Les nouvelles mésaventures de la rose XII


Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Jean-Marie Pieri est de retour plus en forme que jamais : découvrez ici en exclusivité Les nouvelles mésaventures de la rose… Un conte qui n’est pas fantastique mais bien actuel.
A l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

 TRIBUNE LIBRE 

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

pieri

   Les nouvelles mésaventures de la rose   

Par Jean-Marie Pieri

CHAPITRE 12

PHOTO DE FAMILLE!

Une forêt de caméras, d’appareils photo crépitait et mitraillait le perron du Palais: les journalistes accrédités se pressaient pour immortaliser le début d’une nouvelle ère. Premier avait été remercié en douceur pour ses bons et loyaux services, il avait bien tenté de s’accrocher, le pouvoir n’est- il pas si enivrant pour ceux qui le pratiquent, mais la page était bien tournée. Ni vagues, ni scandale c’était la règle!

La vie était belle, un soleil gracieux illuminait les visages des Ministres reconduits, les éconduits n’étaient pas là pour gâcher la fête et de toute façon on changeait tout avec les mêmes et le casting était parfait!

Le roi souriait aux anges, tout à la joie de se voir entouré par ce groupe si restreint et si fraternel. La déception de la campagne était oubliée, après la sévère défaite aux élections, certains parlaient de correction, même de « déculottée », les mauvais esprits de « rejet » et de « branlée ».

Un futur lumineux, un avenir radieux ne s’annonçaient-ils pas avec l’avènement de Premier II? Rivalités, haines et vengeances étaient mises de côté en ce jour fabuleux, tout avait été balayé par un claquement de doigt: le fait du prince, la décision du roi.

Cambré au milieu des Ministres, le roi savourait chaque seconde, l’instant était historique: un ciel sans nuages étincelait, ni pluie, ni orage cette fois ouf!

A ses côtés Premier II jouait du menton, regard dur pointé en avant, mâchoire serrée, son triomphe était total, grand seigneur il toisait, non sans morgue et condescendance ses adversaires d’hier écrasés, humiliés, l’hostilité était jugulée, toute révolte matée!

Son regard croisa le regard froid et perçant du roi et Premier II, gêné, esquissa un sourire complaisant, il venait d’ajuster son masque, patience… patience!

A surveiller de près cet oiseau de malheur, heureusement j’ai mes informateurs pour veiller au grain, pensa le roi!

Il m’observe, ça promet, lui adressa Premier II avec un sourire glacé, s’il s’imagine que je vais me laisser faire, je ne suis pas comme l’autre baderne pour tout accepter!

Au moindre faux pas, ola, je te remplace hombre, vaya con Dios, por favor, pensa le roi, puis éclata de rire, suscitant l’hilarité générale!

Le groupe des chanceux qui avaient évité le pire en sauvant leur poste, tenait la pose, mines réjouies, beaux atours d’une parité sans faille!

Fi-fille, branchée adolescente arborait veste blanche, jupe bleue bouffante très en vogue chez les très jeunes femmes, à ses côtés Boule de billard souriait énigmatique et ravi par son nouveau poste, l’homme à l’étui restait impénétrable, le vieil enfant prodige de Dieu sommeillait discrètement, le roi à l’étroit dans son costume boudiné trop petit pour lui semblait prêt à jaillir du groupe, comme au départ d’un cent mètres olympique, Premier II en irréprochable jeune premier bis restait en retrait du maître, Madame ex jouait la simplicité du raffinement bleu horizon, la princesse des iles rongeait son frein, Dandy avantagé par sa belle taille bombait le torse, Fidèle à dessein décoiffé songeait à son nouveau job, petit crane d’oeuf à ses nouvelles responsabilités, le moutardier à l’importance de ses nouvelles prérogatives, modeste à la poursuite de son oeuvre engagée à l’extérieur du pays, Bella ciao à ses succès présents et à venir, à ses côtés l’intelligence du peuple amorçait un sourire de Joconde…

Les problèmes restaient entiers: difficultés, tragédies, souffrances, malheurs du peuple s’amoncelaient sous le tapis de l’indifférence et de l’égoïsmes des nantis!

Les économistes se trompent dans leurs prévisions, les politiques aussi: qui doit endosser ces responsabilités, le peuple souverain?

Mensonge, hypocrisie et corruption des esprits gangrènent le royaume!

Fin du jeu: la ligne se brisa, la magie était rompue, cette gaité factice se dissipa, les ministres en écoliers turbulents s’agitaient, amorçaient discussions privées, chahut intense et apartés sous l’oeil du maître…

Il était urgent d’attendre… les cuisines du palais tournaient à plein régime. Quant à la suite c’est une autre histoire…

FIN

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

les autres chapitres  en cliquant sur leur numéro I II IIIIV – V – VI –VII –VIII – IX – XXI 

Retrouvez Les Contes de la rose en cliquant sur le numéro du chapitre :

1234 5678 9101112

Les Contes de la rose sont désormais publiés et disponibles :

Capture d’écran 2014-04-18 à 00.04.01

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Face Book en cliquant ICI

Vous aussi engagez-vous, c’est sans risque et gratuit !

Suivez l’Observatoire du MENSONGE

Vous pouvez aussi soutenir l’Observatoire du MENSONGE :

souscri

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

Mode emploi Obs

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE lu dans 163 pays !

Par plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres vraiment libres !

De nombreuses personnalités nous suivent !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

3 commentaires

  1. A croire que ces dames se sont données le mot pour arborer toutes les déclinaisons du bleu, de Marine à Sainte Vierge en passant par bleu Roi.
    Sur la droite, un mauvais point pour le petit chafouin au costume gris mal coupé et ouvert sur sa cravate. Il apprendra, le gros au milieu de la photo pourra lui donner des conseils.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.