50 nuances de Macron XXVI


Le Serpent et le Président.

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 955 autres abonnés

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

50 nuances de Macron

Par Jean-Marie Pieri

Chapitre XXVI

Le Serpent et le Président.

L’écurie de la chefferie élyséenne réserve bien des surprises aux manants, le mis en cause de cette ténébreuse affaire fait sensation au 20 heures de TF1 « Adieu, veaux, vaches, cochons », rasé de frais, le centurion romain est méconnaissable, plus un poil distinctif des origines ne dépasse, l’ange déploie ses ailes blanches, profil bas du séducteur qui nie toute implication, se présente en victime du devoir, faute avouée (non-avouée) est à moitié pardonnée « grosse bêtise », un bon garçon en somme, les méchants, les jaloux, l’enfer c’est les autres! Pour qui sont ces serpents qui sifflent sous vos fenêtres?
Séquence émotion, on se prend à rêver à une réalité autre, celle de l’ile aux enfants ou aux contes de ma grand-mère l’oye! délicieuse euphorie, on lui donnerait Allah sans confession, quel talent, le voilà promu acteur d’une immense farce digne du Festival des cannes blanches, on sanglote dans la détresse de ce petit chose si malheureu qui vous tire les larmes!
Hélas le rideau se déchire et patatras on se réveille, car il insiste trop et nie les faits, regain d’orgueil du maladroit, foirée l’embrouille si bien préparée, trop bien millimétrée! Tout çà pour çà, l’esclave n’a pas dépassé le maître!!!
Revenons sur terre! Les vaches sont-elles bien gardées?
Tempête dans un verre d’eau (étrange propos de son mentor) qui paralyse un exécutif singulièrement muet depuis des semaines, ténébreuse affaire qui a mobilisé tous les efforts des hussards de la République, de la piétaille en marche pour tenter désespérément de désamorcer la bombe Benalla, bombe à retardement qui pourrait mettre en péril l’équilibre d’un système fortement déstabilisé!
D’autre part les mots sont forts, on parle de « trahison », mais aussi de « grosse bêtise qu’il faut assumer » ce qui parait un peu contradictoire si l’on attribue un sens aux mots, comment démêler l’écheveau de cet embrouillamini pour le moins suspect?
Les faits (têtus) témoignent d’une infraction sévère aux règles d’un état de droit, tout individu fût-il policier (ce qui n’est pas le cas) doit s’abstenir de frapper un homme à terre, de malmener une femme, même avec un bouquet de roses en forme de matraque (les images le prouvent, ce ne sont pas des caresses « techniques » mais des coups violents et disproportionnés « en usage chez les turcs, d’Erdogan », où ces compétences sont appréciées) l’image de la police est fortement dégradée, un policier suit des règles de déontologie et de savoir vivre, il ne peut-être confondu avec un videur de boite de nuit! Il ne peut y avoir de « copinage style BlaBlaCar », ne pas mêler gestion de l’ordre public et co-voiturage privé!
Les arcanes du pouvoir sont réputées obscures certes, mais le palais de l’Elysée reste le fleuron de la république (avec majuscule svp) et ne peut être identifié avec une écurie ou une vulgaire officine d’un quelconque roitelet ottoman, sultan d’opérette, entouré de janissaires dévoués!
Les évènements qui s’enchaînent ne sont pas là pour nous rassurer sur l’évolution des choses, les commissions font leur travail ou tentent de le faire, face à une obstruction (pathétique) des supplétifs du pouvoir, les débats bridés et houleux en sont la preuve et l’implosion de la commission des députés qui laisse la présidente face à ses responsabilités sème le trouble dans les esprits et augure mal de la suite!
Serions-nous en marche vers le parti unique, celui d’une dictature sauvage qui piétine et saccage les libertés publiques? (je n’ose le croire!)
L’idole d’un peuple émerveillé et soumis (voir les bains de foule récents) est déjà en place, que demande de plus le bon peuple, la phraséologie socialiste s’installe dans toute son horreur (sorte d’église inversée nauséabonde qui reprend à son compte toutes les dérives, les puanteurs de l’ancien régime, toutes les perversions, les mensonges, toutes les compromissions, les tares qu’elle combat en paroles, la révolution française « bourgeoise » propulse au sommet de l’état des parvenus nostalgiques du pouvoir ancien!)
Le lessivage intense des cerveaux faibles et malléables reste une pratique fréquemment utilisée par l’appareil d’état ! Nul n’est au-dessus des lois nous en attendons confirmation pourquoi soutenir un individu de cet ordre?
Hélas cette stratégie téléphonée ne fonctionne pas, l’artifice de l’artificier, en dépit de son talent inné fait fausse route, car le peuple demande une chose évidente qui saute aux yeux, une chose simple, la vérité, rien que la vérité en finir avec les mensonges d’état, mensonges par omission, manoeuvres dilatoires, morgue et suffisance de fonctionnaires, hauts gradés couverts d’honneur qui se cachent derrière le règlement et l’utilisent pour noyer le poisson et égarer les esprits!
Bravo, belle mise en scène sous vos applaudissement la claque des laquais « soldés-stipendiés » est satisfaite, mais pas le peuple réel qui regimbe et gronde d’indignation: une secte, une bande, une fraction du peuple virtuelle ne représentent pas le peuple!
Impression de victoire à la Pyrrhus du Président qui rejoint le serpent dans l’échec! Machiavel se serait-il pris les pieds dans le tapis, l’affaire est grave, la fable du maitre et du valet, de l’esclave fidèle au maître ne convient pas, mais n’était-ce pas écrit, à trop prophétiser dans son pays…
Tout monarque fût-il républicain doit se garder de l’esprit courtisan qui fausse son jugement et le fuir comme la peste, l’or des palais de la république aveugle, paralyse et hallucine! Faire preuve de lucidité, d’esprit d’analyse est la marque des grands hommes d’états et ils sont peu nombreux!
Ces parjures et simulacres déshonorants ruinent l’autorité, le défilé parodique de hauts responsables, de Ministres amnésiques ou paraplégiques a permis de jauger le malaise ambiant, le peuple n’est pas dupe des subterfuges vulgaires, de ce mépris à son encontre, inutile de sortir de l’ENA pour faire preuve de discernement, l’intelligence du coeur prédomine sur des combines d’essence « crapularde » qui desservent l’image d’un chef d’état à qui l’on doit respect et considération eut égard à sa fonction!
Où sont passées les bonnes résolutions affirmées, envolées cette volonté de transparence affichée, la bienveillance sympathique, la confiance juvénile d’un système qui se voulait novateur en rupture totale avec les errements du passé, cette bonne volonté aurait-elle fait pschitt, perdue dans les sables du désert, mon royaume pour un âne, les compromissions délétères inavouables, que faut-il en penser?
Le sourire de Dorian Gray va-t-il se transformer en sourire carnassier, en un rictus d’enfer? Du sourire improbable de la Joconde au reflet inquiétant de Méduse, allons-nous finir pieds et points liés, figés sur le radeau de la méduse?
Ne pas choisir des chemins de traverse qui ne mènent nulle part et s’embourber dans des voies sans issue, ni se laisser entraîner par des esprits subalternes dans des combines de faible envergure! La fierté n’est pas de nommer un arriviste à de hautes responsabilités sous prétexte de différence(diversité oblige), mais d’assurer une bonne compréhension et un bon fonctionnement des règles républicaines sans favoriser le bagout et l’esbroufe d’un imposteur!
Une relecture des commentaires de César s’impose pour réfléchir sereinement sur « l’affaire tralala » dudit citoyen BlaBlaCar et en tirer les enseignements utiles!
César s’est enrhumé et la France tousse!
Bon rétablissement au serpent et au président! Allons-nous sortir de ce bourbier?
à suivre

Jean-Marie Pieri

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE

Allez on partage la parole !!!

Inscrivez-vous pour nous SUIVRE – c’est gratuit en plus !  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 955 autres abonnés

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178pays, suivi par + 200.000 LECTEURS+ 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!

Avec La Semaine du MENSONGE: recevezgratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Soutenez Observatoire du MENSONGE c’est notre seul moyen de nous développer et nous comptons vraiment sur votre aide


Via  Plateforme totalement sécurisée PAYPAL.

Vous avez envie de vous exprimer ? Faîtes-le !
Comment ?
C’est simple : vous rédigez un article* d’au moins 40 lignes, maximum 150 lignes et vous l’envoyez par mail en cliquant ICI

*Si le comité de lecture l’approuve, l’article sera vite publié.

Publicités

4 commentaires

  1. Affaire Benalla: « Des documents prouvent qu’il exerce une mission de police »
    27/07/2018 à 11h45 Source: (rmc.bfmtv.com emission affaire-benalla-on-nous-le-presente-comme-un-gentil-organisateur-or-des-documents-prouvent-qu-il-exerce-une-mission-de-police-1496091.html)
    Jean-Pierre Sueur, sénateur et co-rapporteur de la commission d’enquête au Sénat était l’invité de la matinale de RMC ce vendredi. Il l’affirme, un document en sa possession contredit certaines déclarations faites en commission.
    La question du port d’arme d’Alexandre Benalla, a été un point fort dans les auditions menées par la commission. Il est apparu que ce permis, octroyé à l’ancien conseiller du président, avait d’abord à plusieurs reprises été refusé par le ministère de l’Intérieur puis, demandé à la préfecture de police qui l’a finalement accordé « sans véritable base légale ».
    « Il y a une phrase qui contredit ce qui nous a été dit »
    Un permis, que le sénateur Jean-Pierre Sueur a découvert ce jeudi et qu’il a apporté avec lui dans la matinale de RMC. Ce document, constitue pour le co-rapporteur de la commission d’enquête au Sénat, une preuve contradictoire à la fonction dite « officielle » d’Alexandre Benalla.
    « Ce permis de port d’arme est très intéressant parce qu’il y a une phrase qui contredit ce qui nous a été dit. On nous a dit que Monsieur Benalla n’avait pas de mission de police, que c’était un organisateur des déplacements. Or, quand on lit ce document, on lit ceci: ‘Considérant que Monsieur Benalla est chargé d’une mission de police’. Alors, quand on nous le présente comme un gentil organisateur, il y a un document qui fait état qu’il exerce une mission de police ».
    N’es-ce pas une affaire d’Etat ????
    Comme dit souvent Alexandre : SLC … Salut Les Couillons…..

    J'aime

  2. Vous posez la bonne question en fin de votre article, M. Pieri : Allons-nous sortir de ce bourbier? Ma réponse est NON définitivement non car il suffit d’ouvrir les yeux pour constater que la France est une zone occupée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.