Au nom du Bien ; censure et mensonges.


Ils n’auront pas ma liberté de penser. Dans cet univers, plus précisément cette nouvelle ère macronienne, la faute ne se démontre pas, elle s’insinue. Délit d’opinion. Inouï.

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

Au nom du Bien ; censure et mensonges.

Par Nanouche

Ils n’auront pas ma liberté de penser. Dans cet univers, plus précisément cette nouvelle ère macronienne, la faute ne se démontre pas, elle s’insinue. Délit d’opinion. Inouï.
Ce que nous vivons est inouï, invraisemblable… Bientôt l’interdiction de penser différemment du « régime » en place, souvenez-vous que la piste a déjà été évoquée puisque seront considérés ennemis de la Macronie, ceux ayant une opinion différente ! Dans le « Nouveau Monde » les mots n’ont plus aucun sens !
Au nom du Bien, une République liberticide avec une nouvelle loi pour soi-disant lutter contre la haine en ligne. Exemple ; avec le terme ‘d’islamophobie’, le désignant comme ‘contenu illégal’ puisque cela équivaut dorénavant à RACISTE, dans ce dispositif. Mot fourre-tout, inventé par la gauche pour appliquer en France le délit de blasphème, donc les critiques sur l’islam et certaines de ses pratiques intégristes pourront être interdits. Ces macronistes sont des détraqués ! Demain, internet en France sera l’ORTF 2.0. LA CENSURE En Marche, sous prétexte de haine. Pensée unique. Totalitarisme. La définition des contenus haineux reflète la bien-pensance du courant idéologique dominant des rien-pensants. L’AutocrateMacron annonçait la sortie de l’âge des ténèbres et l’entrée dans l’ère du progrès, celui du sacro-saint « vivre-ensemble », on retirait du texte fondamental une notion désuète « Race » qui fait son retour, mal comprise et digne des heures les plus sombres de notre histoire… C’est donc ça, le progressisme… La proposition constitue en creux un aveu d’échec de l’État, qui signe son incapacité à réguler lui-même les discours haineux tenus en ligne dans le cadre fixé par les législations sur la liberté d’expression, loi de 1881 en tête. Plutôt que de confier cette tâche à des juges qui se prononceraient sur chaque cas en menant l’enquête et en respectant le contradictoire, la puissance publique préfère déléguer le travail aux plateformes numériques. La promesse d’une justice numérique, privatisée et expéditive, en somme. Les choses se corsent encore davantage quand les députés, chargés de fixer le cadre des contenus pouvant faire l’objet d’une censure, se lancent dans un concours Lépine de loufoqueries. Le jeu de la concurrence victimaire est ouvert et les « victimes » auront leur petit bouton sur les réseaux sociaux pour signaler qu’elles ont été « agressées ». La liberté d’expression n’est qu’une des expressions de la liberté.
Mais qui va déposer un projet de loi pour interdire à #LaRuinEnMarche de continuer à haïr les Français et la démocratie ?
Après le Mercosur qui flatte la posture internationale de Narcisse au détriment de son agriculture, d’ailleurs les agriculteurs payeront son péché d’orgueil au tour du CETA que l’AN devrait ratifier le 17 juillet prochain. Pesticides, OGM, etc. Le but est donc de soi-disant harmoniser les normes afin de « faciliter les échanges ». Sauf qu’harmoniser rime avec abaisser ou paralyser. Des accords comme ceux-là entérinent une production qui s’industrialise, une course à l’export et au prix bas. À long terme, une vraie catastrophe. En face, les garanties ne sont ABSOLUMENT pas à la hauteur. Comme d’habitude, tout n’est que mensonges et tromperies.
La crise qui vient de se dérouler concernant la nomination des nouveaux dirigeants de l’Union européenne ne fait que confirmer que la France n’assure pas de réel commandement. On est bien loin de la France leader de l’Europe! À l’arrivée, quel que soit le domaine étudié, le constat est implacable, la politique gaullienne qui visait à faire de l’Europe une France en plus grand est un échec total. MacronShow, Narcisse, Jupiteux n’est à la hauteur des enjeux malgré la propagande inouïe de la Pravda française qui a osé titrer « qu’il en sort vainqueur », ce qui prouve bien le manque d’objectivité des ‘journalistes’! L’Union européenne est un jeu qui se joue à 28 et à la fin, la vraie gagnante, c’est Merkel. Elle avait annoncé la couleur à l’automne dernier lorsqu’elle avait déclaré vouloir un(e) Allemand(e) à la tête de la Commission, c’est chose faite ! n’en déplaise aux cireurs de pompes de Sa Sérénissime suffisance. Macronéron quant à lui n’a pas gagné dans le fin fond de l’histoire, d’ailleurs, ils sont où ces candidats libéraux si chers ? L’idolâtrie macroniste d’une certaine pressaille, lui fait prendre ses désirs pour des réalités ! Parce que c’est lui seul qui a décidé de tout sans doute ? Ce n’est plus de l’idolâtrie, mais du fanatisme… !
Tout ce qui est explosif est retardé, la réforme des retraites repoussée, la nouvelle réforme des APL repoussée, celle de l’assurance chômage repoussée selon un document confidentiel de l’Unedic ; « de l’ordre de 500.000 personnes seraient […] impactées par une ouverture de droit retardée ou annulée »… 500 000 « perdants » et électoralement, forcément, rien n’est « vendable » au nom de « l’intérêt général » ! Il paraît que ces personnes n’auront qu’à traverser la rue pour trouver du travail et puis, arrêtez de vous plaindre bande de gueux, puisque c’est pour votre bien ! Souvenez-vous que s’’il a voulu devenir « président », c’est parce qu’il vous ‘aime’… Allez, « pensez printemps, les amis… ». Du coup, la Macronie fait croire aux Français qu’elle peaufine ces « dossiers » en prenant son temps pour soi-disant ne léser personne. Un seul objectif à cela, les municipales.
« Il est très intéressé par les situations locales car c’est la clé pour porter le projet pour transformer le pays (…) En aucun cas le président de la République ne décide et c’est la commission d’investiture qui prend les décisions », dixit Guérini… La clé ? Tout est dit, voilà la preuve que de ce que nous avancions en affirmant que les maires qui seraient élus LaRuinEnMarche pour les municipales appliqueraient bêtement le « programme » de Macronéron. Exemple ; ThomasCazenave, parisien, choisi par Sa Sérénissime Suffisance pour briguer la mairie de Bordeaux. Avec un cas de figure inédit, puisque sur place, le MoDem soutient, lui, l’héritier de Juppépé. Cette décision a été prise par Macreux1er qui paraît-il ne se mêle pas de cela d’après Guérini, merci pour le fou rire, que de mensonges !
Loyers bloqués, ah, la Macronie et sa soi-disant « bonne intention » à l’égard de « ceux qui ne sont rien »… Visant tout simplement à pallier leur échec sur la construction de logements sociaux !
Le nombre de permis de construire délivrés a baissé de 8,6 % en un an. Le « choc de la construction » promis par Macreux1er n’a pas eu lieu. Loin de là. La loi Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN), adoptée le 23 novembre 2018, ambitionnait de « construire plus, plus vite et moins cher », c’est l’inverse qui se produit. On bâtit moins, mais aussi plus cher. Les coûts de construction flambent, avec une hausse de plus de 7 % en deux ans au niveau national,
Foutoir EN MACRONIE…. Mais la « lutte contre la fraude fiscale », ça rapporte des voix… Pognon de dingue de dépensé pour rien, ce « Nouveau Monde » ne connaît que la gabegie !
La création d’une nouvelle entité à Bercy, dotée des mêmes compétences que la nouvelle sous-direction de la police judiciaire l’Intérieur aucun intérêt !
Interdire la fessée, quelle « révolution » macroniste ! L’État s’occupe de l’éducation de vos enfants en s’immisçant directement dans votre sphère privée. Parce que vous, majoritairement, en tant que parents ne connaissez pas la différence entre une petite tape et de la maltraitance. Et qui va contrôler tout ça ? Mais de quoi se mêle l’État ? Les lois actuelles suffisent bien pour condamner des parents coupables de réelles violences sur leurs enfants. Ou comment faire l’amalgame entre une bonne éducation et la maltraitance à enfant… Bref, ils doivent s’ennuyer au gouvernement. N’y aurait-il d’autres choses plus urgentes ? En plus de faire une société d’enfants rois, à l’image de celui qui est à l’Élysée qui est devenu un adulescent tyran « Moi d’abord ». Un texte qui revient à prendre les parents pour des imbéciles…. Panpan cucul Manu….
Des dettes et des déficits, vive le « Mozart de la finance » et « ses craques ».
Le déficit budgétaire français s’est creusé de 28,8 milliards sur un an à la fin mai, à ce stade de l’année en raison de la mise en place du prélèvement à la source. Le déficit cumulé sur les cinq premiers mois de l’année s’élève à 83,9 milliards contre 55,1 milliards à la fin mai 2018. Dans le détail, les dépenses du budget général atteignent 148,1 milliards contre 143 milliards un an plus tôt.
Sondage Odoxa : 75% des Français estiment que Macronéron est le « président des riches », marqueur indélébile, qui le sera pour toujours. Et son style, jugé hautain, n’a rien arrangé. 82 % estiment que Sa Sérénissime Suffisance n’est pas « humble » et pas « proche des gens » à 76 %. Cela fait de lui quelqu’un jugé hors-sol, éloigné de la réalité quotidienne des gens.
Ces chiffres se confirment surtout chez les retraités, à 71%. Défiance économique, aussi, les Français sont pessimistes quant à la situation du pays, ils sont 52% à estimer qu’elle se dégrade depuis plusieurs mois. 67% des personnes interrogées ne lui font pas confiance en matière de chômage, 72% en ce qui concerne la fiscalité et le pouvoir d’achat et 73% sur la dette. Cette défiance s’exprime plus chez ceux qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois (86%) et c’est logique, que chez les Français en capacité d’épargne. 77% pensent qu’il n’applique pas une politique juste tandis que 63% jugent qu’il n’a pas « rehaussé l’image de la France dans le monde ».
Sondage catastrophique malgré la propagande quotidienne de la Pravda française….
Heureux les simples d’esprit !

Nanouche pic  Nanouche

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer

Dessin de couverture par CAMBON pour URTIKAN

♥ ♥ ♥Nouvelle♥ ♥ ♥

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…


Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression! Faîtes de même en partageant et/ou en nous suivant. MERCI!

*  *  *  *  *

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

*  *  *  *  *

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Nous vous en remercions !

*  *  *  *  *

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

♠ ♠ ♠ ♠ ♠

Vous aimez ? Alors participez !

Contribuez à maintenir une opposition digne de ce nom !

€5,00

Publicités

6 commentaires

  1. La censure est de retour et bien partout si on se montre trop réaliste envers Macron et sa bande. Curieusement alors que les faits sont de plus en plus inquiétants, nos médias les ignorent superbement. Merci Nanouche et l’Observatoire pour votre justesse d’écriture.

    J'aime

  2. La canicule, les vacances, le tour de France, barbecue, apéro, rosé… les simples d’esprit vont être occupés !
    Les sondages disent que… , mais force est de constater que les actions ne suivent pas ! Évidemment, la répression policière en a refroidi quelques uns… (et encore certains n’ont pas tout vu !)
    Et il y a ceux qui applaudissent… (des nostalgiques de la Gestapo ?) qui, comme l’a dit Alexandre, pleureront demain… Ils se réveilleront (peut-être ?) avec une sacrée gueule de bois, mais en attendant la foire aux cons continue… Jusqu’à ? La fête de trop…
    Merci à vous Nanouche et tous ceux qui essaient, avec ténacité, de sortir les français de l’anesthésie !

    J'aime

    1. Pneumatik, Macron est un virus qui endort le système immunitaire des Français. Au même titre que la « maladie du sommeil est  » inoculée par la piqûre de la mouche tsétsé ». Dans le cas de cette maladie, « Les chances de guérison sont d’autant plus élevées que le diagnostic est précoce et la première phase de la maladie est relativement simple à traiter ». Sauf que dans notre cas,… « … les traitements sont beaucoup plus compliqués, aléatoires et coûteux une fois que le système nerveux central est touché ». Nous en sommes dans cette deuxième phase. Dans le cas de la maladie du sommeil, il faut penser à l’utilisation de dérivés d’arsenic avec des risques de décès non négligeables du patient. Pour nous, l’agent pathogène est Macron et sa clique. Il devient plus qu’urgent de trouver un remède choc qui épargne le malade (le Peuple de France) et élimine définitivement l’agent pathogène et ses acolytes.

      J'aime

Répondre à Observatoire du MENSONGE Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.