Les mensonges de l’Histoire

EXCLUSIF : Le mensonge demeure une malhonnêteté intellectuelle, un manque de confiance envers ses contemporains, une omission par dissimulation ou une exagération, avec au bout une prétendue nécessité pour l’ordre public dont les mobiles servent davantage à dédouaner l’auteur de ses subterfuges, que le courage de partager une réalité simple et non déformée.
Par Daniel Desurvire

Lire la suite