Le fossoyeur de la Cinquième

Sans états d’âme, Macron, lui, va encore plus loin en parachevant l’œuvre entreprise ; avec détermination, il fait voler en éclats, méticuleusement, notre devise républicaine, « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Le fossoyeur de la Cinquième

Par Claude Picard

Tous les successeurs du Général de Gaulle, chacun en allant crescendo, ont dilapidé l’héritage de la Cinquième République.
Sans états d’âme, Macron, lui, va encore plus loin en parachevant l’œuvre entreprise ; avec détermination, il fait voler en éclats, méticuleusement, notre devise républicaine, « Liberté, Égalité, Fraternité ».
Et, déjà, la liberté n’est plus qu’un souvenir nostalgique, l’égalité a vécu et la fraternité se retrouve, misérablement, au dernier rang des préoccupations présidentielles. Parce que Macron n’aime pas les « Gaulois réfractaires » ; il les déteste ! Responsable du délitement démocratique du pays, en instaurant un pass sanitaire pour la vie de tous les jours et l’obligation vaccinale qui va en découler, Macron édifie une société en rupture fondamentale avec notre contrat social. Basé sur le consentement libre et éclairé et sur l’égalité des droits, le concept même de citoyenneté est maintenant dissous dans l’arbitraire et l’équilibre de nos institutions, plus que jamais, agonise.
Pauvre France, dans quel état il t’a mis !

Non seulement, Macron n’aime pas les Français, mais il aime encore moins la France, qu’il dénigre à tout bout de champ en bafouant son histoire. Il faut se rappeler une de ses déclarations, la plus significative, lors d’une réunion publique à Lyon en février 2017, peu de temps avant son élection à la présidence de la République : « il n’y a pas de culture française« . Tout est dit ! Cela prouve, surtout, sa vision destructrice envers tout ce qui fait la France. Que veut-il ? Une France répressive, rébarbative où la politique du bâton remplacera l’équité ? S’il pouvait appliquer cette politique à tous les malfrats ou aux terroristes, ça serait bien, malheureusement, avec lâcheté, il préfère réserver son machiavélisme à nos concitoyens les plus dociles, c’est-à-dire, à la majorité du peuple.
Comme toujours il s’attaque aux plus faibles, aux plus vulnérables, jamais à ceux qui foutent le bordel. Un voyou vacciné, avec son pass sanitaire, pourra avoir facilement accès à tous les lieux publics où il pourra, à l’occasion, perpétrer ses forfaits, alors qu’un honnête citoyen, non-vacciné, ne pourra pas aller au musée ou dans un café pour prendre un verre avec ses amis. On marche sur la tête !

Macron est un président malfaisant, pas fait pour la fonction parce qu’il est foncièrement incapable de prendre une décision loyale ou simplement cohérente. Il ne sait que se comporter en père fouettard. Peut-être est-il un adepte du sadomasochisme ? En tout cas, envers ses administrés, il sait manier, effroyablement, le chaud et le froid.
Selon son humeur, en un tour de main, tantôt, il lâche la bride, tantôt, il manie le fouet. Avec la rapidité d’un drôle de zèbre. Ou d’un vrai tyran ! Avec un tel président dévoyé, la liberté se meurt, la liberté est morte ! Pour longtemps, si l’on n’y prend pas garde. Depuis le début de la crise, et cela dure encore, le Parlement n’est plus qu’une chambre d’enregistrement des décisions d’un seul homme, Macron, assisté par un Conseil scientifique au sein d’un Conseil de défense opaque. Et l’état d’urgence permanent s’installe, comme sous une dictature. Macron est un homme dangereux, un président incomplet et inefficace, un pervers politique, un imposteur. Une honte pour la France !

La mise en place du pass sanitaire est aux antipodes de nos principes démocratiques.
C’est un renversement complet de l’idée même de citoyenneté.
Avec ce pass, on bascule dans un autre monde, un monde orwellien où les citoyens n’ont plus de droits ; ils n’ont qu’un devoir et une servitude : se taire et obéir !
Comme si cela allait faire disparaître le virus ! Il disparaîtra de lui-même.
En attendant, il faut apprendre à vivre avec, comme on l’a toujours fait avec tous les autres virus. En traitant les malades avec tous les traitements possibles, car le vaccin n’est pas la panacée, il n’empêche pas la contamination et il n’immunise pas les malades contre les variants. Traiter et isoler les malades, oui, mais en laissant vivre les autres, vaccinés ou non. La plupart des vaccins qui, actuellement, sont obligatoires, sont efficaces à vie. Les « vaccins », contre le Covid, que l’on nous propose ne sont même pas fiables à trois mois d’intervalle. De plus, ils sont en phase expérimentale et les laboratoires qui les fabriquent, prudents, dégagent toutes responsabilités. Et on veut nous les imposer ? Macron et les hystériques qui nous gouvernent nous prennent pour des cobayes, ni plus, ni moins.

Devant autant d’arrogance et de mépris, il ne nous reste plus que la résistance.

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦

♛ Article à lire :

Riposte Médiatique
Juillet 2021
Avec Les généraux, Éric Zemmour, le Professeur Raoult, Christian Combaz, Alexandre Goldfarb, Charlotte d’Ornellas, Florian Philippot, Martine Wonner, et Michel Guidoni !
Par Observatoire du MENSONGE
https://observatoiredumensonge.com/2021/07/04/riposte-mediatique-juillet-2021/

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

3 commentaires

  1. Je viens de partager votre article tellement je suis d’accord avec votre assertion : « Tous les successeurs du Général de Gaulle, chacun en allant crescendo, ont dilapidé l’héritage de la Cinquième République.
    Sans états d’âme, Macron, lui, va encore plus loin en parachevant l’œuvre entreprise ; avec détermination, il fait voler en éclats, méticuleusement, notre devise républicaine, « Liberté, Égalité, Fraternité ». « 

    1. Bravo Margueritte Le Seul Président Que Nous Avons Eu La Chance D’Avoir était Le Général Charles De Gaulle Les Autre Avant Et Après était Et Reste Des Dictateur

Laisser un commentaire