La Démocratie « confisquée » 17 et 18


Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

cropped-observatoire-du-mensonge2.gif

La France, c’est nous !

Commentez cet article, mieux devenez suiveur et souscripteur, en un mot PARTICIPEZ…

Pour la première fois à l’Observatoire, nous publions par chapitres le livre de Pierre Arrault qui évoque notre démocratie « confisquée ». A lire et à transmettre.
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

  TRIBUNE LIBRE  

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

democratie france

  La Démocratie « confisquée »  

Par Pierre Arrault

 

Chapitre XVII

Chapitre 17- SUJETS INQUIETANTS QUI FACHENT

 

Outrageuse hausse des prélèvements et impôts

Vote des Etrangers

Immigration et Islamisme…

 

Outrageuse hausse des prélèvements et impôts

Dans une démocratie « normale » et non confisquée, il est tout à fait compréhensible que chaque citoyen participe, en fonction de ses moyens, aux dépenses nécessaires au fonctionnement de l’ensemble de la communauté. Cela s’appelle à la fois : impôts et prélèvements sociaux. Depuis, notamment, l’arrivée de notre nouveau président « par défaut » qui détient avec le PS pratiquement tous les rouages du fonctionnement du pays, nous assistons à un déferlement, direct et souvent discret ou masqué,  de nouveaux impôts et prélèvements sociaux du fait que le gouvernement a confisqué la démocratie , théoriquement « représentative » du pays (tous nos pauvres parlementaires de gauche qui doivent voter d’un seul homme comme le leur impose le parti socialiste). La maladie pandémique Française, la « moscovicidose », est la recherche continue et la mise en place de tout ce qui peut être plus taxable ou plus imposable. Nous ne ferons pas ici l’inventaire à la Prévert de ce capharnaüm, mais nous citerons simplement quelques exemples : on augmente un taux en baissant l’assiette, on bloque le montant des tranches d’imposition pour augmenter les recettes du fait de l’inflation, et des centaines de milliers de foyers se retrouveront imposés en 2013, les retraités devront participer à « l’effort commun » (ce sont des « riches » puisqu’ils ont des revenus sans travailler), les heures supplémentaires seront fiscalisées, la TVA augmentera en 2014, on diminue le quotient familial, diminution des frais déductibles (sauf pour les journalistes)  etc. etc. « Pas plus de un français sur dix ne sera touché par l’augmentation des impôts » – Grand merci, monsieur le Grand premier « sinistre » ministre menteur ! C’est minable de votre part !

Cela est d’autant plus décourageant que le train de l’Etat ne diminue pas et qu’une bonne partie de cette récolte fiscale servira, de façon électorale, à payer des prestations sociales aux nombreux étrangers qui sont déjà là et qui viendront encore plus profiter, sans aucune cotisation, de cette manne (ATA, AME, CMU,…) dont auraient plutôt besoin nos pauvres français, travailleurs ou retraités, voisins du seuil de pauvreté et nos entreprises pour reconquérir de la compétitivité.

Oui, cette démocratie socialiste confisque, en plus des droits, les fruits de notre travail. Vivement la parole au peuple outragé et rouge de colère !

Vote des Etrangers. Encore une folle lubie de notre président « par défaut » et de sa cohorte de lèche-bottes socialistes, qui s’est engagé à donner aux étrangers le droit de vote aux élections locales. Or dans la Constitution de 1958 approuvée par le peuple français par voie de référendum, le  premier alinéa de l’article 3 dans le titre relatif à la souveraineté précise que la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
En outre, l’alinéa 4 du texte précise: «Sont électeurs tous les nationaux français jouissant de leurs droits civils et politiques». Donc le droit de vote ne peut être accordé aux étrangers qu’en modifiant la constitution par voie de référendum ou par les trois  cinquièmes (555) des députés et sénateurs en congrès – article 89). Cette promesse électorale, anticipant l’accord du peuple souverain, a été très mal perçue car totalement anti démocratique. Ne reculant devant aucune possibilité de confisquer cette démocratie au bénéfice d’un accroissement de son électorat, le président souhaite faire adopter un projet de loi dans ce sens (Précision apportée au 55ème anniversaire du Conseil Constitutionnel le 3/10/213).

Déjà, nous trouvons contraire à notre souveraineté nationale le droit de vote accordé dans ce sens par l’Union Européenne. La commission européenne n’est pas élue et n’a aucun droit à imposer ses dictats aux peuples de l’UE. Elle fixe même des règles pour la pèche, l’agriculture, etc. …  Bravo l’Eurocratie, plus forte que l’Enarchie ?… Mais bienvenue à l’Anarchie des indépendances nationales!

Enfin donner une once de droit de vote à tous ces immigrés africains et maghrébins, c’est à court terme être colonisé par les mahométans (c’est ainsi qu’on les appelait quand j’étais enfant dans les années 40.)

Immigration et Islamisme. Mon discours ci-après, (rédigé à dessein à la forme personnelle), ne va pas du tout dans le sens de celui des bien pensants de notre gauche, extrême-gauche, petite droite du centre ou marécage, UMP, mais il s’adresse à tous les patriotes français car en France on a la liberté d’expression sous toutes ses formes.

Excusez la parenthèse ci-après : Si au lieu de siéger dans un hémicycle notre assemblée nationale se trouvait dans une rotonde, il n’y aurait plus ni de droite, ni de gauche, ni d’extrême droite, ni d’extrême gauche. Dans la VIème république proposée, il n’y aurait plus que 100 députés, c’est plus facile à loger.

Revenons à nos moutons. La France, son territoire, sa culture sont le résultat de siècles d’histoire, avec notamment des invasions refoulées (champs catalauniques), avortées plusieurs fois (les barbaresques : de Poitiers, en 732, au 16ème et 17ème siècles au moins : bataille de Lépante) ou partiellement réussies parce qu’infiltrées et intégrées progressivement. Donc une immigration raisonnable et contrôlée me parait acceptable. Mais cela n’a rien à voir avec l’immigration massive que nous subissons depuis le regroupement  familial de Giscard d’Estaing et qui continue, favorisée par les gouvernements successifs (droit du sol au lieu du droit du sang) qui en espéraient ou espèrent encore un bénéfice électoral, alors que la France possède plus de trois millions de chômeurs, déclarés ou non. Il se trouve que d’autres communautés chinoises, indiennes, arméniennes, russes,… sont installées chez nous mais qu’elles ne font pratiquement par parler d’elles ni de leur religion. Ce qui n’est pas le cas des immigrés d’Afrique du Nord ou Centre Afrique à très forte majorité musulmane, dont une portion d’extrémistes manipulés a rendu beaucoup de français très hostiles à l’islam en général. Or l’islamophobie est presque devenue un délit car elle est assimilée à une critique l’islam, elle inciterait donc à la haine. C’est tout simplement une opinion sur une religion. Jamais personne n’a intenté de procès contre ceux qui critiquent le christianisme ou le communisme en prétendant que cela reviendrait à inciter à la haine contre les chrétiens et les communistes. Mais dès qu’il s’agit d’islam, le bon sens semble avoir disparu (Christine TASIN). Etre hostile à quelqu’un ou quelque chose n’est absolument pas une faute ou un délit. Pour ma part, je suis plutôt « Islamo-File dans le pays d’où tu viens » qu’islamophobe. L’islam est vraiment devenu un problème angoissant pour beaucoup de français et un sujet qui fâche dès qu’on en parle.

Pour ma part, je proposerais pour chaque immigré, venu pour travailler mais sans famille, une période probatoire d’intégration de 3 à 5 ans pendant laquelle il travaillerait mais ne percevrait aucune des nombreuses prestations sociales, distribuées sans véritable contrôle actuellement. Après cette période, s’il souhaite rester en France, il pourrait faire venir sa famille et percevoir les prestations pour les enfants nés à partir de ce moment. Bien sûr ses droits à une retraite pour ses 3 ou 5 ans de stage d’intégration travaillée seraient garantis. Ce type de mesures limiterait grandement l’effet d’aspiration de notre système de prestations sociales (AME, CMU, ATA, Minimum de retraite, Allocations familiales…) dont bénéficient par exemple les parents d’immigrés ou les enfants nés en France mais vivants à l’étranger. Finalement l’immigration pourrait être contrôlée et contenue.

Il existe encore de nombreux autres problèmes que nous ne traiterons pas dans notre essai : Chômage et formation professionnelle, Education confisquée de nos enfants par l’état socialiste qui voudrait en déposséder les parents(démo pédagogie), Temps de travail et refonte des principaux codes de la vie courante, l’Insécurité, la Défense Nationale, Normalisation des régimes de retraite et augmentation de l’âge légal de mise à la retraite, etc. etc.

Chapitre XVIII

Chapitre 18  –  REVOLUTIONNONS PAR REFERENDUM

POUR LIBERER NOTRE « DEMOCRATIE CONFISQUEE »

Après avoir écrit cet assez long essai sur notre démocratie confisquée, il faudrait tenter de le transformer. Nous allons donc proposer, comme l’exprime le titre de ce chapitre, une révolution, mais pacifique car réalisée, en démocratie directe, par voie référendaire.

La réforme constitutionnelle de 2008 prévoit en effet (Article 11) : la possibilité pour un cinquième des membres du Parlement, soit 185 parlementaires) soutenus par un dixième des électeurs inscrits (soit environ 4 millions et demi), de demander la tenue d’un référendum sur l’un des sujets prévus dans cet article (ils sont très limités). Cela réduit beaucoup la réalisation effective d’un référendum tel que nous le souhaiterions. En effet demander à 185 parlementaires de cautionner les mesures décrites précédemment qui prévoient l’inéligibilité des anciens élus de la 5ème république, c’est leur demander un harakiri collectif ; et passer par eux, c’est accepter la confiscation de notre démocratie, sans compter les difficultés à récolter plus de 4 millions de signatures de soutien à ces parlementaires.

Le référendum d’initiative populaire doit avoir pour origine une pétition réunissant les signatures d’un certain nombre d’électeurs prévu d’avance. Ce nombre n’étant pas prévu dans les textes actuellement, on devrait attendre la proposition de loi dont a parlé récemment notre président par défaut, et, si tant est que cette hypothèse y soit abordée, (nous en doutons) le nombre de pétitions sera probablement fortement augmenté. C’est encore une confiscation de la démocratie.

Si on arrive à ce chiffre inconnu pour le moment, la récolte des pétitions, l’organisation de leur réception et de leur présentation à…(à qui ?) est un gros problème, (il suffit de se référer à la pétition envoyée au CESE début 2013). Qui contrôlera et décidera de donner suite ou non ? On pourrait envisager la présence d’une commission internationale comme on le fait couramment dans des pays en période de troubles ou de révolution. Est-ce une idée acceptable ?

Par ailleurs, il faut se méfier de la ou des questions proposées dans un référendum. En France, il est normalement posé une question à laquelle il faut répondre simplement par oui ou par non, sans trop savoir ce que cache cette question, par exemple si elle faisait référence à un texte constitutionnel ou législatif. L’électeur donne donc une réponse globale, même s’il peut ne pas être d’accord avec tel ou tel point. Cela correspond bien à une démocratie confisquée

Exemple (espérons utopique). Notre président veut faire adopter le droit de vote des étrangers à l’Union européenne. Il semblerait qu’il prépare une loi prévue dans la réforme de 2008. Bien ! Il n’est pas du tout certain de réunir le quorum des deux tiers de parlementaires (555) pour adopter son projet. Il va donc faire un référendum aux résultats incertains à priori. Mais, fourbe et madré, avec ses conseillers sournois et hypocrites, en accord avec son gouvernement de menteurs, il proposera par exemple une seule question :  Etes-vous contre le droit de vote des étrangers non européens aux élections nationales ou régionales, ou contre l’interdiction du vote des étrangers non européens aux élections municipale ? Quelle que soit la réponse, OUI ou Non le droit de vote sera accordé aux étrangers soit aux municipales (si le oui l’emporte), soit à l’échelon régional et national (si le non l’emporte) ! Cet exemple caricatural montre bien le danger du référendum à question et réponse unique. Aussi faut-il mettre sur pied un référendum à questions multiples avec une réponse à cocher (oui ou non) pour chacune de ces questions.

         Contrôles : Si on respecte les conditions de forme, c’est à dire surtout, le nombre voulu d’électeurs ou de pétitions, qui le contrôlera ? Reposer la question est très important car il est prévu en outre par « nos confiscateurs » habituels un contrôle sur le fond de la pétition par le Conseil Constitutionnel. Comme nous l’avons déjà déclaré (chap-3) la confusion des pouvoirs existe et, en particulier, nous avons donc proposé l’élection des membres de ce Conseil, le texte de la pétition  serait certainement déclaré irrecevable. Il faudra donc en arriver probablement à un coup de force pacifique. Délicat, délicat !!!

Il faut se rappeler que le français est généralement conservateur et qu’il n’aime pas être brutalisé par trop de changements à la fois. Ainsi, compte tenu des très nombreux sujets évoqués et abordés dans cet essai qui proposent des idées de solution que tout un chacun appréciera ou rejettera, il ne faut pas tout faire d’un seul coup. Il est préférable de subdiviser un référendum global, mais irréalisable concrètement, en plusieurs référendums partiels et progressifs dans le temps. D’ailleurs cela correspondra bien à l’expression de la démocratie directe et habituera les citoyens à cette nouvelle forme de « vox populi ».

Pour ce faire, n’ayant pas de moyens appropriés, sauf peut-être l’édition et la diffusion de cet essai pour proposer une première pétition, il faudrait trouver, certes des volontaires, mais une organisation, un site et des locaux pour recevoir, vérifier avec huissier et classer les pétitions avant de les apporter à qui de droit. On ne peut demander à la mairie du Chesnay de refaire, en plus grand ce qu’elle avait fait pour la pétition au CESE début 2013. Il faudrait réunir plus de 10,5 millions de pétitions (+ que le score atteint par F. Hollande au premier tour des présidentielles) pour être en position démocratique de force et pour l’obliger à démissionner et poursuivre notre véritable démocratisation des institutions l

A titre d’exemples voici des échantillons de ce que pourraient être un référendum à plusieurs questions.

*  *  *  *  *  *  *

Exemple 1                            Répondre en barrant la réponse qui ne vous convient pas.

Le président de la république doit-il démissionner ? …………………………………….. oui  non
Faut-il constituer la 6ème République ? ……………………………………………………………………………..    oui    non
Faut-il que le ministre de la Justice soit élu comme le président de la République ? ………………..   oui    non Faut-il élire les magistrats de Justice dans la circonscription d’exercice de leurs fonctions ?………  .oui      non Faut-il supprimer les subventions d’Etat aux partis politiques ? ……………………………. oui    non
Faut-il supprimer les subventions d’Etat aux syndicats patronaux et ouvriers ? ………………………..      oui    non Faut-il supprimer la réduction d’impôt de 66% pour les cotisations et dons                                                  aux partis politiques et aux syndicats …………………………………………..         oui      non
Faut-il faire attendre 3 ans à un travailleur immigré pour avoir le droit de percevoir                                     des allocations sociales et faire venir sa famille.? …………………………………………………….         oui    non

*  *  *  *  *  *  *

Exemple 2                            Répondre en barrant la réponse qui ne vous convient pas.

Le président de la république doit-il démissionner ? ……………………………………..  oui non
Faut-il constituer la 6ème République ? ………………………………………………………………………………   oui    non
Le président de la République doit-il nommer et désigner son gouvernement parmi                                      des personnalités non élues au plan national ? …………………………………………………………    oui    non
Faut-il élire les magistrats de Justice dans la circonscription d’exercice de leurs fonctions ? ………    oui    non Faut-il que les partis politiques et les  syndicats patronaux et ouvriers soient totalement                                           autonomes financièrement ? ………………………………………………………………………………….           oui    non
Faut-il créer un quotient électoral familial ? …………………………………………………………………………..       oui    non Faut-il supprimer la réduction d’impôt de 66% pour les cotisations et dons                                                  aux partis politiques et aux syndicats …………………………………………..      oui      non
Pour la nationalité française faut-il abroger la loi sur le droit du sol pour remettre en œuvre                             celle du droit du sang ? …………………………………………………………………………………………..  oui    non

*  *  *  *  *  *  *

Exemple 3                            Répondre en barrant la réponse qui ne vous convient pas.
Le président de la république doit-il démissionner ainsi que son gouvernement ?              oui    non
Faut-il organiser une Assemblée Constituante pour établir la  6ème République ?             oui    non
Faut-il que le ministre de la Justice soit élu comme le président de la République?             oui    non
Faut-il enlever l’éligibilité pendant 3 à 5 ans aux élus nationaux de la 5ème R&publique ?      ………   oui    non  Faut-il donner le droit de vote aux étrangers non européens ?            ……………………………………………..     oui    non   Faut-il limiter la droit de grève à cinq journée entières par an ?    …………………………… oui    non
Faut-il aligner tous les régimes spéciaux de retraite sur le régime général ? ……………………………     oui    non
Il faut stopper les subventions aux associations qui ne font pas preuve d’utilité économique ? ….    oui      non
Le cumul des mandats électifs est autorisé, mais avec une selle rémunération……………………….   oui    non
Le nombre de députés et de sénateurs, élus nominativement au niveau national
à la proportionnelle , est limité à 100 pour chaque chambre…………………………..    oui    non

*  *  *  *  *  *  *

         Ces trois exemples n’ont qu’une valeur indicative, d’une part pour montrer comment les référendums  partiels peuvent quand même couvrir toute la panoplie des  sujets sur notre démocratie confisquée, d’autre part pour aborder telle ou telle question relative à un ou plusieurs chapitres de notre essai, et donc aussi de sujets qui n’y ont pas été traités. De plus nous n’avons pas cherché une présentation hiérarchisée des question, ni une rédaction optimale.

Il est important de donner aux électeurs une documentation qui explique chaque question (le pour et le contre) et de se rendre compte que sur une simple feuille A4 on peut proposer plus de vingt questions.

A suivre

Pierre Arrault

arrault

Né en 1938 – Ancien élève de, puis professeur de ‘communication » et relations humaines à l’Ecole de l’Air – 15 ans d’armée comme officier-
Pendant 10 ans, responsable de gestion du personnel et chef des affaires sociales et ressources humaines  chez Thomson-CSF et filiale.
Ingénieur-Conseil en Recrutement et Ressources Humaines quelques années, puis Professeur de Gestion des Ressources humaines à Paris 13 et autres IUT en région parisienne pendant 10 ans, jusqu’à 65 ans.
Monsieur Arrault recherche un éditeur pour diffuser son livre La Démocratie « confisquée ». Merci de contacter l’Observatoire du MENSONGE :

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Pierre Arrault pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright correspondant.

 Retrouvez le chapitre I en cliquant ICI

Retrouvez les chapitres 2 et 3 en cliquant

et les chapitres 4 et 5 sont ICI

 – Chapitres 6 et 7 ICI

et chapitre 8 en cliquant

en cliquant ICI pour les chapitres 9 et 10… Chapitres 11 et 12 cliquez , chapitres 13 et 14 c’est ICI… Chapitres 15 et 16 cliquez

souscri

* * * * *

Le TOP de

l’Observatoire du MENSONGE

  1. La France n’existe plus !
  2. Les socialo-menteurs
  3. Festival du MENSONGE
  4. les mots nouveaux
  5. Les barbelés de la pensée
  6. La Cigale et la Fourmi, version moderne
  7. Sarkozy un bilan qui dérange
  8. Cette peur qui paralyse la France
  9. L’Expert, le Spécialiste, l’Observateur et le Témoin
  10. De A à Z

* * * * *

Sondage

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Plus de 50 vidéos à regarder dont certaines jamais montrées sur nos médias et c’est sur TV-MENSONGE par Observatoire du MENSONGE : un grand merci aux contributeurs !!!

TV MENSONGE

*

logo new

mode d’emploi, cliquez ICI

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

logo Ob dum

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Un grand merci à vous tous qui avez fait le succès de l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu et suivi dans 132 pays…

Plus de CENT MILLE LECTEURS !

Nos articles sont repris dans le monde entier…

De nombreuses personnalités nous lisent…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

3 commentaires

  1. En 1961 l’état m’avait ordonné d’abattre tous les arabes en Algérie aujourd’hui, il voudrait que j’embrasse et respecte ces sauvages qui ont failli avoir ma peau ! Que nenni ! Je continuerai à les combattre ou qu’ils soient !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.