Le Grand cirque


Macron utilise toutes les recettes politiciennes du vieux monde remises au goût du jour.


Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression !        Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

Pour l’instant, nous ne voyons que le pire de l’ancien.

Le Grand cirque

Par Claude Picard

Le grand débat national ou le grand déballage – c’est selon l’observateur – voulu et imposé par Macron, n’est qu’une mascarade pour faire diversion et pour essayer de reprendre la main d’une situation qui lui échappe.
Ce président, qui n’a cessé de se discréditer et parce qu’il ne sait plus à quel saint se vouer pour essayer de rattraper ses bourdes, nous envoie ses drones.
En tête de patrouille, sa ministre des égalités  » féminines », Marlène Schiappa, qui a su convaincre un animateur télé de lui organiser une opération de com’ pour recadrer le grand débat.
Ensuite, vient l’artillerie lourde avec toutes les recettes politiciennes du vieux monde remises au goût du jour, et revoilà un vieux de la vieille, Bernard Tapie, qui soutient une liste Gilets jaunes pour les élections européennes (liste qui, déjà, enregistre deux démissions…), Jacline Mouraud, gilet jaune « apolitique », crée un parti « politique » et des Foulards rouges manifestent, dans la rue, leur soutien à la République… En marche ?
Au final, tous les faux-culs de la politique se retrouvent pour infiltrer le mouvement des gilets jaunes et sauver le soldat Macron.
Bien du plaisir, messieurs-dames !

Vous aimez ? Alors participez !

A tous nos lecteurs Vous voulez comme nous restés informés et libres ? Faîtes un don pour que nous puissions continuer à vous informer et vous divertir. MERCI !

€5,00


Par ses actions désespérées, le pouvoir macronien prouve encore une fois, qu’il n’a toujours pas compris la profondeur sociale du mouvement des gilets jaunes, qui va bien au-delà d’une simple colère en englobant toute l’exaspération d’une majorité de Français.
Le malaise devient abyssal et il est d’autant plus grand que le décalage, entre les solutions inventées pour sauver ce qui peut encore être sauvé et la réalité de l’amertume de la société, ne peut plus être comblé : trop c’est trop !
Ce trop est probablement, aujourd’hui, irrémédiable.
En attendant, Macron se donne en spectacle et nous enfume en faisant ce qu’il sait faire le mieux : le bonimenteur ! Devant des maires, triés sur le volet et bien entendu devant toutes les caméras de chaînes d’info, en mode matraquage intensif, il s’offre, c’est désormais évident, une campagne électorale, tous frais payés par les contribuables, en vue des élections européennes.
Pendant que nos enfumeurs macroniens essayent tous les stratagèmes pour arrêter la rancœur populaire, un conseiller de l’Élysée affirme qu’il y aura bien à la fin du grand débat « une communication puissante à la sortie ». Pour répondre aux préoccupations des Français ? On peut en douter quand on connaît la détermination de Macron à ne pas changer de cap sur sa politique qu’il considère la mieux à même pour nous sortir du marasme. Malheureusement, devant nous, la crise politique est maintenant là et bien là ! Après avoir tergiversé plus que de raison, bientôt au pied du mur, Macron sera bien obligé d’apporter une des seules conclusions prévues par la Constitution : le référendum ou la dissolution de l’Assemblée nationale. À moins que, perdu pour perdu, il choisisse la pire solution : le pourrissement de la situation jusqu’au chaos final. Qui emportera tout !
Notre Président, suffisant, arrogant et méprisant, croit encore, pour l’instant, que sa tactique de l’entrisme peut encore lui servir à tromper les Français. Il a oublié un peu vite que, lent au démarrage, mais une fois en route, le peuple ne peut plus s’arrêter.
Berné souvent, mais pas dupe !

Claude Picard

Auteur de Un colonialisme qui ne dit pas son nom
et Les tartuffes de la compassion

A lire aussi : Le Sans-dents et le Réfractaire

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Faire un don

Pour aider le site à poursuivre…

€5,00

Publicités

3 commentaires

  1. « Notre Président, suffisant, arrogant et méprisant, croit encore, pour l’instant, que sa tactique de l’entrisme peut encore lui servir à tromper les Français ». « Notre président » finira comme une grosse tache sur le grand tableau de l’histoire de France!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.