« Le seul responsable, c’est moi », quelqu’un pour lui rappeler ?


Macron : quand ça ne marche pas , ce sont les autres ; quand ça marche, ce serait lui ! Et comme rien ne marche… Ce n’est jamais de sa faute !

« Le seul responsable, c’est moi », quelqu’un pour lui rappeler ?

Par Nanouche

Le début de 2021 est marqué par une nouvelle débâcle de la Macronie sur les vaccinations contre le Covid-19: une vertigineuse crise de défiance s’est installée, mais heureusement que Manu1er est là pour corriger Emmanuel et son plan inefficace ! La pressaille nous fait savoir que P’tit Manu a encore piqué sa petite crise de nerfs, bien orchestrée. Quand ça ne marche pas , ce sont les autres ; quand ça marche, ce serait lui ! Et comme rien ne marche… Ce n’est jamais de sa faute !

Pour ce gouvernement, leurs échecs/fiascos sont toujours imputables aux autres : après les populistes puis les complotistes, cette lenteur catastrophique serait maintenant de la faute des sceptiques anti-vaccins ! La Macronie se cache derrière des dénégations fracassantes, c’est une crise politique que nous vivons. «Nous n’y sommes pour rien ; les Français, trop sceptiques, sont coupables», claironne la parole officielle. Cette petite musique est insultante aux oreilles des Français ! Mais amateurs fiers de l’être… Quand la com’ incohérente, délirante, mensongère remplace l’action ! La dernière de Véran : « le succès de la vaccination pourrait faire que nous soyons en rupture de vaccin ». La France n’a même pas de quoi vacciner la moitié des personnes ciblées avant la fin du mois ! Mensonge sur les doses commandées et pénurie de seringues !

Et l’on retrouve les mêmes errements de communication comme au printemps avec les masques à des fautes d’exécution lourdes. ‘Fautes de communication’ nous disent les officines de propagande ? Ce sont des mensonges délibérés, honteux, scandaleux pour couvrir leurs fautes gravissimes. Impéritie de ces incompétents. Cette affaire n’est que la confirmation d’une descente dans les abysses de la médiocrité depuis 2017 de celui qui se prend pour un grand stratège. Depuis un an, les fiascos français s’enchaînent. À quoi fallait-il s’attendre pour les vaccins? On ne change pas une méthode qui perd. Ce qui n’a pas échappé aux journaux étrangers, de NBC qui titre « fiasco français » en passant par ‘El Pais’ ou le magazine économique libéral Fortune, Manu1er la honte internationale ! Boomerang, pour celui qui a passé son temps, depuis son élection, à faire la leçon du haut de sa suffisance d’ignare à tous les autres dirigeants ! Ce quinquennat est celui de tous les maux. Et Macreux1er en remet une couche avec son ‘collectif de citoyens’ qui ne représente que lui-même … Aberration totale ! Rappel, d’après Ferrand « nous avons la chance d’avoir une élite éclairée pour guider le pays »… C’est leur incompétence qui fait peur plus que le virus. Un nouvel acte de mépris inacceptable vers le Parlement, les Institutions, et donc tous les Français. 35 Français tirés soi-disant tirés au sort : CoronaCircus, MacronShow ; ère de la politique spectacle. En France on a 348 sénateurs, 577 députés, 1760 conseillers régionaux, 4000 conseillers départementaux 35.000 maires, etc : cherchez l’erreur ! Et quand l’élite éclairée qu’est Manu1er, le phare universel de l’intelligence, le Maître des horloges, Jupiter himself, fait appel au cabinet de conseil américain McKinsey (dont fait partie Victor Fabius) pour l’aider sur la stratégie vaccinale mise en place par Emmanuel, c’est une prestation qui nous coûte un pognon de dingue : 2 millions par mois (info Le Point)! S’il n’y avait qu’une société, mais non, en réalité ce sont quatre sociétés privées à la rescousse de ces minables de macronistes. Quel aveu d’impuissance pathétique chronique ! Inouï, invraisemblable. Les mots manquent pour décrire la médiocrité abyssale de celui qui se prend pour un grand stratège. Dramatique situation de la France sous son mandat. Dramatique. Depuis 2017 tout est toujours de la faute des autres… Ah, le mirage jupitérien…. Rien ne viendra à sa rescousse. Il ne fait plus illusion. Son bilan est lourdement entamé et entaché de scandales, de tromperies, de conflits d’intérêts, etc.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié(e) par e-mail des nouvelles publications.

Sur le plan thérapeutique, cette crise sanitaire a également provoqué le découragement des Français et même leur division du fait du mépris et du sectarisme manifesté par nos dirigeants à l’égard de ceux qui contestent leur gestion de la pandémie, division entretenue et alimentée d’ailleurs par les désaccords et contradictions des scientifiques et experts eux-mêmes. La stratégie adoptée au début de la pandémie, alors que nous étions en situation d’urgence et que dans ces circonstances la priorité c’est de sauver des vies, a privilégié la solution du vaccin « quoi qu’il en coûte » en s’affranchissant des principales mesures prévues dans la planification, à savoir le contrôle des frontières et l’engagement des médecins de ville. Par idéologie nos dirigeants ont refusé le contrôle aux frontières. Il est vrai que le virus n’a pas de passeport. On avait simplement oublié de dire au président de la République que ce n’est pas le virus qui possède un passeport mais la personne qui franchit la frontière. Cela dit, il est incompréhensible d’avoir imposé aux malades de rester chez eux, de prendre du Doliprane, de ne pas appeler le 15 ou se rendre aux urgences – pour éviter la saturation des hôpitaux – et on n’interdit pas aux médecins de soigner. C’est leur rôle. Certains médecins avaient bien compris la situation d’urgence qui leur commandait d’essayer de soigner les malades en combinant certaines molécules existantes, avec des résultats il faut bien le reconnaître. Ils en ont cependant été empêchés. On leur a interdit de prescrire notamment en s’appuyant sur la fameuse étude publiée dans la revue de référence, The Lancet, qui s’est avérée être une manœuvre abjecte de désinformation et de manipulation contre l’hydroxychloroquine. D’ailleurs les auteurs de cette étude méprisable viennent d’avouer leur faute. Le ministre de la Santé s’honorerait donc en reconnaissant son erreur. Car cette stratégie aberrante pose des questions lancinantes : combien de morts sont dûs à l’absence de soins au moment de la manifestation des symptômes ? Combien de morts dans les EHPAD sont dûs à l’interdiction d’évacuation vers les hôpitaux et à l’administration du Rivotril ?
Alors, oui, Il faut saluer la prouesse réalisée en un temps record pour la mise au point de vaccins. On peut cependant comprendre que ce court délai soit une source de questionnement sur la nature nouvelle pour certains d’entre eux, en particulier ceux de conception ARNm, sur leur efficacité – évoquée avec prudence par l’OMS elle-même – sur leurs effets secondaires inconnus aujourd’hui car nous n’avons pas de recul. Un autre questionnement légitime surgit avec la diffusion des nouveaux variants du virus : ces vaccins seront-ils adaptés ? C’est pourquoi, puisque nous sommes en guerre il serait temps de mobiliser toutes les énergies, tous les experts du monde médical au lieu de les opposer et les diviser. Continuer de mener contre certains d’entre eux la censure, les pressions, les menaces, les sanctions n’a aucun sens. Ce n’est pas acceptable et c’est irresponsable. Dans une situation de pandémie comme celle que nous vivons, viser le vaccin, oui, mais en attendant d’en disposer il faut, en même temps, permettre d’appliquer dans l’urgence des thérapeutiques alternatives quitte à lancer des études objectives sur ces dernières. Il n’est pas trop tard d’ailleurs pour le faire. C’est cela qui aurait dû et qui doit être fait car on ne peut pas laisser un malade sans soins. C’est monstrueux.

Enfin, la gestion de cette pandémie est le révélateur de l’état de notre pays engagé dans le déclin par une classe politique hors-sol et peu soucieuse du bien-être du peuple français car livré aux vents des événements de toutes sortes sans aucune conscience de ses responsabilités. Le début désastreux de la campagne de vaccination en est un autre exemple couronné par l’appel à des cabinets de conseil étrangers et par la création d’un comité Théodule qui n’a aucune légitimité car composé de 35 citoyens tirés au sort alors que le Parlement est ignoré. Pour terminer, rien ne nous sera épargné dans le domaine du mépris et de l’indécence par un pouvoir cynique avec la nomination de Mme Buzyn au cabinet du directeur général de l’OMS, ouvrant ainsi la porte à toutes les interprétations : récompense ? On a du mal à le croire, car pour quel mérite ? En échange de son silence ? C’est déjà plus crédible en raison de son rôle dans le gouvernement et de la gestion désastreuse du début de la pandémie. Une manœuvre d’exfiltration ? C’est possible après l’ouverture d’une instruction judiciaire la concernant. Voilà un sujet d’investigation qui devrait passionner tout média non partisan mais animé par la recherche de la vérité. En tout cas, avec la déliquescence de l’Etat depuis le début de cette crise qui témoigne du déclassement de notre pays, la démonstration est faite de l’absence totale du sens du devoir et de l’honneur chez ceux qui sont censés le servir.

Nos dirigeants auraient tort de penser que le peuple continuera de tout accepter sans réagir.

Diversion pathétique. Voilà le Tyrannistan donner des leçons de démocratie aux USA suite à l’intrusion de manifestants pro-Trump dans le Capitole. Il s’agissait pour Narcisse de se mettre, encore, en scène à 2h52 du matin, en dégoisant derrière son pupitre « présidence de la République française » avec, derrière lui, le drapeau américain, scandaleux… Et pour MacKrommendature d’affirmer ; « nous ne céderons rien, blablabla, la démocratie, blablabla, la dignité humaine, la paix, le respect de l’autre, la reconnaissance de la liberté au-dessus de tout qui est aujourd’hui menacé dans nos démocraties» comme s’il était au coeur de l’affaire ? Les mesures d’exception sont devenues la règle par leur introduction dans le droit commun touchant le droit au respect à la vie privée. Une atteinte disproportionnée à la liberté d’opinion, de conscience et de religion ou à la liberté syndicale. Une dérive qui a commencé en 2015, mais bien pire encore depuis octobre 2017. Prolonger indéfiniment l’état d’urgence anti-démocratique. Sortir des décrets pour empêcher les médecins de parler. La presse française pire que la Pravda. Museler les français, mais pire encore les accuser d’obscurantistes et de complotistes parce qu’ils ne vont pas dans son sens. Ficher la population et après avec leurs données de santé, Ausweis, bafouer les Institutions, etc. Les peuples n’en peuvent plus de ces élites moralisatrices et de leur système qui les piétinent depuis de longues années… Ce quinquennat est celui de tous les maux. Ah, les chrysanthèmes, lui qui a enterré le pays, il s’y connaît, Macronéron en déplacement à ‘J’arnaque’. D’aberration en aberration… D’enfumage en enfumage… De posture en posture… Quel costume ou quelle identité va-t-il revêtir pour 2021 ? Depuis 2017, il a essayé d’endosser les costumes de personnalité, comme de Gaulle ou Clemenceau… Cela n’a pas marché. Après, c’était s’identifier à des auteurs célèbres comme Stendhal, un flop ! Ensuite, il a tenté les déguisements, là, non plus, cela n’a pas marché. Etc. Il n’a cessé de s’identifier à des personnages. C’est une habitude chez lui. Dans son allocution pour ses vœux, énumérer les prénoms des autres, ces « héros », ne suffit pas à se forger sa propre identité : de quoi Macron est-il le nom ? Même lui ne le sait pas, raison pour laquelle comme tous les médiocres insignifiants, sans personnalité, il a besoin de s’identifier à quelqu’un ! Et le 13 avril 2020, c’était, encore, la promesse d’une réinvention !Par conséquent pour 2021, aucune raison de ne pas chercher à qui d’illustre il pourrait ressembler. En revanche, quel sera le jour de 2021, qu’il choisira, pour re-re-re-commencer et surtout l’annoncer? Suspense insoutenable. Artificiel. Et Manu1er se pose une question : pourquoi une telle défiance ? La crise de confiance, entre le peuple et les élites politiques, administratives, fait rage. Jamais un gouvernement n’a inspiré une telle défiance. Quant à la responsabilité de Manu1er, elle est historiquement accablante. Cet homme est malade mentalement et incapable de présider le pays.
L’ivresse vaniteuse est toujours la raison de la chute de ceux qui se prennent pour le nombril du monde…

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié(e) par e-mail des nouvelles publications.

Sur le plan thérapeutique, cette crise sanitaire a également provoqué le découragement des Français et même leur division du fait du mépris et du sectarisme manifesté par nos dirigeants à l’égard de ceux qui contestent leur gestion de la pandémie, division entretenue et alimentée d’ailleurs par les désaccords et contradictions des scientifiques et experts eux-mêmes. La stratégie adoptée au début de la pandémie, alors que nous étions en situation d’urgence et que dans ces circonstances la priorité c’est de sauver des vies, a privilégié la solution du vaccin « quoi qu’il en coûte » en s’affranchissant des principales mesures prévues dans la planification, à savoir le contrôle des frontières et l’engagement des médecins de ville. Par idéologie nos dirigeants ont refusé le contrôle aux frontières. Il est vrai que le virus n’a pas de passeport. On avait simplement oublié de dire au président de la République que ce n’est pas le virus qui possède un passeport mais la personne qui franchit la frontière. Cela dit, il est incompréhensible d’avoir imposé aux malades de rester chez eux, de prendre du Doliprane, de ne pas appeler le 15 ou se rendre aux urgences – pour éviter la saturation des hôpitaux – et on n’interdit pas aux médecins de soigner. C’est leur rôle. Certains médecins avaient bien compris la situation d’urgence qui leur commandait d’essayer de soigner les malades en combinant certaines molécules existantes, avec des résultats il faut bien le reconnaître. Ils en ont cependant été empêchés. On leur a interdit de prescrire notamment en s’appuyant sur la fameuse étude publiée dans la revue de référence, The Lancet, qui s’est avérée être une manœuvre abjecte de désinformation et de manipulation contre l’hydroxychloroquine. D’ailleurs les auteurs de cette étude méprisable viennent d’avouer leur faute. Le ministre de la Santé s’honorerait donc en reconnaissant son erreur. Car cette stratégie aberrante pose des questions lancinantes : combien de morts sont dûs à l’absence de soins au moment de la manifestation des symptômes ? Combien de morts dans les EHPAD sont dûs à l’interdiction d’évacuation vers les hôpitaux et à l’administration du Rivotril ?
Alors, oui, Il faut saluer la prouesse réalisée en un temps record pour la mise au point de vaccins. On peut cependant comprendre que ce court délai soit une source de questionnement sur la nature nouvelle pour certains d’entre eux, en particulier ceux de conception ARNm, sur leur efficacité – évoquée avec prudence par l’OMS elle-même – sur leurs effets secondaires inconnus aujourd’hui car nous n’avons pas de recul. Un autre questionnement légitime surgit avec la diffusion des nouveaux variants du virus : ces vaccins seront-ils adaptés ? C’est pourquoi, puisque nous sommes en guerre il serait temps de mobiliser toutes les énergies, tous les experts du monde médical au lieu de les opposer et les diviser. Continuer de mener contre certains d’entre eux la censure, les pressions, les menaces, les sanctions n’a aucun sens. Ce n’est pas acceptable et c’est irresponsable. Dans une situation de pandémie comme celle que nous vivons, viser le vaccin, oui, mais en attendant d’en disposer il faut, en même temps, permettre d’appliquer dans l’urgence des thérapeutiques alternatives quitte à lancer des études objectives sur ces dernières. Il n’est pas trop tard d’ailleurs pour le faire. C’est cela qui aurait dû et qui doit être fait car on ne peut pas laisser un malade sans soins. C’est monstrueux.

Enfin, la gestion de cette pandémie est le révélateur de l’état de notre pays engagé dans le déclin par une classe politique hors-sol et peu soucieuse du bien-être du peuple français car livré aux vents des événements de toutes sortes sans aucune conscience de ses responsabilités. Le début désastreux de la campagne de vaccination en est un autre exemple couronné par l’appel à des cabinets de conseil étrangers et par la création d’un comité Théodule qui n’a aucune légitimité car composé de 35 citoyens tirés au sort alors que le Parlement est ignoré. Pour terminer, rien ne nous sera épargné dans le domaine du mépris et de l’indécence par un pouvoir cynique avec la nomination de Mme Buzyn au cabinet du directeur général de l’OMS, ouvrant ainsi la porte à toutes les interprétations : récompense ? On a du mal à le croire, car pour quel mérite ? En échange de son silence ? C’est déjà plus crédible en raison de son rôle dans le gouvernement et de la gestion désastreuse du début de la pandémie. Une manœuvre d’exfiltration ? C’est possible après l’ouverture d’une instruction judiciaire la concernant. Voilà un sujet d’investigation qui devrait passionner tout média non partisan mais animé par la recherche de la vérité. En tout cas, avec la déliquescence de l’Etat depuis le début de cette crise qui témoigne du déclassement de notre pays, la démonstration est faite de l’absence totale du sens du devoir et de l’honneur chez ceux qui sont censés le servir.

Nos dirigeants auraient tort de penser que le peuple continuera de tout accepter sans réagir.

Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur.
Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression !
Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer


Dessin de couverture par CHEREAU pour URTIKAN

Pour faire le don de votre choix :
Cliquer ICI

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant un an à

Validation paiement par PAYPAL en cliquant ICI

« On partage ou on ne fait rien : à vous de choisir. »


Commenter c’est simple : mettre une adresse mail valide, qui ne sera jamais visible puis mettre un nom ou pseudo au choix.

5 commentaires

  1. De par mon soucis de sincérité je suis conduit à saluer le talent scripturaire de Nanouche , avec presque l’envie d’y ajouter mon sourire si le sujet traité n’était pas ,,tragiquement mortel ! ,,Dans son entreprise de destruction du modéle sociétal français,,Macreux 1°n’avait en réalité commis aucune faute tactique,depuis 2017 , sachant nous infliger la douloureuse reforme des retraités sous la houlette de Jean François Sirelli ( patron de black rock France ) , menant d’une main de maitre l’ignoble repression des gilets jaunes, grace à la coopération servile de ses flics zombis ! ,,et finalement surfant allégrement sur la crise virale , comme une véritable « aubaine » pour carrément enfermer en taule des millions de français confinés, avec une fort mauvaise dissimulation de sa satisfaction odieusement sadique, de grand pervers !

    Dans ce tableau accablant des victoires accumulées du mal incarné par un enarque desaxé, au regard dangereusement fixe , la réaction de sursaut des récalcitrants au vaccin, sonne comme une contre offensive momentanée et presque inattendue de l’esprit de liberté , que l’on croyait ,faut il l’avouer totalement disparu chez nos compatriotes ,qui malgré tout sont bien davantage motivés , par la seule et légitime trouille de ?;;;CREVER ! d’une maladie génétique ( et ils n’ont pas tord ) , plutot que de se préparer tangiblement, au renversement d’un pouvoir félon de son trône usurpé!

    Mais faut il surtout établir une distance réelle entre l’amertume et le desespoir normaux, et la forte determination politique acquise par un peuple , bien disposé à mener une lutte courageuse et cohérente, contre les ambitions criminelles d’un scélérat de la stature de Macreux premier

    En cela je reconnais être contraint hélas de devoir relativiser l’importance de la phrase finale de Nanouche , affirmant la chute ultime de ce salopard se considérant comme le nombril du monde, car si Biden a conquis la maison blanche grace à la puissante logistique de Pékin et les efficaces manoeuvres de la presse de gauche omnipotente,,,sommes nous en mesure d’envisager un scénario , passablement identique s’agissant de l’échéance de 2022, avec la remise en service des méthodes ultra efficaces , ayant hélas fait leurs preuves en 2017

    Un ami RN, m’a reproché encore récemment de conférer trop de puissance de nuisance à Macreux premier , en exagérment la maitrise de son pouvoir sur l’élysée et les institutions ;;;Mais je ne suis pas d’accord avec lui ,,,car une répétititon du 18 brumaire ,,sous une forme plus ou moins déguisée,,n’est plus tout à fait une hypothése d’école !

    J'aime

  2. Pendant ce temps en France, le gouvernement, le 18 décembre 2020 a fait passé discrètement ceci : nos villes et nos villages devront « accueillir » des milliers de migrants qui arrivent en France. En effet, un obscur « Schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés », publié discrètement le 18 décembre, prévoit de répartir le nombre de migrants arrivés sur notre sol entre les différentes régions de France.

    J'aime

  3. Avec Nanouche, pas de pitié, à juste titre, pour ce pouvoir incapable de gouverner la France : j’aime et je partage comme toujours.

    J'aime

  4. Bravo Nanouche, infatigable et drôle pour nous remttre les pendules à l’heure : le macronisme c’est la pire chose qui soit arrivé à la France.

    J'aime

Répondre à Max Jouannet Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.