RELOCALISONS !

« Produire et fabriquer Français c’est la seule solution qui relance à la fois l’économie et le pouvoir d’achat ! » Alexandre Goldfarb

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

RELOCALISONS !

Par Nicolas Dupont-Aignan


Depuis 1980, la France a perdu 3 millions d’emplois industriels, expliquant comment une balance commerciale équilibrée est devenue déficitaire de 65 milliards d’euros – le record d’Europe. Toujours moins d’emplois productifs, toujours plus d’immigration et de prestations sociales, notre pays s’engouffrait petit à petit dans l’impasse, portant à 6 millions son nombre de chômeurs.

A l’approche de l’élection présidentielle, nos dirigeants redécouvrent les bienfaits du « Made in France » alors qu’ils ont, par leur politique, tout fait pour inciter nos entreprises à produire à l’étranger.

Ils ont donné tous nos leviers économiques à des technocrates non élus de la Commission de Bruxelles.

Ils ont capitulé devant la concurrence déloyale qui nivelle par le bas.

Ils ont appliqué une politique de l’euro fort pendant des années freinant nos exportations.

Ils se sont interdits de mener une politique industrielle et scientifique offensive tournée vers le monde de demain quand nos concurrents asiatiques ou américains investissaient des milliards dans les technologies du futur.

Pire, ils ont bradé ou laissé sacrifier des fleurons du savoir-faire français, à commencer par Emmanuel Macron, plus prompt à servir Jeff Bezos, les GAFAM et les intérêts financiers de ses copains, qu’à défendre notre souveraineté économique et l’intérêt général.

Dans cette guerre économique évidente, l’Etat « favorise » les délocalisations et l’appauvrissement du pays.

A ces dirigeants hypocrites qui ont abandonné nos entrepreneurs, qui dépensent l’argent public en créant toujours plus d’usines à gaz, je veux opposer des solutions cohérentes de bon sens pour relocaliser 1 million d’emplois en 5 ans.

Je propose un pacte gagnant-gagnant avec les entreprises : notre devoir, dans un contexte budgétaire réduit, est d’orienter la création de richesses en France en favorisant ceux qui investissent sur le territoire national.

Défendre nos positions, faire respecter les mêmes règles pour tous, ce n’est pas se cacher derrière une nouvelle ligne Maginot. C’est au contraire – comme le font toutes les grandes Nations – avoir une stratégie offensive et défensive pour gagner des parts de marché et créer un écosystème favorable aux entreprises qui font le choix de la France.

Soyons patriotes économiquement ou soyons asservis aux entreprises américaines et aux produits chinois : pour ma part, mon choix est fait !

Nicolas Dupont-Aignan

Président de Debout La France, Député de l’Essonne


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Nicolas Dupont-Aignan pour Le Blog de Nicolas Dupont-Aignan

Depuis que j’ai initié cette idée simple qu’il faut produire et fabriquer français pour relancer l’économie mais aussi le pouvoir d’achat, je constate avec plaisir que d’autres reprennent ce juste combat.
C’est la seule solution !
Alexandre Goldfarb

à partir de 5’12 j’évoque ce problème dans la vidéo ci-dessous :

C’est parce que « nous sommes en guerre » et que « en même temps » on fait des règlements à la noix et contraignants « quoiqu’il en coute » parce que « c’est notre combat »… Et surtout, c’est qu’ils sont incompétents pour gouverner !

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

6 commentaires

  1. « A ces dirigeants hypocrites qui ont abandonné nos entrepreneurs, qui dépensent l’argent public en créant toujours plus de postes de fonctionnaires et autres collatéraux, je veux opposer des solutions cohérentes de bon sens pour remercier 1 million de gratte-papier en 5 ans (plutôt 10). » inspirée de NDA

  2. . . . . et bien sûr les pays où les industries sont implantées vont se laisser faire gentiment et même en aidant à démanteler les usines jusqu’à amener les machines en état améliorées sur les camions,et à l’arrivée au port, les dockers aidant délicatement le transbordement sur les porte-containers . . . ils vont même organiser une grande fête d’adieu pour remercier les déménageurs de leur ôter totalement et définitivement leur gagne-pain.
    Nicolas Dupont-Aignan est dans un rêve de bisounours, hors sol ! : c’est un vrai homme politique :: incompétent !
    La solution ? robotiser à outrance pendant qu’il est encore temps !

      1. vous croyez que par exemple les chinois vont laisser faire ? entre les grèves, les sabotages, les séquestrations, les incendies (tout ça condamné officiellement par XI et sa bande [les coupables seront châtiés]) il ne restera que les yeux pour pleurer aux téméraires qui croient au père Noël) Ceci étant après avoir exécutés leurs méfaits les nouvelles usines, copies conformes des anciennes, avec machines améliorées et robots derniers cris tourneront rondement avec le double ou triple de la production précédente.

        1. C’est quoi ce délire ? Comme nous avons délocalisé, nous pouvons faire le chemin inverse et nous n’avons pas d’ordre à recevoir surtout lorsqu’il s’agit d’entreprises privées. On n’est pas au Far West ! Trump avait commencé à le faire aux USA et cela avait fait immédiatement baissé le chômage. C’est du concret. Peu importe qui propose de le faire mais c’est effectivement la bonne solution.

Laisser votre commentaire