Zemmour tempête sur l’échiquier politique

Éric Zemmour déjoue tous les pronostics, il sera bien candidat et pas pour faire de la figuration ni un simple tour de piste. Mais tiendra-t-il et sera-t-il bien entouré ?

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷
Lire Observatoire du MENSONGE


Zemmour tempête sur l’échiquier politique

Par Alexandre Goldfarb

Alors que la caste politico-médiatique, fidèle à ses habitudes, a nié la possibilité d’un quelconque succès en cas de candidature Zemmour, ce dernier emporte tout sur son passage.

Chaque nouvelle enquête d’opinion voit inexorablement la cote de popularité de Zemmour grimper et désormais, bien qu’il ne soit pas encore officiellement candidat, Zemmour serait présent au second tour sans savoir encore face à quel autre candidat. Même si les médias donnent Macron comme finaliste à coup sûr.
Or, Macron a perdu toutes les élections intermédiaires de façon désastreuse sinon cuisante.

Toute la gauche est sonnée par la vague Zemmour qui emporte les Français vers une nouvelle donne électorale et peut-être aussi vers une autre politique.

Ceux qui se disent dans l’opposition à Macron, et de droite, s’ils veulent survivre, devront choisir leur camp maintenant : soit, ils embarquent avec Zemmour soit ils restent à quai.

Éric Zemmour parle aux Français avec un langage clair et simple qu’ils espéraient entendre et c’est là, pour le moment, que réside son succès.

Attention à la suite

Zemmour va devoir forcément s’entourer pour faire campagne et c’est là que le plus gros écueil va se dresser.

En effet, si le candidat prend comme proches des énarques ou des personnes qui ont déjà soutenu par le passé d’autres candidats, il montrera qu’il ne changera pas de politique et le soufflé retombera comme il est monté : très vite ! Ce serait non seulement un mauvais départ mais révélateur d’une campagne plus qu’inquiétante car dans le droit fil de tout ce que l’on a eu à présent depuis tant d’années et qui a ruiné la France.
Des programmes de promesses jamais tenues aux projets de référendum jamais aboutis, tout ce qui sépare désormais les Français de leurs politiciens.

Dès l’officialisation de sa candidature, son équipe de campagne révélera sa stratégie et comme écrit ci-dessus, cela risque fort d’être fatal parce qu’habituel. La seule certitude est que pour faire voter les abstentionnistes, il faut autre chose que ce qui nous a été servi pendant des années.
Les Français ne croient plus aux politiciens professionnels, énarques, savants, mais coupés du monde et des réalités.
C’est clair et net, sans appel.
Ce que l’homme seul a fait jusqu’à maintenant se révèle gagnant et Zemmour doit absolument continuer dans cette voie. Surtout Zemmour ne doit pas tomber dans la routine du candidat qui proposerait un catalogue virtuel.

Pas de programme indigeste

En s’entourant de vieux routiers de la politique, énarques pour la plupart, Zemmour commettra forcément un de ces programmes politiques indigestes dont les électeurs ne veulent plus entendre parler.
Attention danger !

L’attente d’un vrai changement est telle que les Français ne pardonneraient pas que Zemmour soit un simple candidat issu du marketing politique.

  Mais, ce qui à mon sens est le plus important pour soutenir Zemmour, c’est qu’il est le seul à offrir une réelle alternative à la banalisation, l’indifférence et la soumission actuelles à cette caste politico-médiatique bien médiocre, mais très forte pour faire sa propagande, poison de la France.
Où est la démocratie aujourd’hui sinon aux oubliettes de l’Histoire !

La France doit rester la France

La France doit rester la France, cela est l’évidence même aujourd’hui et la grande majorité des Français le ressent très fortement.
L’échec des derniers gouvernements est sur ce point total même inconvenant.
Le réalisme doit l’emporter sur la doctrine, c’est une obligation.

La vraie question

Éric Zemmour saura-t-il maintenir la barre pour aller droit au but ?

Si la réponse est oui, il gagnera ! Si la réponse est non, il perdra…
Comme quoi les choses sont simples…

Président-fondateur Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

 

  + de 60 contributeurs, lu dans 180 pays, repris ici et là dans le monde (sauf en France), un vrai média libre qui dit les choses, cela change des « bobardiers » habituels…

Pour « les tu crois » « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » et « la télé l’a dit » :

Zemmour est simplement en train de faire à droite ce que Macron a fait à gauche en 2016-2017 avec sa victoire en mai 2017…
Les deux ont signé la mort des partis politiques traditionnels qui sont désormais obsolètes et du passé parce que dépassés.

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

24 commentaires

  1. Comme vous, j’attends de voir qui seront les membres choisis pour sa campagne et comme vous si ce sont des « habitués » énarques, je laisserai tomber ce candidat qui sera comme tous ceux qui ont trahi les Français sans vergogne.

  2. Zemmour, je peux vous l’affirmer, s’est entouré de gens qui ne vous répondent jamais, qui sont des snobs méprisants comme pour tous les politiciens depuis quelques années. Don je ne suis pas motivé à lui donner ma voix et il ne l’aura pas.

    1. Je confirme : je me suis inscrite à « je signe pour Zemmour » et je les ai contactés : aucune réponse. Sauf à vous demander du pognon ! Il n’aura pas ma voix !

  3. Bonjour
    Les carottes sont cuites d’avance parce que les dés sont pipés.
    Certes Zemmour est flatteur quand il radicalise son discours (par exemple, abrogation des lois mémorielles———->laissons en effet les historiens faire leur travail, que ça plaise ou non à fabius/gayssot, une proposition qu’on n’a plus entendue depuis Bruno Gollnisch (l’homme que LePen père aurait mieux fait d’adouber pour lui succéder)).
    Mais se dire candidat du Rpr, ce parti qui avait érigé en tactique l’art de planter des couteaux dans le dos à ceux qui faisaient de l’ombre aux marionnettistes du pantin chiraque (pasqua, garaud, juillet), ça n’est pas une référence honorable dans le sens où ça pourrait se retourner en premier lui contre lui pour peu qu’il n’ait pas su s’entourer.
    Pour l’heure, il monte et il réussit à éjecter le RN du 2nd tour. Mais ce ne sont que des sondages. Des sondages qui tous donnent macron devant largement. Et macron aura le soutien des banques, des entrepreneurs, du crif, en fait le monde de la finance.
    De +, il aura été soutenu par des gens qui trouve(ron)t que lui et sa bande liberticide gèrent bien la crise de la co(quille)vide.
    L’abstention jadis profitable au FN/RN (cf les régionales de 2015) sera cette fois en faveur du sortant.
    Prenons tout de même en compte l’éventualité surprenante de l’élection de Zemmour.
    Hé bien, le décalage entre la date du 2nd tour présidentiel et les dates des législatives est tellement allongé que cela permettra(it) l’émergence d’une opposition, certes hétéroclite et bancale, mais conduisant à un blocage institutionnel : la cohabitation.
    Ceci dit, depuis la présidentielle de 2002, plus rien ne fonctionne comme « avant ». Il y a donc de fortes probabilités pour que ce que je viens d’écrire se produise.
    Bon Dimanche à tous

  4. Zemmour semble capable de battre Macron mais comme vous l’écrivez fort justement dans votre article, tout va dépendre du choix de son équipe et selon les premières rumeurs, cela ne semble pas vraiment aller dans le bon sens.

    1. Oui, j’ai lu qu’il allait prendre un énarque de 75 ans comme directeur de campagne, un élu d’Ile de France, donc si c’est le cas, ce sera sans moi. A priori il s’agirait d’un ancien haut fonctionnaire mouvance Chirac, Jean-Paul Bolufer.

  5. Jamais Zemmour ne sera élu dans un pays majoritairement à gauche et où les retraités croient toujours en Macron.
    Je suis infirmière libérale et la majorité de mes clients sont des retraités, quasiment tous sont pour Macron.

    1. J’ai constaté la même chose dans mon entourage. Et c’est mission impossible que de les faire changer d’avis. Ils excusent tout de Macron et lui pardonnent aussi vite.

  6. Peu importe la suite, candidat ou pas, au moins Zemmour a eu le mérite de ranimer le débat, jusqu’à ce jour moribond. Espérons que les Français vont se réveiller, enfin !

  7. Sam. – 09 – Oct. – 2021 10h00 Merci Alexandre pour cet article PRÉMONITOIRE pour la prochaine ÉLECTION ou érection macroméprisent ? Voyons ses futurs  » HOMMES de MAIN  » De cette LOTERIE il y auras mon VOTE ou PAS ! Excellent Week-End Alexandre et Lecteurs !

  8. Encore une fois, Alexandre, vous avez tapé dans le mille! Je pense comme vous que l’on saura si Zemmour est le bon candidat lorsque l’on connaîtra son équipe de campagne.

    1. Entièrement de votre avis. On ne se laissera pas avoir une fois de plus. Marre des énarques qui ne comprennent rien à la vie de tous les jours.

  9. J’aime votre conclusion : « Comme quoi les choses sont simples » et c’est très vrai. Malheureusement nos politiciens l’ont oublié.

  10. Je partage votre analyse sur la candidature de Zemmour : son entourage nous dira si vraiment il veut changer ou pas cette politique. Mais si son directeur de campagne est un énarque d’un âge certain, vieux briscard de la politique, ce sera sans moi.

    1. Idem pour moi car si Zemmour devait s’entourer ainsi c’est qu’il n’a rien compris finalement.

Laisser votre commentaire