Notre démocratie bordélique 9 et 10

Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Après La démocratie confisquée, nous publions à nouveau Pierre Arrault qui évoque notre démocratie « bordélique ».
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  TRIBUNE LIBRE  

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

democratie france

  Notre Démocratie bordélique  

Par Pierre Arrault 

9 – DEMOCRATIE CLIENTELISTE

Je ne favorise que ceux qui votent pour moi !

Les partis politiques sont des organisations dont la finalité et les objectifs sont la conquête et l’exercice du pouvoir. Pour y arriver il faut bien sûr de nombreux adhérents, des militants et des sympathisants. Mais cela n’est pas suffisant, il faut en outre le succès aux élections pour le parlement, la région ou la commune, c’est à dire convaincre la majorité des électeurs, entité assez mouvante, de voter pour le ou les candidats présentés par le parti. Pour cela « qui veut la fin, veut les moyens » et « tous les moyens sont bons » pour y arriver. Ce n’est pas très moral, mais c’est ainsi.

En dehors de la fraude, sur les bulletins de vote (parfois dans les chaussettes) et les urnes, qui n’apporte pas en fait, un support fiable et solide, il existe d’autres moyens légaux plus insidieux mais efficaces pour un certain temps, de ratisser les électeurs.

–       Pendant la campagne électorale, en plus de la gabegie des affiches partisanes qui couvrent toute surface disponible, au grand dam des écologistes, ce sont les promenades sur les marchés et les visites (réussies ou non) au domicile des électeurs, les promesses sans lendemain, les flatteries faciles… Mais cela est du travail à court terme.

–       En dehors de cette période assez courte, les partis ne restent pas les bras croisés. Il leur faut, à tout prix, recruter des électeurs. Pour cela il faut bien connaître la mesure de la circonscription concernée : échelon européen, national, régional, départemental ou communal. Il faut également connaître les types de population qui devront voter. Chaque gisement d’électeurs attend un message particulier, ce ne sera pas le même effectivement en milieu rural ou ouvrier. Il est assez curieux que pendant la campagne présidentielle tous les citoyens reçoivent la même prose, pleine de promesses brillantes mais fausses parce qu’intenables. A notre avis les messages électoraux ne sont pas ciblés, la bureaucratie des partis n’est pas un véhicule de communication.

Alors on va utiliser d’autres moyens à base de clientélisme. Il se pratique surtout au niveau des collectivités territoriales, mais pas uniquement, au niveau national également nous retrouverons cette gangrène des fonds publics, donc de nos impôts. C’est une pratique courante bien maîtrisée par les socialistes et bien connue : les subventions pécuniaires et aides matérielles à toutes sortes d’associations, parfois devenues fantômes, une fois créées elles sont susceptibles de fidéliser des électeurs. Nous étudierons cela de façon plus approfondie au chapitre 19.

10 – DEMOCRATIE COMPLEXE  ET ADMINISTRATIVE

Grande stratification des échelons territoriaux.

Fonctionnaires et Formulaires y sont rois !

La Révolution française a, en particulier, voulu et essayé de réorganiser l’administration de l’Etat qui était très complexe du fait notamment de la construction territoriale historique par nos différents rois. Il fallait d’une part, simplifier des superpositions de compétences géographiques par un découpage territorial plus adapté aux problèmes locaux des citoyens et, d’autre part garder au niveau étatique les décisions importantes et le contrôle des échelons locaux, donc centralisation des décisions (législation par le parlement) et contrôle de l’application par les représentants de l’Etat, Préfets, Sous-préfets, Directions départementales des administrations centrales.

Les résultats de cette réorganisation ont finalement donné un empilement de structures administratives assez complexes elles aussi, mais les simplifications annoncées depuis des années et des années ne sont que des réformettes de simplification : En effet on trouve en France actuellement

36 783 communes (au 1er mars 2008)

4 O32 cantons (3 883 + 56 outre mer)

N.B.  : le canton n’est pas un échelon administratif mais seulement une circonscription territoriale pour l’élection des  conseillers départementaux.

342 arrondissements, dont douze en France d’outre-mer

101 départements et 3 territoires d’outre-mer

26 régions

15 communautés urbaines en France

213 communautés d’agglomération.

De plus le regroupement de communes, sous différentes forme et statuts est à la mode actuellement et fait l’objet de nombreuses discussions et querelles locales : exemple des métropoles urbaines.

Mais revenons à notre pyramide administrative ou mille-feuilles territorial, si, au dire de beaucoup d’élus, cela permet une meilleure gestion et de mieux répondre à certains besoins de la population concernée, transports, traitement des ordures, etc. le bénéfice de cet intérêt des élus pour leurs électeurs a beaucoup trop d’incidences sur leurs impôts locaux sans cesse en hausse. Par contre cela donne en plus des postes électifs grassement rémunérés dans la plupart des cas, surtout pour tous ceux qui sont nommés vice-président. C’est scandaleux !

Mais l’existence de ces nombreuses collectivités territoriales, depuis le désengagement de l’Etat pour décentralisation, les oblige à gérer de plus en plus de fonds et à en récolter de plus en plus également. Le nombre de fonctionnaires ‘agents territoriaux’ a augmenté de façon considérable, sans diminuer en équivalent le nombre d’agents de la fonction publique d’Etat.

Il y aurait, en France 90 fonctionnaires, toutes catégories confondues, pour 1000 habitants. A comparer avec les 50 pour mille environ en Allemagne et 70 pour mille aux USA.

Emploi salarié dans la fonction publique(extrait de Wikipedia)
Catégorie d’actifs   

1998

              2011
Fonction publique d’État

2 506 704

2 466 200

Fonction publique Territoriale

1 005 364

1 882 500

 Fonction publique Hospitalière

873 758

1 145 200

TOTAL :                                    5 493 900       5 385 826

On peut constater un accroissement de 87% de personnel de la Fonction Publique Territoriale et de 31% dans la Fonction publique Hospitalière ! Aussi il n’est pas étonnant de voir augmenter les impôts locaux, le recrutement massif, largement au-delà des besoins réels, est un des moyens de ratisser et fidéliser un électorat populaire.

En contrepartie de cette abondance de main d’œuvre, rémunérée grassement par le contribuable, il faut bien l’occuper ne serait-ce que par la détention d’une collection de pointes Bic et tout un stock de formulaires administratifs, à distribuer, pour les compléter au citoyen qui ose venir troubler la tranquillité de ces agents de l’Administration publique. Comment puis-je oublier l’informatique ? C’est vrai elle est en place, mais justement aujourd’hui elle est en panne et ne sera réparée que dans ???? jours au plus tôt. Vous voudrez bien nous excuser pour ce contre temps et revenir…

Par contre votre dossier est incomplet, il vous manque le formulaire Cerfa XXX, vous pourrez vous le fournir au bureau YY, mais il est fermé aujourd’hui…Bravo la Démocratie Territoriale bureaucratique !

à suivre

Pierre Arrault

arrault

Né en 1938 – Ancien élève de, puis professeur de ‘communication » et relations humaines à l’Ecole de l’Air – 15 ans d’armée comme officier-
Pendant 10 ans, responsable de gestion du personnel et chef des affaires sociales et ressources humaines  chez Thomson-CSF et filiale.
Ingénieur-Conseil en Recrutement et Ressources Humaines quelques années, puis Professeur de Gestion des Ressources humaines à Paris 13 et autres IUT en région parisienne pendant 10 ans, jusqu’à 65 ans.

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Pierre Arrault pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright correspondant.

Retrouvez tous nos articles sur Face Book en cliquant ICI

Vous aussi engagez-vous en devenant Suiveur de l’Observatoire du MENSONGE

Mieux soutenez l’Observatoire du MENSONGE :

clic ici

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

Mode emploi Obs

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE lu dans 163 pays !

Par plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres vraiment libres !

De nombreuses personnalités nous suivent !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * * * * * * * *

2 commentaires

  1. Bravo à cette série sur la démocratie qui est de mieux en mieux chapitre après chapitre.

  2. A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    l’ argent c’ est un peu comme l’ eau, ça file entre les doigts, ça s’ évapore, ça coule, ça s’ insinue, ça ruisselle mais jamais ils ne ferment le robinet ! après ça transpire avant de se tarir définitivement et pour l’eau et l’argent.

Laisser votre commentaire