La pensée aseptisée devient une industrie


Rien n’est plus contagieux que cette politique qui ne supporte plus la contradiction.

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

«La pensée aseptisée devient une industrie»

Par Ivan Rioufol

FIGAROVOX/CHRONIQUE – Rien n’est plus contagieux que cette politique qui ne supporte plus la contradiction.
Les «élites» n’ont rien retenu de la rébellion des «gilets jaunes». Les dirigeants n’écoutent que les paroles tiédasses sorties des stations d’épuration du verbe. La production d’une pensée aseptisée est devenue industrielle. Son usage est destiné à rassurer ceux qui s’enlisent dans l’entre-soi. La décision de LREM d’exclure la députée Agnès Thill, opposée à la PMA pour toutes, est un symptôme du raidissement de la caste. L’indignation des nez délicats devant l’invitation faite à Marion Maréchal par le Medef, pour participer à un débat sur le populisme, est un autre effet du sectarisme qui déteint sur ceux d’en haut. Il est navrant que le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, n’ait su résister aux censeurs. Les gradés Républicains ne se sont pas montrés plus démocrates quand, Gérard Larcher en tête, ils se sont offusqués d’une rencontre entre la nièce de Marine Le Pen et des élus LR. Seul Gilles Carrez (LR) a su dire: «Il n’y a rien de déshonorant à dîner avec Marion Maréchal (…). Il y a une montée de l’ostracisme et de l’intolérance.» Ce dogmatisme annonce d’autres orages.
La résurgence du manichéisme ne peut qu’attiser le feu. Ce procédé des faibles a déjà été utilisé sans retenue contre les «gilets jaunes». Ils ont même été tenus pour responsables des morts sur les routes, à cause des destructions des radars. Depuis, ce procès est en veilleuse, au vu des accidents en baisse… Cette fois, ce n’est plus la «lèpre» que le pouvoir agite pour décrédibiliser ses contradicteurs, mais l’«extrême droite». Elle se cacherait derrière chaque pierre. En réalité, cette dérive antidémocratique et violente s’est marginalisée. Mais elle est présentée comme omniprésente par ceux qui veulent faire taire le peuple mal élevé. Une partie des Républicains se rangent au côté des petits despotes, laissant leur pauvre droite s’éloigner d’une société en attente de leaders courageux. Les citoyens en colère ont dit qu’ils voulaient être entendus. Les mandarins se claquemurent…
Emmanuel Macron, qui assure avoir compris les leçons de la crise, ne peut lui-même se défaire d’une arrogance et d’un autoritarisme qui alimentent les tensions. S’il a appuyé, mardi, la candidature de la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, pour prendre la tête de la Commission européenne, c’est parce qu’elle promeut la construction des «États-Unis d’Europe»: un objectif qui alimente l’opposition des peuples. Pour sa part, la proposition du secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, d’imposer un «Conseil de l’ordre» aux journalistes, afin de lutter contre les fausses informations, est venue compléter une panoplie liberticide. Certes, Cédric O a fait marche arrière. Toutefois, outre la loi sur les «fake news», la liberté d’expression reste menacée par la proposition de loi de Laetitia Avia (LREM) sur la «haine en ligne». Votée jeudi par les députés,la réforme permettra, dans les 24 heures et grâce aux algorithmes, de censurer des propos suspects. Le plus inquiétant est de constater la passivité collective devant ces assauts contre les réseaux sociaux, là où la liberté garde un sens.
Rien n’est plus contagieux que cette politique qui ne supporte plus la contradiction. Contester, rapports scientifiques à l’appui, la dangerosité du glyphosate vaut à deux journalistes d’être étrillées par des confrères autopromus redresseurs de torts. Personne n’ose dire aux collapsologues, ces illuminés qui annoncent la fin du monde, qu’ils sont grotesques, de peur d’être traités de «négationnisme». La régression infantile est telle que la Suédoise Greta Thunberg, 16 ans, atteinte du syndrome Asperger, est devenue une icône depuis qu’elle a appelé à faire la «grève de l’école pour le climat». Certains lui promettent le prix Nobel de la paix, sans s’inquiéter de son instrumentalisation par les idéologues de l’écologie punitive. C’est sous la pression de cette église que des grandes villes, dont Paris, ont décidé de refuser les voitures n’ayant pas la bonne vignette Crit-Air: une autre manière de sanctionner les plus pauvres, qui s’étaient déjà mobilisés en novembre 2018 pour ne pas avoir à supporter des taxes climatiques sur le carburant. Tout est en place pour de nouvelles tensions.
Derrière le sourire mielleux
La macronie jure s’être ouverte à la classe moyenne. En fait, elle se calfeutre dans la pensée ouatée. La défense des droits de l’homme est ses grands mots. Plus une société s’avachit, plus elle se targue d’être irréprochable. C’est au nom des droits de l’homme que les belles âmes ont applaudi Carole Rackete, cette Allemande qui a fait entrer de force son cargo humanitaire dans le port de Lampedusa (Italie) afin d’y débarquer 42 clandestins récupérés au large de la Libye. L’Antigone a été remise en liberté par la justice, mardi, ridiculisant Matteo Salvini et ses menaces. Il faut avoir la liberté d’esprit du dalaï-lama pour oser dire de l’immigration, à la BBC le 27 juin: «L’Europe est pour les Européens (…). Chaque pays a sa propre culture, sa propre langue, son propre mode de vie et il est mieux pour chacun de vivre dans son propre pays.» À quand un pape parlant ainsi?
Rien n’est plus hypocrite que le sourire mielleux des droits-de-l’hommistes, ces nouveaux missionnaires. Ils invitent l’homme occidental à se pousser toujours davantage, quitte à disparaître, pour accueillir son semblable, son frère. Cet hymne à l’euthanasie d’une civilisation est un refrain morbide. Il a été repris, sur un autre ton, pour justifier, mardi, l’abandon à son sort de Vincent Lambert, en état de conscience altérée. Alors que l’article 5 de la Déclaration des droits de l’homme de 1948 reconnaît: «Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté sur sa personne», les magistrats de la Cour de cassation, suivant les réquisitions du procureur François Molins, ont refusé de reconnaître à Vincent ce droit à la vie comme «une valeur suprême». L’homme encombrant n’est donc plus alimenté ni hydraté. Sa mort est une question de jours. Les parlementaires ont trouvé plus urgent, cette semaine, de confirmer l’interdiction de la fessée.
L’UE à l’écart des peuples
C’est dans l’opacité et les tractations de salons que l’Union européenne a choisi, mardi, ses représentants, dont l’Allemande Ursula von der Leyen et la Française Christine Lagarde. Mais ce n’est pas ainsi que les peuples, tenus à l’écart, pourront s’identifier à l’Europe.

Ivan Rioufol

éditorialiste au Figaro

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Ivan Rioufol pour Le Figaro

Les articles que vous devriez lire en cliquant sur le titre :
La connaissance
L’expert, le spécialiste…
Les 7 principes de la politique

*  *  *  *  *

♥ ♥ ♥Nouvelle♥ ♥ ♥

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

 

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…


Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression! Faîtes de même en partageant et/ou en nous suivant. MERCI!

*  *  *  *  *

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

*  *  *  *  *

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Nous vous en remercions !

*  *  *  *  *

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

♠ ♠ ♠ ♠ ♠

 

Nous soutenir

€5,00

2 commentaires

  1. Sa Sainteté le Dalaï-lama a assez souffert de voir son pays, riche d’une merveilleuse culture millénaire, défiguré et étouffé par la Chine. Il est bien placé pour comprendre ce qui se passe en Europe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.