Contre la PMA sans père


Nous allons assister à un déchaînement de haine, d’insultes et de lynchage contre les réfractaires à ce projet.(La PMA).

Contre la PMA sans père

Par Maxime Tandonnet

Le grand sujet qui va déchirer le pays est déjà sur les rails.
Il s’apprête à enfermer chacun d’entre nous entre le supposé sens du progrès et la liberté de pensée.
Nous allons assister à un déchaînement de haine, d’insultes et de lynchage contre les réfractaires à ce projet.
Les plus violents accusateurs seront ceux là mêmes qui juraient peu de temps auparavant, la main sur le cœur, que jamais la France ne s’engagerait dans cette voie. Face à l’instinct grégaire qui porte le troupeau à se satisfaire de cette réforme au nom de l’égalité, toute la raison et les fondements du bon sens devraient nous conduire à le refuser: refus d’engendrer un être humain privé de père, ou de la conscience même du père; refus de la mystification consistant à effacer ce père qui de fait existera toujours comme père biologique; refus de la frustration de celui auquel l’identité du père sera dissimulée et tout autant, refus du monstrueux imbroglio psychologique et juridique qui naîtrait ou naîtra de la prise de conscience ultérieure de l’identité du père; refus de la prise en charge par l’assurance maladie d’une situation sans aucun rapport ni avec la maladie ni même avec une situation de détresse, par simple conformisme et démagogie. Une promesse présidentielle? Aucun engagement de campagne ne saurait tenir face à un enjeu de cette ampleur, surtout pris à l’occasion d’élections faussées de A à Z par un misérable scandale. Mais tout cela, la philosophe Sylviane Agacinski l’a dit tout cela infiniment mieux que moi:
Le Point: À la veille d’un débat au Parlement, notamment sur la PMA, la philosophe s’inquiète que les questions bioéthiques perdent tout repère. Sylviane Agacinski considère que l’autonomie en matière de procréation est un « un pur fantasme » puisque le recours à l’autre sexe est incontournable, quelles que soient les méthodes de procréation, naturelles ou biotechnologiques. Précise la philosophe. Dans son entretien au « Point », Sylviane Agacinski dénonce la marchandisation des corps en arguant que le schéma de la fabrication des enfants s’est substitué à celui de l’engendrement charnel. « Dans les États où la PMA n’est pas soumise à des conditions médicales, comme en Espagne, en Californie et ailleurs, elle s’inscrit le plus souvent dans cette logique de marché. Pourquoi ? Parce que, sans rémunération, les donneurs sont rares ». Sylviane Agacinski rappelle également les spécificités françaises en matière de protection du corps humain et de ses éléments par la loi : Tout prélèvement biologique, qu’il s’agisse du sang, des organes, ou des gamètes, est soumis à des conditions d’intérêt médical et exclu de tout échange marchand, et seul le don solidaire, gratuit et anonyme, est autorisé. Selon la philosophe, le modèle californien des « instituts de reproduction humaine » où il est possible d’acheter des ressources biologiques (cellules, ventres, embryons) sur commande tend à s’imposer partout. En réaction à la Mission d’information sur la révision de la loi relative à la bioéthique, Sylviane Agacinski s’inquiète qu’une nouvelle législation substitue la volonté de devenir parents à l’asymétrie père / mère.

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

LCI, sur « l’humilité présidentielle »

Par Maxime Tandonnet

Hier, soir, j’ai été invité à la hâte pour participer à une émission sur LCI, au sujet des déclarations du président qui prône « l’humilité », en présence de deux députés (MODEM et LFI), d’une journaliste du Parisien et d’une essayiste.

Je l’étais en tant qu’auteur de livres d’histoire, de biographies et notamment de l’Histoire des présidents de la République (Perrin 2013, réédition en poche 2017). Un président peut-il être humble? Telle était la question posée. Ma réponse portait sur l’infinie débilité d’un régime politique qui tend jusqu’au vertige à la sublimation de l’occupant de l’Elysée, une sorte de demi dieu surmédiatisé, supposé incarner l’autorité politique à lui seul, sombrant dans l’obsession de sa réélection – et l’impopularité – au détriment du bien commun de la nation. Quant au virage de « l’humilité », le passage de « Jupiter » à « Modeste », il n’était qu’un signe supplémentaire de l’anéantissement de la politique – l’action en faveur de l’intérêt général – dans l’ivresse de la communication narcissique. Il n’est pas facile d’argumenter dans ce genre d’émission, malgré l’évident professionnalisme et la bienveillance de la journaliste qui l’animait, Amélie Carrouer. Poser un raisonnement dans l’excitation d’un débat sous le feu des caméras est une véritable gageure… Mais quand on a le sentiment d’avoir un bout de message à faire passer, on ne peut pas toujours se dérober face à l’épreuve des « plateaux de télévision ».

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Du même auteur : Violente poussée de l’idiotie d’en haut

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous aimez ? Alors participez !

Contribuez à maintenir une opposition digne de ce nom !

€5,00

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Nous vous en remercions !

Publicités

6 commentaires

  1. Lorsque les enfants ne sont plus éduqués par des parents libertaires, qui n’ enseignent plus les valeurs de base, et plus instruits par une Education Nationale au rabais qui fait des expériences pédagogiques au lieu d’apporter des connaissances et des méthodes, et des médias qui n’informent plus mais font de la propagande comment voulez vous avoir des citoyens capables de réfléchir ?

    J'aime

  2. La PMA est encore un truc de bobos déviants et de gauche caviar : mais quand les Français réagiront-ils à toutes ses dérives ?

    J'aime

    1. Margueritte… Ils réagiront quand tous les lecteurs et habitués de ce site, feront l’effort de relayer (comme vous le faites régulièrement), publier, commenter, émettre leurs opinions et proposer des idées, au plus grand nombre de leurs contacts, et de les stimuler à faire de même. C’est un moyen efficace de permettre à celles et ceux qui sont intoxiqués par les médias « officiels », de leur faire prendre conscience qu’ils ont plus de pouvoir que celui qu’ils croient.

      J'aime

  3. La suffisance d’imbéciles qui veulent jouer à l’apprenti sorcier!… Avec les conséquences qui en découleraient (je n’ai pas écrit découleront afin de ne pas stimuler le sort).

    J'aime

  4. Vous avez raison , Monsieur Tandonnet , cette décision de PMA est dramatique , car n’en doutons pas , la GPA viendra à son heure , au gré d’un autre président puisque c’est LUI SEUL qui décide !! c’est pour cela notamment que les Gilets Jaunes , quoiqu’on en dise , avaient complètement raison sur l’opportunité de la revendication du RIC . Je suis persuadée que la PMA ne passerait pas, car les citoyens sont relativement logiques, et moraux ! Et puis comment est ce possible que la sécurité sociale mise en place après guerre pour la solidarité médicale, et en déficit permanent, pour cause notamment , de – soins donnés à des étrangers au travers de l’AME, qui ne cotisent pas,, et qui sont de plus en plus nombreux , ( réparation excision , tuberculose ( 1an d’hospitalisation) , phymosis pour les petits garçons !! , greffe de rein, reconstitution de l’hymen , diabète invalidant etc …) , alors que des soins logiques suite à maladie ne sont pas remboursés pour ceux qui ont cotisé – , cette sécurité sociale française se solidarise avec des personnes qui font fi de la biologie et de l’ethique ? , qui, en effet, font fi du rôle du père, que des psychiatres et psychologues ont mis des années à mettre au devant de la scène alors que le rôle et la responsabilité de l’éducation était juste donné à la mère ! Alors oui le soi disant progressisme , nous fait faire un bond en arrière à cause de personnes inconséquentes qui prennent des décisions sans avoir eux même d’enfants !!!

    J'aime

  5. La PMA, c’est l’industrialisation qui succède à l’artisanat, ou le self-service qui remplace le commerce de proximité : le monde se désenchante encore un peu plus. «Mais où sont les neiges d’antan ? », disparues comme François Villon ?
    J’ai relevé l’appréciation positive concernant « l’évident professionnalisme et la bienveillance de la journaliste…, Amélie Carrouer ». Alors, si tout n’est pas pourri dans le royaume de la télévision, d’où vient sa dégénérescence ? D’une demande plus ou moins consciente de polémique primaire de la part des téléspectateurs ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.