La corruption financière au plus haut


La cession d’Alstom masque une corruption économique et financière privée étendue au monde politique que protège la concussion et le népotisme de l’oligarchie française.

Un document exclusif Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

La corruption financière au plus haut

L’affaire Alstom

Par Daniel Desurvire

CHAPITRE 1

La cession d’Alstom masque une corruption économique et financière privée étendue au monde politique que protège la concussion et le népotisme de l’oligarchie française.

S’il fallait un élément de preuve pour abonder dans le sens de l’en-tête de ce chapitre, il suffirait de se rappeler que des marchés internationaux touchant la sécurité et la souveraineté du pays, puis des méga-transactions financières telles des cessions d’entreprises de dimension hautement stratégique qui affectent des secteurs sensibles comme la haute technologie, l’énergie nucléaire et le transport, ne sauraient agir légalement sans le consentement de Matignon. Dans la norme des institutions de la Ve République, ces entreprises industrielles ciblant la recherche de pointe, voire proches de l’armement non conventionnelle, doivent en passer par l’aval des élus aux commandes de l’exécutif, puis encore passer sous le contrôle prétorien du Conseil d’État, sinon avant la signature du contrat, non pas a posteriori, de commissions parlementaires.

A tous nos lecteurs

Vous voulez comme nous restés informés et libres ? Alors protégez l’Observatoire du MENSONGE en le soutenant par un don ! Notre survie dépendra de vos dons, de 5 € en moyenne. Nous écrivons ici tous les jours et nous savons que vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire, alors c’est le moment d’agir aujourd’hui. Faîtes un don !

€5,00


S’il fallait un élément de preuve pour abonder dans le sens de l’en-tête de ce chapitre, il suffirait de se rappeler que des marchés internationaux touchant la sécurité et la souveraineté du pays, puis des méga-transactions financières telles des cessions d’entreprises de dimension hautement stratégique qui affectent des secteurs sensibles comme la haute technologie, l’énergie nucléaire et le transport, ne sauraient agir légalement sans le consentement de Matignon. Dans la norme des institutions de la Ve République, ces entreprises industrielles ciblant la recherche de pointe, voire proches de l’armement non conventionnelle, doivent en passer par l’aval des élus aux commandes de l’exécutif, puis encore passer sous le contrôle prétorien du Conseil d’État, sinon avant la signature du contrat, non pas a posteriori, de commissions parlementaires. Certes, le PDG d’Alstom fut convoqué en audition ad hoc, mais seulement après qu’il ait cédé son entreprise pour honorer les 772 millions de dollars d’amende que les actionnaires auront à payer aux motifs de non-respect des règles du marché et de pots-de-vin.
Autre constat, qui à lui seul devrait alerter l’opinion publique, relève de procès en pénal menés depuis l’étranger contre certains dirigeants d’entreprises françaises pour des motifs de corruption, reconnus et avoués en audience par leurs auteurs, alors même que ni le gouvernement, ni le parlement, ni aucune juridiction judiciaire de l’Hexagone ou de l’Union européenne, n’ont entrepris de se saisir, en amont desdites interpellations étrangères pour enquêter, interpeller puis juger leurs propres ressortissants. Faut-il croire que la France ne dispose d’aucun instrument d’alerte opérant pour s’emparer d’informations hautement stratégiques lorsqu’il s’agit de prévenir ou d’anticiper des affaires aussi déterminantes pour l’avenir de la Nation, dès lors que des enjeux économiques et industriels placés entre les mains irresponsables de dirigeants d’entreprise de droit privé risquent d’altérer l’intégrité du territoire national, d’où son indépendance financière, son patrimoine industriel et son équilibre commercial ?
Pourquoi doit-on inclure les émirs du Golfe et autres mollahs et ayatollahs de républiques islamiques dans cette dérive des pouvoirs et de la corruption ? Ne serait-ce pas en rapport avec les marchés juteux arrosés de bakchichs entre Alstom et les pétromonarchies de la péninsule arabique, puis troquer des marchés de construction contre des réfugiés avec les pays du Maghreb, puis encore enlever des contrats commerciaux en fermant les yeux sur les armements stratégiques iraniens et pour finir, pactiser avec l’Indonésie, le Pakistan et autres États islamiques adeptes du khalifat pour mieux s’y introduire ?
Au nom de l’industrialisation, du profit et même d’un prétendu humanitarisme pour sortir du marasme des pays en voie de développement, n’est-il pas indécent, voire immoral, de pactiser et de commercer avec des théocraties totalitaires, intolérantes, prédatrices, antisémites et antisionistes, en marge de toute considération éthique et des graves manquements aux conventions onusiennes des Droits de l’Homme ? Quid de l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et de la persécution des fidèles issus des autres religions ; ainsi que les recommandations de l’OIT sur le travail des enfants ? Assurément, si l’argent n’a pas d’odeur, le mercantilisme et les ententes glauques avec des États qui ne respectent aucune convention sociale ni valeurs humaine ou standard démocratique ne s’apparentent qu’à de l’argent sale.

à suivre

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 990 autres abonnés

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 LECTEURS et plus de 50 auteurs qui contribuent au succès du 1er site de l’opposition en France 

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Merci à tous ceux qui nous suivent, partagent et nous soutiennent !

Merci pour votre aide

sans laquelle nous ne pourrions pas continuer à publier !

€5,00

 

Publicités

7 commentaires

    1. D’ailleurs, combien de fois , ai-je entendu parler de « publicités mensongères et frauduleuses » et gare à celui qui tombe dans le piège ! Obsolescence technique et « programmé » des « machines » et des hommes (enfin,ce qu’il en reste … ) . Tout est permis au capitaliseurs et les politiques ne sont pas en reste !

      J'aime

  1. Le problème de ce monde c’est qu’il est totalement corrompu , donc partant de cette réalité, Il est difficile de croire que nos dirigeants puissent vraiment s’intéresser au peuple.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.