La conquête de l’Occident #2


Qu’on le veuille ou non, notre société occidentale se trouve confrontée à une croisade contre ses valeurs et son mode de vie : le nier ne sert à rien, l’accepter c’est se soumettre. #2

La conquête de l’Occident

Par Daniel Desurvire

Extraits du nouveau livre de Daniel Desurvire ***

#2

L’épitaphe du chemin de croix des Chrétiens à travers les conquêtes de l’Islam. Quid de la politique française, de l’Union, d’Israël et de l’idéologie laïque des pays libres face à l’intolérance coranique ?

Peut-être que si les consciences vertueuses acceptaient de comprendre la dure réalité mahométane, elles cesseraient de se retrancher derrière la sacro-sainte liberté de culte pour y disséquer le contenu délétère du Coran et de la Sunnah, puis d’exhumer les innombrables exécrations qui constellent cette secte déguisée en religion. Cette prise de conscience amènerait vraisemblablement les Musulmans français à sortir de leur coma pour constater le problème qui siège à l’épicentre de leur communauté ; à savoir que l’étiologie de ce mal cultuel se trouve entre leur main ; un Livre que la plupart n’a pas choisi mais hérité de l’Oumma.
Sur cette opportunité, un aggiornamento islamique s’imposerait et le risque d’amalgame s’évanouirait, autant que leur présumée différence avec les Français de souche judéo-chrétienne. Plutôt que de chercher un mobile dans le martyr djihâdiste pour les uns, pour les autres dans l’épitaphe d’une victimologie identitaire, faisons donc en sorte de gommer les différences en laissant à la religion la place congrue qu’elle doit occuper dans une société laïque, non de laisser la gangrène cultuelle s’insinuer dans l’hypocrisie. Selon un discours apprêté, l’Islam n’y serait pour rien dans ce conflit unilatéral qui se veut être une guerre de civilisation, comme si les commentateurs musulmans, à qui l’État et ses médias déroulent le tapis rouge, pouvaient condamner le terrorisme sans impliquer leur propre religion, la même que celle de leurs coreligionnaires intégristes !
Pour conclure sur ce chapitre des pratiques insidieuses adoptées par le pouvoir régalien pour contraindre à son insu le peuple français à se rallier à ses objectifs, le mobile de ses œuvres multiculturalistes dissimule une réalité inavouable. De fait, la finalité controuvée de manœuvres de communication relève de discrètes diversions politiques afin de camoufler d’inavouables compromissions ; des ententes glauques avec les pétromonarchies du Golfe, des marchés entrelardés de chantages à l’immigration et de concussion découlant d’une corruption qui profite à certains élus. Pour ce faire, la social-démocratie joue sur l’artifice des apparences, faisant appel à la compassion des électeurs envers les réfugiés, une ouverture à la générosité, à la sensiblerie et aux larmoiements ; le tout ficelé dans un paquetage vertueux droit-de-l’hommiste, obligatoire car réputé servir la bonne cause.
Il en va ainsi avec l’immigration qui se déverse depuis le tiers-monde en Occident. Nul ne saurait rester insensible aux clichés de la détresse des enfants africains et moyen-orientaux que les médias placés sous la vigilance, voire le couperet du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA)* , offrent au regard crédule et à la fibre sensible des lecteurs et des téléspectateurs lambda. Cela, les politiciens le savent, en usent et en abusent, car les citoyens fléchiront sous le poids culpabilisant de leur conscience, sans que leur soit livré une autre réalité : celle d’une trahison nationale quant à l’immixtion d’un Islam radical incompatible avec les standards de la démocratie. Mais ce qui est encore moins avouable, c’est que la tricherie et l’imposture se retrouvent de chaque côté de ces trafics d’information.
Ainsi pour l’exemple, il se trouve majoritairement de faux enfants migrants isolés parmi les mineurs non accompagnés (MNA). Ceux-là occupent une part en croissance vertigineuse dans le décompte des réfugiés. Le manque de moyens et les carences de licence juridique qui devraient permettre de reconsidérer l’âge réel de ces jeunes clandestins, ajoute davantage à la confusion. Si l’immigré isolé est reconnu majeur, en dépit de l’âge moindre argué par l’individu, il sera d’office classé en situation irrégulière et encours une expulsion (OQTF). Inversement, si celui-ci est cliniquement certifié mineur, il sera pris en charge par l’État français hébergeur selon le dispositif sociojuridique de protection de l’enfance. En l’occurrence, la mission MMNA du ministère de la justice est chargée de répartir ces jeunes Arabes et/ou Africains dans différents départements sur le territoire métropolitain. Ainsi, 14392 jeunes migrants d’Afrique noire – parmi d’autres origines – sous le statut de mineurs isolés furent dispatchés sur l’hexagone en 2018.
Mais la facture prend une dimension colossale sur ce registre, car la dépense s’éleva à 1,25 milliard d’euros (Mds d’€) pour environ 25 000 mineurs isolés en 2018, dont 60 % d’entre eux, des jeunes adultes majeurs, trichèrent sur leur âge en l’absence de document, d’identité, voire déclarés apatrides. Des examens osseux, ainsi que des prélèvements ADN pour les sujets délictueux ou criminels récidivistes (déprédations, agressions, viols…), sont par conséquent rendus indispensables et systématiques pour éviter un engorgement supplémentaire pénal dans ce couloir d’infiltration migratoire, n’en déplaise à Madame Taubira lorsqu’elle était en poste place Vendôme.
Rappelons que les tests osseux (radio de la main ou du poignet gauche comparé à un atlas de référence dit Greulich et Pyle) sont indispensables pour établir une évaluation de l’âge potentiel de l’adolescent ou du jeune adulte (2ème alinéa de l’art. 388 du Code civil). Cette technique US remontant aux années 1930, les équipes d’évaluation conviennent de l’imprécision des résultats autour de la fermeture des cartilages de croissance, sachant que cet examen, déterminant la maturité osseuse du sujet, comporte une marge d’erreur de 12 à 18 mois qui peut être profitable aux tricheurs puisque le doute profite à l’intéressé (Voir au chapitre 1er du Décret n° 2019-57 du 30 janvier 2019). Au final, cette catégorie de migrants coûta à la France, sur les seuls plans sanitaires et sociaux : 2,5 Mds d’€ rien que pour l’exercice 2018. Autant dire que chaque MNA pèse 50 000 € l’an, si l’on tient compte du coût d’une grande majorité de tricheurs délinquants, à l’assistanat sanitaire et au pénal.
La question de la scolarisation des mineurs étrangers isolés, qui rappelons-le sont pour partie des clandestins en maraude, traduit l’insouciance de l’État à laisser se déverser des centaines de milliers de réfugiés sur le territoire, sans évaluer le potentiel disponible de structures et de moyens d’accueil décents. Lorsque des associations dogmatiques tels Paris d’Exil, RESF ou Timmy tirent la sonnette d’alarme s’agissant des carences de scolarisation de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) pour limiter les dangers de l’errance de ces jeunes en perdition, donc promis à la délinquance et au crime, le pouvoir régalien ne se remet nullement en cause quant à l’absorption prévisible de ces futures recrues pour le djihâd ; un vivier que guettent les recruteurs intégristes postés en embuscade. Certes, un fichier national se met en place pour repérer les jeunes en débauche qui, parfois avec l’aide des associations qui les guident, s’inscrivent illégalement dans plusieurs départements pour obtenir une assistance des MIE dans le droit commun de la protection de l’enfance. De fait, cette prise en charge peut leur être refusée selon les places disponibles et les ressources locales, mais acceptée par d’autres collectivités. Rappelons que si la générosité et la compassion ne sont pas des valeurs monnayables, il demeure que l’absence de responsabilité financière et le défaut de lucidité sociétale peuvent faire vaciller les meilleures intentions, aussi louables soient-elles.

A suivre…

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.
Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).
Note * : Une AAI ou API elle-même sous le joug absolutiste de Matignon.
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE
♦ Retrouvez l’extrait 1 en cliquant ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣

A lire deux articles importants :
La chute de l’Occident : une réalité hélas quotidienne et qui ne fait qu’empirer…
et
il n’y aura aucune guerre civile en France parce que c’est d’une conquête dont il s’agit… Je rappelle mon article republié et traduit dans le monde en 2016, article que les médias français ont peur de publier : 2034 l’année où…

♣ ♣ ♣ ♣ ♣

*** Vous pouvez acquérir le livre de Daniel Desurvire (en EBOOK ou broché) uniquement sur AMAZON en cliquant ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

*  *  *  *  *

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

♠ ♠ ♠ ♠ ♠

Nous soutenir

€5,00

♥ ♥ ♥Nouvelle♥ ♥ ♥

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Publicités

3 commentaires

  1. La culpabilisation comme vous l’écrivez fort justement voulue même imposée par les politiques et avec le soutien inconditionnel des médias a toujours fonctionné. Cela en est même incroyable car souvent les uns et les autres utilisent des faux pour mieux atteindre les gens. Mais une fois que le mal est, il est bien fait.

    J'aime

  2. Dommage que les Français ne lisent pas ce genre d’article pour au moins comprendre ce qui les attend… Que disait le grand Charles ? Les Français sont des veaux ! Cela est très nettement confirmé.

    J'aime

  3. Cet article est toujours aussi intéressant et je l’ai partagé pour que mes proches sachent ce qu’est l’islamisation.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.