LREM c’est La République En Miettes


De vos changements Macron, les Français n’en veulent pas. Le chaos, c’est lui ! La chienlit, c’est lui !


Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression! Faîtes de même en partageant et/ou en nous suivant. MERCI!

LREM c’est La République En Miettes

Par Nanouche

«Les coupables de ces violences ne veulent pas de changement, ne veulent aucune amélioration. Ils veulent le chaos (…) Ce qui s’est passé aujourd’hui à Paris n’a rien à voir avec l’expression pacifique d’une colère légitime», depuis le G20 en Argentine. De vos changements MacronFaussaire les Français n’en veulent pas. Le chaos, c’est lui ! La chienlit, c’est lui ! MacronLaHonteDeLaFrance qui passe son temps à voyager en déblatérant sur son Europe et son multilatéralisme dont personne ne veut. Et comme la Macronie a le sens du ridicule, les Bêêe ont voté l’interdiction de la fessée, serait-ce de peur de la prendre pour les élections européennes? Ils auraient pu penser à la taxer, quel dommage… MacronGrandeBouche se rêvait Empereur européen, lui qui accusait les autres dirigeants de, volontairement, vouloir mettre le chaos, les traitant de nationalistes et de lépreux pour se poser, justement en « SAUVEUR du Monde » face au chaos qu’il a répété, dernièrement, devant le Bundestag et avant lors des commémorations sous l’Arc de Triomphe devant des Chefs d’État… Paris décrétée ‘zone de guerre’ par les journaux internationaux. De ce chaos, la seule chose positive, c’est que sa mégalomanie narcissique concernant l’Europe est démasquée, puisqu’en France il n’arrive à rien ! Quelle semaine, non, mais quelle semaine, couche supplémentaire, l’Enlysée trahi les Français et les Institutions, il envisagerait même de partager le siège de la France au Conseil de sécurité de l’ONU avec l’Allemagne, la simple idée qu’une telle proposition puisse être émise est une insulte à la France, qui n’est pas un « machin » qu’on s’échange. Sa souveraineté appartient à la nation, pas au Monarc ! Et n’oublions pas de souligner le désastre du « Pacte de Marrakech » qui se profile, une monstruosité pour notre pays ! On peut perdre sa souveraineté en conservant son identité. Mais si on perd les deux, on est mort» ou encore : «La politique ce n’est pas l’économie, c’est la civilisation » Soljenitsyne. Déstructuration et destruction de la société française, voilà ce qu’est la Macronie.

A tous nos lecteurs

Vous voulez comme nous restés informés et libres ? Alors protégez l’Observatoire du MENSONGE en le soutenant par un don ! Notre survie dépendra de vos dons, de 5 € en moyenne. Nous écrivons ici tous les jours et nous savons que vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire, alors c’est le moment d’agir aujourd’hui. Faîtes un don !

€5,00


L’insignifiant Philippe, lui aussi, n’arrive à rien, et les Bêêê sans neurone ont appris leurs leçons par cœur pour la régurgiter bêtement à la moindre occasion… Ah, le « Nouveau Monde », l’idéologie du jeunisme est un ravage, remarquez aussi que parmi l’Ancien, il y en a un qui est atteint d’anosognosie, l’Entullé de son petit surnom. Cette colère sourde grondait déjà, aujourd’hui, elle se réveille. Six ans de matraquage fiscal inouï. Les Français modestes souffrent, les classes moyennes souffrent, leur détermination est puissante, parole de policiers « insurrection ».
L’egocratique avec son « Nouveau Monde » pensait que la France se résumait à lui seul. Il n’est pas un politique, il ne sait pas « faire ». Le voilà donc « Enlysée » le « puceau de la pensée » au point de devoir faire appel à l’Ancien Monde afin qu’il vienne à sa rescousse ! Mais pour lui dire, quoi puisqu’il campe sur ses positions le « né sachant » ? Jusqu’au-boutisme il s’enferme dans sa com’ ne voulant rien céder. Macreux1er pyromane, l’incendie gagne. Raidi dans sa volonté de «maintenir le cap», il écoute. Mais il n’entend rien. Il brasse du vent ; ce souffle creux attise les flammes. Il a mis en œuvre un « programme » calamiteux sans discuter avec personne, ni les corps intermédiaires ni la population, qui favorise les favorisés avant de se soucier du pouvoir d’achat de la grande majorité des Français. À cela, se sont ajoutées des déclarations outrancières, qui ont humilié les classes populaires et fait du « Monarc » le symbole de l’arrogance des élites. Cette insurrection naissante est celle des « travailleurs pauvres ». Ras-le-bol généralisé de la population quant à la baisse de son pouvoir d’achat et à son sentiment de déclassement, tout cela étant dû à la hausse systématique des charges et des taxations. La hausse concerne à la fois les timbres, la CSG, les carburants, le gaz, le fuel, l’électricité, le tabac, le contrôle technique, les péages, les mutuelles, le stationnement, les assurances, les frais bancaires, le forfait hospitalier, etc. Répondre à cette exigence par l’arrogance et le mépris et surtout par l’attachement carriériste à son poste et à son rayonnement artificiel et médiatique témoigne d’un manque total d’envergure, de responsabilité historique et surtout de lucidité sur la réalité sociale de la situation. Encalminé le « nain intellectuel ». Le mouvement des «gilets jaunes» n’est que le début d’une prise de conscience aiguë que le poids des taxes et des impôts ne va pas baisser, si la politique gouvernementale ne s’attaque pas enfin à la baisse de la dépense publique ! Cette fracture sociale se double d’une fracture territoriale. Plus de dix-huit mois après, le macronisme a atteint ses limites, le vide politique. Les sondages sous perfusion ne trompent personne. La posture jupitérienne, qu’il tente à nouveau n’est, qu’une hypocrisie parmi d’autres, une poudre aux yeux visant à faire oublier la réalité de la destruction de l’État, et, pire, une forme de dictature paradoxale visant la destruction technocratique et tyrannique du support étatique et national de la démocratie. Le peuple est plus grand que Macron qui lui, n’est que chienlit ! Colère légitime dit-il, nous lui répondons, gouvernance légitime ? Qu’il attrape une bonne jaunisse. Il a fallu que Paris soit en feu pour qu’il emploie le mot « légitime » et que les images du chaos qu’il a provoqué défilent dans les journaux internationaux. Quelle honte pour MacronGrandeBouche, les autres pays doivent bien rire de lui, ce n’est plus la peine de faire la morale aux autres ni la leçon ! L’Enlysée a organisé sa petite réunion de crise, alors qu’il n’a eu de cesse de clamer qu’il ne reculerait pas, contrairement, selon lui, à ses prédécesseurs. Mais cette position peut-elle résister aux événements de samedi ? Une révolte fiscale, qui s’est transformée en sociale et aujourd’hui une vraie crise politique. On ne s’improvise pas président de la République. Sa « Saigneurie » ne sait pas « faire » de la politique ! Sa posture et celle de l’insignifiant Philippe est au fond assez simple à résumer : tenir bon, ne pas reculer. Renoncer aujourd’hui, pense Macreux1er, est impensable. Mais combien de temps cet axiome politique, peut-il résister à la réalité ? C’est le résultat de ces dix-huit mois mis bout à bout. Alors que les premiers heurts éclataient sur les Champs-Élysées, BêêeGriveaux, ne cesse de répéter que « le cap va être maintenu », tout en rappelant les mesures d’aide (chèque énergie, prime à la conversion) déjà annoncées par le gouvernement ces derniers jours. La Macronie est à terre ! Son Roitelet est nu et ses thuriféraires en sont pourtant encore et toujours à leurs délires militants ! Il y a effectivement autre chose dans la vie que l’économie. Surtout quand l’Humain devient une variable d’ajustement aux décisions de gouvernants technocrates hors sol ! Ce même pseudo-pouvoir a invoqué le prétexte d’une transition énergétique bâclée, soi-disant d’une urgence quasi vitale, pour pondre des trains entiers de taxes diverses et variées finalement supportées essentiellement par les catégories moyennes, les plus fragiles et les foyers actifs ou retraités les moins favorisés !
Il a voulu diviser pour mieux régner, cyniquement, en croyant que ce mouvement des « gilets jaunes » s’userait de lui-même. Il a fait monter au créneau ses sinistres qui sont allés jusqu’à dénoncer « la peste brune ». Il n’a pas voulu changer quoi que ce soit puisque les ponctions à venir seront de 15 milliards d’un côté plus 11.9 milliards de l’autre. Et voilà toute la Macronie avoir le mot « dialogue » à la bouche. Quel gag, malheureusement. L’économie sombre, les rapports sociaux se distendent, plus rien ne va ! Avec son entêtement à ne rien faire, à ne rien dire d’intelligent et à se payer de la tête des Français du haut de son arrogance, Macreux1er attise les haines et la violence. Son gouvernement ne ressemble à rien et l’on a pu constater la réelle et affolante incompétence de ces gens qui rappelons le, se sont tous à un moment reniés pour venir manger à la gamelle du Monarc. Ce type ne fait rien de bien et il est clair qu’il n’est pas taillé pour le poste suprême. L’incompétence et l’entêtement absurde de ce gouvernement font que la France se retrouve dans une situation insurrectionnelle qui l’emmène tout droit à la ruine. Le bilan Macron est tristement déplorable et quel gâchis… Le comportement de Sa Sérénissime Suffisance, son acharnement exécrable dans sa gestion novice de la politique, feront que le danger du « dégagisme » qu’il a tant œuvré à mettre en action, pour obtenir le pouvoir, lui reviendra comme un boomerang.
Ce qui s’est passé à Paris n’a rien à voir avec l’expression pacifique d’une gouvernance légitime. Celui qui souille la France, c’est lui. Celui qui la trahit, c’est lui. « C’est moi le chef » a mis le feu aux poudres. C’est le résultat des dix-huit mois, mis bout à bout. Le Monarc a un genou à terre après avoir mis une écrasante majorité de Français à genoux économiquement jusqu’à les mettre dans la rue ! Soumettez-vous ou démettez-vous ! Dangereux, irresponsable, immature, arrogant, vaniteux, prétentieux d’une incompétence crasse, mais qui s’extasie devant la beauté de son nombril… La République En Miettes.

Nanouche pic  Nanouche

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer
Dessin de couverture : MUTIO pour URTIKAN

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 662 autres abonnés

Recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Faire un don

Pour aider le site à poursuivre…

€5,00

 

Publicités

5 commentaires

  1. Le peuple gronde car la pression fiscale en est arrivée à un niveau obscène et la paupérisation ravage notre malheureuse nation comme une lèpre. On ne redresse pas un pays avec une idéologie mortifère !
    Qu’attend-il donc, l’incompétent notoire ? De voir se vérifier à son encontre la fameuse phrase de Mao Tsé-Toung : « Le pouvoir est au bout du fusil » ? Non, non et non ! Qu’il s’en aille pendant qu’il en est encore temps !
    Micron-la-Chienlit : Destitution !
    Quant à Philippe, il est si insignifiant qu’il a dû prendre le nom d’un grand acteur disparu pour essayer d’exister, mais ce pitoyable barbudos au « look » castriste suranné d’Édouard ne nous fera pas oublier le talent de Gérard Philippe.

    J'aime

  2. Puisque nous ne voulons pas des changements de MACRON il n’y a donc aucun besoin de dialogue.
    La seule chose: MACRON DÉMISSION et s’il ne le veut pas, ÉJECTION !

    J'aime

  3. Une telle tirade me laisse sans voix, pardon… sans mots !
    Tranchant, acéré, vitriolé, géant, magistral, grandiose, sublime… etc, etc…
    Bref, BRAVO !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.