Paradoxe: enseigner l’arabe contre le séparatisme

Macron déclare vouloir lutter contre le séparatisme d’un côté, et de l’autre, il veut que l’arabe soit enseigné dès l’école, c’est-à-dire, avant même que l’élève soit au collège ! C’est incohérent.
+ Lâcheté contemporaine
Par Maxime Tandonnet

Lire la suite