Du Grand Remplacement au Grand Rapatriement


Des journalistes du monde entier, le plus souvent originaires de pays où le Grand Remplacement est en cours, s’acharnent à attribuer à l’écrivain Renaud Camus la paternité de cette odieuse tuerie d’El Paso.

Du Grand Remplacement au Grand Rapatriement

Par Grégory Roose

Des journalistes du monde entier, le plus souvent originaires de pays où le Grand Remplacement est en cours, s’acharnent à attribuer à l’écrivain Renaud Camus la paternité de cette odieuse tuerie d’El Paso.
Ils n’ont pas lu son livre. Ils cherchent un bouc émissaire à cet attentat alors qu’ils s’évertuent à chercher des excuses, dont celle du «desequilibré», aux auteurs des attentats islamistes.
Ils parlent, à tort et à l’excès, de «suprématisme Blanc» mais ils taisent et tairont la vocation panislamiste des attentats éponymes.
Ils prétendent que le «Grand Remplacement», cette description (extra)lucide d’un phénomène en cours, est une théorie et que les tueurs d’El Paso et de Christchurch ont au assassiné en son nom. Ce raccourci est dangereux car il travestit la vérité et masque une inquiétante contradiction : ils ne diront jamais que bien d’autres ont tué au nom de l’Islam, une véritable théorie, au nom d’un livre que les musulmans tiennent pour sacré et qui leur commande de porter l’Islam, par le glaive ou la ruse, sur toute la surface de la terre.
Faire porter à Renaud Camus la responsabilité de sa «découverte» et des indésirables conséquences qui en découlent révèle la partialité, la lâcheté morale et intellectuelle de ses accusateurs qui, en inversant le réel, s’acharnent à aveugler l’opinion pour mieux la faire taire.
Le Grand Remplacement ne doit pas être annihilé dans le sang. Répondre à l’insidieuse cruauté du changement de population par l’ horreur d’un conflit armé, c’est agir contre l’humanité.
La seule réponse humaine et ferme au Grand Remplacement, c’est le Grand Rapatriement.

Le Grand Rapatriement

Le Grand Rapatriement, c’est le courage politique porté par la volonté populaire. Il consiste à supprimer drastiquement les pompes aspirantes de l’immigration et à appliquer strictement nos lois pour provoquer l’inversion spontanée, puis accompagnée, des flux migratoires.
Ces mouvements spontanés seraient accompagnés d’autres flux incités par des aides financières au rapatriement définitif ainsi que de flux d’expulsions pour les auteurs de crimes et délits.
Ces mesures nécessiteraient une vaste réforme constitutionnelle et le retour de la primauté du droit français sur le droit européen.
Il exigerait un contrôle ferme de nos frontières, la remise à plat de nos habitudes de vie, et aurait d’importantes conséquences sur notre économie, notre diplomatie, nos rapports sociaux, aussi bien positifs que négatifs. En France, en Europe, n Occident, Le Grand Rapatriement demandera un effort de reconstruction collectif, ciment de notre renaissance commune. C’est le prix à payer pour la survie de notre civilisation.
Ce droit à la survie est reconnu pour les peuples, les ethnies de la terre entière. Mais au nom d’une prétendue «oppression» blanche, nous devrions accepter d’être remplacés, nous, héritiers d’une Europe toute puissante qui vivons des subsides de l’Histoire ?
Le Grand Rapatriement est l’antidote au Grand Remplacement.
Il faut maintenant en concevoir les justes modalités.

Grégory ROOSE

La censure arbitraire  des réseaux sociaux est contraire à la liberté d’expression.

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Grégory ROOSE pour LE COQ ENCHAÎNÉ 

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Publicités

5 commentaires

  1. Y aurait-il une tare d’être classé d’extrême droite par ceux qui sont mécontents de la dégradation de la France qui a débuté sous Giscard avec sa décision catastrophique, qu’il regrette maintenant, à savoir le regroupement familial, prélude à l’invasion actuelle que certains approuvent, notamment l’accueil des migrants….mais pas chez eux.
    Ont-ils la même bonté quand ils savent que des SDF français, dont des femmes avec enfants, dorment sous des ponts quand des migrants sont logés à l’hôtel?

    J'aime

  2. Grégory ROOSE , vous écrivez :
    « Mais au nom d’une prétendue «oppression» blanche, nous devrions accepter d’être remplacés, nous, héritiers d’une Europe toute puissante qui vivons des subsides de l’Histoire ?
    Le Grand Rapatriement est l’antidote au Grand Remplacement.
    Il faut maintenant en concevoir les justes modalités. »
    J’adhère pleinement a votre article….bravo.

    J'aime

    1. Gérard COUTANT… je vous suis à 100%. Maintenant, il faut passer à l’acte car… le décompte du grand remplacement s’accélère. Je crois qu’il devient urgent que le plus de citoyens de souche, soient mis au fait de cette réalité. Des articles comme celui de M. ROOSE devraient pouvoir être lus dans le plus grand nombre de foyers possibles et relayés par ceux-ci en masse.
      Merci à Monsieur ROOSE pour cette magnifique analyse accompagnée de son inéluctable conclusion.

      J'aime

  3. Il suffirait par commencer à réduire, voire supprimer les avantages sociaux à ceux qui sont en situation irrégulière, renvoyer les délinquants, les radicalisés, ceux qui, ouvertement ne cachent pas leurs sentiments anti- français quand ils n’appellent pas au meurtre, responsabiliser les parents pour les fautes de leurs enfants, supprimer le droit du sol….la liste n’est pas exhaustive et ces mesures ne pourraient s’appliquer que dans la mesure où le gouvernement ferait preuve d’autorité…….ce qui reste à prouver.

    J'aime

    1. BISI François, vous avez absolument raison. Malheureusement, c’est la crainte de passer pour l’extrême droite, et de sortir du rang des « bien pensants » hostiles aux xénophobes considérés comme une plaie de l’humanité. Alors que la plaie purulente et contagieuse se trouve dans nos pays.

      J'aime

Répondre à Gérard COUTANT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.