François Fillon accélère la crise du Système


Panique au sommet ! Le Système ne fonctionne plus.

LOGO OBS

Point de vue

capture-decran-2017-02-28-a-01-13-55

François Fillon accélère la crise du Système

Par Ivan Rioufol

Panique au sommet ! Le Système ne fonctionne plus. La coalition des politiques et des médias perd de son emprise sur les Français. Même les barons de la droite ne sont plus maîtres chez les Républicains. Ils avaient décidé, en fin de semaine, de remplacer François Fillon par Alain Juppé, voire François Baroin. Pour eux, l’affaire était entendue puisque le parquet national financier et les commentateurs avaient baissé le pouce ; coupable ou pas d’« emploi fictif », il fallait que le candidat à la présidentielle cède la place. Oui, mais non : les électeurs ont fait savoir, en répondant massivement à l’appel de l’homme traqué, dimanche place du Trocadéro, qu’ils ne se laisseraient pas voler leur primaire. Lundi, les putschistes ont admis leur défaite. « Le débat est clos », a annoncé Gérard Larcher, président du Sénat, comploteur parmi d’autres. Cette victoire de la société civile contre le despotisme d’élites peu éclairées dit ce que sera la nouvelle révolution française.
Le spectacle donné par les Républicains n’a pu qu’accentuer le dégoût que disent avoir les sondés pour la politique. C’est ce mot, le dégoût, que Fillon a fait sien, dimanche, pour juger l’attitude des traîtres et des lâches. En dénonçant, chez ceux de son camp, « la fuite en canard (…), la désertion assumée, sans honte et aussi sans orgueil », il s’est habilement mis en marge de ce monde décadent. Des opportunistes ont été vus sautillant d’un « plan B » à un autre avant de revenir en dévoués. Pour autant, les socialistes ne se montrent pas plus respectables : nombre de ceux qui reprochent à Fillon de ne pas tenir son engagement à se retirer, en cas de mise en examen, trahissent aussi leur promesse en se désolidarisant du vainqueur des primaires, Benoît Hamon, pour rejoindre Emmanuel Macron. Ce dernier, qui aimerait symboliser la politique de demain, attire à lui les vieux acteurs comme autant de boulets.
Seuls les Français peuvent sauver la démocratie, malade de partis éloignés des gens, de journalistes perroquets, de magistrats indifférents à la séparation des pouvoirs. Un risque totalitaire existe quand les gardes-chiourmes veulent interdire les moindres critiques contre la presse, la justice, l’immigration, l’islam, etc. La prise en otage du processus électoral par le parquet national financier, qui a des liens avec l’Élysée, et par une poignée de juges militants, a tout d’un coup de force. Marine Le Pen, également ciblée, parle de « fumet de persécution » (« fumus persecutionis »). Contre Fillon, se déploie un « procès stalinien », dénoncé en ces termes par Jean-Éric Schoettl, ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel (Le Monde, 3 mars). La tentation de son limogeage s’inscrit dans ce registre. Anne Hidalgo, maire de Paris, a même espéré annuler le rassemblement du Trocadéro, vu comme « un acte grave de faillite morale et politique ». L’élue n’a jamais eu ces répulsions face aux gauchistes sectaires de Nuit debout.
Le Système, cet entre-soi des puissants et de leurs valets, s’asphyxie. Il ânonne, derrière François Hollande et Bernard Cazeneuve, qu’il lui faut battre absolument Marine Le Pen, sans s’alarmer sur lui-même. Résultat, elle rencontre l’adhésion d’un Français sur trois. Les accusations d’emplois fictifs n’enrayent pas sa dynamique. Mais la gauche institutionnelle reste incohérente quand elle persiste à mettre en garde contre le « populisme », cette aspiration des citoyens à être entendus. La droite officielle s’enferme dans le même piège en feignant d’ignorer le projet libéral-conservateur qui a porté Fillon aux primaires. Les hiérarques LR qui ont cru possible de remplacer le défenseur de l’assimilation par Juppé, qui porte un projet opposé, ont démontré leur incompréhension du malaise identitaire. Le maire de Bordeaux a bien fait, lundi, de se retirer de ce jeu pipé et grotesque.
Réticence à franchir le Rubicon
Fillon peut au moins s’enorgueillir de s’être mis à dos toute la machine politico-médiatique, détestée par une bonne partie de l’opinion. Un bon signe pour lui. D’autant que la meute n’est mobilisée, Canard enchaîné en tête, que pour obtenir le retrait de l’entêté et de son programme. Aux États-Unis, un même front s’était ligué contre Donald Trump, pour son plus grand profit. Certes, le pudique Français est aux antipodes de l’exubérant l’Américain. Dimanche, Fillon s’est d’ailleurs employé à éviter les attaques frontales dans lesquelles se serait jetée la bête noire du politiquement correct. Pour autant, la crise de régime atteint une telle intensité que les coups qui partent des agonisants ont de plus en plus de mal à atteindre leurs cibles. Le salut de Fillon ne peut être que dans le positionnement antisystème, que revendiquent aussi Le Pen et Macron. Gagnera celui qui sera le plus en adéquation avec les électeurs frustrés.
Pourtant, persiste chez Fillon une réticence à franchir le Rubicon, afin de rompre avec ses faux frères, faux amis, faux alliés, faux témoins. Tous veulent l’instrumentaliser encore et le détourner du peuple en colère. Quand Juppé estime que la manifestation du Trocadéro a « montré que le noyau des militants et des sympathisants LR s’est radicalisé », il ne cache rien de la répugnance que lui inspire une foule qui brandit calmement des drapeaux tricolores et applaudit un homme qui lui parle de la France. Entendre Jean-Pierre Raffarin conseiller au candidat d’« écarter le risque de proximité avec le FN », confirme l’incapacité des « humanistes » à aborder les problèmes centraux liés à l’immigration de peuplement et à l’islam radical. Or Fillon n’est pas clair lorsqu’il déclare, lundi à Orléans : « Je ne me soumets pas », avant d’inviter les fuyards centristes de l’UDI à le rejoindre en échange de circonscriptions. Ne voit-il pas que cette tambouille est indigeste ?
Ponts avec le FN
Fillon a tout à perdre à participer à l’hystérie anti-Le Pen qui se met en place. Elle est destinée à faire oublier la menace Macron, qui peut accéder au second tour. « Ma principale adversaire, c’est Madame Le Pen, qui s’approche du pouvoir », a déclaré Fillon, dimanche sur France 2, dans un propos bien peigné. Il ne peut pourtant ignorer qu’une partie de son électorat cousine avec celui du FN sur les questions sociétales. Dynamiter ces ponts jetés serait irrationnel.
Risques économiques
Oui, Macron est le danger pour Fillon. Ce dernier peut néanmoins espérer affronter Le Pen au second tour. Il sera alors temps de faire valoir les risques, réels, du programme économique du FN.

ivan-rioufolIVAN RIOUFOL

Du même auteur:
L’union des droites pour éviter l’échec

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

Attention:
vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

bleu-copie

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Ivan Rioufol pour Le Figaro.
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement:
Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
NB: Ne pas mettre de liens externes dans vos commentaires car le système les supprimeraient.

LOGO OBS

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Chères lectrices, chers lecteurs, Nous irons droit au but en vous demandant d’aider l’Observatoire du MENSONGE à préserver son indépendance.
Nous survivons grâce à des dons d’une valeur moyenne de 10 € mais seule une faible part de nos lecteurs nous fait un don. 
Si chaque personne lisant ce message donnait 2 €, notre levée de fonds serait achevée en cinq heures. Nous sommes une petite organisation à but non lucratif qui supporte les coûts du premier site d’opposition en France!
Alors OUI nous méritons votre contribution.
Merci.
Nous vous rappelons que nous sommes indépendants et que nous publions des tribunes libres vraiment libres.

Pour nous aider: Cliquez juste sur le coeur 

Advertisements

10 réflexions sur “François Fillon accélère la crise du Système

  1. santiago

    excellent article comme d’habitude !!!
    alexandre , je me pose une question concernant les dates de parutions de vos « partenaires » , par exemple , l’édito de monsieur Rioufol parait le 14 mars alors que les faits de son article ont plus d’une semaine !! ( manifestation du trocadéro )
    Y a t-il une explication ……… technique peut-être ??

    merci , j’espère ne pas vous enquiquiner avec ma question.

    cordialement votre.

  2. Janine

    Fillon vient d’être mis en examen, juste 2 jours avant le dépôt définitif des candidatures avec les 500 signatures d’élus…!

    Je ne suis pas pour Fillon, mais quand on voit l’acharnement qui a été fait et qui continu, ainsi que sur Marine Le Pen, c’est de l’acharnement et c’est de la dictature vis à vis du peuple, car il n’y a pas besoin de sortir de St Cyr et encore moins de l’Ecole Nationale des Anes pour comprendre que les Socialistes sont en train de faire le vide pour faire passer leur MACRON…! et il y en a encore qui diront que MACRON n’est pas Socialiste…!!!
    Le Canard déchaîné a essayé sur MACRON, et on leur a fait fermer leur G….!
    Bien à vous

    1. JOSEPHINE

      Je pense comme vous Janine à propos de Fillon et de Marine que l’on traîne dans la boue chaque jour davantage. La dernière trouvaille pour MLP serait des « liens » avec le Ku Klux Klan… trop drôle.

      Quant à Macron avec ses casseroles au terminus, après Fillon, Marine… fallait bien faire semblant de le salir un peu le chouchou des Rothschild.

      Ils me dégoûtent TOUS les uns comme les autres. Les politiques comme la presse et leurs sbires.

      Il suffit de voir la liste des noms que j’ai déposée ce matin chez Monsieur Goldfarb, sur tous nos représentants de la FRANCE qui sont allés serrer la pince du Qatar pour vivre un week-end de rêve et revenir avec des chèques qui n’étaient pas en bois. Tous de droite – tous de gôche.

      Quand je pense que j’ai vu débouler un beau matin un huissier de Justice devant mes deux enfants étudiants à l’époque, pour ma redevance Télé non acquittée. Le choc, la honte ! Alors que j’avais prévenu le centre de la taxe de l’audiovisuel à Toulouse que ma télé avait « sauté » depuis deux ans et que je n’avais pas les moyens de la remplacer…me retrouvant seule avec mes deux enfants. MERDE ! Entre nous, l’huissier était plus « emmerdé » que moi. Il avait pris des notes et l’affaire n’a pas eu de suite.

  3. JOSEPHINE

    IMLOUL ce nom vous parle ? C’est celui d’une arabe qui chantait à tue-tête que dans la vie faut pas s’en faire, que les p’tites misères c’était pas pour elle.
    Me demandais en lisant cette info ci-dessous hier, si elle n’avait pas des liens de parenté avec théo luhaka…la Imloul.

    « Une figure de la déradicalisation poursuivie pour DETOURNEMENTS de FONDS PUBLICS, blanchiment d’argent et travail dissimulé…

    Eric Martin13 mars 2017
    Le système montre chaque jour davantage son vrai visage :

    Ex-figure emblématique de la lutte contre la radicalisation, Sonia Imloul, ancienne responsable d’une cellule de désendoctrinement en Seine-Saint-Denis, comparaît ce lundi devant la justice. Elle est poursuivie pour détournements de fonds publics, blanchiment d’argent et travail dissimulé. De quoi embarrasser le gouvernement sur sa politique de déradicalisation.

    Bon cela dit on ne se garde bien de nous préciser le montant de ce détournement !

    Mon sentiment sur ce fric détourné ?

    Attendu que les locaux prévus pour les déradicalisés étaient VIDES.
    Attendu que de ce fait, la IMLOUL s’ « EMMERDAIT » à mourir.
    Attendu que les CAISSES étant PLEINES.
    La fatma a fini par se servir pour passer l’ temps !
    Conclusion :
    Pourquoi la fatma l’a volé mon z’ami ? parce ce gouvernement est le mieux placé pour lui montrer la voie à suivre.

  4. Dominique FROT

    Fillon a toujours été dur à la « comprenette « . Tirer sur ses « cousins » n’est pas la solution. Il faut d’abord éliminer Macron. Cette rigidité politique et idéologique fera perdre Fillon à moins que ?……….Que fait son entourage ?!!! Pas besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre cela. Seraient ils tous des amateurs. ?!!!. Un programme politique de redressement national aussi bon soit il ne suffit pas à gagner une élection ? Encore faut il savoir s’entourer et consentir à axer son action sur des priorités et aussi savoir se taire . La priorité des priorités est de démontrer que Macron un hologramme de Hollande ensuite Fillon MLP et que le meilleur gagne

  5. PIERI

    Eblouissante analyse de Mr Rioufol qui ne mâche pas ses mots pour dénoncer une gauche sans complexes et malhonnête qui tente coûte que coûte de se maintenir au pouvoir!

  6. JOSEPHINE

    Tirer à boulets rouges sur Marine Le Pen comme vous venez de le faire Monsieur Yvan Rioufol, me laisse assez indifférente dans la mesure où les Français ont tout compris sur l’intérêt qu’est le leur à voter bientôt pour votre ennemie préférée.

    Tout me va chez cette Battante pour une FRANCE au Français même son Programme économique.

    Votre Article tombe à pic ! si si …Il me permet de poser une question toute bête à l’Observatoire du Mensonge et qui me taraude depuis quelques temps :

    A quant la parution d’un article avec un auteur Pro-Marine Le PEN ?

    1. Joséphine, Vous ne devez pas tout lire car notamment des auteurs, on me le reproche souvent d’ailleurs, comme Claude Picard ou Max Tango, écrivent des articles pro Marine… L’Observatoire du mensonge est un site libre qui publie des tribunes libres du moment que ce sont des articles pour l’opposition au socialisme qui détruit la France… Bien cordialement. Alexandre

      NB d’autres auteurs ont aussi des positions proches de Marine et Ivan Rioufol a notamment publié il y a peu « L’union des droites pour éviter l’échec » http://wp.me/p2qpcs-bQk

      1. JOSEPHINE

        Merci pour cette réponse Alexandre. Elle me rassure. Cependant , aimerais bien lire Claude Picard et Max Tango plus souvent, surtout actuellement où une guerre impitoyable est menée à l’encontre de celle qui défend, telle une lionne toutes griffes dehors, mon PAYS qui est la FRANCE.

        Bien cordialement.

  7. michel43

    et BIEN.. vous avez TORT.. étant de la droite Molle , je vous le dit ; FILLON ne sera pas au deuxième tours , cars notre droite , c’est, suicider ,toute seule , Alors ,nous aurons le MACRON et LE..PEN , et forcément , Macron en sortira vainqueur , Mais c’est après que cela sera passionnant ,le FN. .aura ,combien de députés ,pour contrer MACRON ,et comme toujours notre droite, la plus bête du MONDE ,continuera a tirer sur le Front National , jusqu’à quand ?

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s