Seul le peuple pourra sauver la démocratie


Les citoyens qui se réveillent découvrent un abus de confiance quand ils constatent qu’ils n’auront jamais été consultés sur leur modèle de société ni sur leur destin.

binoculars

Seul le peuple pourra sauver la démocratie

Par IVAN RIOUFOL

xvmb6fcc196-916b-11e6-a7ba-d475ba06051a
Illustration. Des supporters français lors de l’Euro 2016. – Crédits photo : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP

LA CHRONIQUE D’IVAN RIOUFOL – Les citoyens qui se réveillent découvrent un abus de confiance quand ils constatent qu’ils n’auront jamais été consultés sur leur modèle de société ni sur leur destin.
La colère française est un feu qui couve et s’étend. Elle fera descendre dans les rues, avec la Manif pour tous, dimanche, ceux qui protestent contre les atteintes à la famille et à l’enseignement. Mais la révolte gagne aussi les professionnels de l’ordre public, foulé aux pieds par la racaille. Les policiers, dont quatre ont failli être brûlés vifs, samedi, par des encagoulés de la Grande Borne à Viry-Châtillon (Essonne), ne veulent plus être des cibles: 3267 d’entre eux ont été blessés au premier semestre. Une grève du zèle a été entamée, mardi, pour demander une adaptation de la légitime défense, dans les cités qui font la guerre aux flics. Même l’armée gronde face aux violations de l’État de droit. Le général Antoine Martinez vient de prendre la tête du comité de soutien au général Christian Piquemal, radié des cadres alors qu’il avait été relaxé pour sa participation, en février, à une manifestation contre la chienlit à Calais, assiégée par les clandestins. La Grande Muette aussi a les nerfs à vif.
Et la France silencieuse n’est pas la moins remontée contre ses dirigeants, qui ont si mal géré le pays ces quarante dernières années. Les faillis ne peuvent plus prétendre être les seuls leaders. Les citoyens qui se réveillent découvrent un abus de confiance quand ils constatent qu’ils n’auront jamais été consultés sur leur modèle de société ni sur leur destin. C’est en catimini, en effet, que la nation «une et indivisible» s’est transformée progressivement en un territoire multiculturel explosif, avec l’aval d’une Union européenne postnationale. Or cette maltraitance contre la patrie, en voie de libanisation, doit être stoppée. Il reste possible de limiter les dégâts en décidant de suspendre l’immigration de masse, d’accroître les exigences pour l’accès à la nationalité, de restreindre les périmètres de la solidarité nationale, de faciliter le retour des immigrés illégaux et des indésirables. C’est auprès du peuple que la démocratie malade doit se ressourcer.
La République est devenue trop faible, lâche, cynique, immature pour se passer du constant appui des Français en vue d’une renaissance. Entendre Bernard Cazeneuve, lundi, qualifier benoîtement de «sauvageons» les assassins qui ont voulu tuer des policiers, bloqués dans leurs voitures incendiées par des cocktails Molotov, dévoile la capitulation du ministre de l’Intérieur: il est incapable d’admettre la gravité des actes quand ils sont commis par des minorités ethniques protégées. L’État se laisse pareillement ridiculiser, ces jours-ci, en laissant pavoiser l’Algérien Rachid Nekhaz, qui se flatte de payer les amendes des femmes en burka pour les inciter à violer la loi. Le maire de Lagny-sur-Marne, lui, se désespère du pouvoir qui ne réagit pas aux prières de rue qui ont répondu à la fermeture de la mosquée salafiste. À Notre-Dame-des-Landes, les «zadistes» savent qu’ils bloqueront, par leurs bâtons, le projet d’aéroport ratifié.
La mise en cause d’une « fachosphère », cet Internet indomptable où les idées s’expriment en liberté, est une accusation toute stalinienne
Quand Nicolas Sarkozy annonce, l’autre jour, son intention de proposer des référendums le 18 juin 2017, dans la foulée des législatives, il valide l’ouverture du système représentatif à une opinion réformiste, libérée du politiquement correct et du gouvernement des juges bruxellois. Reste que les deux questions qu’il voudrait poser, sur le regroupement familial et l’internement des fichés S, ne sont pas les plus utiles. Le choix de société reste à trancher entre l’assimilation et le multiculturalisme. De surcroît, il est permis de douter de la sincérité de l’ancien chef de l’État, qui contourna en 2007 le référendum de 2005 sur le rejet de la Constitution européenne. Son ex-conseiller, Patrick Buisson, rappelle aussi (dans La Cause du peuple, Perrin, 464 p., 21,90 €) comment Sarkozy avait refusé, en 2010, sa proposition de soumettre au vote des citoyens quatre ou cinq projets de loi pour relancer son quinquennat, dont le regroupement familial. Il est vrai que l’accélération de l’histoire force à des ajustements acrobatiques…
Haro sur Zemmour
Le peuple, socle de la démocratie, est d’autant plus attendu dans les débats que l’oligarchie assiégée et ses soutiens médiatiques se montrent perméables à la tentation totalitaire. La mise en cause d’une «fachosphère», cet Internet indomptable où les idées s’expriment en liberté, est une accusation toute stalinienne. La criminalisation de la parole non conforme s’abat régulièrement sur Éric Zemmour et ses rugueuses théories, tandis que sont laissés en paix les prêcheurs de haine de l’islam apocalyptique. Pour avoir dit trop rapidement, dans un entretien à Causeur, qu’il «respectait» les djihadistes qui ne craignaient pas la mort, mon confrère s’est à nouveau retrouvé la cible des censeurs, journalistes en tête. Les sycophantes ne semblent pas comprendre que «les moutons sur les prairies fleuries sont monotones» (Francis Jammes). Le peu de goût qu’ils montrent à défendre la liberté d’expression contraste avec la combativité des sociétés de journalistes quand, parallèlement, elles s’inquiètent des menaces que ferait courir la loi «égalité et citoyenneté» sur la liberté de la presse, notamment à travers la réglementation de la Toile.
Dans Le Figaro de mercredi, Jean-Pierre Le Goff démonte magistralement le mécanisme répressif de ce fouillis de textes examiné par le Sénat. Inspirée par le gauchisme culturel et sa prétention à imposer le Bien, cette loi «égalité et citoyenneté» est, selon le sociologue, le condensé d’une «folie normative et d’une volonté renforcée de punir tout ce qui de près ou de loin est moralement incorrect». Dans ce monde de faux curés et faux moines, tout ce qui vient de la droite réaliste est jugé brutal, donc inconcevable. Les médias publics promeuvent cet univers cotonneux qui ne voit d’ennemis qu’au FN. Le journaliste Patrick Cohen, dépositaire de la pensée convenable sur France Inter, a reproché à Karine Le Marchand son «copinage» avec Marine Le Pen, pour l’avoir invitée, avec d’autres politiques, dimanche soir sur M6, à se dévoiler comme jamais jusqu’alors. Sur France 2, lundi, le portrait de Sarkozy réalisé par le psychanalyste Gérard Miller a fait la part belle aux snipers, l’islamo-gauchiste Edwy Plenel en tête. Ainsi font les donneurs de leçons.
L’exemple britannique
Le redire: les politiques, seuls, ne régleront pas les problèmes liés à l’immigration et à l’islam. Dans des confidences faites à deux journalistes du Monde, éventées mercredi, Hollande reconnaît la gravité des deux sujets, qu’il renie en public pour ne pas fâcher sa clientèle. La Grande-Bretagne et son référendum sur le Brexit montrent l’exemple: voilà un pays bien décidé, grâce au soutien du peuple, à recouvrer sa souveraineté en tout.

ivan-rioufolIVAN RIOUFOL

Illustration. Des supporters français lors de l’Euro 2016. – Crédits photo : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP

LOGO OBSVous avez le droit de nous aider soit en nous suivant, en plus c’est gratuit, soit en faisant un don dès 1€ car Observatoire du MENSONGE est indépendant et a besoin de VOUS ! Cliquez juste sur le coeur :

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
IVAN RIOUFOL pour LE FIGARO
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

9 réflexions sur “Seul le peuple pourra sauver la démocratie

  1. lucifer

    Oui ! seul le peuple remettra les choses à l’endroit …SI ON LUI DONNE LA PAROLE . la démocratie est confisquée (référendum de 2005 ) ,les « élites » se méfient du peuple car » le peuple répond à coté du sujet », le peuple est méprisé ,on dit populisme ! vous vous rendez compte ,le peuple pourrait voter contre alors que l’on veut qu’il dise oui ! c’est pour ça que vous n’êtes pas prêts de bénéficier d’un référendum à l’avenir . Très bonne analyse ,de I. Rioufol

    J'aime

    1. Janine

      Vous avez raison lucifer car quand on entend Manuel Walls dire :  » si le Marine le Pen est élue aux Elections Présidentielles, NOUS INVALIDERONS le vote… »
      Voilà la parole des destructeurs de la FRANCE…!!!

      Ceci est extrêmement grave, mais il y a un précédent : dernièrement en Hongrie, il me semble, un vote a été invalidée par la Commission Européenne…!!!
      PRETEXTE :
      Pas suffisamment de votants…
      et le peuple n’a pas réagi!!!
      Lorsque le vote convient à ces gens-là, Commission Européenne, et autres mafieux du même type et qu’il y ait suffisamment de votants ou non, là n’est pas leur importance, l’importance est QUI A ETE ELU, pour cette mafia-là qui est la pire du monde, pire que la mafia Italienne, bien connue pourtant, mais qui n’est jamais que du pipi de chat en comparaison à cette MAFIA POLITIQUE…

      La décision dépend du peuple, mais pour cela, le peuple devra SANS AUCUN DOUTE, se battre avec ses ongles et avec son sang pour cela!!!
      Le peuple en est-il capable pour être libre???!
      Bien à vous

      J'aime

  2. Janine

    Vous avez parfaitement raison Yvan Rioufol : seul le peuple « pourra » sauver la démocratie…!
    Mais je rajouterai : en aura-t’il seulement le courage???!!!
    Seul la suite nous le dira, en attendant, vous avez malheureusement très bien analysé la situation…
    Nous sommes dans de beaux draps (façon de parler bien entendu…) mais les draps peuvent se changer mais cela à une condition et c’est au peuple de décider, mais le peuple a-t’il suffisamment le courage pour ça…!

    Et si je vous disais que la majeur partie du peuple, ne voit rien, ne se doute de rien, vit dans un autre monde… lequel ??? un autre, je ne sais pas lequel, mais la plupart ne se rendent même pas compte que la France va très mal…!
    Et ça, je trouve que c’est extrêmement dramatique…!
    Je parle souvent de mon arrière grand-mère, parce que j’ai été élevée en bonne partie par elle, elle m’adorait et je l’adorais, il ne se passe pas une journée actuellement où je ne pense pas à elle et aux leçons de vie qu’elle a pu m’enseigner…, j’avais 18 ans lorsqu’elle nous a quitté, donc suffisamment grande et très grande dans ma tête pour avoir pu apprécier…!
    Entre autre, ce qui se passe aujourd’hui, elle l’avait vécu, et m’avait dit : « je ne te le souhaite surtout pas, mais si un jour tu vois que la France va très mal et que la situation dans notre pays va exploser, tu constateras que… peu de gens s’en rendent vraiment compte, à croire que, bien qu’étant dans le même pays, certains vivent leur petite vie, sans se soucier de ce qui se passe autour d’eux… et ceux-là, tu ne pourras jamais compter sur eux, car ils ne sont pas là et ne le seront jamais. Par contre, tu verras que d’autres, ce sera toujours les mêmes qui seront là…!!!

    Ce qui se passe actuellement c’est ça!!!

    Comme le dit si bien Gérard : ce pays est en effet dirigé par la Mafia : la Mafia Politique…! Si le peuple en avait… il y a longtemps qu’il aurait sorti la guillotine, l’aurait installé place de la République, car cette place, rien que par son nom est symbolique, et aurait déjà raccourci pas mal de cette Mafia, car la Mafia quelle qu’elle soit est une véritable gangrène, qui appauvrit ce pays, qui tue ce pays et son peuple à petit feu…!!!
    Bien à vous

    J'aime

  3. Dominique FROT

    L’exemple Britannique

    Le Brexit : je leur donne raison.
    J’admire ce peuple, j’aimerais pouvoir en dire autant de la France mais malgré tout je ne désespère pas.
    Pouvoir étudier et constater le comportement de ces hommes politiques face à une situation exceptionnelle qui devient chaque jour de plus en plus difficile à supporter est édifiant et ne fait que me renforcer dans mes choix.
    Aucun des candidats qu’ils soient de droite ou de gauche ne méritent d’accéder à la fonction suprême. Il y a en France des gens gens ultra compétents pour diriger les différents ministères
    Il nous manque l’homme qui soit capable de diriger cette équipe et indiquer le chemin.
    En attendant je compte sur les Généraux pour prendre leurs responsabilités et nous représenter.

    SVP, Messieurs les Généraux agissez. Le peuple attend

    D.FROT

    J'aime

      1. Gérard COUTANT

        Bien entendu je suis tout a fait d’accord avec vous Costes, et pour connaître mieux ce personnage quoi de mieux que de suivre ce chemin:
        Didier Tauzin en position de force pour cette rentrée!
        Tous les indices sont au vert en ce début d’année scolaire.
        Les adhésions grimpent exponentiellement ; la portée des publications du Général est en hausse (en moyenne 250 000 personnes sont touchées chaque semaine) ; les ventes de livres continuent avec l’impression de 1000 nouveaux ouvrages du Projet présidentiel, portant ses ventes à 17000 exemplaires ;
        l’annonce de deux nouveaux ouvrages à paraître en janvier : le projet du gouvernement et la biographie de Didier Tauzin. L’équipe s’est considérablement renforcée et étoffée durant ces deux mois d’été, permettant au message de Didier Tauzin de prendre plus d’ampleur.
        (rebatirlafrance.fr/videos-2/)
        Chaîne youtube Didier TauzinVisitez ma chaîne YouTube et la centaine de vidéos qui y sont ! C’est par Internet que nous devons faire connaître nos solutions pour rebâtir la France !
        (youtube.com/channel/UCS3yDU04JGCZPOYMqK7FdDQ)
        Bien à vous…

        J'aime

  4. Gérard COUTANT

    OUI IVAN RIOUFOL la République est devenue trop faible, lâche, cynique, immature pour se passer du constant appui des Français en vue d’une renaissance…
    Oui la France est devenue un pays mafieux et corrompu, son administration fonctionne comme la Mafia .Beaucoup de citoyens et journalistes naissent aveugles, et ils ne s’en aperçoivent que le jour ou une bonne vérité leur crève les yeux. La démocratie, médiocratie, française a atteint ses limites, il faut impérativement apporter les changements nécessaires.
    En France, heureusement que nos militaires sont là. Pour que certains officiers supérieurs et généraux à la retraite se mettent à « l’ouvrir » pour recadrer certains discours, c’est que la coupe tend à être plus que pleine. Ce qu’il convient de noter, c’est que ceux qui parlent, le font en connaissance de cause, même s’ils ne savent pas tout, en fonction des postes qu’ils ont occupés. D’autre part, ils s’expriment avec le sentiment d’un assentiment général de la part de leurs amis et collègues dont certains sont encore en activité au sein de la grande muette, et dont ils sont, quelque part, les porte-paroles. Nous sommes donc très loin des petites considérations journalistiques de complotisme, conspirationnisme, etc. Nous aurions plutôt affaire à des lanceurs d’alerte.
    « Le Président de la République, son gouvernement et un nombre non négligeable de parlementaires (qui viennent de refuser la fermeture des mosquées salafistes) préfèrent se retrancher derrière une attitude lâche et des déclarations fumeuses comme « ça n’a rien à voir avec l’islam » qui « est une religion de paix », ou « l’islam a toute sa place dans la République ». On est en plein délire. Nous sommes en guerre avec un ennemi intérieur et nos gouvernants incapables de mener le combat préfèrent le courtiser en ne prenant pas les mesures radicales qui s’imposent. Ce faisant, ils l’encouragent à poursuivre sa guerre de conquête et mettent ainsi la vie des Français en danger en faisant couler le sang d’innocents. » Général Antoine Martinez

    Mais n’oubliez pas cela : « Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. »
    (Erdogan – Premier Ministre de Turquie)

    J'aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s