possible et tellement bobo.
Macron est totalement dans l’abstrait, un monde utopique et qui n’est surtout celui dans lequel nous vivons.
Sa méconnaissance du problème s’étale au fur et à mesure qu’il en parle en ce mardi 22 mai 2018.
Quelle tristesse de constater qu’un Président est aussi loin de la réalité. Le Président utilise un verbiage pédant et creux qui se veut « jeune et branché » mais c’est toujours flou.
En plus le Président a créé un Conseil présidentiel des villes comportant 25 membres… Dont le coût ou surcoût n’a pas d’importance puisqu’il s’agit de faire croire que l’on travaille quand rien de concret ne sera fait. Dans ce Conseil apparait un certain Yassine Belattar, humoriste de son état, qui a défrayé pas mal de fois avec des déclarations fracassantes et malsaines dont la dernière sur C8, Belattar appelait à «aller récupérer» les «djihadistes français», qu’il comparait à «des gamins qui foutent le bordel à un anniversaire». Un président ne peut que se discréditer en adoubant pareil personnage.
Tous ceux qui vivent ou ont vécu dans lesdites banlieues savent bien que de vouloir croire que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » c’est comme verser une carafe d’eau sur un incendie.
Macron, comme Hollande avant lui, a promis des actions pour une autre fois donc rien de concret avec de grandes phrases qui se veulent lyriques mais sont tellement naïves si elle ne sont pas calculées.
Macron c’est Narcisse qui se mire devant sa glace et s’écoute parler.
sa seule chance c’est qu’en face c’est le néant avec des danseurs de tango pour adversaires, Macron se moque bien du qu’en dira-t-on puisqu’il n’y personne pour s’opposer réellement à lui. Quant aux médias, ils portent depuis longtemps une énorme responsabilité dans ce naufrage qui se poursuit inlassablement.
La sécurité c’est pour demain, le logement c’est pour demain, la justice c’est pour demain.
Mais aujourd’hui, les mains sont vides et le Président n’a rien à apporter ce qui au vu de son discours est logique puisqu’il n’a pas su appréhender la vie des banlieues.
Voici ce que nous rapporte Le Figaro : «Je ne vais pas annoncer un plan ville ni un plan banlieue ni quoique ce soit, parce que cette stratégie est aussi âgée que moi», a ironisé le chef de l’État, rappelant que «le premier plan de la sorte a été évoqué par Raymond Barre». «On est au bout de ce qu’on a pu produire sur cette méthode», a encore jugé le président, plaidant pour un changement de «philosophie» et «une méthode et un rythme différents». Il a donc annoncé un «engagement de rendez-vous tous les deux mois» avec maires et associations.
Mais qui peut encore croire à ces sornettes ?
Macron joue le rôle du serpent Kâ dans Le Livre de La Jungle qui cherche à endormir les autres.
C’est une méthode après tout puisque les médias lui sont toujours acquis.
La pratique de cette langue de bois est énervante à la longue.
Les principales propositions du Président Macron sont :
● Informer les maires des individus «les plus à risque» sur leur territoire
● Lutter contre «le trafic de drogue et de stupéfiants» dans les cités
● Proposer 30.000 stages de troisième via les entreprises et l’État
● Encourager les entreprises à recruter, et procéder à des tests anti-discrimination
● Combattre les discours racistes et antisémites qui sont «en train d’empirer»
● Construire une «société de la vigilance» sans basculer dans la «délation»
● Appliquer le «pacte de Dijon» sur l’intégration des territoires en difficulté
● Lancer une initiative «cœur de quartier», calquée sur «cœur de ville»
● Mettre en place un site internet «La France une chance»
C’est du vent rien que du vent, une esbroufe de plus dans une communication outrancière destinée à quelques privilégiés qui adoreront sans doute ce côté conte de fées pour ignares.
Informer les maires sur les personnes à risques : ah la belle affaire car que fera le maire ensuite ? Rien :  faute de pouvoirs.
Lutter contre le trafic de drogue, mais on entend cela depuis au moins 40 ans et jamais rien n’a été fait et ne sera fait puisque la police ne rentre même plus dans certains lieux.
Proposer des stages si c’est comme pour le chômage, on risque fort d’attendre très longtemps cette arlésienne de plus. Décidément Macron n’innove pas et il copie ce qui a toujours été du baratin.
Procéder à des tests anti-discrimination c’est vraiment se moquer du monde aujourd’hui et nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
Combattre les discours racistes : certes intention très louable mais sans toucher au coeur du problème qui est une religion bien connue on n’avancera pas d’un centimètre.
Construire une société de la vigilance… Là on est dans le plus pur comique de situation. Encore une fois à tous ces politicards qui promettent n’importe quoi, ils devraient aller habiter quelques mois dans ces banlieues. Après ils pourront nous en parler en connaissance de cause.
Appliquer le « Pacte de Dijon » : là la moutarde me monte carrément au nez.
Pour ceux qui seraient curieux cliquez ICI pour le lire ce pacte totalement irréaliste écrit certainement par des gens qui n’ont jamais vécu dans les banlieues. C’est tellement en dehors de la réalité ce pacte.
Les deux dernières propositions sont encore plus dans la science fiction.
D’abord lancer une initiative « coeur de quartier » ! C’est copier une «convention de revitalisation sur 5 ans pour redynamiser les centres-villes». Cliquez donc pour lire le plan « coeur de ville, vous ne serez pas déçu par tant de naïveté et de charabia.
Et le dernier, mettre en place un site internet «La France une chance», c’est la cerise sur le gâteau Bisounours. C’est clair Macron a eu l’idée d’ouvrir une sorte de remise ou cave aux idées pour enfouir le mécontentement. Un peu comme le Premier ministre Rocard, un socialiste, avait inventé le CSA qui était aussi destiné au départ aux téléspectateurs pour qu’ils communiquent leurs mécontentements ou autres irrégularités. Le CSA a été créé avec pour but est de veiller à la bonne application de la loi de 1986, précitée, sur la liberté de communication. On a vu comment cela a été détourné gravement depuis. Macron avec son site va certes créer au moins deux ou trois emplois pour stagiaires !
Tous ces socialistes branche caviar sont en dehors de la réalité et veulent tout contrôler, tout régenter avec un mépris total et cynique pour nos libertés individuelles.
Quant au plan Borloo, il a été remisé aux oubliettes, là où était sa place.
Après Sarkozy puis Hollande, Macron lui aussi succombe aux délices du piège des banlieues et il se met toute la France à dos. Comme si la France ne se résumait qu’aux banlieues !
Mais une phrase du discours long et creux comme d’habitude du Président demeure plus que choquante : «ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs ne vivant pas dans ces quartiers s’échangent un rapport». Cela signifie qu’être blanc en France vous discrédite d’office pour proposer des solutions. Ce reniement est scandaleux et raciste. Et là encore Macron démontre s’il en était besoin qu’il est bien marxiste ou comme il aime à se définir « progressiste » ce qui est du pareil au même.
C’est « Macron l’enchanteur » qui n’enchante plus personne !
Par contre pas un mot du Président Macron sur le communautarisme religieux, intégriste lui pour de bon, qui a gangréné ces banlieues de façon dramatique.
En attendant la France s’écroule.
heureusement les banlieues ont bon dos.

Mathilde Revenu

Auteur de:
 « Les limites du Macron » ,
« LR de rien »
« Le Macron n’est pas nouveau! »
Objectif destruction France
et « Ce que je vais vous dire ne va pas vous plaire ».
Docteur Macron et Mister Fake

Le sondage grandeur nature qui prouve que les Français ne sont pas dupes du baratin qui leur est proposé sur le thème récurrent et usés de la discrimination :

Le Figaro du  22 mai 2018

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Mathilde Revenu pour Observatoire du MENSONGE

Suivre Observatoire du MENSONGE 

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 954 autres abonnés

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 LECTEURS + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB: vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Pour soutenir l’opposition indépendante***

***A partir de 2 €uro cela nous permettra de continuer à nous opposer, alors n’hésitez pas…

Publicités

16 commentaires

  1. Aucun de nos représentants n’est vraiment à la hauteur des enjeux . Macron le bobo encore moins. Son plan est artificiel ( encore des commissions à ne plus savoir qu’en faire et de l’argent brûlé ) tout comme son passage au ministère de l’économie sous Hollande. Au bout d’un an , il a déjà atteint les limites de l’incompétence et continue son parcours narcissique . A son crédit les 46 Milliards de BORLOO qui ne seront pas injectés ( encore faudrait il les trouver ) dans cette fumisterie ainsi que la reprise partielle par l’état de la dette de la SNCF. Les infrastructures du TGV ont considérablement modernisé le pays mais cette dette insupportable ne peut être assumée par la seule SNCF. Impossible. Trop lourd.

    J'aime

    1. Désolée de vous contredire mais ler plan Macron avoisine les 42 milliards… certes c’est juste en dessous du Borloo mais plus la SNCF cela va hypothéquer gravement nos fiances à nous les bons blancs pour payer.

      J'aime

      1. Je sais , ça fait mal mais la SNCF, Maître d’Ouvrage , Maître d’Ouvrage déléguée etc…etc.. n’a jamais eu réellement tout cet argent et les moyens de développer le tout TGV . Il s’agissait plutôt d’une volonté POLITIQUE D’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE et c’est réussi hormis le coût gigantesque de ses fameuses infrastructures. Si vous analysez les répercussions économiques , c’est positif . ( exemple , des zones artisanales à moindre cout se sont crées à certains endroits etc …..nombreuses retombées économiques , logistique améliorée etc … ) Le TGV relie la plupart des grandes Métropoles et c’est un bel outil. Comme vous dites ce sera à nous de payer cette dette qui s’ajoutera au 2200 déjà engagées. La SNCF doit être remise sur pied , le statut des cheminots préservé avec peut être une remise en question de certains avantages ( colonies de vacances ? ). Je ne me prononcerai pas là-dessus car je ne les connais pas tous , à voir donc . Quant à la dette elle doit être traitée dans son ensemble dans une action spécifique remise à plat de ce qui est du ou pas et élimination systématique de tout ce fatras le tout sur un plan de 50 ans si nécessaire et avec METHODE de façon à ce que cesse cette comédie d’ell ‘arte – bien française- qui nous bourre le mou depuis des lustres. Il suffit d’analyser le budget de l’état depuis 40 ans pour se rendre compte que à moins d’une reprise en main salutaire, la France finira par sauter. Nous paierons de toute façon.

        J'aime

  2. Tout ce qui se passe en France est le résultat d’un urbanisme pourri et des logements sociaux qui ont permis à des zones de non droit de s’installer partout.

    J'aime

  3. Hier Macron amusait la galerie avec les banlieues et aujourd’hui il a reçu en grande pompe à l’Élysée, le Président du Rwanda, Paul Kagame, celui-là même qui a le sang des Tutsis et des Hutus. Personne ne s’en offusque ! Mais quelle honte !

    J'aime

  4. « Combattre les discours racistes et antisémites qui sont «en train d’empirer» ». Ici, il apparaît clair, que ce rejeton de président n’a jamais lu le « Discours de la méthode » de Descartes. En effet, diagnostiquer que c’est « en train d’empirer » est une étape visant à trouver une solution. Cependant… l’étape suivante n’est pas de « combattre les discours racistes et antisémites… » mais d’IDENTIFIER CLAIREMENT la ou les cause(s)… l’ORIGINE ! Afin de trouver les meilleurs moyens de combattre !!! Cet illettré (malgré ses diplômes « ronflants ») agit, ni plus ni moins qu’un Don Quichotte face aux moulins à vent !!!

    J'aime

  5. Pour les bobos qui nous abreuvent du « les pauvres » « ils n’ont pas de boulot » je leur dis aller faire un tour sur les parkings car c’est édifiant dans ces banlieues soi disant qui n’auraient même pas à manger. Le mythe du pauvre on nous le sert depuis tellement longtemps qu’il est éculé aujourd’hui. Idem pour l’antiracisme où les plus racistes du monde habitent bien ces banlieues.

    J'aime

  6. Créer un conseil présidentiel des villes avec 25 membres cela va nous coûter combien ?
    Un machin de plus pour rien et du bidon comme d’habitude.
    On connait le problème c’est le communautarisme islamiste qui sévit dans les banlieues et comme l’a fait remarquer Brigitte dans son commentaire c’est la seule chose importante à traiter.
    Là Macron démontre bien qu’il est un pur produit du socialisme à la française.

    J'aime

  7. Macron n’a pas lu Platon ! Dommage car il pourrait méditer cette citation du grand penseur : « La perversion de la cité commence par la fraude des mots »

    J'aime

  8. Imaginez un type du FN prononcer ce genre de phrases sur les blancs, on aurait un tollé et des manifs… Là rien le Président a pu dire que : «ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs ne vivant pas dans ces quartiers s’échangent un rapport» Qui est donc le vrai raciste ?

    J'aime

  9. Trop de paroles creuses. Jamais d’actes. les mêmes paroles que Sarkozy ou Hollande qui eux non plus n’ont jamais rien fait. Pauvre France !

    J'aime

  10. C’est bon de vous lire Mathilde car votre texte reflète exactement ce qu’est devenue la France et les veaux sont toujours endormis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.