Emmanuel Macron n’a aucun doute sur sa propre réélection.

Le pass sanitaire prolongé jusqu’en été 2022: Emmanuel Macron n’a aucun doute sur sa propre réélection.

Un site comme le nôtre ne reçoit aucune aide, il ne peut survivre que grâce à vôtre générosité : Vous pouvez souscrire pour nous soutenir du montant de votre choix en un seul clic via l’image ci-dessous. Merci d’avance.

Emmanuel Macron n’a aucun doute sur sa propre réélection.

Par Lalaina Andriamparany

Le pass sanitaire prolongé jusqu’en été 2022: Emmanuel Macron n’a aucun doute sur sa propre réélection.

Considéré par nombreux français comme une atteinte à la liberté individuelle, le pass sanitaire est, répète le gouvernement, l’ultime sésame pour « vivre norrmalement ». Et il pourrait être prolongé jusqu’en été 2022. Le gouvernement se réserve le droit de maintenir cette mesure sanitaire au-delà de sa propre date de péremption: les élections présidentielles d’avril 2022. Dans la même optique, l’état d’urgence sanitaire pourrait aussi connaître une prorogation. Vaccination de plus en plus obligatoire, commission contre le complotisme etc…
Jour après jour, le macronisme construit un édifice liberticide.

Prorogation de l’état d’urgence sanitaire

La nouvelle n’a pas tardé à tomber, comme un couperet pour ceux qui croyaient encore que le gouvernement puisse devenir rationnel.  Mauvaise nouvelle toutefois, car on n’est pas toujours sorti de l’auberge ! En effet, à l’issue du conseil des ministres du mercredi 29 septembre, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a fait part du prolongement du pass sanitaire jusqu’à l’été 2022, alors que l’on avait assuré, quelques jours auparavant que le contrôle pourrait pourtant cesser le 15 novembre prochain.

Dans la même foulée, un texte décrétant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au mois de juillet de l’année 2022 sera également soumis au conseil des ministres qui aura lieu le 13 octobre.

Un décret plus ou moins attendu malgré la stabilité de la situation

Il ne faudra pourtant pas se mentir, cette décision a déjà été pressentie, malgré le fait qu’elle s’apparente à un paradoxe au regard des évènements actuels. En effet, on constate a fortiori que la “4e vague” de Covid-19 – si tant est qu’elle puisse être comparée aux précédentes –  est aujourd’hui potentiellement maitrisée. Bien que la situation soit toujours délicate en Guyane et aux Antilles, rien ne justifie la prolongation du pass sanitaire – à un moment où deux tiers des Français sont complètement vaccinés.  

Les chiffres parlent d’eux même, les statistiques montrent que seules les  Bouches-du-Rhône présentent des incidences supérieures à 100 cas pour 100 000 habitants, ce qui est très éloigné des comptes alarmants des précédentes vagues. En outre, il semblerait que pour 6 départements sur 10, les cas soient inférieurs à 50, et ce, sur 100 000 habitants toujours. Prêt à rebondir sur d’éventuelles
exclamations, Gabriel Attal ajoute « L’éclaircie sanitaire s’observe à peu près partout dans l’Hexagone, mais ce n’est pas parce que la marée est basse qu’elle ne peut pas remonter. » Pour ne pas être pris au dépourvu par un éventuel « comeback » ou par l’irruption de nouveaux variants de Covid-19,  l’exécutif se réserve ainsi le droit de maintenir le pass. C’est peu crédible. 

Prolongation non justifiée

Les experts sont unanimes : les virus circulent plus facilement en saison hivernale et les évènements n’ont fait que re- souligner ce constat. . Le Pr Arnaud Fontanet, épidémiologiste membre du conseil scientifique s’est d’ailleurs récemment exprimé sur ce sujet : “On s’attend à un redémarrage de l’épidémie de Covid-19 à l’automne”. Soit. Mais il ajoute: àla moindre alerte, il faudra serrer la vis et le plus tôt possible. Mais dans ce cas, pourquoi prolonger le pass sanitaire  au-delà de l’hiver? Comment le gouvernement ose-t-il prolonger le pass au-delà de sa propre durée de vie (avril 2022). Le Président Macron est-il aussi sûr de lui qu’il pense être réélu sans hésitation? Le macronisme consiste-t-il à croire que les élections peuvent être enjambées par les gouvernements? 

Lalaina Andriamparany

Copyright Le Courrier des Stratèges dirigé par Eric Verhaeghe

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦

*** NDLR : La grande réinitialisation, en anglais The Great Reset, parfois nommée en français Grand Reset, est le nom d’une proposition du Forum économique mondial de Davos.

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

Un commentaire

  1. Et il le peut face à des moutons qui se laissent manipuler et sont malléables. De plus, on constate que les partis politiques sont coulés : c’est évident pour le RN, LR, LFI et PS. Moins évident pour les écologistes plutôt rouges que verts et qui sont la vraie menace pour Macron.

Laisser votre commentaire