Notre démocratie bordélique 7 et 8

Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Après La démocratie confisquée, nous publions à nouveau Pierre Arrault qui évoque notre démocratie « bordélique ».
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  TRIBUNE LIBRE  

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

democratie france

  Notre Démocratie bordélique  

Par Pierre Arrault 

7 – DEMOCRATIE CACOPHONIQUE & CAFOUILLEUSE

Les couacs ministériels et des partis politiques

Deux pas en avant, trois ou quatre en arrière !

Oyez, oyez braves gens, le chant de nos gouvernants et de nos partis politiques, ces sirènes des temps modernes, sont pleins de projets  et de propos contradictoires (donc mensongers)! Vous ne pouvez donc pas être à l’unisson avec eux ni surtout leur faire confiance !

Commençons par le pilote de l’avion : La courbe du chômage sera inversée fin 2013, résultat : ce n’est pas vrai et de plus on ne comptabilise qu’une partie des chômeurs (catégorie A). Et pourtant c’était, à les en croire, lui et son gouvernement de pacotille, la priorité N° 1. Lorsqu’on parle français la priorité, par définition, ne comporte pas de numérotation, sinon il faut parler d’urgence N° 1, 2, 3, etc.

De toute façon tous les problèmes semblent être prioritaires pour eux, comme le mariage pour tous et la décomposition de la famille. Etait-il urgent et prioritaire de modifier la loi sur l’IVG. Il est bien sûr prioritaire pour les sénateurs de s’exclure de la loi sur le cumul des mandats ? Nous pensons que oui, si on supprime le Sénat ce problème de cumul ne se posera plus pour eux ! Le vote de cette loi applicable en 2017 seulement, si elle met fin au débat des sénateurs, ne doit pas empêcher pas cette haute assemblée de disparaître.

Dès le début du quinquennat une déclaration inopportune sur des forages en Guyane ouvre le concert des couacs et la mise hors gouvernement de la Ministre de l’Ecologie. De nombreuses autres luttes (Duflot-Valls) animeront le débat Ecolo-PS sur les Roms,  la dépénalisation du cannabis, sujet approuvé à titre personnel par V.Peillon , de même pour interdire la prospection du gaz de schiste, les écolos sont intransigeants : le premier ministre a demandé alors le calme à ses ministres. Et Peillon lui n’avait pas hésité à annoncer avant Matignon la semaine de cinq jours pour l’école primaire.

Les disputes et prises de position fluctuantes lors de l’établissement du budget, nécessitent l’intervention du Président.

Au ministère de l’Economie, les contacts acerbes entre P.Moscovici et A.Montebourg montrent l’unité du gouvernement. D’ailleurs ce même Montebourg n’hésite pas à qualifier le nucléaire d’industrie d’avenir, à revenir à une position moins tranchée sur le gaz de schiste, ancienne « fausse bonne idée ». Le combat pour le gaz de schiste continue encore entre Montebourg et Duflot. M. Valls fait deux pas en arrière pour les contrôles policiers. La ministre de la santé a discrètement posé la question de l’autorité du Premier ministre.

Les annonces, intempestives et /ou voulues de nouveaux impôts et taxes de tous ordres, revues à la baisse à l’approche des élections, n’empêcheront pas les contribuables de se sentir écrasés et bafoués. Espérons qu’ils en auront bonne mémoire les jours où ils passeront dans les isoloirs.

Oui, nous nous trouvons dans une fausse démocratie totalement accaparée par le gouvernement.

Le débordement des taxes et impôts sur lesquels on fait des annonces chiffrées, puis revues à la baisse à l’approche des élections illustre bien l’incompétence du gouvernement par ses trop nombreux tâtonnements, virements et allers et retours.

Nous vivons bien dans une démocratie rendue cacophonique et cafouilleuse par un gouvernement ‘’potiche’’ et un chef de bord qui brille par le refus de prendre les responsabilités de sa fonction, bien qu’il appelle chacun ‘’à prendre ses responsabilités’’ réitération voulue (ou gravement inconsciente) dans toutes ses interventions.

Cependant il ne faut pas oublier les cafouillages et la cacophonie de l’opposition actuelle qui est vraiment championne de la division et du sectarisme. Tout d’abord le vaudeville, (combat de prétendus chefs) de l’élection du président de l’UMP. Le sectarisme (racisme politique) de cette opposition qui rejette en bloc le Front National, avec comme point d’orgue le refus de J.F Copé de serrer la main de la benjamine de l’Assemblée Nationale. C’est un affront à la démocratie et une insulte aux quelques 20% de citoyens qui ont voté FN. On peut continuer par les fluctuations indécentes de F.Bayrou, qui vote pour F.Hollande puis se rapproche de la droite (?) de Borloo, les luttes intestines de l’UMP pour ou contre le mariage pour tous, la dépénalisation du cannabis, l’amendement de la loi sur l’IVG ou le cumul des mandats applicable seulement en 2017 probablement pour ne pas perdre des sièges au Sénat, à l’Assemblée Nationale ou certaines municipalités.

8 – DEMOCRATIE CHARIVARI

Assourdissante pour des riens,

Muette sur  les problèmes importants

Il est assez remarquable de constater la fourberie constante de nos gouvernements depuis des années qui grossissent avec la complicité active des médias des évènements qui n’ont vraiment pas une importance nationale et qui sont muets sur des mesures désagréables en préparation que l’on fait voter en catimini par un vote à main levée, avec une présence ridicule de 60 députés sur 577 par exemple.

Si un groupe politique décide que tous les députés du groupe doivent voter comme les instances dirigeantes l’ont décidé, où se trouve la démocratie, le respect de l’opinion de l’élu donc celui des électeurs ? Rappelons ici les conditions d’adoption de la loi sur le Mariage pour tous, tant par les déclarations du président du groupe socialiste à l’Assemblée que par le déroulement du vote à main levée au Sénat, décompté en quelques secondes avec très peu de sénateurs présents. Nous pensons que le vote de nos élus devra se faire à bulletin secret dans la 6ème république, chaque élu représentant ses électeurs et non pas un parti politique.

Cette procédure de vote à main levée, qu’on applique justement lorsque le taux de présence des élus est très faible, permet de faire passer des lois discrètes, mais forcément légales sauf recours auprès du Conseil Constitutionnel ; et pendant ce temps les médias parlent d’une nouvelle méthode musicale à l’école avec des gobelets, ou d’un nouveau sport de neige, ou de la mort des skieurs hors piste, ou de la responsabilité d’un maire pour des accidents de la route qu’il n’a pas fait correctement entretenir, ou de ceci ou de cela, etc. On assiste même à un ballet du président et de ses différents ministres auprès de la population pour présenter le soutien moral de la nation pour un crime horrible, pour une catastrophe, pour des otages (surtout journalistes qui prennent plus de risques que nos soldats) pour.les obsèques d’un grand écrivain, grand acteur, grand artiste etc.

En fait cette démocratie, pourrie par des gouvernements successifs, détourne l’attention du peuple (les veaux de De Gaulle) et les enfument pour qu’il ne se rende pas compte qu’il se fait avoir de tous côtés : les nouveaux impôts, taxes et cotisations diverses en témoignent largement alors que les dépenses de l’Etat ne diminuent pas et qu’on ne touche pas aux privilèges, notamment ceux des élus régionaux, nationaux et européens. On en reparlera.

à suivre

Pierre Arrault

arrault

Né en 1938 – Ancien élève de, puis professeur de ‘communication » et relations humaines à l’Ecole de l’Air – 15 ans d’armée comme officier-
Pendant 10 ans, responsable de gestion du personnel et chef des affaires sociales et ressources humaines  chez Thomson-CSF et filiale.
Ingénieur-Conseil en Recrutement et Ressources Humaines quelques années, puis Professeur de Gestion des Ressources humaines à Paris 13 et autres IUT en région parisienne pendant 10 ans, jusqu’à 65 ans.

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Pierre Arrault pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright correspondant.

Retrouvez tous nos articles sur Face Book en cliquant ICI

Vous aussi engagez-vous en devenant Suiveur de l’Observatoire du MENSONGE

Mieux soutenez l’Observatoire du MENSONGE :

clic ici

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

Mode emploi Obs

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE lu dans 163 pays !

Par plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres vraiment libres !

De nombreuses personnalités nous suivent !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * * * * * * * *

4 commentaires

  1. Tant que les pays ne se doteront pas du système idoine, équitable, juste mais rigoureux pour que TOUS s’y retrouvent, les peuples subiront et souffriront sous le joug des classes et castes indignes, dans un semblant de démocratie qui ne veut plus rien dire depuis des lustres, et ce, quelle que soit la couleur du parti politique concerné! En résumé, le politicien n’est plus qu’un vulgaire VRP de telle ou telle tendance, mouvance, grassement commissionné par elle, laquelle est une oligarchie à 99,99% corrompue, intéressée juste pour préserver et augmenter ses intérêts.. Dommage que l’ignorance des masses permette cela, soit par résignation « Ailleurs c’est pire encore.. », ce qui n’est pas faux, soit par ignorance, soit par saturation de soucis, obligations diverses. Certes, comme sur la route, il faut un code, mais celui-ci est-il pertinent, efficace? J’en doute fort, d’autant que celui-ci n’est pas appliqué uniformément, selon la terrible logique de La Fontaine : « selon que vous serez puissants ou misérables ». Sans code, ce serait pire, me direz-vous, avec raison.. Certes, mais trop de codes tue le bon code, et surtout trop de privilèges vont bientôt aboutir à la révolution, et elle sera légitime. Trop de gens sont laissés de coté, aux seuls bénéfices de trop de parasites, imposteurs et indignes, cela ne peut plus durer longtemps encore… Reste à trouver, dénicher la martingale, ce système idéal! Lorsqu’il sortira enfin des limbes, bien plus nombreuses seront les victimes innocentes que les véritables voyous qui auront usé et abusé tant et plus de ces temps injustes. Car on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs, et rares seront celles/ceux qui accepteront de bonne grâce de céder, abandonner leurs privilèges, chacun faisant valoir ses « droits » légitimes ou pas, en oubliant ses devoirs et le bien commun.. Bref, on voit tous que le paquebot coule, mais on ne sait pas comment le réparer, ou s’en sortir sans y laisser des tas de plumes! Une chose est sûre : Tant que les commandants seront traités et considérés comme des « élites », des demi-dieux, le pouvoir et la gloire leur tournera la tête, au détriment du peuple, qui -curieusement- est le vrai détenteur du vrai pouvoir = celui de PRODUIRE! Car ne rêvons pas : ce ne sont pas ces millions de cols blancs, costumes-cravate qui produisent réellement les richesses nationales, non : ils en bénéficient, et en priorité même, alors qu’ils sont incapables de manipuler une bétonnière, une scie circulaire, un camion ou une machine-outil.. Cherchez l’erreur.

  2. je pense qu’il faut changer totalement et radicalement toute la classe politique actuelle qui n’est composée à droite comme à gauche que d’individus qui ne pensent qu’à leurs interets personnels et n’utilisent le pouvoir que leur attribuent les électeurs
    qu’à des fins d’enrichissement , preuve en est , entre autre le refus des sénateurs sur la loi du non-cumul , que dire de tous ces élus dont aucuns n’envisagent une seconde de réduire leurs émoluments et leurs frais de vie d’hommes politiques mais sont près a proposer des réductions des retraites ! mais quand les Français vont-ils enfin se bouger le cul pour bouter hors des hémicycles toute cette bande d’incapables qui portent beau devant les parterres de médias à leurs bottes

Laisser votre commentaire