La retraite cacahouète s’annonce !


Une seule observation : les principaux concernés par la dite « réforme des retraites » ne semblent pas s’en inquiéter, majoritairement. 

La retraite cacahouète s’annonce !

Par Christophe Rolland

Je ne vais pas en rajouter, tout est dit et limpidement. 

Une seule observation : les principaux concernés par la dite « réforme des retraites » ne semblent pas s’en inquiéter, majoritairement. 

Ils restent naïvement persuadés que leurs dirigeants œuvrent pour un avenir meilleur. 

Comme la propagande les incite à le faire, ils pensent que le régime par capitalisation remplacera, à l’identique, le régime par répartition. L’individualisme est aussi bon que le collectivisme. 

Et vous avez beau leur dire que, pour se préparer une rente mensuelle de 500,00 € en régime de capitalisation, ils devront constituer un capital de 120 000,00 €, cela ne leur fait ni chaud ni froid : ils n’y croient pas. Que 120 000,00 € sur trente ans, cela leur fait 350,00 € à verser tous les mois. Que cette épargne constituée ne leur rapporte pas un centime ; Bof, l’épargne ne rapporte plus. Qu’ils assument totalement le risque de voir ce capital partir en fumée, en tout ou partie, en cas de crise financière systémique : ils sont persuadés que cela n’arrivera jamais ; ils ont vaguement entendu parler de la crise de 2008, mais bon, comme ils ne voient pas qu’ils en payent aujourd’hui encore les conséquences (les 360 milliards d’euros alloués aux banques françaises ont fait bondir la dette publique de 60% à 90% du PIB) puisque le « service de la dette » absorbe la totalité de l’impôt sur le revenu en France (43 milliards d’euros annuels), autant de fonds que l’Etat ne peut plus consacrer aux services publics, ils croient que tout va à peu près bien et que ce système de « capitalisation » est la solution à une baisse future des pensions que le pouvoir leur annonce comme inéluctable. 

Je précise que tous ces gens qui vivent dans le monde irréel des Bisounours sont pourtant des hyper-connectés qui ont, en principe, accès à toutes les informations qui circulent sur le web ; mais on a comme l’impression que ce qu’ils captent, en dépit des nouvelles technologies (l’expression commence déjà à dater), c’est uniquement la propagande qui les intoxique intellectuellement. 

Donc, en résumé, leur avenir de retraités, c’est : – des pensions nécessairement rabotées par le système dit « à points » (entre 15 et 35% selon des secteurs d’activité) – un système de « capitalisation » présenté comme l’alternative magique, qui bloquera, sans la rémunérer votre épargne, ne vous garantira pas la restitution en cas de crise financière majeure (risque non rémunéré !), et qui ne concernera, finalement, comme à l’accoutumée avec Macron, que les revenus supérieurs capables de se constituer une « épargne retraite » tout en assurant les charges de la vie ordinaire (famille, loyer, remboursement d’emprunt pour accès à la propriété …) pour les autres, c’est galère assurée ou épargne retraite fantasmée. 

Je vous rappelle qu’un capital constitué de 12000 € vous vaut une « pension » mensuelle de 50,00 €, à partir de l’âge légal de la retraite – que le pouvoir peut toujours repousser – et que cette rente ne vous rembourse votre investissement qu’à partir de votre 85è anniversaire. Si vous partez avant, c’est tout bénéf. pour la « capitalisation ». 

Allez, les connectés, je ne vous prends pas la tête d’avantage, ce d’autant que je pense que vous avez déjà décroché. 

Bonnes futures retraites capitalisées !

Christophe Rolland

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Observatoire du MENSONGE pour Observatoire du MENSONGE

« La retraite cacahouète s’annonce » avec l’insidieux système à points dont le risque majeur est de voir baisser les retraites à volonté. Donc le vrai problème n’est pas l’âge pivot mais bien la retraite établie selon la valeur du point, lequel pourra être calculé au gré des événements. Ainsi la retraite deviendra vite une peau de chagrin sinon une nouvelle façon de taxer davantage les Français.

Dessin de couverture par MUTIO pour URTIKAN


4 commentaires

  1. Malheureusement les Français ont la comprenette difficile : Macron a délibérément placé cette réforme des retraites avant les fêtes pour être sûr que cela crée un séisme avec la prise en otages de tous les Français par la CGT communiste. C’est une répétition de ce qu’avait fait Chirac en 1995. Rien ne change.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.