Restaurer la Res publica


Je ne sais pas si les Français dans leur ensemble réalisent à quel point la situation de leur vie politique et gouvernementale atteint la démesure dans le grotesque…

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 674 autres abonnés

Nous aimons la liberté de publier : Vous de partager !
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

Restaurer la Res publica

Par Maxime Tandonnet

Res publica, la chose publique, le terme latin est plus parlant que celui de République. Je ne sais pas si les Français dans leur ensemble réalisent à quel point la situation de leur vie politique et gouvernementale atteint la démesure dans le grotesque… Le chômage, la violence, la dette publique, les impôts augmentent, l’autorité de l’Etat est quotidiennement bafouée dans les zones de non droit, le niveau scolaire décline. Et le pays d’en haut, la classe dirigeante, politico-médiatique, se noie dans une lamentable crise d’hystérie alimentée par une spirale de sectarisme, de haine, de jappements mégalomanes ridicules, stériles et vaniteux. La culpabilité est générale dans la France d’en haut: pas un pour en appeler à la raison et sortir de cette monstrueuse tornade de crétinerie, cette hystérie désormais habituelle qui s’amplifie de scandale en scandale. Les plus silencieux de la classe politique, en ces circonstances, sont les meilleurs ou les moins mauvais. La folie s’est emparée de la France d’en haut, politicienne pendant que le pays – c’est la vérité – déboussolé, comme un vaisseau fantôme, sans gouvernail, continue de sombrer. La solution? Le retour à la Res publica, le bien commun, l’intérêt général. Les dirigeants, au pouvoir comme dans l’opposition, ne sont pas des demi-dieux ou des idoles malades, au-dessus des lois. Leur unique responsabilité, aujourd’hui, est de s’effacer devant l’intérêt public et de se comporter en simples serviteurs de la nation. Déjà, commencer par le commencement: il y a une Constitution quotidiennement violée et qui devrait s’appliquer: un président « arbitre », protecteur, impartial, au-dessus de la mêlée – donc discret – et un premier ministre responsable qui gouverne pour le bien commun sous le contrôle de l’Assemblée nationale et du Sénat. Respecter le Droit, la Constitution, est-ce trop demander? Au-delà de la petite histoire d’un garde du corps ayant disjoncté, cette rechute dans l’hystérie est dramatique par ce qu’elle traduit. Autrefois, le pays se déchirait pour des idées. Aujourd’hui, il se déchire pour le néant. Mais dans cet ouragan de bêtise démente, entre les imbéciles haineux et destructeurs de la France d’en haut et ses crétins idolâtres, courtisans obséquieux, dans l’ouragan de bêtise démente qui secoue la France d’en haut, qui a encore la moindre idée de la Res publica, de l’intérêt général, du bien commun?

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

« Beaucoup de gens espèrent le retour de François Hollande »

Par Maxime Tandonnet

« Beaucoup de gens espèrent le retour de François Hollande » selon Mme Julie Gayet. Cette phrase fausse illustre un phénomène bien réel: celui de la déconnexion des élites dirigeantes. Le quinquennat de M. Hollande, au-delà de sa seule responsabilité personnelle, coïncide avec l’une des périodes les plus sombres de l’histoire de France depuis la fin de la guerre d’Algérie: la vague d’attentats terroristes qui a fait 250 morts sur le sol français. Nombre de ses gestes ou de ses paroles ont suscité une profonde révulsion dans le pays: les « sans dents », les contorsions autour de la « déchéance de nationalité », les promesses sans fin sur le chômage, etc. Avec 13% de cote de confiance en certaines périodes, il fut le président le plus impopulaire de l’histoire. Au cœur du drame: l’abîme croissant entre la communication et la réalité d’une politique. Bref, le culte de l’illusion. Le peuple ne détient pas forcément la vérité mais il n’est jamais aussi naïf ni aussi crédule que ne le pensent intimement les dirigeants. Et tôt ou tard, le subterfuge est démasqué. Que son successeur reproduise les mêmes attitudes et subisse le même discrédit n’y change rien: nul ne regrette M. Hollande. Et s’il pense vraiment que « beaucoup de gens l’attendent », il s’enfonce toujours plus loin dans l’absurde, au sens philosophique du terme. Mais d’ailleurs, qui les Français pourraient-ils bien attendre? Ils n’attendent personne et ils ont raison. Ils n’attendent absolument personne (sauf quelques abrutis), mais ils attendent autre chose : sérieux, respect, vérité, intérêt général, vision, démocratie, sens de l’Etat. Or, sans doute la France n’a-t-elle pas encore atteint le fond pour espérer rebondir…

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE 

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 674 autres abonnés

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178pays, suivi par + 200.000 LECTEURS+ 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Soutenez Observatoire du MENSONGE c’est notre seul moyen de nous développer et nous comptons vraiment sur votre aide


Via  Plateforme totalement sécurisée PAYPAL.

Vous avez envie de vous exprimer ? Ecrivez un article que vous nous soumettrez pour publication uniquement par mail en cliquant ICI

Publicités

10 commentaires

    1. Tiens tiens notre stalinien de base persite et signe : mon conseil allez donc y vivre dans vos banlieuzs chéries avec vos potes mais arrêtez de nous bassiner avec vos commentaires de coco de base.

      J'aime

  1. Aujourd’hui , faut avoir l’esprit « masochiste » pour espérer vivre (survivre) dans un système qui profite aux nantis de la politique . Des fils et filles de … qui ne connaitront jamais les « parcours sup’ aléatoires » , les affres du chômage, les magasins LIDL ou Neto , les bus bondés . C’est ainsi qu’ils ou elles arrivent après des « études sup’ dans des écoles primées (pas de banlieue ) ET déconnectés de la réalité de ce que vit le peuple tout les jours . ( Pour ça qu’en France , ça va mal et ça iras toujours mal mais, pas pour tout le monde ).

    J'aime

    1. Ce commentaire est un non sens car aujourd’hui et même depuis des années ce sont les banlieues qui sont favorisées en France au détriment des nationaux. je connais des jeunes issu des grands lycées et qui ont eu des mentions au BAC et qui n’ont toujours pas d’affectation. je sais de quoi je parle : je suis enseignant…

      J'aime

  2. Que va-t-on faire de cette secte politique au pouvoir depuis 40 ans : on les enferme dans un asile où on les pend pour haute trahison. Mais si une majorité veut les garder elle organise son propre suicide. L’on vit vraiment dans un monde de cinglés pourri par l’argent ce veau d’or qui rend les humains fous.

    J'aime

    1. On peut rien faire surtout en ce moment d’ultra-sécuritaire !Ils ou elles sont très malin pour nous faire oublier tout les révolutionnaires et il ne reste que des messages brouillés par le temps . Les français pensaient en avoir fini avec les privilèges et continue de croire en des « idoles humaines » ! (La politique du « veau d’ or » ).

      J'aime

  3. Justement les français ont trop « idéalisés » , trop « idolâtrés » ces « gens-là » qui ne vivent pas comme nous faut le rappeler, qui n’empruntent pas les « services …sévices en commun  » . Ils ou elles sont déconnectés du peuple qui trime d’un coté comme des malades mentaux et d’autres ont du mal à trouver du travail dans leurs branches pour diverses raisons plus conjoncturelles que personnelles .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.