Entre mépris et suffisance

Depuis quelques mois déjà Macron veut opposer la France en deux camps : les progressistes ou bons aux populistes ou mauvais.
Par Alexandre Goldfarb

Lire la suite