Le Valet des coeurs 10

Par Jean-Marie PIERI

+ 150.000 lecteurs, vu dans 178 pays, 40 écrivains et de nombreuses personnalités qui suivent l’information autrement

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

pieri

  LE VALET DES COEURS 10  

Par Jean-Marie Pieri

chapitre 10

RENCONTRE DE DEUX FAUNES.

Le roi était volage et ce n’était un secret pour personne à la cour, nul n’ignorait que le beau sexe ne le laissait pas indifférent.

Cependant le mariage pour tous c’était pour les autres, pas pour lui! Ses détracteurs ne pouvaient s’empêcher de rire jaune, en le toisant avec prudence.

Double X, séducteur notoire, rongeait son frein dans les jardins du palais en faisant les cents pas. L’ancien rival déchu avait demandé audience au roi, audience privée qui lui avait été aussitôt accordée.

Pourtant Oscar le faisait attendre à plaisir et le vert-galant s’impatientait, son teint empourpré de jouisseur trahissait une exaspération mal contenue.

⁃ Mais enfin, comment peut-il me faire ça à moi… oser me faire poireauter, moi … qui suis le meilleur, l’unique, l’irremplaçable économiste du pays et …

⁃ (il sursauta en voyant apparaître une silhouette ronde au détour d’une allée de thuyas)…

⁃ L’animal comment fait-il avec la dégaine qu’il a, pour séduire les femelles du canton (double X toussa de contrariété)… il est petit, à moitié chauve, bedonnant et toujours fagoté comme un as de pique, il n’en rate pas une de celles qui passent à proximité, moi-même je ne fais pas mieux. (il se gratta voluptueusement le bas du dos)

⁃ Double X tombé en disgrâce à cause de ses frasques féminines nombreuses à l’origine d’un énorme scandale qui avait interrompu sa carrière lui adressa un clin d’oeil lubrique qui se voulait méprisant.

Le petit roi ralentit le pas à dessein, il savourait la délicieuse humiliation qu’il imposait à l’autre en faisant durer le plaisir. Ce dernier trépignait de rage.

⁃ Pourtant c’est un amateur, peu de charisme, c’est pas comme moi, (double X se rengorgea en prenant la pause) les femmes m’adorent, c’est vrai je suis un bon coup, d’ailleurs il se couvre de ridicule, l’autre jour sur l’estrade, quelle chute peu protocolaire ! Non mais quel pitre, quel acteur de série B, le théâtre c’est maintenant et le Toréro ne fait plus illusion!

Le roi avançait toujours ajustant ce fabuleux sourire du Bouddah qui avait le don d’exaspérer ses ennemis.

⁃ Il le fait exprès, ma parole… tout décontenancé double X fit un pas en avant, avant de comprendre qu’il était tombé dans le piège de ce fourbe, rompu à toutes les traîtrises.

Oscar avançait comme sur un tapis de roses.

⁃ Mon cher, s’écria le roi d’une voix fluette, que je suis content de votre visite, c’est inouï, fit-il d’un air charmeur, comme le temps passe, vous allez bien, je me suis laissé dire que vous aviez de petits ennuis de santé, sans gravité j’espère!

L’autre interloqué par tant d’impudence lui adressa un large sourire qui découvrait une belle dentition. Deux fauves se jaugeaient prêts à se déchirer!

⁃ C’est oublié et vous mon cher… vos problèmes de prostate ça va … enfin j’ai cru entendre que vous forciez sur la chose, mais vous savez la rumeur… les gens sont si méchants!

Oscar grimaça et rajusta son sourire qui partait en vrille, il éclata d’un rire forcé.

⁃ Allons, allons ne égarons pas dans des conversations « subalternes », il adorait reprendre cette expression si commode qui lui venait de Dieu et qui avait l’avantage de semer la confusion et le trouble dans l’esprit de l’interlocuteur. Je suis très occupé, mon ami, (double X sursauta et fit la grimace à son tour) il est vrai par les lourdes responsabilités qui pèsent sur moi, c’est épuisant, enfin vous savez de quoi je veux parler, vous avez connu ça… dans un passé assez récent.

Double X, agacé, chassa une mouche importune. A peine plus grand que le roi, il le toisait avec arrogance.

⁃ Je ne suis pas venu par hasard, ma mission a été commanditée de très haut, (il leva les yeux au ciel) mon devoir est de vous entretenir d’une affaire extrêmement délicate et épineuse, qui nous préoccupe tous. Le canal diplomatique est trop aléatoire, trop dangereux, ni micros, ni intermédiaires de vos services, ni journalistes, discrétion absolue, personne ne doit savoir… vous connaissez mes contacts avec des chefs d’Etat de premier plan qui m’honorent de leur confiance et je leur rend divers services… (il roucoula d’aise et de suffisance, sa voix doucereuse ne présageait rien de bon, le roi sourit « entremetteur de luxe » tu ne sais rien faire d’autre)

⁃ Epargnez-moi ces bavardages inutiles, venons-en au fait!

⁃ Double X haussa le ton comme s’il s’adressait à un auditoire invisible…

⁃ La situation internationale est des plus tendues, guerres et affrontements stériles Nord-Sud et Est-Ouest, au proche-orient, le bassin méditerranéen s’enfonce dans la violence, l’Afrique se transforme en poudrière, nous perdons le contrôle, je me fais le messager de Vladimir …(il lui chuchota quelques mots à l’oreille) enfin vous voyez et … vous devriez faire preuve de plus de modération, ne pas brutaliser ce peuple qui…

Oscar s’esclaffa et ajouta avec véhémence, levant les yeux au ciel en fidèle réplique de son modèle et maître.

⁃ Tout commentaire est inutile, transmettez le message, rien de plus! Ah oui et les valeurs de la démocratie alors, fit le petit roi en imitant la grenouille de la fable.

Double X s’empourpra et répliqua du tac au tac.

⁃ Ca ne vous gêne pas de rendre visite au vieux cigare, tortionnaire et pillard de son peuple.

Le ton montait et ce spectacle de marionnettes n’était pas sans rappeler l’illustre Guignol des Champs Elysées!

Le roi et double X s’éloignèrent au fond du parc.

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolumentEtroite surveillance

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

  SUIVEZ ! PARTICIPEZ !  

L’article le plus lu : La mort de l’école

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Jean-Marie Pieri pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini. Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision. Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Mode emploi

# # # # # # # # # #

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

OU

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire bouton Paypal don → Le don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

Paiement sécurisé !

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

2 commentaires

  1. Interrogative, je me pose serieusement la question…,Mais Qui est double X..bon on connait celui qui a un probleme Mental.c est quand meme pour les Socialistes une sacre belle Vie au Palais, toujours en Fetes…

Laisser votre commentaire