Grèce : tout ça pour ça ?

Par Le Peuple

L’info autrement !

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie
*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

Capture d’écran 2015-05-05 à 10.22.07

     Grèce : tout ça pour ça ?    

Par Le Peuple

A 22.30 h, hier, jeudi soir, le gouvernement grec a enfin remis un projet chiffré d’assainissement de ses comptes! Mais ne nous y trompons pas. Malgré l’existence de 800.000 fonctionnaires en Grèce, il a fallu que ce soit une délégation française qui aille hier, discrètement, à Athènes rédiger en vitesse ces quelques pages pour le gouvernement grec, incapable de s’organiser un minimum. C’est comme si on donnait les clés de la Belgique à Raoul Hedebouw et au PTB!
Hollande aura essayé d’aider Tsipras jusqu’au bout, par peur de son aile gauche…
François Hollande s’est bien démené pour tenter d’arriver à une solution avant dimanche, avec l’accord de Merkel et des autres partenaires européens. Il avait, en même temps, fait organiser un débat sur la Grèce à l’Assemblée nationale par M. Valls, mais un débat sans vote. Hollande a, évidemment, très peur de la contagion possible de Tsipras sur la gauche française, avec Jean-Luc Mélenchon qui vocifère son amour pour le petit manipulateur d’extrême gauche, Alexis Tsipras, issu du parti communiste le plus stalinien d’Europe.

Quelques modifications mineures par rapport à ce que faisait Samaras dans le dernier gouvernement précédent, l’augmentation de la TVA sur les restaurants (ce sont les touristes qui paieront) et la réduction de la TVA sur les médicaments de 6,5 à 6% par exemple. Des mesurettes à la marge et la promesse, pour le reste, d’augmenter l’âge de la pension comme partout ailleurs, de réduire le nombre de fonctionnaires, de supprimer partiellement l’immunité fiscale des îles grecques et de mieux lever l’impôt.

Soyez sûr que les Grecs n’en feront quasi rien. Rien! C’est un état failli, étouffé par une fonction publique incompétente, qui est le parking des clients politiques de tous les partis, y compris Syriza.

Syriza obtient, d’autre part, une réduction supplémentaire de la dette grecque, qu’il va falloir définir. Ce n’est donc pas fini!

Pour les latinistes, le « Timeo danaos et dona ferentes » (ne jamais croire un grec, surtout s’il t’offre un présent) de Laocon dans L’Énéide de Virgile, lorsqu’il tente d’empêcher l’entrée du cheval à Troie, sonne comme l’avertissement qu’on a oublié d’écouter. Tsipras a fait de son incompétence une force extraordinaire, par les nuisances qu’elle peut apporter à tous les Européens…

Pendant 12 ans, les Grecs ont emprunté à la terre entière en se se gavant d’euros. Ils pouvaient emprunter au même taux que les vertueux allemands, vous vous rendez compte?! Entre 2001 et 2010, ils ont triplé leur dette publique en la portant à 350 milliards d’EUR, alors que le PIB ne dépassait pas 230 milliards d’EUR. Ils étaient déjà en faillite! Mais nos banquiers privés conseillaient à leurs clients d’acheter des obligations grecques, jusque dans les petites agences de Couillet-Queue ou de Seraing, puisqu’elles offraient un beau return et étaient garanties et libellées en EUR. On ne peut pas le reprocher à nos banquiers. La faute, elle réside chez nos politiques qui ont permis aux grecs de se cacher derrière le grand dos de l’EURO…

En 2012, les autres partenaires de la zone EUR se sont réveillés et ont coupé le robinet. Nous avons annulé 100 millards d’EUR de créances, avec étalement du reste! Le FMI s’est substitué aux banques privées étrangères. Mais il a fallu aussi mettre la Grèce sous perfusion et fournir toutes les semaines les montagnes de liquidités nécessaires à payer les fonctionnaires, les pensionnés et à mettre du cash dans les distributeurs de billets: le pays vit déjà de notre aide humanitaire d’un nouveau type. On prétend tous ensemble que la Grèce fonctionne, mais rien ne marche.

Tsipras sait que la Grèce aura de la peine à rembourser le tombereau de ses dettes. Il est prêt à tout et n’importe quoi. La Russie de Poutine va l’aider, sans doute avec du gaz ou du pétrole, en échange d’une base militaire dans les îles grecques. La Chine va racheter autre chose que le port du Pirée que les Chinois ont déjà acquis. Tsipras négociera une aide supplémentaire des USA pour prix du maintien de la Grèce dans l’OTAN. Les Grecs vivront d’expédients pendant des décennies. C’est ce qu’on appelle les « calendes grecques » (à la saint glin-glin). Il faut espérer qu’un prochain gouvernement aura le courage d’assainir les comptes du pays et s’il n’y a pas retour à la drachme (ce qui reste possible), le tourisme n’aura pas le coup de fouet qui pourrait aider à générer des rentrées en devises fortes (EUR).

L’exemple grec est le parfait repoussoir pour ceux qui croient aux recettes de gauche. On ne rase pas gratis. On ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre. Les européens aideront le peuple grec à continuer cahin caha leur chemin de croix, que nos dirigeants politiques ont largement contribué à créer…

L.R. pour Le Peuple

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur *** 

Vous aimez ? Alors suivez l’Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolumentEtroite surveillance

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Le Peuple  lien : http://lepeuple.be

Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision. Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

group-413973_640 - copie 3

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit. Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

Vous aimez ? Alors suivez l’Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

L’article à lire absolument : Etroite surveillance

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

   SUIVEZ ! PARTICIPEZ !   

L’article le plus lu : La connaissance

# # # # # # # # # #

 

Mode emploi

# # # # # # # # # #

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

13 commentaires

  1. A l’origine de diverses crises le monde une partie du monde de la finance. Que de désastres humains avec ces crises…. et pourtant que je sache, aucun de ces bandits n’a été jugé et condamné… Ils ont tant d’amis dans la politique …

  2. tempête dans un verre d’eau,dégonflage d’Alexis tsipras qui accepte des conditions encore plus dures pour la Grèce…ne perdons pas de vue que notre tour arrive et que ce jour là ,mai 68 ne sera qu’un enfantillage comparé a ce qui va se passer sur notre sol national.allons chercher les vrais responsables et traduisons les devants les tribunaux comme cela s’est produit dans un autre ex membre de l’UE il y a environ une dizaine d’années…sans oublier les banquiers qui sont a mon avis les premiers responsables de cet état de faits.

  3. à Janine
    Vous n’avez rien compris , vous êtes aveuglée par vôtre haine de l’Allemagne , vous n’êtes pas au courant de la dette que devait l’Allemagne en 1953 et comment elle a été annulée , alors ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas .

    1. à Venezia, vous devriez vivre avec votre temps, nous sommes en 2015 et le problème actuel c’est bien la Grèce et l’Europe qui se foutent de nous.

    2. Ma chère Venezia, ma haine de l’Allemagne ??? sachez Venezia que ma famille est d’origine Européenne, mais j’ai deux oncles Allemands, et qui, tout en étant allemands, reconnaissent les erreurs de l’Allemagne d’alors…, ils ont tous deux été dans les jeunesses hitlériennes…! entre ce temps-là et jusqu’à leur mort (en 92 et en 2012), ils ont grandi dans tous les sens du mot, et c’est pourquoi je les ai beaucoup aimé…
      C’était l’Allemagne d’alors…, faut-il leur en vouloir pour avoir été manipulé à l’époque?!

      J’ai 7 cousins Allemands, ainsi que des petits-cousins, normal, j’ai 69 ans, mes cousins ont fait des petits, d’ailleurs qui sont bien grands maintenant et qui ont commencé à créer la génération suivante…

      Mes autres origines sont italienne, anglaises et suédoises… Je n’ai aucune haine envers qui que ce soit et si pour vous mes propos vous ont semblé contraires, j’en suis désolée, mais ce que j’ai dit, est aussi vrai.
      L’Allemagne, avec Angela Merkel en tête a la mémoire bien courte, mais je sais qu’il n’y a pas qu’elle devant l’Allemagne, car derrière elle il y a également des personnes qui lui dictent sa conduite..
      Mais ça ne change rien au fait que l’Allemagne veut rester amnésique à cette dette et que la Grèce est poussée petit à petit dans le précipice !
      Bien à vous.

  4. On fait beaucoup de bruit avec la Grèce pour cacher la France !
    De toute façon, l’Europe a été faite pour ruiner les peuples, c’est une Europe purement politique. Les peuples finiront tous au stade d’esclaves, c’est programmé, mais tout est fait pour faire croire l’inverse.
    De même que : pourquoi n’arrêtent-on pas de laisser d’autres envahisseurs entrer en Europe ? pourquoi leur donnent-on tout : logement, argent, et même travail en priorité sur les Français, Italiens, etc… ?
    On nous bassine avec le vivre ensemble que ces gens ne pratiquent jamais…
    Tout a été prévu de longue date par des minables qui se cachent derrière les politiciens véreux et les peuples n’en prendront conscience que trop tard.
    A partir de là, tout est dit.

    A la place des Grecques, je sortirai de cette Europe, je rembourserai mes dettes, sauf à l’Allemagne qui a la mémoire trop courte… la guerre de 39/44 ne remonte pas à l’époque de Jésus-Christ, alors il faut arrêter de jouer les andouilles et surtout les voleurs. L’Allemagne a été l’envahisseur dans cette guerre, la Grèce a annuler la dette de l’Allemagne vis à vis de la Grèce, et il y a un moment où il faut arrêter de jouer aux
    amnésiques (j’avais envie de mettre un autre mot, mais… restons polis)…
    Je ferai tourner l’imprimerie de la Banque Nationale Grecque pour rembourser mes dettes à l’Europe.
    L’Europe coûte très cher à tous les peuples et permet surtout d’enrichir une poignée de politiciens malhonnêtes qui passent leur temps à faire du vent.

    Il faudrait reprendre le contrôle des Banques Nationales et arrêter de raconter des histoires juste pour faire croire que c’est comme ça que ça fonctionne… Comment les gens faisaient avant que Giscard et Pompidou nous mettent dans ce pétrin avec leur loi de 1973 qui a enlevé tout droit à la Banque de France pour donner ce droit aux banques privées????
    Eh bien tout simplement, c’était l’imprimerie de la Banque Nationale qui tiraient des billets… et on laissait le peuple en paix, avec le peu qu’il avait…
    La différence est là… les politiques nous embobinent avec une dette qui est leur dette, car c’est eux qui décident de comment dépenser l’argent du peuple, (les impôts ce sont nos sous…) et ça c’est extrêmement grave!
    Bon week end.
    Bien à vous.

  5. Que de temps de perdu depuis dix ans … La Grèce encore la Grèce toujours la Grèce, et la France Alors ????

  6. Pendant que l’on s’occupe de la GRECE, nous, nos finances sont en berne, notre pouvoir d’achat ressemble à celui de la GRECE, notre économie est au plus mal, et, tout le monde s’en fiche et bien pas moi!!!!

Laisser votre commentaire