Un monde irréel 5.2


EXCLUSIF : l’inexorable déclin, entre le désengagement des peuples et la dégénérescence morale des élites… Chapitre 5.2

Un monde irréel

Par Daniel Desurvire

Chapitre 5.2

V – Effacer la mémoire collective des pages les plus incommodantes de notre histoire, c’est occire notre civilisation, pour y substituer le mensonge qui dissimule l’islam esclavagiste et l’islamo-nazisme historique

La présence de ces gages de l’histoire issue d’une époque qui disposait d’une autre mentalité, d’un mode de vie et de lois adverses, devrait être perçue comme un rappel à des pratiques tombées en désuétude, dont il faut s’éloigner en faveur de la marche du progrès éthique et social. Les réformes socio-sanitaires, les mutations politiques et l’évolution des mentalités ne doivent pas effacer ce que fut le théâtre rebutant des strates de notre civilisation. C’est précisément pour s’éloigner avec dignité de ces périodes troubles qu’il faut repenser l’avenir, non avec rage en faisant porter la responsabilité du poids de l’histoire aux générations qui succèdent à ces évènements, dont personne de vivant n’est coupable. Il ne devrait pas davantage y avoir de gestes de repentance transmettant une honte ou un pardon pour une faute non commise par l’héritier d’une histoire lointaine, sachant que les protagonistes passés ne sont plus. Cependant, le témoignage de leur existence est précieux pour la construction d’un monde meilleur, même si certains fondements de nos sociétés féodales furent odieux, en regard de notre perception actuelle.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Ainsi, la repentance nationale qui consiste à demander pardon, en regard d’une persécution ou d’un acte de guerre, est un acte de mémoire qui peut se comprendre comme une insulte pour le peuple qui n’y est pour rien. Nous en voulons pour exemple le Rouanda ou la France est empoisonnée par un génocide où s’affrontent différentes thèses, dont certaines impliquent la responsabilité de la France. Or, les 800 000 morts d’avril à juillet 1994 au sein de la minorité Tutsi demeure une source de polémiques récurrente eu égard à l’ampleur de l’assistance militaire apportée par la France au côté du président rwandais issu de l’ethnie Hutu. Comme beaucoup d’affaires scabreuses au temps de la présidence de François Mitterrand, l’accès des documents classés secret reste solidement verrouillé. Ce pourquoi, derrière les gesticulations glauques de cette présidence hautement impliquée dans différentes affaires, comme celle de la rue des Rosiers à Paris, nous voyons mal pourquoi le peuple de France serait appelé à être solidaire d’un manipulateur sans scrupule, ancien collaborateur vichyste sous l’occupation nazie, mais aussi au nom des argentiers et trafiquants d’armes.
Autre exemple de la rémission morale de la France, fut celle de la guerre d’Algérie. Emmanuel Macron, avant même son investiture à l’Élysée, osa s’excuser, toujours au nom des Français, pour la colonisation de l’Algérie, la taxant de faute grave, « un crime contre l’humanité ». Pour l’histoire, rappelons que le débarquement de l’armée française le 14 juin 1830 fut un siècle plus tard, le 24 février 1934 suivi par une ordonnance royale décrétant les autochtones arabes sujets du Royaume. Ce jeune arriviste n’avait pas eu le temps d’étudier son histoire, à savoir que l’Algérie n’était pas colonisée, mais fut de jure et facto un département français en 1848 (n° 99 puis 91 à 94). Ainsi en est-il de la Corse ou des îles françaises des petites Antilles, la Réunion, la Guyane, et même récemment Mayotte qui demanda son rattachement à la métropole et l’obtînt par référendum (Voir de l’auteur en bibliographie, « La conquête de l’Occident », chap. IV).
Quant à savoir qui a commis le plus de crime de guerre ou de crime contre l’humanité durant cette guerre qui opposa la France métropolitaine aux forces insurrectionnelles, gageons que les tortures et les exécutions contre des civils, les pieds noirs, la police, les soldats et leurs unités musulmanes supplétives harkis, infligées par les insurgés du FLN, MNA et PCA ne comptent pas dans la balance ! Il fut estimé une perte de ± 350 000 hommes du côté des rebelles lors de combats sur le terrain ; une guerre civile qui conduisit le Gouvernement à voter une loi d’amnistie le 31 juillet 1968. Tandis que 4 500 civils de souche européenne ont été torturés et massacrés par des Musulmans. Entre 15 000 et 30 000 harkis furent exécutés au lendemain de l’indépendance par leurs coreligionnaires, puis 12 000 autres Musulmans trouvèrent la mort dans des combats fratricides entre le FLN et le MNA. La France attend toujours le même geste de repentance de la part de la présidence algérienne, voire un pardon envers son peuple pour les crimes commis contre les siens.

À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


➜ Retrouvez le sommaire en cliquant ICI

Pour faire le don de votre choix :
Cliquer ICI

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Quelques livres de Daniel Desurvire à voir sur AMAZON.FR



« La religion des quanta et des quasars »
Le nouveau livre de Daniel Desurvire en vente en exclusivité sur AMAZON
Format livre c’est ICI format KINDLE c’est
synopsis : dans une réalité alternative, ce voyage entre la Terre et Sagittarius A, le trou noir de la Voie lactée, met en exergue les conséquences de nos mentalités projetées dans le sombre devenir de la planète. On y découvre l’inexorable destin d’une civilisation insouciante quant aux pollutions anthropiques qui annihilent la planète, ou les dogmes réducteurs que la social-démocratie hésite à repenser sous le sceau de ses labels complaisants…

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous aimez nos articles ? Alors soutenez-nous en vous abonnant pour seulement 12 € par an à 

Validation sécurisée du paiement via PAYPAL en cliquant ICI

Sinon Vous pouvez payer par chèque à l’ordre de CABPRATIC : Adresse : Cabpratic, 42 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly

Vous pouvez aussi utilisez cet autre mode de paiement sécurisé avec votre carte de crédit :


Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !

Retrouvez Observatoire du MENSONGE sur Facebook en cliquant ICI

Un commentaire

Répondre à Margueritte Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.