PPF 2

Nouvelles du PPF suite

Mme Bachelot, qui dénonce dans un livre paru cette semaine la stratégie adoptée par l’ancien président Nicolas Sarkozy pendant sa campagne, répond ainsi à une lettre de Jean-François Copé, le patron de l’UMP, envoyée aux responsables UMP  ce vendredi.

« Il ne s’agit pas (…) de dresser un inventaire du quinquennat passé : nous en sommes tous comptables et solidaires et nous sommes tous fiers des réformes conduites par Nicolas Sarkozy », dit-il dans cette lettre, à quelques jours d’une réunion d’un groupe de travail chargée de plancher à partir de mardi sur « les valeurs » et la « ligne » politique du parti.

« Mais si, il faut commencer à le faire cet inventaire ! », déclare Mme Bachelot au Journal Du Dimanche.

« L’échéance de la présidence de l’UMP est dans quelques semaines. Qu’est ce qu’on va faire, on ne va rien dire ? On a perdu la présidentielle et les législatives. On a laissé une centaine de nos compagnons sur le terrain, on va passer au milieu des cadavres en chantonnant ? La lucidité est toujours douloureuse. Mais celui qui ne pratiquera pas la lucidité, bâtira la construction sur du sable », poursuit-elle.

« Je suis fascinée par ce refus de débattre de ce qu’il vient de se passer. Est-ce qu’ils se rendent compte que l’on peut mourir ? », lance-t-elle.

Certes Madame Bachelot semble présenter une position honorable pour quiconque ne connaîtrait pas la politique.

Malheureusement sa diatribe anti Sarkozy n’est pas innocente : elle ne sert qu’à promouvoir son ami politique Fillon qui brigue la tête de l’UMP.

Lequel Fillon n’a pas été exemplaire dans la défaite de la Droite et même l’a grandement aidée par des petites phrases assassines placées ci et là à des moments clés de la campagne présidentielle puis législative.

Il faut donc apprécier les paroles de Madame Bachelot qui du coup sont suspectes et orientées.

J’ai toujours signalé à Monsieur Sarkozy qu’il s’était très mal entouré et que cela lui serait trop nuisible et fatal en fin de compte.

Les faits m’ont amplement donné raison et les paroles de Madame Bachelot, bien discrète pour la présidentielle comme pour les législatives, le démontrent que trop.

La Droite persiste et signe.

Elle s’égare du haut de sa tour et je l’ai déjà aussi écrit risque de suivre le chemin de croix à la Bayrou.

Pourtant les choses s ont simples : la Droite doit profiter de sa défaite pour enfin se reconstruire.

Elle ne peut plus prendre les mêmes et faire comme si rien ne s’était passé.

Regardez ce qui vient d’arriver à une équipe de France de football où l’entraîneur n’a pas su innover et s’est contenté de reprendre des joueurs certes bons dans leur club mais pas sous le maillot tricolore.

La politique obéit aux mêmes lois.

A la Droite, je dis ATTENTION !

Attention parce que la descente a commencé et que la pente sera de plus en plus glissante.

Qui en 2010 aurait parié sur Hollande ?

Ne commettez pas l’erreur de suffisance.

Acceptez d’écouter et de tenir compte des gens qui ont des propositions réalistes et actuelles.

Vous avez tout à y gagner.

Sinon préparez-vous au pire.

J’ai dit.

Alexandre Goldfarb

HOLLYLAND, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

Merci de faire suivre ce message en indiquant (copiez-le) :

copyright: Alexandre Goldfarb

pour http://observatoiredumensonge.com/

Laisser un commentaire