Le roi et ses bouffons


Il était une fois un pays pas si lointain où régnait un roi non couronné.

Le roi et ses bouffons

Par Alexandre Goldfarb

Il était une fois un pays pas si lointain où régnait un roi non couronné.
Le roi s’était entouré d’une cour de bouffons.
On y voyait évoluer : le prince Philippe du Havre, le comte Christophe des Castagnettes, le baron Bruno du Gafa, qui n’avait pas relu La Fontaine (La Grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le Boeuf), la comtesse Marlène de La Gaffe à tout va, certains osaient même la surnommer « le repoussoir » tellement elle dessert la politique royale, le baron de La Transition qui ne faisait pas grand-chose et ne servait à rien, la comtesse Muriel du Temps Perdu, la duchesse Nicole du N’importe Quoi, le grand-duc Jean-Yves Jenesaisrien, la marquise Agnès des Pleurs Jemevoyaisdéjà, incapable de décider et d’agir à bon escient, le marquis Jean-Michel Dumieux c’est le pire, et quelques autres bouffons qui accompagnaient Sa Majesté.
Tous étaient des serviteurs dociles prêts à accepter le bon vouloir de leur roi.
Sans oublier la cohorte des journalistes ou prétendus tels et autres spécialistes en tout genre et surtout en désinformation.
Le roi avait repris à son compte l’expression américaine « fake news » pour pouvoir réfuter sans discuter toutes déclarations qui lui déplairaient.
C’était là un summum dans le mensonge autant qu’une belle trouvaille pour mieux enfumer et endormir le bon peuple.
Tous présentaient les mêmes caractéristiques dont la principale était d’être des méprisants et des prétentieux tellement imbus d’eux-mêmes que personne n’osait les contrarier.
Autant dire que les mondanités allaient bon train pendant que le peuple, les manants et les gueux peinaient à se sustenter.
Le roi voyageait beaucoup quasiment tout le temps sans se soucier aucunement de son royaume : il préférait les fastes des réceptions et des monologues interminables dont il était grand connaisseur et spécialiste.
Capable de parler pendant des heures pour ne rien dire, le roi s’écoutait….
En fait la France ne l’intéressait pas car il croyait un destin supranational et il rêvait de devenir le premier empereur d’Europe.

« L’art de parler de l’inutile pour ne pas évoquer les vrais sujets était le credo des politiques et des médias » Alexandre Goldfarb

Pendant que le roi se promenait, la France brûlait.
Mais cela ne dérangeait pas ces messieurs-dames de la cour.
On dit toujours qu’il y a révolution lorsqu’il y a faim.
Sauf qu’au Palais, le roi ne pensait pas que les Français manquaient de nourriture.
Alors les manants s’étaient organisé et chaque samedi manifestaient en jaune pour réclamer du pain et des référendums.
Depuis le ministre chargé des affaires de police, le comte Christophe des Castagnettes, était à la peine pour juguler la révolte des Jaunes.
Chaque samedi apportait son lot de violence en tout genre – dégradations, pillages, incendies – qui pouvait basculer à tout moment dans l’irréversible.
Pendant ce temps le roi et ses bouffons étaient omniprésents dans les médias qu’ils mobilisaient du matin au soir pour délivrer la bonne parole, enfin la leur.
En clair, il existait deux France :
la première, la France du roi qui était généreuse, bienveillante et juste, et qui surtout détenait la lumière; la seconde, la France des autres, celle des ténèbres, source de tous les dangers.
La France du roi, qui était arrogante et prétentieuse, prêchait la bonne parole et prônait les bons sentiments, en apparence seulement car dans les actes c’était une autre histoire.
Là, l’idéologie était reine et se diffusait sournoisement.
Le meilleur exemple c’était le traitement de l’information qui était devenu le principal outil de propagande, via des médias à la botte du pouvoir royal.
On ne pouvait que le constater chaque samedi que seules les violences et exactions commises en général par d’autres servaient à discréditer les Jaunes.
L’amalgame était fait et bien fait alors qu’il suffisait au roi soit d’interdire purement et simplement lesdites manifestations soit de les autoriser dans des lieux « vides » de commerces et faciles à protéger.
Mais pourquoi faire simple et correctement les choses quand les gens acceptaient tout et que lorsque « la télé l’a dit » cela valait parole d’évangile.
On vivait dans un monde qui préférait renier ses valeurs ancestrales pour ne pas être dérangé et qui préférait écouter les prêcheurs religieusement.
La morale de l’histoire nous la connaîtrons définitivement si d’aventure en mai prochain, dame Loiseau, qui est tête de liste du roi aux Européennes, les remporte.
La Marine nationale sera cette fois définitivement coulée, ainsi que le Frère Met Le Son et autres nobliaux comme le marquis de Vaut-Rien.
Ce triste résultat qu’il faut hélas prévoir sonnera le glas pour une France en souffrance.
Ce sera la certitude que plus rien ne bougera plus et la garantie pour le roi de pouvoir tranquillement poursuivre son oeuvre destructrice d’une France à l’arrêt pour encore une bonne décennie.

« Avec Macron, la liberté est en marche arrière… ».

« La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait ».

Alexandre Goldfarb

Président fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

Articles à lire :
🛠 La stratégie Macron
🛠 Les responsables !
🛠 Macron Manipulateur

Pour nous suivre cliquer sur le lien ci-dessous :

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié(e) par email des nouvelles publications.

Pendant que Paris brûle, le roi ést au ski ! C’est dire son grand intérêt pour la France.

Pour nous suivre cliquer sur le lien ci-dessous :

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié(e) par email des nouvelles publications.

Nouveau : offrez vous le livre exclusif de Daniel Desurvire en téléchargement sur Amazon pour seulement 1,50 en cliquant sur l’image et soutenez ainsi Observatoire du MENSONGE

Le livre version papier c’est ICI au prix exceptionnel de 15,86 €  – 446 pages –

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE en vous inscrivant GRATUITEMENT à

parution chaque samedi

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous soutenir

€2,00

Minute du MENSONGE #65
Les responsables sont les coupables et les coupables sont ceux qui sont au pouvoir.

Le chant des sans-parti
On recherche activement l’opposition disparue partie sans laisser de traces…

  L’opposition c’est ICI et nulle part ailleurs !!!

31 commentaires

  1. Macron se prend vraiment pour le roi : dernière preuve en date son remaniement où il place ses conseillers comme ministres. Sous la droite on aurait parlé de scandale mais sous la gauche circulez…

    J'aime

  2. Superbe article et tellement vrai, espérons que la fin de celui-ci ne se réalise pas et que les français auront le sursaut nécessaire pour que ce pays ne tombe pas en dictature macronienne !!

    J'aime

    1. Michel… J’espère que votre pensée : »et que les français auront le sursaut nécessaire pour que ce pays ne tombe pas en dictature macronienne !! ». Ne se réalisera pas. Pour combattre la tyrannie, un outil efficace est la solidarité. Il devient donc important que, pan France, des « noeuds de résistance » en toiles d’araignées se créent. Résistance pacifique, où l’arme suprême est le vote du 26 mai. Ainsi la création dans chaque département, de noeuds de résistance pan France, devient d’une extrême urgence. L’utilisant les réseaux sociaux doit permettre de former et créer une toile d’araignée. Celle-ci ayant pour objectif fondamental de: réveiller les hypnotisés du Peuple qui ne se sont pas encore faits une idée. Nous avons presque deux mois devant nous!!!!…. ALLONS ENFANTS DE LA PATRIE… LE JOUR DE GLOIRE EST ARRIVÉ!!!! AGISSONS!!!!!

      J'aime

      1. Nous sommes déjà en dictature certes une dictature « soft » mais qui se durcit chaque jour davantage. On ne peut que le constater ici et là.

        J'aime

    2. Malheureusement il semble évident que les politiques n’apprennent toujours pas de leurs erreurs. Quant à l’opposition elle est totalement absente et c’est Macron qui occupe tout l’espace médiatique et sinon la violence du samedi… L’article est donc bon jusqu’à sa fin, hélas !

      J'aime

  3. Voilà un article qui fait du bien et qu’il faut partager avec les veaux qui sont des consentants amnésiques rivés devant leur poste de télé.

    J'aime

  4. Oui, c’est bien une cour de bouffons, sans cervelle, une cour de bras cassés…Magnifique écrit qui résume bien nos « gouvernants » dans une république bananière ou plutôt une république de voyous, il semblerait d’ailleurs que les rats quittent le navire??? . Ce navire prends-t-il l’eau ???.
    « La droite et la gauche sont les détaillants du même grossiste, l’Europe. « P.SEGUIN

    J'aime

    1. OUF!!! Gérard Coutant, Quelle réalisme! La France en est là! La question? Comment mobiliser les français tétanisés afin qu’ils sortent de leur torpeur et prennent le taureau par les cornes!

      J'aime

Répondre à Laurence Filhac Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.