Et la laïcité ? Bordel !!! #17


La laïcité est vraiment en danger : mais les Français ne semblent pas s’en rendre compte. La réalité va les rattraper. Chapitre 17

L’inexorable processus de désintégration des standards laïcs se poursuit au XXIe siècle

Et la laïcité ? Bordel !!!

Par Daniel Desurvire

Chapitre 17

Feignant de s’ouvrir au dialogue, des muftis n’écoutent que leur discours appauvri et réducteur, cela en prétextant que leurs adversaires les obligent, les outragent ou cherchent à nuire à l’Islam, même s’il n’est pas question de religion dans les négociations internationales. Cette réification piétiste (sentiment de tout accomplir ou de transposer dans le concret, au nom de Dieu, une abstraction), qui affecte le sens du concret dans le cortex du croyant, puis le détourne des lois temporelles et/ou morales, ne fait qu’entretenir le repli communautariste hautement subjectivé, face au savoir ouvert et éclectique du monde civilisé.

Il n’est jamais trois mots prononcés par les islamistes charismatiques sans que l’évocation d’Allah ne s’intercale dans leur lexie. Ce leitmotiv sans cesse balbutié, où ce dieu est omniprésent dans tous les discours, fait obstacle à l’intelligence, se claquemurant avec toute idée de fraternisation, d’amour et de mansuétude, puis encore efface toute perspective de pacification avec le monde étranger à cette déité. Une religion qui tourne le dos à ses semblables, au simple motif de ses opinions, n’est pas une religion au sens littéral du terme ou de la sémantique de ce vocable.

Le 14e Dalaï-Lama, attaché au concept politique d’une spiritualité laïque, assura : « Que la pratique d’une religion était un choix personnel, cela pour une part de l’humanité. En revanche, les valeurs d’amour, de tolérance et de compassion prônées par le bouddhisme concernent tous les humains. Ce faisant, cultiver ces valeurs n’a rien à voir avec le fait d’être croyant ou pas ». Alors, s’il est des croyants musulmans qui sont d’accord avec cette thèse éclairée et humaniste, comment peuvent-ils partager cette sagesse tout en composant avec les horreurs que contient le support calligraphié de leur foi ?

La perception existentielle de l’émergence qui nous vient de la vie en mouvement (et non celle statique d’un dieu qui dort dans les pages d’un livre de religion) découle de connaissances acquises, ainsi la culture numérique, la biologie moléculaire dont la génétique, l’anthropologie, l’archéologie, la physique quantique, l’astrophysique et tant d’autres ressources cognitives inaccessibles aux esprits sclérosés derrières les arabesques coraniques dorées. Les sources paléo-historiques et les indications chimio-nucléaires sont irrécusables et procèdent du vrai mobilier introspectif et déductif de l’histoire. Ce n’est ni dans la Thora, dans la Bible ou dans le Coran que des chercheurs trouveront des réponses appropriées et sensées à leurs questions ontologiques, nonobstant les assertions divinatoires des concordistes, puis encore moins qu’elles trouveront des solutions aux choses de la vie moderne, de la raison, de la morale et du discernement intellectuel[1]. Si la religion a une chance de participer à l’émancipation de l’homme par le savoir, alors elle ne peut s’en tenir aux seules pages de ses écritures sacralisées, car l’indicible est fort difficile à se diluer dans le monde réel et ce monde-là est le nôtre.

Or, cette armada du savoir accumulé durant des siècles et surtout depuis le début du XIXe siècle, cela au départ de nombreux domaines disciplinaires, contrevient forcément à l’intégrité du culte réducteur de Muhammad, beaucoup plus qu’avec les autres religions archaïques. De fait, cette croyance statique, aussi bornée que désordonnée, demeure résolument assise sur de contestables superstitions, autres formes d’idolâtrie cousue d’invraisemblances qui n’ont plus leur place aujourd’hui ; ainsi le créationnisme dans les écoles coraniques, la prétendue supériorité du sexe mâle dans le genre humain et le géocentrisme toujours enseigné en Islam nonobstant ses détracteurs.

C’est dans cet esprit appauvrit que le sheik ‘Abdul-‘Aziz Ibn Baaz, une autorité incontestée en Arabie Saoudite, a sermonné que la Terre est plate. « Quiconque déclare qu’elle est ronde est un athée passible de punition »(En vertu du Coran, XV.19, XLIII.10, L.7, LI.48, LXX.19, LXXVIII.6, LXXIX.30, LXXXVIII.20 et XC.6). Ces hallucinantes déclamations furent pourtant confirmées le 31 octobre 2007 sur la chaîne Tv Iraqi Al-Fayhaa par le chercheur astronome musulman Fadhel Al-Sa’d (Source, AgoraVox du 30 octobre 2012, article de Michel Tarrier, essayiste et écosophe).

En scellant la fiction mahométane aux réalités temporelles, la saga du sacré imprime l’oraison d’une mort intellectuelle assurée pour le Monde musulman qui se durcit sur ses présomptions, ses certitudes et ses frayeurs, refuse la réalité de ses abominations, sans réaliser que les prétentions de ce culte pourraient finir à la manière du songe de Nabuchodonosor. De sorte que le mythe d’un Prophète martial, ascétique et béotien, condamne le potentiel cérébral des islamistes à s’étioler dans un isolationnisme réducteur avec le reste du monde, puis à se racornir sur le plan moral et intellectuel, entraînant le Mahométan ensuqué dans cette spirale mortifiante et crépusculaire.


À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


[1] Retenons néanmoins que Bouddha et Jésus de Nazareth n’ont répandu que des messages de sagesse, de paix, de fraternité et de magnanimité, alors que Muhammad s’inscrivit comme l’un des personnages les plus haineux de l’histoire liturgique, où le mot « amour » n’y est jamais prononcé sinon à travers des formules libidineuses suggestivées par les houris dans les jardins d’Allah.

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


Achetez le livre Et la laïcité ? Bordel !!! en exclusivité sur AMAZON : en cliquant ICI (Disponible aussi en version numérique)


« La religion des quanta et des quasars »
Le nouveau livre de Daniel Desurvire en vente en exclusivité sur AMAZON
Format livre c’est ICI format KINDLE c’est
synopsis : dans une réalité alternative, ce voyage entre la Terre et Sagittarius A, le trou noir de la Voie lactée, met en exergue les conséquences de nos mentalités projetées dans le sombre devenir de la planète. On y découvre l’inexorable destin d’une civilisation insouciante quant aux pollutions anthropiques qui annihilent la planète, ou les dogmes réducteurs que la social-démocratie hésite à repenser sous le sceau de ses labels complaisants…

Vous avez le droit de nous soutenir en vous abonnant simplement à :

parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide nous est précieuse  !

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

  Nous avons besoin de votre soutien !
Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don
– voir ci dessous –

Même modeste, à partir d’un Euro, votre don ne peut que nous aider.
Merci ! Alexandre Goldfarb

2 commentaires

  1. C’est toujours avec un grand plaisir et un immense intérêt que je lis Daniel DESURVIRE .Je n’ai point eu la joie de vivre et d’étudier dans la grande école qu’il a dirigée. Ses cours devaient être un régal pour celles et ceux qui aimaient s’instruire et s’initier à un monde dit Humain dans lequel nos gouvernants nous impose à vivre dangereusement dans le but ultime de nous soumettre et nous asservir .
    Si nos compatriotes vivant en France semble manquer de culture, de lucidité , et de courage, l’une des raisons est simple à comprendre. Ils ont été formatés, façonnés, maçonnés et trop occupés par leurs moult problèmes en tous genres , préoccupés qu’ils sont à rechercher le bonheur de vivre dans un pays qui leur a donné une pensée matérialiste, de consommateur avide et donc de  » zombie  » victime des publicistes, vivant sans esprit critique, sans réaction et surtout sans passion pour leur pays qui disparaît d’année en année dans le gouffre abyssale d’un monde glauque sans identité et sans valeur naturelle réelle qui leur apprendrait ce qu’est le vrai bonheur de vivre dans ce monde devenu très  » dingue » .
    Puisque la télé l’a dit ( pour reprendre un slogan célèbre et très connu) , leur culture est dans un cul de sac .
    Je suis convaincu qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils sont manipulés par manque de « Connaissance », puisqu’ils manquent d’éléments de réflexion véritablement vrais pour réfléchir sur leur condition qu’ils veulent croire agréable et sans soucis , cela les rassure et apaise.
    Le « devoir de vérité  » est absent , disparu dans une en FRANCE bâillonnée, où la Censure revient comme dans les années quarante . Le peuple de France ne recherche plus que la jouissance immédiate et pour une grande majorité des Citoyens : le Veau d’Or. …se sachant devoir survivre dans un monde capitaliste qui paupérisera et fera mourir les peuples sans état d’âme. De cela, ils en sont conscients.
    Et rétorquent : que puis- je faire pour modifier le cours des choses ?
    Par faute de combattants !
    C’est ainsi que notre monde sombre dans la folie des dictateurs mondialistes au service de la haute finance internationale qui veulent imposer leur diktat avant que nos contemporains enfin réveillés ne s’agitent, se rendant compte qu’ils ont été trahis par leurs propres dirigeants qui hurlent  » vive la république…vive la France  » pour mieux les tromper..les asservir dans un monde sans cesse conflictuel , sans identité réelle, et donc :
    Sans Amour …pour l’éternité.
    Oui c’est grave…..
    . Très grave…Mon cher Monsieur…..pour l’espèce dite humaine ….qui deviendra esclave comme dans un film de fiction…
    Il existe pourtant une issue mais je ne peux la dire, ni l’écrire, parce qu’elle est révolutionnaire….
    et donc censurée…
    Si les peuples se couchent devant des dictateurs …ils ne connaîtront que malheurs et souffrances…sans nul doute..pour très très longtemps…
    Espérons leur éveil proche…M.Daniel DESURVIRE .
    Avec mes compliments
    Merci pour votre éclairage…clair comme du cristal…
    LE REDOUTABLE

    Aimé par 1 personne

Répondre à Margueritte Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.