De la propagande à l’imposture… #5


Dans la confusion de sa propre rhétorique, rien de plus habile que d’accuser ceux que l’on copie d’une forfaiture que l’on produit soi-même. Chapitre 5.

De la propagande à l’imposture…

L’imposture cérébrale et historiographique de l’Islam. Les mystifications concordistes.

Par Daniel Desurvire

Chapitre 5

Un tel degré de superstition, dans l’esprit de celui qui incarna la religion d’un prétendu dieu unique, met en lumière ô combien le culte d’Allah est écartelé entre ses vieux démons préislamiques (polythéistes), puis aux sources bibliques puis néotestamentaires qui collèrent à la peau de Muhammad ! Le Coran serait l’œuvre d’une bâtardise spirituelle délitée entre crédulité et totémisme nabatéen, tout en rejetant ses propres fondements idolâtres ; ainsi les origines païennes matriarcales comme les trois déesses de la Kaaba (Allât, Uzza et Manat, filles d’Allah), au-dessus desquelles prônent les antiques démiurges babyloniens (Hu-baal). Selon l’historien arabe et compilateur de traditions orales des Bédouins Hicham Ibn al-Kalbi, les Quraysh avaient coutume de tourner autour de la Mecque en priant les al-gharānīq, ces femmes de conditions supérieures, une goétie de l’Islam qui implore leur intercession. Le croissant lunaire n’est-il pas le symbole islamique de la déesse primordiale venu d’Asie centrale aux environs de l’an 800 de notre ère (Source : Mouvement matricien, Dr Jawad Ali : « Histoire des Arabes avant l’Islam », partie 5, page 223) ?
L’Islam en ce temps n’ayant pas encore inventé son label spirituel ni trouvé ses racines abrahamiques, le Messager d’Allah eut recours à la sagesse d’un moine, Waraqa susvisé, pour trouver un sens pratique à sa vocation de prédicateur. Son rêve donna vie à l’Islam. Parti d’un délire autodolâtre ou d’une vision obsessionnelle, l’illuminé transfigura son extase, telles les apparitions mariales de Bernadette Soubirous à la grotte de Massabielle en 1858. Partis d’une dialectique issue des schémas bibliques, des prophètes et des psaumes, les primo-mahométans doivent au judaïsme et à la chrétienté, c’est dire aux ampliations talmudiques et patristiques ainsi qu’à la doctrine mosaïque de la Torah puis de l’Évangile, le principal de l’héritage coranique.
Le reste fut testamentaire, donc chrétien. Le syncrétisme au tréfonds de l’Islam, une fusion polythéiste qui engendra la monolâtrie déiste actuelle de ce culte versé entre l’idolâtrie des croyances primitives et les religions bibliques révélées (juives et chrétiennes), explique bien des anachronismes et confusions qui constellent de sophismes les pages du Coran. Ainsi l’exemple de Djenne au Mali ; cité à l’architecture Toutcouleure mauresque en terre cuite (brique ancienne de forme ovale) de type soudano-sahélien.
Ces monumentaux édifices en banco enferment la tombe de Tapama Djenepo, l’histoire d’une jeune fille emmurée vivante lors de la fondation de la ville. Il s’agissait d’un sacrifice humain qui préluda l’Islam de ce jour, une offrande sur l’autel infernal d’un démiurge pour assurer la prospérité de la cité en l’an 822 (second siècle de l’hégire). Superstition, propitiation et contrefaçon sont le creuset de l’Islam, telle cette page de la Bible plagiée sans complexe (Genese, 22:1 à 14, l’holocauste). À l’instar l’Isaac, le fils aîné (Ismaël ?) d’Ibrâhîm (Abraham) dans le Coran fut promis en oblation à Allah (XXXVII.100 à 107), cette légende perdure par la célébration de l’Aït al-Kebir.
Dans bien des sourates, on reconnaît quelques brides de procédés littéraires de la Bible ancienne, où il n’est pas aisé d’accorder la révélation coranique avec le fil historique de la vraie source religieuse dont l’Islam tient son héritage. L’exérèse des saintes Écritures originelles est un procédé que les scribes de Muhammad empruntaient allégrement, même si ce fut sous la soi-disant dictée du Messager d’Allah (complexe de dieu), lequel ne disposait guère d’autres sources spirituelles pour inventer sa religion, à défaut de savoir l’écrire.
Au vu du risque mortifiant de se faire surprendre dans la confusion de sa propre rhétorique, rien de plus habile que d’accuser ceux que l’on copie d’une forfaiture que l’on produit soi-même. Comble de l’ironie, les rédacteurs du Coran se sont empressés d’accuser les Juifs d’avoir falsifié le texte révélé, autrement dit le leur (VII.161) : « Mais les méchants parmi eux (le peuple de Moïse) ont substitué d’autres paroles à celles qui leur furent dites […] », comme si le contrefacteur pouvait être celui qui rédigea le premier la Révélation ; un héritage des canons bibliques apparu quelques siècles avant la naissance de Muhammad !
Le Coran s’avère être un travestissement informe et maladroit de textes hébraïques, araméens en syriaques, réécrits en arabe. Ce patchwork fut vraisemblablement l’œuvre d’un profane séduit par cette secte islamique naissante. Ce brouillon mal ficelé, une ébauche sans trame classant les sourates par ordre de longueur et non de façon chronologique ou thématique, ne laisse pour la fin que des sections embryonnaires de quelques mots sans cohésion, truffées de tautologies et d’aberrations et procédant d’aucune exigence technique ni logique. Les sourates, matelassées de narrations empilées, suggèrent des ébauches confuses d’invraisemblances. L’auteur, puis les scribes au final, au savoir insuffisant à tous les étages de l’histoire hébraïque et testamentaire, mêlaient un abouchement d’annales bibliques aux légendes préislamiques et polythéistes, avec des altérations de perception qui dénotent l’incohérence d’un mental désertique.
À suivre

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.
Retrouver les chapitres précédents en cliquant sur le numéro : 1234

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE

Nouveau : offrez vous le livre exclusif de Daniel Desurvire en téléchargement sur Amazon pour seulement 1,50 en cliquant sur l’image et soutenez ainsi Observatoire du MENSONGE

Le livre version papier c’est ICI au prix exceptionnel de 15,86 €  – 446 pages –

*  *  *  *  *

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Faire un don

Pour aider le site à poursuivre…

€5,00

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT à

parution chaque samedi

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Nouveau : offrez vous le livre exclusif de Daniel Desurvire en téléchargement sur Amazon pour seulement 1,50 en cliquant sur l’image et soutenez ainsi Observatoire du MENSONGE

Le livre version papier c’est ICI au prix exceptionnel de 15,86 €  – 446 pages –

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Minute du MENSONGE #66
Jusqu’où ira la propagande ?

Le chant des sans-parti
On recherche activement l’opposition disparue partie sans laisser de traces…

  L’opposition c’est ICI et nulle part ailleurs !!!

Publicités

2 commentaires

  1. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt ce texte que les « adorateurs » de l’islam et leurs idiots utiles devraient lire ,car cette imposture, qui fait des millions de morts, devrait être interdite dans nos pays comme étant une secte dangereuse!
    Merci monsieur Desurvire et à l’Observatoire du mensonge de nous faire connaitre ce que nous cachent les soi disant experts en la matière!!!
    Je transmet, il faut que les écailles des yeux tombent et que les aveugles idéologiques voient de nouveau

    J'aime

  2. Merci à l’Observatoire de publier Monsieur Desurvire dont les écrits sont d’une rare qualité et surtout viennent rétablir les réalités que l’on nous cache toujours soigneusement comme si nous étions des crétins.

    J'aime

Répondre à Scribe Dumoulin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.