Communiqué du Comité de soutien au général Christian Piquemal


L’Observatoire du MENSONGE s’associe volontiers au général Antoine Martinez, Président du comité de soutien au général Piquemal, pour soutenir la cause du général Piquemal.

carte-france-bbr-copie

Communiqué du Comité de soutien au général Christian Piquemal

Par le général (2s) Antoine Martinez

Communiqué
Le 6 février dernier, le général Christian Piquemal était arrêté à Calais alors que la dispersion de la manifestation, interdite par le préfet et à laquelle il participait, se déroulait dans le calme et qu’il s’apprêtait à rejoindre son véhicule. Après une garde à vue éprouvante et une hospitalisation à l’hôpital de Calais, il était libéré 48 heures après et son jugement, en comparution immédiate, repoussé au mois de mai. Le ministre de la Défense ordonnait au Chef d’état-major de l’Armée de Terre la constitution d’un Conseil de discipline pour engager une procédure visant à sa radiation des cadres.
Alors que le général Christian Piquemal était relaxé des faits du code pénal retenus contre lui par le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Boulogne-sur-Mer, par décision du 26 mai 2016, et que, de surcroît, le Parquet ne faisait pas appel de cette décision, il semble que les autorités politiques et notamment le Chef des armées, en la personne du Président de la République, n’ait pas apprécié cette absence de condamnation et n’ait pas eu la sagesse de faire preuve de magnanimité.
En effet, après l’avis rendu par le Conseil Supérieur de l’Armée de Terre (CSAT) – et dont personne ne connaîtra les termes – devant lequel le général Christian Piquemal a comparu le 14 juin 2016, il a été radié des cadres par mesure disciplinaire prise par décret du 23 août 2016, signé par le Président de la République, le Premier ministre et le ministre de la Défense et non publié au Journal Officiel (JO). Après la relaxe prononcée par les magistrats, cette radiation apparaît comme un désaveu de l’institution judiciaire. Atteint dans son honneur et sa dignité, le général Christian Piquemal a décidé d’engager une procédure de recours devant le Conseil d’État afin que la juridiction administrative le censure comme étant disproportionné, excessif, mal motivé et en contradiction totale avec les attendus du jugement de Boulogne.
Au-delà de cette décision arbitraire, vexatoire, et humiliante qui frappe injustement cet officier général ayant servi durant toute sa carrière l’État et la Nation avec loyauté et dévouement, c’est l’armée française qui, par voie de conséquence, est heurtée et atteinte dans son honneur. Car à l’évidence, on a voulu, en faisant un exemple, priver les officiers généraux de leur liberté d’expression qui dérange et qui serait contraire à leur devoir de réserve.
Mais est-ce dénier le devoir de réserve que de dénoncer des faits inacceptables dans un État de droit alors que la responsabilité de la situation déplorable, notamment à Calais, incombe totalement au pouvoir politique incapable de garantir l’intégrité du territoire face à l’entrée illégale de milliers de clandestins ? Le Président de la République en est pourtant le garant conformément à l’article V de la Constitution. Peut-on être surpris qu’un officier général, attaché à la légalité et au respect du règlement, dénonce précisément le non-respect par l’autorité politique de l’état de droit qui fonde notre démocratie ? Qui est le plus coupable ? Ce général, révolté, qui a enfreint cette interdiction de manifester ou ceux qui ne font pas appliquer la loi et participent à l’aggravation de la situation ?
En réalité, devant l’abandon par l’État de ses responsabilités régaliennes, les lois de la République n’étant pas respectées, le général Christian Piquemal s’était rendu à Calais pour constater l’impuissance, le renoncement, voire la capitulation des pouvoirs publics face à la chienlit assurant ainsi un rôle de lanceur d’alerte qui mériterait d’être protégé et non sanctionné.
Un comité de soutien est donc créé pour engager un combat noble et déterminé ayant pour objectif de rendre son honneur au général Christian Piquemal et obtenir sa réhabilitation et sa réintégration. Un appel est lancé à ceux issus du monde militaire et tout d’abord à ses pairs, les généraux en 2ème section qui doivent à présent manifester leur solidarité, mais également au monde civil (parlementaires, élus, personnalités politiques et des médias, personnalités du monde des arts et des lettres…). Pour un soutien massif et une adhésion à la démarche de ce comité, il convient de communiquer ses nom, prénom, fonction précédés de la mention « je soutiens le général Piquemal » à l’adresse mail : comitesoutiengalpiquemal@yahoo.com

Général (2s) Antoine MARTINEZ

Président du comité de soutien au Général Christian Piquemal

Co-président des Volontaires pour la France.

Capture d’écran 2016-06-18 à 22.29.28

Du même auteur : Nommer l’ennemi et fixer le but de guerre et La lettre ouverte au Président des trois Généraux

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

LOGO OBSVous avez le droit de nous aider soit en nous suivant, en plus c’est gratuit, soit en faisant un don dès 1€ car Observatoire du MENSONGE est indépendant et a besoin de VOUS ! Cliquez juste sur le coeur :

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Général (2s) Antoine MARTINEZ pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

7 commentaires

  1. prise de risques courageuses de la part de ce Général. il ne fait que dénoncer la triste mais réelle réalité. honte à ce gouvernement de gauche soumis aux dictats des USA, du proche comme du moyen orient. honte à ce pseudo chef de l’état qui depuis le début de son mandat par imposture me fait honte d’être Française. honte à notre ministre de la Défense qui déshonore toute l’armée Terre, Air, Mer en ayant signé la destitution de ce Général. je vous rassure tous hommes et femmes de gauche, tout cette mascarade se paiera après mai 2017.
    patricia

    J'aime

  2. Eh oui Gérard, mais…
    le changement c’est maintenant… ceux qui l’ont compris ainsi, n’ont pas compris la signification exacte de ces 4 mots qui en fait sonnaient le glas pour la France…!!!
    Ces 4 mots étaient à prendre dans un autre sens…
    Je me suis posée la question quand il n’arrêtait pas de le dire, d’autant que c’était leur slogan de campagne…!
    C’était du foutage de G pour ceux qui l’ont pris au premier degré…
    J’ai apporté mon soutien au Général Piquemal, car pour moi tous les Généraux capables de s’exprimer haut et fort à l’heure actuelle, méritent notre soutien très fort…!
    Bien à vous

    J'aime

  3. Il est trop aisé de prendre pour cible les militaires qui sonnent l’alarme. C’est leur métier, c’est leur devoir. Le devoir de réserve est parfaitement légitime lorsque le peuple fait confiance au gouvernement et que le gouvernement fait confiance à l’armée dans ses domaines d’expertises. Ce n’est aujourd’hui plus le cas.
    « Le verbe Résister doit toujours se conjuguer au présent. »
    Lucie Aubrac

    J'aime

  4. UN OFFICIER GENERAL, EN SITUATION DE RESPONSABILITE, POSSEDE UNE COMPETENCE INDISCUTABLE ET INDISPENSABLE POUR PERMETTRE AUX DIRIGEANTS POLITIQUES (PRESIDENT, MINISTRES ET ELUS) DE PRENDRE LES MEILLEURES DECISIONS EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE. C’EST D’AILLEURS LA RAISON POUR LAQUELLE LE GENERAL SOUBELET A ETE AUDITIONNE !
    LES MILITAIRES, Y COMPRIS CEUX QUI APPARTIENNENT AU HAUT COMMANDEMENT, ONT DONC LE DEVOIR DE S’EXPRIMER DEVANT LES ELUS ET LES FRANÇAIS AVEC LA PLUS GRANDE FRANCHISE.
    REFUSER LES ANALYSES ET LES PROPOSITIONS DE CEUX QUI POSSEDENT LA CONNAISSANCE PRECISE DES REALITES, C’EST FAIRE PREUVE D’UN AUTISME QUI EXPLIQUE SANS AUCUN DOUTE BIEN DES PROBLEMES QUE LA FRANCE RENCONTRE SANS LES TRAITER AU FOND PARCE QUE SES DIRIGEANTS NE SAVENT PAS ECOUTER ET DONC COMPRENDRE ET DECIDER AVEC INTELLIGENCE.
    LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT !
    Et que dire de Le Drian qui va occuper son « temps libre » à diriger une région !
    J’estime que le fait d’être Ministre de La Défense de son pays, qui plus est, en guerre, ne peut laisser le temps d’occuper un deuxième poste.
    Oui mais, deux postes, égale deux salaires !
    C’est vraiment du foutage de gueule.
    Et pendant ce temps là, que se disent les Français ?
    Beaucoup trop sont encore dans leur canapé à gober les désinformations télévisées.
    LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT !
    Honte à ce gouvernement socialiste qui méprise les meilleurs serviteurs de la France. Honte à cette dictature socialiste qui réprime les patriotes mais permet à des immigrés illégaux de semer impunément le désordre.
    Merci à ces officiers courageux qui se mettent en avant !
    Les interventions citées ne sont pas toutes récentes et la liste n’est pas exhaustive.
    – Général Bruno DARY
    Le général Dary exprime sa solidarité au Général PIQUEMAL
    – Général Christian Piquemal
    Le général Piquemal a été l’objet d’une injustice majeure de la part d’un gouvernement clairement totalitaire.
    – Général Antoine-Roch Albaladéjo
    Le Général Antoine-Roch Albaladéjo à propos des islamistes
    Islamisme : la mise en garde du Général Antoine Roch Albaladéjo (Légion étrangère) dont nos gouvernants n’on tenu aucun compte
    J’accuse François Hollande – par le Général Antoine-Roch Albaladéjo
    – Général Lalanne-Berdouticq
    Il nous faut chasser l’idéologie, quelle qu’elle soit, de « droite » ou de « gauche ».
    Général Lalanne-Berdouticq: Remarquables réflexions suite à l’attentat islamiste de Charlie Hebdo
    – Général Jean-Claude Thomann
    Copie du message envoyé par le général Jean-Claude THOMANN au sénateur Gilbert ROGER
    Un nouveau coup de gueule du Général Jean-Claude Thomann
    – Commandant Magnus Martel
    Entretien avec Magnus Martel auteur de Plaidoyer pour l’armée française
    Plaidoyer pour l’armée française, enrayer le déclin, du chef de bataillon Magnus Martel (éd. Dualpha)
    – Général de gendarmerie Soubelet
    Des GENERAUX et OFFICIERS brisent L’omerta de « La grande muette »
    Sécurité: le général Soubelet ose la vérité (vidéo)
    Terrorisme : Bertrand Soubelet, le général de gendarmerie qui ose dire la vérité
    – Général Bertrand Ract-Madoux
    Fidèle à son habitude et à sa parole franche, le chef d’état-major de l’armée de terre (CEMAT), le général Bertrand Ract-Madoux, a dressé un constat lucide et inquiet sur les futures déflations et dissolutions qui s’annoncent au long de la loi de programmation militaire 2014-2019
    – Général Henri Bentégeat
    Face aux nouvelles menaces, à quoi sert la dissuasion nucléaire ?
    Ancien chef d’état-major des armées, le général Henri Bentégeat illustre les évolutions de la doctrine nucléaire française. Saisissant !
    Les conseils de deux anciens chefs d’état-major des armées à Pierre de Villiers
    Jacques Lanxade et Henri Bentégeat sont féroces avec la réforme de la gouvernance des armées de Le Drian et de Hollande. Ils l’écrivent noir sur blanc.
    – Général Jean-Marie Menu
    LIBRE OPINION du général (2S) de l’armée de l’Air Jean-Marie MENU : Pour le général PIQUEMAL
    – Général Pierre de Villiers
    Ils prennent la grande muette pour une belle endormie
    Pour le général Pierre de Villiers, les forces françaises sont « au taquet »
    – Les généraux Pierre Coursier, Antoine Martinez et Jean du Verdier ont adressé une lettre au chef de l’état (extraits essentiels) :
    « Le président de la République française, en vertu de l’article V de la Constitution de 1958, est le garant de l’intégrité du territoire. »
    « Sa responsabilité est donc engagée dès lors que des migrants illégaux entrent massivement en France, avec des points de fixation comme Calais et le Calaisis. »
    « Cette partie du territoire est abandonnée de facto par les autorités de la République. »
    « Vous ne pouvez pas vous dérober à vos devoirs. »
    « La situation existentielle désastreuse qui est faite aux habitants de cette région, qui vivent dans la terreur des bandes mafieuses ».
    « Il faut Négocier avec Londres et Bruxelles des modifications aux traités du Touquet et de Schengen. »
    Sur l’arrestation du général Piquemal, indiquant « qu’il s’est rendu pacifiquement sur place pour constater cette capitulation de l’État » et que « par une ironie blessante, il a été arrêté au nom de l’ordre public alors que les migrants illégaux demeurent libres de leurs faits et gestes pendant ce temps ».
    Ils demandent au Président de « prendre la mesure de l’indignation que ce paradoxe provoque dans le cœur de beaucoup de Français ».
    « Il convient, au lieu de s’acharner sur un soldat, fût-il général et patriote, de rétablir l’ordre public à Calais, ce qui suppose l’éradication de la “jungle” (une “jungle” peut-elle exister en République ?). Et le renvoi de tous les clandestins dans leurs pays d’origine. »
    – Général Antoine Martinez
    Nommer l’ennemi et fixer le but de la guerre (27 03 2016)
    Lettre ouverte à François Hollande :
    – Général Vincent Desportes
    « l’honneur des chefs militaires c’est de dire non »
    – Général Favier
    Même chez les gendarmes, le général Favier dénonce le bordel…
    – Général Didier Tauzin
    Candidat à la présidentielle de 2017, était l’invité de TV Libertés pour y présenter son engagement et son livre « Rebâtir la France », paru récemment aux éditions Mareuil.
    Terminons par cette fin de discours qui est le réel de notre situation gravissime de la France :
    « Plus nous serons nombreux, plus nous serons crédibles et en mesure de faire pression sur le pouvoir politique afin qu’il tienne compte de la volonté et de la souveraineté du Peuple.
    Serrons les rangs, restons DEBOUT, afin que VIVE la France !
    En nous, l’espoir doit subsister ! Du plus profond de notre Patrie jaillira toujours une flamme que rien, ni personne, ne pourra jamais éteindre !
    GALLIA PATRIA NOSTRA ! »
    Général de Corps d’Armée (2s) Christian PIQUEMAL,
    Président du Cercle de « Citoyens-Patriotes
    Mes respects mon Général
    PS: je signe immédiatement le soutien massif et une adhésion à la démarche de ce comité, mention « je soutiens le général Piquemal » à l’adresse mail : comitesoutiengalpiquemal@yahoo.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s