Naufrage national

Un an après le début de la crise du covid 19, l’action des pouvoirs publics se ramène pour l’essentiel au saccage de la démocratie et des libertés…

Naufrage national

Par Maxime Tandonnet

Un an après le début de la crise du covid 19, l’action des pouvoirs publics se ramène pour l’essentiel au saccage de la démocratie et des libertés :

anéantissement de la démocratie parlementaire (donc de l’autorité du suffrage universel) à travers l’Etat d’urgence indéfini, destruction de la liberté dans les conditions qui rappellent les régimes totalitaires du siècle précédent: couvre-feu à 18 H, emprisonnement à domicile dit confinement (mars/avril, novembre), écrasement de catégories socio-professionnelles traitées en boucs émissaires de la contagion ( restaurateurs, commerçants, saisonniers des stations de ski, gens de la culture et de la création), réinvention d’un laisser passer pour circuler (dit couramment Ausweis). Or, dans une démocratie libérale, tel n’est pas la compétence de la puissance publique. Il est des principes fondamentaux – la souveraineté du Parlement même en temps de guerre – la liberté individuelle d’aller et venir, auxquelles il est interdit, il est impossible de toucher durablement. On s’habitue à tout mais les contraintes qui pèsent sur nos libertés ne sont rien d’autre qu’une monstrueuse déviance.

En revanche, le rôle de la puissance publique était de prévoir et d’assurer la disponibilité de masques en nombre suffisant quand il en fallait et à l’époque où ils étaient introuvables (de mars à juin dernier). Il était de prévoir la capacité suffisante en places de réanimation, quitte à organiser un redéploiement des moyens comme un pays en crise (ou en guerre, ce qui n’est même pas le cas), doit savoir le faire. Il était de se donner les moyens de tester la population. Plus encore, il était de soutenir activement la recherche pour permettre à la France, comme toutes les grandes nations développées, de se doter d’un vaccin. Aujourd’hui, 90% de la population d’Israël est vaccinée, 40% des britanniques, 20% des Américains. La France est une fois de plus en plein naufrage. Elle n’a pas réussi à se doter d’un vaccin, ce qui est sidérant au pays de Pasteur (quelle décadence!). Elle cumule les retards: 6% de sa population est vaccinée. Par bêtise et paresse autant que par idéologie, les autorités françaises s’en sont lâchement remises à la bureaucratie Bruxelloise pour coordonner la campagne de vaccination. La faillite est vertigineuse.
Le coq peut claironner en multipliant les annonces tapageuses et les promesses tonitruantes : le désastre est là, sous nos yeux. Il faudra qu’il se paye un jour ou l’autre.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE



L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

Un commentaire

  1. Par bêtise, par idéologie , les autorités françaises s’en sont remise à la bureaucratie bruxelloise ! c’est sûr , c’est même incroyable sauf que très clairement Macron ne voit que par l ‘Europe puisqu’il ne fermait même pas les frontières, alors que chaque pays menait la politique nationale qui lui convenait …et l’Europe , dois je vous le rappeler a été mise en place par votre mentor malgré le vote français ! nous y voilà , et la crise du covid n’est pas la seule , il y a eu d’autres crises avant, dont l’immigration incontrôlée !!! oui le désastre est là, comme vous dites, mais il ne se paiera jamais puisque les français acceptent leur déchéance, à un point inimaginable ( ex : la fraude sociale qui se compte en milliards a été dénoncée depuis 10 ans et est passée au Sénat ces jours ci !!!) , et que ceux qui ont installé cette technocratie sont incapable d’y remédier, ne sont pas capable de s’excuser pour le peuple français et ont le culot de se « représenter  » !!!

Laisser votre commentaire