Banalisation du mal


 Meurtres, égorgements partout sur le territoire français… Et Charlie, et le Bataclan, et Nice, et la gare de Marseille, oubliés?

Banalisation du mal

Par Maxime Tandonnet

A la gare du Nord, en plein jour, un homme a été agressé et égorgé et son bourreau est toujours en fuite. Une tentative de meurtre sanglante, au mobile inconnu, au milieu de la foule, dans l’une des gares les plus fréquentées de France, cela n’émeut (presque) plus personne tant le sang qui coule devient une sale habitude. 

Mais cette fois ci, nul ne fait semblant de s’en émouvoir ni de s’y intéresser: pas de gesticulation, aucun défilé de personnalité, pas de communiqué. Les politiciens s’étripent sur les mots. A-t-on le droit de parler d’ensauvagement? Bataille de mots, bataille de formules magiques, comme si marteler quinze fois le même mot comme un perroquet avait jamais suffi à régler le moindre problème. Et il se trouve encore une personnalité clé du pouvoir pour affirmer que l’insécurité n’est qu’un sentiment. « Sentiment d’insécurité »: l’insécurité serait un sentiment, une impression, une illusion. Ceux qui le disent ou ceux qui le pensent ont-ils des enfants, mettent-ils jamais le pied dehors, dans la rue ou le métro? 812 000 victimes de la violence en un an.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Et Charlie, et le Bataclan, et Nice, et la gare de Marseille, oubliés?
La vraie guerre, les massacres perpétrés sur le territoire français par la barbarie islamiste, 260 morts, n’auraient-ils jamais existé? La France est otage de deux extrêmes: les uns au plus haut sommet de l’Etat, ont la tête dans le sable idéologique et continuent de penser que l’insécurité n’est qu’un sentiment; en face, des charognards démagogues exploitent la violence sanguinaire dans un intérêt électoral (l’Elysée vaut bien un aboiement). Aveuglement et démagogie font semblant de se combattre mais se valorisent mutuellement dans un jeu complice. Il faudrait des années voire des décennies de courage, d’efforts et de volonté acharnée pour mettre fin au délitement de l’Etat qui se traduit dans le chaos sanguinaire et restaurer l’ordre dans ce pays, mais la pente que nous suivons en ce moment est diamétralement opposée.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.


Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !


Vous voulez nous soutenir ? Alors abonnez-vous maintenant !

parution chaque samedi – 12 € par an 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

6 commentaires

  1. La banalisation c’est un système créé par la gauche et appliqué systématiquement. ne pas le comprendre, c’est forcément en accepter les conséquences.

    J'aime

  2. Monsieur Tandonnet , je lis chaque article que vous écrivez, très peu souvent je ne suis pas d’accord avec vous, et pourtant vous avez été conseiller de Mr Sarkozy pour lequel j’ai voté la 1ere fois mais pas la 2eme, comme d’autres, je pense que vous savez pourquoi .aujourd’hui vous exprimez ce qui est insupportable en effet et plus que cela : le meurtre, l’assassinat quotidien de nos jeunes ! et vous dites la France est otage de deux extrèmes, ceux qui sont au pouvoir certes, mais voilà : qui les y a mis ? les français en avait marre de la politique politicienne et se sont laissés berner ! ex de Mr Fillon qui, alors qu’il critiquait Mr Macron, s’est permis de dire, après sa capitulation, de voter pour Macron, alors qu’il disait : vous allez voir ce que vous allez voir avec lui !!! on voit en effet ! comment est il possible d’entendre une telle chose, juste pour ne pas laisser passer le RN ? , cet autre otage dont vous dites qu’il  » profite  » de ce qui se passe, en vue des élections ! alors que vous dénoncez vous même ce qui se passe ! cela voudrait il dire que le RN n’a pas le droit de dire ce que vous voyez, précisément parce que Mr Sarkozy n’a pas fait ce qu’il fallait pour limiter l’immigration et a permis à l’Europe de prendre la place des Etats Nations ? il me semble qu’il y a comme une incohérence là, quand le RN, lui tient le même discours depuis longtemps ( ex pour l’AME entre autres ) ; Alors il me semble que, au lieu de le fustiger en permanence, il aurait été de très bonne tactique de vous allier, car maintenant nous avons plusieurs idéologies anti France à l’oeuvre, que vous n’êtes pas prêt de déloger tellement ils sont nombreux, et qui  » permettent  » à ce pays de perdre son âme , et ses jeunes français(es), nos forces vives, sous les coups de couteaux de qui nous savons, qui ont pu entrer parce que les frontières ont été ouvertes à ces peuples là, – aussi par Mr Sarkozy,- alors que le Gl De Gaulle avait prévenu ! alors il n’est plus tant de critiquer mais d’assumer ses erreurs et si possible de les réparer ! comment ? peut être avez-vous une solution !

    J'aime

    1. JE suis d’accord avec vous Lime : Sarkozy a été laxiste et n’a rien fait face à l’islam politique. Me direz-vous ceux d’après ont fait pire et c’est vrai. Avec Macron, on aura la totale.

      J'aime

  3. La France a pris le parti de se voiler la face devant le danger religieux, ceci explique la banalisation systématique de la violence, alors que celle-ci répond à un besoin clair : imposer un autre mode de vie aux Français. Ces derniers sont visiblement déjà soumis et d’accord pour ce changement. Sinon franchement, aux élections, n’importe quel candidat national sérieux ferait 80% des voix.

    Aimé par 1 personne

  4. Cher Monsieur Tandonnet, vous avez en une phrase résumé la France politico-médiatique et je vous cite « Aveuglement et démagogie font semblant de se combattre mais se valorisent mutuellement dans un jeu complice ».

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.