La pandémie ennemie

Voici trois pamphlets réunis pour sonner le tocsin dans une France avachie, désabusée et triste…

La pandémie ennemi

Par Albert Soued

L’heure a Sonné !

Il y a 7 ans déjà j’exprimais ici-même mon inquiétude (1)
Devant une société déculturée et des dirigeants en turpitude,
Devant un mondialisme effréné et des politiques sans vision.
Voilà que partout on assiste à des émeutes en pleine explosion

Après les tsunamis populaires, on attendait des guerres civiles, 
Peut-être même une nouvelle guerre générale, mais pan dans le mille, 
Qui l’eut crut, un vilain virus virulent nous envahit, venant de Chine, 
Avec la bénédiction du Parti Communiste et des mollahs à la grise mine

Alors, on ne prend pas de risque. « Au confinement tout le monde ! »
Pas de masques, pas de lits à respirateur, pas de tests, rien n’a été prévu.
Alors, on ne prend pas de risque. « Au confinement tout le monde ! »

Bravo, la vie humaine n’a pas de prix, mais de quoi allons-nous vivre ?
Si l’économie est à plat, les plus démunis n’auront plus de vivres,
Et ils crèveront en plus grand nombre qu’avec Sinovirus. C’est immonde.

Notes

(1) Voir « Je Suis Inquiet » http://www.nuitdorient.com/n3635.htm

et « Le Virus du Mondialisme » http://www.nuitdorient.com/n37101.htm

Leçons à Tirer du Confinement

Le Bien peut sortir du Mal ou d’une mauvaise situation.

Les excès d’une société ravagée par l’appât du gain

Ont entraîné la terre entière à chercher une solution,

Aux problèmes issus d’un simple virus malsain.

Le travail à domicile, l’enseignement à distance et l’internet

Ont permis d’alléger les transports et d’atténuer la pollution,

De libérer du temps et de permettre un lien familial plus net.

L’entreprise élargit son champ de recrutement et sa vocation.

Tout un chacun acquiert de nouvelles habitudes d’hygiène de vie,

De propreté du corps, d’alimentation saine et un désir de survie.

Plus d’effusions corporelles pour le respect d’une distance de santé.

Effusions remplacées par des échanges fréquents, un attachement sain

Et par une réflexion plus approfondie sur la mission de l’être humain.

On réapprendra l’autarcie et, dans la nation et la famille, la solidarité.

Brouhaha

Sonnet dédié au Mal qui nous guettait et qui a réussi à forcer nos portes

D’un côté le silence assourdissant dans l’espace confiné.

De l’autre un brouhaha qui nous confond avant d’avoir dîné.

Ce qu’on appelle « nouvelles », parviennent à nous très usées,

Au point que la corde qui nous reste est toute biaisée.

On n’a jamais vu autant d’experts, de spécialistes en science

S’exprimer et parler de tout et de rien, à faire perdre patience,

Au point qu’on se demande si on est sourd ou demeuré,

Devant tant d’affirmations se contredisant ; et on en est apeuré.

Décidément le brouhaha provoqué par une étrange malédiction

N’aide pas à supporter la confusion apportée à nos convictions,

Ni à trouver le moyen de surmonter ce bruit incessant dans nos vies.

Au bout d’un an de va-et-vient, après nous avoir mené en bateau,

On nous assène que le virus varie, qu’on n’a pas vu le bout du rouleau,

Et que la pression sur la biodiversité va générer plus de pandémies.

Albert Soued

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Albert Soued pour Nuit d’Orient

(1) Voir « Je Suis Inquiet »  www.nuitdorient.com/n3635.htm

et « Le Virus du Mondialisme »  www.nuitdorient.com/n37101.htm

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression !        Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !


Dessin de couverture par LASSERPE pour URTIKAN

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

2 commentaires

Laisser votre commentaire