Les démissionnaires


Ce qui, aujourd’hui, caractérise la politique française et européenne, peut se résumer en deux mots : démission et capitulation !

TRIBUNE

Les démissionnaires

Par Claude Picard

Ce qui, aujourd’hui, caractérise la politique française et européenne, peut se résumer en deux mots : démission et capitulation ! L’actuel gouvernement de la France est le champion toutes catégories du renoncement : devant chaque obstacle, il se couche. Pour ne pas faire de vagues et rester la tête hors de l’eau. Il ne gouverne plus : il flotte, il surnage. C’est pitoyable pour lui, mais dramatique pour le pays et pour les Français. Il n’est pas le premier à agir de la sorte, mais il est le pire et il provoque un tel mécontentement que les Français n’en peuvent plus… de le supporter ! Puisse-t-il être le dernier de ce cycle haïssable des gouvernements fantoches.
Pour comprendre la passivité progressive de nos dirigeants, il faut remonter à la loi du 3 janvier 1973, qui impose à l’État de passer par les banques privées ou les marchés, pour financer sa dette. Cette loi est un défi à la souveraineté étatique puisque la Banque de France, jusqu’alors seule émettrice de crédits publics, perdait sa fonction. Avant 1973, la France n’avait quasiment pas de dettes : la banque centrale prêtait au Trésor à taux zéro. Depuis la nouvelle loi, qui oblige l’État à se financer auprès des banques privées, avec des taux d’intérêt souvent arbitraires, la dette s’est envolée à 2 163 milliards d’euros et augmente, à chaque seconde, de 2 665 € ! Au bénéfice de la finance privée, qui dépasse trois fois le PIB des pays européens réunis. Avec la création de la zone euro, cette logique est désormais inscrite dans le marbre des Traités européens et s’impose à tous les États membres ; ils n’ont plus de pouvoir de décision monétaire et donc, plus d’instruments économiques, garants de l’intérêt général. Cet abandon de souveraineté est un véritable déni de démocratie : la volonté et les intérêts des banques priment sur ceux des peuples. Désormais, la finance domine la politique !
Avec l’abandon de la souveraineté territoriale (espace Schengen) et l’obligation d’appliquer toutes les directives de l’Union européenne, les gouvernements ont perdu tous leurs pouvoirs et ne sont plus que des administrateurs, des vassaux, des pantins aux ordres de Bruxelles. Petits et veules ! Ces pertes de souveraineté n’auraient jamais pu se faire, si les gouvernements avaient eu l’intelligence de comprendre le mécanisme qui se mettait en place et s’ils avaient eu le courage de tenir tête, de dire, non ! Mais il est toujours plus facile de ne pas trop se poser des questions… Aujourd’hui, la finance internationale mondialisée domine les États-Unis, qui, eux, dominent l’Europe, qui, elle, domine la France. La boucle est bouclée et nous sommes arrivés aujourd’hui à l’exacerbation de ce système, au bout de sa logique. Pour la survie des États et des peuples européens, il faut impérativement que chacun retrouve la maîtrise de ses frontières, sa souveraineté monétaire. Sa souveraineté nationale ! Et surtout, il faut redonner le pouvoir aux peuples. Pour que chaque nation puisse choisir librement sa politique budgétaire, économique et territoriale.
En restant dans le carcan européen, il est vain de promettre des réformes que l’Union européenne n’acceptera jamais : son idéologie est ultra libérale et mondialiste. Tout ce qui remettra en cause cette hégémonie doctrinaire sera voué à l’échec.
Les européistes, qui prétendent vouloir diriger la France, sont des menteurs.
Sans sortir de l’Union européenne, sans le retour à une souveraineté, pleine et entière, ils savent très bien qu’ils ne dirigeront rien du tout : ils ne seront que les exécutants des diktats européens.
Ils auront toujours les poings liés. Et la tête basse.

Claude PICARD

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

Dessin de couverture par Lacai 

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

LOGO OBS

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Claude Picard pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Chères lectrices, chers lecteurs, Nous irons droit au but en vous demandant d’aider l’Observatoire du MENSONGE à préserver son indépendance.
Nous survivons grâce à des dons d’une valeur moyenne de 10 € mais seule une faible part de nos lecteurs nous fait un don. 
Si chaque personne lisant ce message donnait 2 €, notre levée de fonds serait achevée en cinq heures. Nous sommes une petite organisation à but non lucratif qui supporte les coûts du premier site d’opposition en France!
Alors OUI nous méritons votre contribution.
Merci.
Nous vous rappelons que nous sommes indépendants et que nous publions des tribunes libres vraiment libres.

Pour nous aider: Cliquez juste sur le coeur 

bleu-copie

Advertisements

4 réflexions sur “Les démissionnaires

  1. Candide

    Bonjour M. Claude PICARD. Je vous invite à consulter le programme de Marine LE PEN et vous verrez que ce que vous préconisez (vos écrits ci-dessous), figure justement parmi les mesures qu’elle prendra si elle est élue. Mais peut-être êtes vous « gênez » de préciser ce « détail » vu que c’est le F.N qui propose ça depuis déjà plusieurs années!!!
    (Pour la survie des États et des peuples européens, il faut impérativement que chacun retrouve la maîtrise de ses frontières, sa souveraineté monétaire. Sa souveraineté nationale ! Et surtout, il faut redonner le pouvoir aux peuples. Pour que chaque nation puisse choisir librement sa politique budgétaire, économique et territoriale).

  2. Patricia Duchillet

    Il faut organiser le FREXIT et quitter l’Europe pour rétablir nos frontières face au terrorisme qui entre et sort comme il lui convient de France grâce aux politicards qui sont en place. Même pas sur que le FN fasse mieux une fois au pouvoir.

  3. Petit Jibus

    Voilà un article plein de bon sens à partager… Quand j’entends les médias déverser leur haine contre Trump qui a le tort de n’être pas dans leur système, je suis stupéfaite. trop c’est trop: il faudra bien un jour que les comptes soient faits et que ces journalistes paient.

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s