seniors in the park

Et s’agissant de la France, le document est explosif, car il enjoint noir sur blanc à Macron de diminuer les dépenses en matière de retraites.

💙 Merci de nous soutenir :

CLIQUER

Par Éric Verhaeghe

Il a fallu attendre le 17 juin à 18h, c’est-à-dire une heure où les rédactions étaient fermées, pour l’essentiel, pour que la Conseil de l’Union se décide à publier des documents datant du début de la semaine. Ce manque d’empressement amuse car, effectivement, ces documents ne sont rien d’autre que les recommandations de la Commission Européenne aux Etats-membres sur leur politique budgétaire. Et s’agissant de la France, le document est explosif, car il enjoint noir sur blanc à Macron de diminuer les dépenses en matière de retraites.

Chaque semestre, la Commission Européenne passe en revue les politiques budgétaires des pays européens pour s’assurer qu’ils respectent les critères de Maastricht, et pour favoriser la convergences de la zone euro. Ce rituel semestriel est toujours très instructif, même s’il est parfois peu suivi d’effets, surtout en France, où la caste aime se targuer d’européisme quand ça lui profite, et ignorer la discipline quand cela lui coûte. 

Les recommandations de la Commission sur les retraites

Publiées le 17 juin, c’est-à-dire vendredi soir dernier, les recommandations à la France sont explicites. Nous les publions ci-dessus. 

Si vous n’avez pas le temps de lire, rendez-vous directement page 27, où on lit que la Commission :

RECOMMANDE que la France s’attache, en 2022 et 2023:
1. à mener une politique budgétaire prudente en 2023, (…) pour la période
postérieure à 2023, à mener une politique budgétaire qui vise à parvenir à des positions
budgétaires prudentes à moyen terme et à assurer une réduction de la dette progressive et
crédible ainsi que la soutenabilité budgétaire à moyen terme grâce à un assainissement
progressif, à l’investissement et aux réformes; à réformer le système de retraite pour
uniformiser progressivement les règles des différents régimes de retraite afin de renforcer
l’équité du système tout soutenant sa durabilité; (…)

Nous avons ici souligné le point qui devrait éclairer les débats politiques de l’été. La Commission recommande à la France, “pour la période postérieure à 2023”, une uniformisation progressive de nos retraites pour éviter les déficits (en langage bruxellois, on parle de “durabilité”). On ajoutera que la Commission parle aussi d’équité, c’est-à-dire d’harmonisation des règles de départ et d’indemnisation. 

Bref, la Commission ne pouvait pas passer une commande plus explicite : Macron doit faire passer la retraite à 65 ans en uniformisant les règles entre les professions. 

L’heure des explications arrive, et on va se marrer

J’avais, il y a quelques mois, expliqué que la réforme des retraites était imposée par Bruxelles, et je me souviens qu’un syndicaliste français très présent à Bruxelles, et dont l’incompétence est flagrante, avait soutenu qu’il s’agissait là de propos de complotistes. 

J’imagine que le même continuera à soutenir le complotisme de cette affirmation en dépit des évidences…

Toujours est-il que beaucoup de syndicalistes français vont devoir désormais se positionner clairement. Les organisations “représentatives” ont en effet largement appelé à battre le RN aux présidentielles au nom de l’engagement européen de la France. Nous allons voir dans les prochaines semaines si ces grands amis de l’Europe vont pousser l’amitié jusqu’à expliquer à leurs adhérents qu’il faut désormais se sacrifier en partant à la retraite à 65 ans. 

La même question sera posée aux partis européistes de gauche, comme les Verts ou le PS, qui nous bassinent avec l’Europe réalisation des Lumières. Pousseront-ils la contradiction et le déni jusqu’à contester la retraite à 65 ans demandée par Bruxelles ?

Il est très probable que le deuxième mandat de Macron permette de dénouer les trop nombreuses contradictions de la caste. L’heure des explications sonne. 

Éric Verhaeghe

Copyright Le Courrier des Stratèges dirigé par Eric Verhaeghe

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Mieux vous pouvez vous abonner à Semaine du MENSONGE pour un an en remplissant ce formulaire et ensuite en réglant votre abonnement, merci d’avance pour votre précieux soutien.

N’oubliez pas de cliquer sur envoyer ci-dessus puis de choisir et de valider votre paiement ci-dessous.

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

3 thoughts on “ALERTE : la Commission Européenne demande à la France de réformer ses retraites”
  1. Les retraités ont massivement, comme en 2017, voté pour Macron qui leur a fait une sacré promesse d’augmenter les petites retraites en juillet 2022 : juillet c4est demain ! Nous saurons donc ce qu’il en est vraiment très vite…

  2. Merci Eric VERHAEGHE pour nous avoir alerter des dernières insupportables « agressions  » contre la France, agressions commises par un monstre se nommant :  » Union Européenne  » !
    En conséquence, Nous ne pouvons plus attendre , nous sommes de plus en plus appauvris par cette engeance qui dirige nos vies vers une gigantesque catastrophe…
    Quant aux retraités qui vivent leurs derniers instants, dont beaucoup ont commencé à travailler jeunes entre trois cents et cinq cents heures par mois, ne percevant qu’ une pension de retraite amoindrie de six cents euros par mois, ceci, à partir de mars 2010, nous vendons nos biens , ou les cédons en viager, ou vivons en co-location ( comme si nous étions contraints de survivre sous un régime communiste), en outre, nous ne pouvons plus bien nous soigner comme avant .
    Nous sommes , à petit feu, plus proches du gouffre économiquement et physiquement, et cette engeance de l’ « U.E. » voudrait nous faire croire que nous sommes encore trop riches !
    Alors que macron nous a « volé » , dès 2017 , quatre vingt euros par mois sur notre petite pension de retraite , déjà très affaiblie depuis 2010 :  » Pour nourrir de grands homards au restaurant bleu européen des privilégiés au service d’un grand  » Système » inhumain qui veut nous déclarer la Guerre , parce que incapable d’imagination et de courage ?
    La colère gronde partout en France , je le dis haut et fort : dix huit millions de Français qui ont « veauté » macron ne suffiront plus ( ni même nos Grandes Institutions pour calmer les esprits très mécontents envers le  » Grand Machin » pour faire face à la grande majorité d’un peuple de France , fort de plus de cinquante millions de « Françaises et Français révoltés .
    Attention : DANGER !

Laisser votre commentaire