Le monde éclata


Par Pierre Galliez

TRIBUNE

espace-715876_640

LE MONDE ECLATA

Le monde éclata
Disparurent des états
Le monde sombra
Disparut le fonds monétaire
Disparurent les bénéficiaires
Disparurent ces dépenses
Des gens de la haute finance
Le monde croula
Le monde éclata
Finis les avantages
Finis les privilèges
Monde de propriétaires
Monde d’actionnaires
La même fin, les égalités
Finies la faim, la pauvreté
Pauvreté des uns
Outrecuidance des autres
Mortalité des uns
Abondance pour les autres
Le monde croula
Le monde flamba
Finies les belles résidences
Finis les comptes en Suisse
Fini le ramassage de fric
Terminés les gros trafics
Fini cet argent à l’étranger
L’étranger n’existant plus
De beaux comptes non connus
Y aurait plus d’argent à frauder
Le monde avait éclaté
Le monde avait tremblé
Riches et pauvres
Mêmes sépultures
Même pas la terre
Pas même une vieille terre
Pas de cercueils
Terminés les deuils
Y avait plus la Terre*
Y avait plus que la mer
Y avait plus que des océans
Qu’on soit avec ou sans argent
La même eau pour tous
Même écume avec ou sans mousse

Les hommes dits « d’en haut »
Avaient voulu avoir trop
Ils avaient pillé la planète
Ils avaient surchauffé la planète
Se baignant à prix d’or
Dans les piscines « offshore »
Truandant pour gagner plus
Fallait toujours, toujours plus
Des Etats exigeant trop d’impôts
Alors des pauvres faisant la peau
Aux pauvres ne laissèrent que des os
Mais la terre ces Etats eut leur peau
La terre s’indigna
La terre se révolta
La terre trembla
La terre éclata.

Que firent les Dieux
Face aux privilèges odieux
Bénéfices en leur nom
Tortures, exécutions
Que firent les prédicateurs
Face aux riches prédateurs
De l’argent fourni pour des Dieux
De l’argent, visa pour les cieux ?

Alors croyants, athées
Alors guerriers ou pacifistes
Alors terroristes ou arrivistes
Alors connurent l’égalité

Le monde craqua
Le monde trembla*
Le monde suffoqua
Le monde éclata
Une vague les emporta
Leurs fortunes emporta
Leurs pouvoirs emporta
Leurs idéologies emporta
Tous dans les mêmes fonds
Les laissant au plus profond
Il n’y avait plus âme qui vive

Il n’y avait plus âme qui vive
La Terre enfin était calme
La Terre devenue bonne Dame

Le Monde avait tremblé
Le Monde avait craqué
Le monde trompé, humilié
Le Monde avait éclaté

Pierre Galliez

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

BONUS :

LES CLOCHES DES ASSEMBLEES

D’après « Les cloches de Lisbonne » de Gloria LASSO
Les cloches des Assemblées
Elles sonnent à la volée
Même en ce jour de Pâques
Elles sonnent et se détraquent
Elles sonnent toutes faux
Ces cloches des Assemblées
Sénateurs députés
Ces carillons d’élus
Nous donnant le bourdon
Ne sont plus dans le ton !

Les cloches des Assemblées
Me semblent un peu fêlées
Elles ne résonnent pas
Elles sonnent plutôt le glas
Glas de nos libertés
Glas des égalités
Elles sonnent pauvreté
Finies joies et gaité
Elus de raisonnent plus
Mais sous sonnent encore plus

Nous sommes des pigeons
Comme ceux des églises
Nous sommes sous l’emprise
Des élus et patrons
Ils nous sonnent les cloches
Avec leurs lois si moches
Qu’ils soient de droite ou gauche
Protègent la débauche
De ces patrons voyous
Et ces banquiers filous

Les cloches des Assemblées
On y voit des clochettes
Qui se croient à la fête
Et viennent pour briller
Y en a des usagées
Qu’il faudrait secouer
Car elles tintent faux
Et leur ton n’est plus beau
Si elles restent accrochées
C’est pour les indemnités

Pierre Galliez

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

   SUIVEZ ! PARTAGEZ !   

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Soutenir l’Observatoire du MENSONGE ce n’est pas cher, cela ne rapporte rien… Sauf le plaisir de l’avoir fait et de nous lire !

Vous pouvez acheter le livre « Les contes de l’étable » sur AMAZON

Cliquez sur le nom AMAZON ou ICI

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Pierre Galliez pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

L’article à lire absolument :

La connaissance

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Publicités

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s