2030 parce c’est mon projet !

Quand on n’a plus rien à dire, on parle du futur…

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷
Lire Observatoire du MENSONGE


2030 parce c’est mon projet !

Par Alexandre Goldfarb

Tandis que son ancien Premier ministre se projette en 2050, le Président-candidat s’arrête en 2030.
Tout cela n’est que du vent et de la bonne vieille propagande qui consiste à parler du futur pour ne pas aborder le présent.
Plus de quatre ans sans rien faire de probant, il est clair qu’il faut un cache-misère pour habiller la politique de ce quinquennat raté.
Il faut avouer que le présent n’est pas très reluisant : la France connait une insécurité comme jamais, la montée du mécontentement qui fait suite aux hausses des prix vertigineuses (Gaz, électricité, essence, etc.) et l’inquiétude est de mise pour l’immense majorité des Français.

Cela rappelle quand une société française était censée concurrencer IBM dans les années 80 : résultat, cette société a disparu et IBM existe toujours. C’est toujours cette même idéologie foireuse et irréaliste qui est proposée, comme si tous les Français étaient anesthésiés et sous tranquillisants.

Le Président-candidat n’est qu’un rêveur utopique ou comme souvent évoqué ici un socialiste proudhonien qui applique le dogme à la virgule près (Pour ceux qui ne le croient pas, il suffit de lire les discours de Macron sur un site gratuit : https://www.elysee.fr en allant à la rubrique : https://www.elysee.fr/toutes-les-actualites et en prime, toujours gratuit, de lire ceci : https://www.elysee.fr/la-presidence/cabinet-du-president-de-la-republique-et-services-de-l-elysee).

Le Président-candidat, restons poli, prend les Français pour des imbéciles avec son show médiatisé sur la perspective 2030, c’est du pur marketing et c’est navrant.
Comme d’habitude, le politique se projette loin et ainsi ne s’occupe jamais du présent. Mais c’est aujourd’hui que tout va mal !

Un pays comme la France doit d’abord accepter d’être la France et refuser cette situation où règnent la repentance, la contrition et l’hypocrisie par le refus des réalités.

La question qui tue :
Dans son projet, le Président-candidat a-t-il prévu de racheter toutes les entreprises françaises qu’il a bradées ?

Le socialisme est en retard

La technique socialiste de propagande, elle n’a pas évolué : création de mots, d’expressions ou de signes nouveaux, qui permettent de masquer les faits. La « novlangue » est au pouvoir mais les Français commencent à voir la réalité : on leur a tellement menti sur l’immigration en France. Pourtant les Français sur le terrain, notamment dans les grandes agglomérations, voient bien que le paysage a changé, que l’insécurité est très forte et que rien ne va plus. Quid de nos « vieux » qui n’ont même plus à manger le 15 du mois ? C’est trop proche pour intéresser la caste politico-médiatique. Finalement être Français en France est devenu problématique.

Simple question : est-ce que aujourd’hui aimer la France c’est mal ?

NON il est juste socialiste proudhonien comme la majorité aujourd’hui des Français pour qui la réalité est un concept qui n’existe plus. Leur grand maître à  tous est le Président-candidat pour qui, ils appelleront à  voter au soir du premier tour en 2022, dès 20 heures pile !

A ce jour, aucun candidat LR n’a l’étoffe pour gagner. Aucun ! D’abord parce qu’ils sont tous prêts à voter Macron à 20 heures au soir du premier tour et pire à appeler leurs électeurs à le faire. Aujourd’hui pour un opposant c’est impensable. Donc, si on suit la logique ambiante, il vaut mieux voter Macron de suite pour faire barrage à tous ceux qui préfèrent la France. Autre candidat qui risque d’avoir un bien meilleur score que celui des SS (Saints-Sondages) c’est évidemment le candidat vert bien que très rouge. Enfin, ne pas oublier qu’au second tour toute la gauche et la droite dite compatible n’auront plus qu’un seul candidat. Sauf tempête, ouragan, ou tout autre événement inattendu, la réélection de Macron est quasi certaine.

Un programme dans le ciel

Le Président-candidat, comme son prédécesseur, évoque le futur, un futur assez lointain, idéal pour les amnésiques, qui ont déjà oublié toutes les promesses jamais appliquées du candidat en 2017. Alors, 2030 ! Quelle rigolade.

Macron, comme à son habitude, jongle avec le smillions et les milliards. On est en plein jeu de Monopoly ou dans ce jeu « La conquête du monde ». Le virtuel permet de faire de nouvelles promesses qui, évidemment, ne seront jamais tenues.

Macron propose de rivaliser avec les Etats-Unis ou la Chine, chimère et total irréalisme qui a souvent habité les présidents français.

Un plan qui suit 10 objectifs pour mieux comprendre, mieux vivre, mieux produire à l’horizon 2030.

➜ Objectif 1 : Faire émerger en France des réacteurs nucléaires de petite taille, innovants et avec une meilleure gestion des déchets.

➜ Objectif 2 : Devenir le leader de l’hydrogène vert.

➜ Objectif 3 : Décarboner notre industrie.

➜ Objectif 4 : Produire près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides.

➜ Objectif 5 : Produire le premier avion bas-carbone.

➜ Objectif 6 : Investir dans une alimentation saine, durable et traçable.

➜ Objectif 7 : Produire 20 biomédicaments contre les cancers, les maladies chroniques dont celles liées à l’âge et de créer les dispositifs médicaux de demain.

➜ Objectif 8 : Placer la France à nouveau en tête de la production des contenus culturels et créatifs.

➜ Objectif 9 : Prendre toute notre part à la nouvelle aventure spatiale.

➜ Objectif 10 : Investir dans le champ des fonds marins.

Ecoutez et regardez donc cette réunion clownesque et surréaliste :

  Il faut donc savoir si on est en opposant à Macron ou si on prépare le terrain pour qu’il soit réélu.
Pour cela évitons d’être dans le passé quand le présent suffit et l’avenir est inquiétant

Les Français n’y croient plus

Tous ces politiciens qui ont largement échoué, depuis plus de quarante ans, n’ont plus aucun crédit auprès des Français, lassés par tant d’ineptie et d’incompétence.
Le réalisme doit l’emporter sur la doctrine, c’est une obligation.

Pendant que Macron utilise toutes les ressources de l’État pour sa réélection, les Français sont désabusés, inquiets et même en colère.

On ne changera rien avec des candidats qui ont soit déjà échoué soit veulent faire pareil que ceux qui ont échoué.
Comme quoi les choses sont simples…

Président-fondateur Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

 

  + de 60 contributeurs, lu dans 180 pays, repris ici et là dans le monde (sauf en France), un vrai média libre qui dit les choses, cela change des « bobardiers » habituels…

Pour « les tu crois » « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » et « la télé l’a dit » :

Celle-là, 2050, personne n’avait osé. Hollande avait organisé un séminaire pour 2025 et Macron évoque 2030. Mais Philippe est encore plus dans l’horizon (Définition Larousse : ligne imaginaire circulaire dont l’observateur est le centre et où le ciel et la terre ou la mer semblent se confondre.) donc dans le lointain sinon l’imaginaire. Décidément les politiques devraient finir en cartomanciens.
Un jeu de tarot ce n’est vraiment pas cher…

Petit rappel :

Presqu’un mois après la déclaration du Président-candidat Macron annonçant que la France avait dépassé les 50 millions de vaccinés (Primo-vaccinés pour être exact), ce chiffre n’est toujours pas atteint au 12 octobre 2021, avec 49,20 millions de primo vaccinés, c’est-à-dire ayant au moins reçu une dose.
Imaginons qu’un président classé à droite ou un candidat supposé de droite aurait fait la même déclaration que Macron et bien aujourd’hui ce serait un gros tollé avec « il faut qu’il rende des comptes » « il a menti… ».
Là, tranquille le Président-candidat, il a menti en direct devant tout le monde et tout le monde s’en fout.
La fameuse formule est toujours actuelle « Responsable mais pas coupable » (Georgina Dufoix, ministre de la Santé, le 4 novembre 1991 sur TF1 avait déclaré : « Je me sens profondément responsable ; pour autant, je ne me sens pas coupable, parce que vraiment, à l’époque, on a pris des décisions dans un certain contexte, qui étaient pour nous des décisions qui nous paraissaient justes. » ).

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

10 commentaires

  1. Même si vous avez raison, la lucidité oblige à penser que Macron sera réélu faute d’adversaire à sa mesure. Certes Zemmour suscite un certain engouement mais il sera vite balayé ou servira de faire-valoir à Macron. L’erreur lamentable de LR c’est d’attendre que les carottes soient cuites pour se lancer dans la campagne et cela se paiera cash à l’arrivée. Et puis aujourd’hui force est de constater que la gauche (Communistes, écologistes, Mélenchon, PS, LREM, centre) est majoritaire en France et moins il y aura d’électeurs plus elle gagnera car elle a sa clientèle.

  2. Là Macron et sa bande se moquent carrément ouvertement des Français. Gravissime. C’est le grand retour du stalinisme des années Cinquante. Bienvenue dans le dernier pays communiste du monde.

  3. Nous avons eu le grand débat, puis la santé puis le climat et maintenant c’est le futur : cela évite d eparler du présent et du constat des nuls au pouvoir.

    1. Rien dans le concret, tout dans l’hypothétique et dire qu’il y a encore des gens pour aller voter Macron, « le déconstructeur de la France ».

    1. Je ressens cela depuis les premiers pas de Macron comme président : rien n’a changé sauf en pire. D’ailleurs quand un président déclare publiquement « je veux déconstruire la France » aux Américains en plus, c’est grave et scandaleux. J’attends encore d’entendre LR et autres sur ce sujet. Cela n’est pas vieux puisque c’était le 5 mai 2021 à l’occasion du bicentenaire de Napoléon devant la presse américaine ! La phrase exacte était «Déconstruire notre propre histoire» à propos de la question « raciale » et donc que nous ne serions pas assez repentants en prime.

      1. Comme si en France la question raciale se posait : c’est un mensonge socialiste de première classe. Cette question s’est posée notamment aux États-Unis pour les Noirs mais jamais en France. C’est utilisé par la politique socialiste depuis des années pour culpabiliser les Blancs qui seraient pour la gauche d’affreux racistes patentés.

Laisser votre commentaire