Macron, ou la « révolution » des dupes


Édouard Philippe, choisi par Emmanuel Macron comme premier ministre, pratique la laïcité flexible


Point de vue
capture-decran-2017-02-28-a-01-13-55

Macron, ou la « révolution » des dupes

Par Ivan Rioufol

Le savoir : Édouard Philippe, choisi lundi par Emmanuel Macron comme premier ministre, pratique la laïcité flexible. Maire (LR) du Havre, il avait en 2012 fait jeter 8 500 desserts destinés aux cantines parce qu’ils contenaient de la gélatine de porc. Plutôt que de s’en tenir à la neutralité républicaine, l’élu s’était soumis à l’interdit alimentaire de la charia (loi islamique). L’anecdote est à retenir : elle laisse craindre d’autres détournements de la laïcité, un des piliers de la civilisation française. Macron, élu par beaucoup pour faire échec au « fascisme » de Marine Le Pen, a promis une « bienveillance exigeante » avec l’idéologie islamique. Ce choix de l’apaisement guide, mezzo voce, la recomposition politique en cours. Philippe, proche d’Alain Juppé, partage avec lui la mondialisation heureuse, l’accommodement raisonnable, la discrimination positive. Le chef de l’État est sur cette même vision « inclusive ». « Je veux accompagner les mutations », a-t-il dit dimanche lors de sa prise de fonctions. Son gouvernement libéral mondialiste accélérera la cadence.
La marginalisation de Manuels Valls, qui voit la laïcité comme rempart à l’islamisme, confirme la stratégie arrangeante du macronisme. La République en marche a refusé son investiture à l’ancien premier ministre socialiste, qui n’aura néanmoins pas de concurrent face à lui. Commentaire de Valls (dans le JDD) : « Macron est méchant (…), il n’a pas de codes, donc pas de limites (…). Autant sur les questions économiques et sociales il n’y a pas de différence entre Macron et moi, autant sur l’identité on a un vrai désaccord. » Malek Boutih (PS), remarqué pour ses alertes contre l’emprise des prêcheurs de haine dans les cités, s’est pareillement vu écarter du parti gouvernemental, qui présentera un candidat face à lui. Durant sa campagne, Macron s’était gardé de désavouer le soutien de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), classée parmi les organisations terroristes par les Émirats arabes unis.
C’est la « révolution » des dupes qui se profile : là où François Fillon voulait interdire les Frères musulmans, Macron évitera l’épreuve de force avec l’islam politique. Sa descente des Champs-Élysées en véhicule militaire tenait du jeu de rôle. L’optimisme d’État récuse l’offensive du totalitarisme islamique, mise sur le compte de la crise économique et de l’Occident colonisateur. François Bayrou, ministre de la Justice, appuie cet angélisme. Pour Henri IV, Paris valait bien une messe. Son biographe devenu macroniste n’est pas loin de penser que la France de demain vaudra bien quelques sourates. Michel Houellebecq a tout dit dans Soumission. Alors que les chrétiens et les juifs ont eu à se soumettre aux exigences brutales de l’État, nombreux sont ceux qui plaident pour un régime de faveur vis-à-vis de l’islam conquérant. Cette capitulation, si elle devait se confirmer, tirerait un trait sur les territoires perdus de la République.
Les Républicains qui appellent la droite à « répondre à la main tendue par Emmanuel Macron » cautionnent peu ou prou ce choix communautariste d’une nation libanisée prête à acheter la paix multiculturelle. Parmi eux : Gérald Darmanin, devenu ministre, Thierry Solère, Franck Riester, etc., dont on comprend mieux les réticences qu’ils affichaient à soutenir Fillon dans son désir de « vaincre le totalitarisme islamique ».
Néanmoins, Macron a le mérite, en secouant le cocotier républicain, d’obliger cette famille de façade à en finir avec les faux-semblants. Le courant juppéiste et centriste a toute sa place dans le camp de Macron, qui a renoncé à assimiler les minorités culturelles. Les attentistes qui veulent prolonger la cohabitation au cœur de la droite plutôt que d’acter le divorce rendent illusoire une opposition structurée. Comment les responsables qui, comme François Baroin, ont appelé à voter pour Macron au deuxième tour peuvent-ils espérer convaincre de voter massivement pour les Républicains aux législatives ?
L’artifice de la théâtrocratie
La théâtrocratie que privilégie le chef de l’État, maître des horloges et de ses gestes, lui permet de demeurer dans l’ambiguïté. C’est ainsi que la question identitaire n’arrive pas à être abordée de face. Les courtisans rappellent l’homme de lettres et de culture qu’il est. Son premier ministre ne raffole-t-il pas de la série des Trois Mousquetaires, qu’il dit relire tous les dix ans ? D’autres thuriféraires croient reconnaître la silhouette du premier consul dans son « regard au profil d’aigle ». N’y a-t-il pas aussi, tant qu’on y est, un Bonaparte dans cette manière qu’à Macron de prendre l’oreille de ses grognards ? Dimanche, Gérard Collomb (devenu ministre de l’Intérieur) avait les larmes aux yeux, tandis que le chef passait ses briscards en revue en leur caressant nuque et joue. Pour le téléspectateur distrait, ces scénographies sur la continuité historique font leur effet. Il n’empêche : la vigilance devra être de tous les instants, tant est grande la tentation du président de voir dans les « quartiers populaires » l’unique expression du peuple français et de son destin. Dimanche, il a d’ailleurs boudé la grande parade parisienne.
Là aussi est la duperie : dans l’artifice qui s’attache au macroniste quand il parle de « clarté ». Elle a aussi fait gober la « farce antifasciste », dont Alain Finkielkraut craint, dans Causeur, que les juifs ne soient les dindons. Le palestinisme a désormais ses entrées en haut lieu. Richard Ferrand, ancien secrétaire d’En marche ! devenu ministre, a financé France Palestine Solidarité en 2016. Marlène Schiappa, secrétaire d’État, soutient la « lutte pour la liberté du peuple palestinien ». Quant à l’exigence de transparence et de moralité qui ouvre ce quinquennat, elle pèche aussi par ses exceptions. Vouloir éviter les conflits d’intérêts en exigeant des politiques qu’ils dévoilent leurs éventuelles relations d’affaires est une bonne chose. Cependant, le chef de l’État ne dit rien de son réseau d’amis banquiers, responsables du CAC 40, créateurs de start-up, hommes d’influence qui ont financé sa campagne jusqu’à 15 millions d’euros (voir mon blog). Par qui Macron a-t-il été soutenu et pour quel objectif ? Question sans intérêt probablement.
Clivage élitaire-populaire
Le clivage élitaire et mondialiste qui s’opère derrière Macron, dans lequel l’horizontalité de la société civile a vite laissé place à la verticalité du pouvoir, est une aubaine pour la droite populaire libérale et sociale. Qui saura la réunir ?

ivan-rioufolIVAN RIOUFOL

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

Découvrez Minute du MENSONGE en cliquant ICI  

LOGO OBS

Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Ivan Rioufol pour LE FIGARO
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

COMMENTAIRES

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Chères lectrices, chers lecteurs, Nous irons droit au but en vous demandant d’aider l’Observatoire du MENSONGE à préserver son indépendance.
Nous survivons grâce à des dons d’une valeur moyenne de 10 € mais seule une faible part de nos lecteurs nous fait un don. 
Si chaque personne lisant ce message donnait 2 €, notre levée de fonds serait achevée en cinq heures. Nous sommes une petite organisation à but non lucratif qui supporte les coûts du premier site d’opposition en France!
Alors OUI nous méritons votre contribution.
Merci.
Nous vous rappelons que nous sommes indépendants et que nous publions des tribunes libres vraiment libres.

Pour nous aider: Cliquez juste sur le coeur 

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

12 comments

  1. Il était une fois une tite nabeille qui n’a pas supporté de voir tant de morts et de blessés à Manchester un soir de fête. Alors la tite nabeille qui connait le Mosanto, qui fait les mêmes dégâts que l’Islam, a décidé d’appeler toutes ses tites copines pour qu’elles se rendent à la cité ouvrière. Et ?

    Elles se sont posées sur les bras, sur les joues, sur les fronts de toute la jeunesse de Manchester. C’est pas beau çà les zenfants ? BZZZ Bzzz bzzzz. « Maya l’abeille » c’était pour ma fille lorsqu’elle avait 5 ans….

    « Manchester s’est transformée en ruche. Depuis l’attentat qui a endeuillé la ville lundi 22 mai, les abeilles fleurissent sur ses murs, ses trottoirs, ses écoles, ses jardins et la peau de ses habitants. A la recherche d’une manière d’unir leur hommage aux 22 morts et 75 blessés de la Manchester Arena, les Mancuniens se sont spontanément tournés vers ce symbole oublié de leur cité ouvrière.
    Sur les armoiries de la ville, datées de 1842, les abeilles sont discrètes. Bien moins visibles que le lion et l’antilope, les emblèmes du roi Henry IV, ou le trois-mâts toutes voiles dehors qui trône en son centre, mais elles en dominent le tableau héraldique. Sept abeilles qui témoignent du passé industriel de la grande ville du nord de l’Angleterre et racontent l’histoire de ces ouvriers, organisés dans les célèbres usines cotonnières, qui ont fait l’identité de Manchester. « Busy bee », dit-on en anglais de cette main-d’œuvre vrombissante.

    Après l’attaque de lundi, la tatoueuse Sam Barber n’a pas dormi. Pour exprimer sa peine, elle s’est tournée vers son art. « Je cherchais quelque chose de fort, de visuel, pour sortir tout ce que j’avais en moi », explique cette petite brune aux bras en noir et blanc. « Quelque chose d’ancien mais pas grégaire, quelque chose de PACIFISTE mais pas PATRIOTIQUE », avance-t-elle. « Quelque chose qui a du répondant aussi, ajoute-t-elle. Les abeilles ne sont pas agressives par nature, et ne piquent que quand c’est dans l’intérêt de la colonie. »

    Quelque chose de PACIFISTE mais Pas PATRIOTIQUE ? … Je dois m’accrocher pour ne pas tomber à la renverse ! La Sam Barber n’aurait-t-elle pas dépassé intellectuellement le niveau de la Classe Maternelle, petite section ?

    Donc VIVE la tite nabeille SYMBOLE de RESILIENCE à Manchester.

    Quant à vous l’Etat ISLAMIQUE les Mancuniens vous ont déjà pardonné votre carnage, vous n’aurez pas leur HAINE ! Vous pouvez revenir sans craintes; finir ce que vous n’avez pas terminé.

    Ainsi va la Grande Bretagne, ainsi va la France.

    J'aime

    1. En même temps, il faut faire son « deuil » qui n’est pas de se résigner .On va pas tout mettre à « feu et à sang » parce que le groupe terroriste cherche à faire déferler les « passions de haines » envers ceux, elles de la communauté musulmane en France qui aspirent à vivre et travailler en paix. Donc c’est pas de l’enfantillage d’ailleurs des « enfants » ont été touchés dans l’attaque . Il est clair que la GRANDE BRETAGNE et la FRANCE doivent aider BACHAR AL ASSAD à repousser l’assaillant « DAESH » et non à lui mettre des bâtons dans les roues !!!

      J'aime

  2. Qu’Est-ce qu’ils attendent pour introduire dans les cantines un « menu végétarien pour tous » ??? Au lieu de ça , on est à surveiller ce que mangeras le voisin source de « conflit » et de « rupture » . On plante les graines de la discorde !

    J'aime

  3. Les Français sont des veaux et des lâches puisqu’ils se sont rangés derrière Macron dont l’entourage est pro-islma. Regardez Ferrand qui est dénoncé par le Canard Enchainé et qui aurait du démissionner, ilvc rester et là vous voyez bien que la République exemplaire c’est une blague.

    J'aime

  4. Edouard Phillipe ce midi, à propos de l’affaire FERRAND :  » Il n’y aura pas de procès…mais il y aura débat …et ? …Ce sera aux électeurs de décider » ! Signé Edouard DUCON.

    Lui aussi les a perdues ? Ah fichtre ! C’est pour ça qu’il a laissé pousser sa barbe noire. façon IMAM, celle qui sert souvent à masquer de bien vilaines pensées …

    Macron lui, se sert de son sourire de bébé en nous montrant ses dents de lait très écartées. Sans doute parce que les dents de SAGESSE n’ont jamais voulu se garer là où elles ont l’habitude de pousser. C’est un signe.

    J'aime

  5. MACRON n’est et ne sera jamais qu’un dictateur, et cela il l’a déjà prouvé rien qu’en déclarant qu’il allait présider par « ORDONNANCES »…
    A croire que les Français s’imaginent avoir des médicaments à prendre, mais les ORDONNANCES de MACRON , il faudra les ingurgiter, car si on part du principe :

    «  » » »NUL N’EST CENSE IGNORER LA LOI » » »

    Pour connaître les lois, bah…, il faudra p’têtre essayer de connaître un journaliste qui a envie de dire la vérité au peuple!
    Croyez-vous qu’elle existe cette perle rare???!

    Au fait, il va y avoir parmi les premières lois à passer sous ORDONNANCE, une lois sur la pédophilie…
    Mais pas ce que vous imaginez, c’est la pire loi qui pourra exister sur la pédophilie, mais comme ce sera sous ORDONNANCE, si, votre fils petit-fils, fille, petite-fille sera violée par n’importe qui et surtout si ce sont des migrants… ils pourront le faire avec autorisation de la loi MACRON, passée sous ORDONNANCE…

    UNE HORREUR, là on est dans une société qui ne dit plus son nom!!!

    Savez-vous comment cette loi passera???

    LOI HYPOCRITEMENT PRESENTEE COMME UN «  » »DROIT » » » DES ENFANTS!
    C’est à dire???!!!

    L’ADULTE OU LE JEUNE QUI VIOLERA N’AURA JUSTE QU’A DIRE :
    « L’ENFANT ETAIT CONSENTANT ET J’AI OBEI PARCE QUE SINON, IL PLEURAIT SI JE NE LE FAISAIS PAS…!
    ça c’est un exemple parmi tant d’autres…

    Alors si on arrive à savoir quand cette loi passera sous ORDONNANCE, il faudra absolument empêcher la loi légalisant la pédophilie….!

    On a pas fini d’en apprendre avec ce type…!
    Les journaux RUSSES avaient écrit que MACRON était homo???!!!!
    J’espère que les journaux RUSSES nous mettront au courant sur cette loi légalisant la pédophilie, sinon, on ne l’apprendra qu’une fois QUE LE MAL SERA FAIT…!

    Un conseil aux Français qui dorment, dormez bien et surtout ne vous réveillez pas, car le réveil sera BRUTAL… Mais ce sera bien fait pour tous ceux qui ont voté pour lui, je n’aurai aucune pitié pour ces gens-là…!
    Bien à vous

    J'aime

  6. D’une certaine manière, je pense que MACRON va rendre service au Front National et à ses amis voir même aux Républicains. A force de jouer de la flûte pour endormir les Français il va s’égosiller et les Français qui sortiront de l’endormissement dans lequel il les a plongés vont se réveiller furieux de s’être fait avoir. De la flûte ne sortiront plus que des notes dignes d’un REQUIEM. Le serrage de ceinture va bientôt se produire au grand désespoir de ceux qui souffrent au bénéfice e ceux qui viennent chez nous sans invitation mais bien décidés de s’accrocher à notre sol et à nos deniers. « Au Secours »

    J'aime

  7. « Le clivage élitaire et mondialiste qui s’opère derrière Macron, dans lequel l’horizontalité de la société civile a vite laissé place à la verticalité du pouvoir, est une aubaine pour la droite populaire libérale et sociale. Qui saura la réunir » ?

    A mon humble avis, personne.

    J'aime

  8. Une petite récréation bien wigolote grâce à celui qui a la charge de notre sécurité intérieure.

    Quel âge a-t-il donc le COLLOMB ? 70 ans ! Et oui déjà…Un âge qui l’excuse sans doute de fantasmer on ne peut plus SEC sur Marine Le PEN !

    « Le 3 mai, ce « macroniste » convaincu est interviewé sur LCI. Au cours de l’entretien, il se met à avoir quelques petites difficultés d’élocution et n’arrive plus à distinguer les deux finalistes de la présidentielle. La langue du socialiste fourche à plusieurs reprises.

    Ainsi, alors qu’Audrey Crespo-Mara l’interroge sur le patriotisme et la culture, il s’emmêle les pinceaux et répond : « Il est clair que nous nous définissons comme des patriotes »

    « SI QUELQU’UN AIME la FRANCE, sa LANGUE, C’EST Emmanuel LE PEN » !

    Alerté de son lapsus par la journaliste, il récidive involontairement. Puis, voulant critiquer la candidate du FN, il évoque cette fois « madame Macron », avant de se reprendre. Pourtant, entre Brigitte Le Pen et Marine Macron, il n’y a pas photo ! »

    C’est grave Toubib ? Oui très très très grave !

    J'aime

  9. Preuves, s’il en est, que TOUS ceux qui sont censés diriger le pays ne sont que des POURRIS
    Qu’en attendre encore ? RIEN ! Nous sommes TOUS les dindons de ces de ces partis
    Vous espérez une solution présentée par LR ? Je n’y crois plus ….
    NOUS le savons et que doit on faire ?

    J'aime

  10. Je reviendrai sur MACRON qui a voulu faire croire à TOUS les Français qu’il respectait nos ARMEES en se tenant debout dans une sorte d’énorme JEEP. Ne tombons pas dans ce qui n’est à mes yeux qu’une lamentable et bien trompeuse mascarade très bien organisée.

    Il est et sera comme Hollande qui n’avait aucun respect pour ses Armées. J’ose espérer que les Militaires ne seront pas dupes. Leur CHEF a joué avec eux comme avec un jeu de Playmobil.

    Sans doute pour qu’on lui chante un jour Mon Légionnaire ? « Il avait de grands yeux très clairs où parfois passaient des éclairs, Il sentait bon le sable chaud … »

    Et puis d’ici à ce qu’il regagnent tous (avec des suppressions généreuses de leurs effectifs) cette foutue Armée Européenne, y’a pas loin.

    Il suffit de lire ces Généraux pour ne plus en douter.

    VERS une Armée EUROPEENNE ? MLP nous avait bien prévenus !

    « Quelles peuvent être les orientations futures d’Emmanuel Macron en matière de Défense ? Rachel Marsden y répond en compagnie du général Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l’IRIS et du général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire auprès de l’Onu et de l’Otan.

    Le jour de son investiture, Emmanuel Macron affichait une posture très régalienne en compagnie des forces de l’ordre et de l’armée. Puis hier, la composition du premier gouvernement d’Édouard Philippe était annoncée, avec une nouvelle ministre des Armées, Sylvie Goulard, connue pour être favorable au renforcement de l’intégration européenne.

    L’ancien chef de la mission militaire française auprès de l’Onu explique ainsi qu’il « n’est pas question d’armée européenne, il est question de coordination européenne. » Pour le général Trinquand, les orientations d’Emmanuel Macron peuvent permettre à l’Europe de sortir de sa crise institutionnelle: « Il ne fait aucun doute que le Président Macron a été élu sur un programme européen […] que la France a besoin d’être un moteur pour transformer l’Union européenne et qu’elle ne peut être un moteur dans ce cadre-là qu’avec un lien très fort avec l’Allemagne. »

    Jean-Vincent Brisset partage cet avis: « L’armée européenne, on en a beaucoup parlé, on en parle régulièrement, on parle de Défense européenne, on parle d’armée européenne, on parle de collaboration, d’alliance ad hoc. Jusqu’à maintenant le grand cadre pour faire fonctionner les pays européens entre eux, c’est quand même l’Otan. »

    AU SECOURS ! parce que moi l’ONU l’OTAN = NIET

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s